Urbanisme, urbanité

  • Les fake news de Pro Natura

    IMG_1721.JPEG

    Qu'as-tu appris à l'école mon fils ? ...  La célèbre chanson de Greame Allwright reste toujours d'actualité. La mode est aux peurs. Naguère la famine, la guerre nucléaire, qui ont poussé la Suisse à drainer les maraisà rectifier les rivières pour nourrir la population et à truffer le pays de cavernes et d'abris antiatomiques. Aujourd'hui la peur du réchauffement climatique et la mort des oiseaux et des loups ont pris le relais. Plantons des arbres, verdissons nos villes et ne régulons pas la faune sauvage, car le sauvage c'est l'humain.

    Quel est le discours dominant dans nos écoles: celui de la peur ou celui de la confiance? 

    Lire la suite

  • De quel bois fait-on une école à Compesières?

    compesieres 4 projets.jpgEn bois, en béton, en verre, en fait peu importe le matériau, les cœurs des écoliers sont de chairs et leur esprit libre et créatif. La mode est à l'école en plein air. Mais ce mode libéral d’enseignement n'a pas été retenu par le monde politique à Bardonnex. Pas plus que l'enseignement à distance pourtant promis à un bel avenir en ces temps où le principe de précaution règne en maître.

    La nouvelle école de Compesières (12 classes) - en gestation de puis 25 ans - sera en bois. C'est à peu près la seule chose qui fait l'unanimité. Pour le reste, l'exposition des 29 idées architecturales ce mercredi 2 septembre a laissé le public dans l'expectative. La parcelle imposée aux concurrents paraît exiguë. Sa forme triangulaire coincée en zone agricole entre la route cantonale de Cugny, assez roulante, et le chemin des Remparts est un défi supplémentaire. 

    Lire la suite

  • 1850: le train innove. 2050:...

    vaud 2050 train.jpgNos trains rouleront-ils sans pilote et 24h sur 24 en 2050? Et les quais seront-ils comme ceux des métros, équipés de portes de sécurité? Ce futur proche fait peu débat, me semble-t-il, à l'heure où les CFF et le CEVA peinent à trouver des cheminots multimodaux non grévistes. Conçue au XIXe siècle, le RER Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse n'a même pas réussi à standardiser ses locos. Il est loin d'avoir penser l'automaticité des convois. 2050, c'est dans 30 ans. Il y a 30 ans, en 1990, Genève réfléchissait au barreau sud, à la traversée de la rade et à SmartGeneva, se rengorgeait d'être la capitale des nouvelles relations russo-américaines dans un monde sans histoire. La Chine n'était encore pas éveillée. Ni l'Afrique.  

    A Lausanne, la rupestre, on planifiait un métro M2 automatique, l'extension de l'EPFL et son réseau dans les cantons voisins, un nouveau musée au bord des quais. On rédigeait une nouvelle constitution, instaurant un président durable. Puis Vaud a basculé la moitié de la facture sociale aux communes, épongeant sa dette et se redonnant du muscle pour de nouveaux projets stratégiques dont un train à grande vitesse entre l'aéroport et Lausanne, ravissant au passage à Genève, l'internationale endormie, son rôle de pôle dynamique de la Romandie.

    Lire la suite

  • Y aura pas un IEPA à La Mure

    compesieres equilibre 26 août.jpeg

    IEPA? Immeuble à encadrement pour personnes âgées. Dans la politique des soins aux personnes âgées en voie de dépendance, un IEPA est le maillon entre les soins à domicile et l'EMS. Un D2 disait-on naguère, un immeuble où l'on est chez soi et où des services infirmiers et sociaux facilitent la vie en cas de besoin. Bref un besoin qui intéresse bien des gens de Bardonnex que l'âge et le handicap inquiètent.

    Ce 26 août, à la salle polyvalente de l'école de Compesières, nous étions une cinquantaine à découvrir le projet cousu main par la coopérative Equilibre. Equilibre a déjà bâti et a en projet plusieurs bâtiments selon un concept participatif et écologique intensif. 

    Equilibre a le projet de bâtir 30 logements coopératifs d'ici 2024 à La Mure, au sud du village de Croix-de-Rozon. Dans sa quête d'exemplarité et d'innovation, Equilibre vise un immeuble intergénérationnel. Ses responsables ont approché la commune pour qu'elle devienne coopératrice de quelques logis pour personnes âgées, un mini IEPA donc. Ce serait une première à Genève. 

    Lire la suite

  • Participer au développement de Genève; vive le cyberespace!

    care mobiles.jpg"Redonner sa place à l'agriculture qui a besoin de place et d'espaces verts. Démanteler les trois casernes construites récemment pour dédier ces terres aux cultures... plutôt que d'importer des aliments du Chili, etc."  C'est l'une des propositions - il n'y en a qu'une poignée dont quelques idées farfelues - que je lis sur le site Participer ouvert par l'Etat de Genève pour inventer le développement du canton. Les Genevois ont jusqu'au 31 août pour déposer leurs idées, leurs espoirs, leurs soucis.  Il n'y a pas foule au portillon.

    La Covid 19, les soucis du quotidien, l'été qui se prolonge, l'absence de promotion de cette opération politique, tout se ligue contre la participation des Genevois. L'humeur est morose et le budget 2021 de l'Etat de Genève promet d'être historiquement rouge vif. 

    Lire la suite

  • Serre moi fort, mon chou!

    toit en verre sur notre dame.jpg

    A Montréal, les serres maraîchères poussent sur les toits (Lire aussi: Mohamed va-t-il sauver la zone agricole genevoise?). La dernière en date couvre 1,5 ha et produira des tonnes de tomates et d'aubergines. A Genève, la production des serres, un des fleurons du savoir faire de nos maraîchers, ne compte pas au titre des surfaces d'assolement (SDA) et sont exclus du label bio, car les plantes y prospèrent hors sol. Nos Verts du cru et leurs affidés ont-ils la tête à l'envers?

    Lire la suite

  • La queue des pauvres de Genève

    Si t'es pas sur les réseaux et si tu n'y fais pas le buzz, t'existe pas. Grâce au ramdam de la caravane de la solidarité, combattu puis largement soutenu par la Ville de Genève, on a donc appris - comme si on ne le savait pas - qu'il y a ici cinq, dix, douze, quinze mille démunis à Genève, capables de faire la queue des heures durant pour toucher un sac de nourriture, afficher leur existence, révéler leur état de santé. Bref, des images d'ailleurs, que nous livrent parfois les actualités télévisuelles à l'heure du déjeuner ou du dîner. 

    Comment est-ce possible dans une ville si riche? Comment se fait-il qu'on y trouve encore des pauvres? La question mobilise moins les jeunes d'ici que la réchauffement climatique. Est-ce que régler le réchauffement climatique - via l'instauration d'un régime de sobriété heureuse - promet de régler aussi la pauvreté?

    Lire la suite

  • C'est mieux i

    mieux logo mabut thibaut.jpgLe 1er juin, c'est la fête nationale genevoise (elle marque l'entrée du canton dans la Confédération suisse en 1814), après ou avant le 12 décembre (victoire chanceuse des Genevois contre la tentative du duc de Savoie de prendre la ville par la force en 1602), après ou avant le 10 août 1535, date officielle mais non fêtée de l'adoption de la réforme protestante qui allait tant marqué la culture, la géographie, l'économie et la politique de Genève, avant ou après le 24 mai 1847, date (non fêtée non plus) de la constitution fazyste, celle de la République radicale qui a fait le canton prospère, moderne et laïque, avant ou après le 15 septembre 1872, date (parfaitement ignorée) de l'Arbitrage de l'Alabama. qui contribua à mettre Genève sur son orbite de ville internationale et siège secondaire de l'ONU, qui fait toujours (mais pour combien de temps?) sa fierté et sa fortune...

    "Depuis le 1er juin, nous sommes entrés dans le mois des fiertés", m'apprend mon neveu, dont je ne suis pas peu fier, sur sa chaîne "Mieux i", relayée par les grands réseaux américains Intagram et Facebook

    Lire la suite

  • Confiner: dans quel sens vous l'entendez?

    confine di stato.jpgConfiner a deux sens: enfermer et toucher à une limite. Confiner est le mot de 2020. Dans son premier sens, il dit ce que sera peut-être la Suisse demain, de gré ou de force: confinée, enfermée, comme d'autres nations européenne avant elle. Dans son second sens, il dit que la lutte contre le virus atteint ses limites: limite sanitaire, limite économique, limite éthique, limite politique, limite logique.

    60% des Suisses sont pour le confinement, annonce Alexis Favre hier soir sur RTS1, qui n'a donné la parole qu'au camp du confinement. Dont acte. Et pour combien de temps? Être confiné dans un studio sans balcon n'a pas la même résonance que de l'être dans un six pièces ou un maison. Même avec le chant du voisin. Et quoi? On attend l'été que le virus couronné ait le bonne idée comme son compère le grippal de disparaître. Et l'hiver prochain, on fait quoi? On recommence?

    [Note mise à jour à midi]

    Lire la suite

  • Ecole communale: Presinge, Pâquis, Compesières

    crayons de couleur.jpg

    Quelle est la plus petite école du canton? Presinge, 28 élèves. Et quelle est la plus grande? Pâquis Centre 420 élèves. Sécheron héberge 400 élèves. Compesières forme 230 élèves dont presque deux classes de Saconnex-d'Arve, commune de Plan-les-Ouates, et une classe d'élèves frontaliers *, dont la plupart des parents travaillent à Plan-les-Ouates où ils paient l'impôt à la source. Cherchez l'erreur.

    230 élèves c'est peu ou prou la moyenne des écoles genevoises. Mais que signifie une moyenne? La question vaut son pesant de controverses, d'initiatives et de directives dans notre Instruction publique cantonale.

    Lire la suite

  • Marche avec les loups, ouh ouhououu

    marche avec les loups.jpgEvidemment je vais me faire incendier si j'écris que le film "Marche avec les loups" est une sympathique balade, où Jean-Michel Bertrand, un cinéaste animalier, suit la trace d'un loup, de quelque part au nord de Gap à quelque part dans le Jura vaudois. L'homme ne lésine par sur les moyens pour traquer la bête, en plein respect avec la faune sauvage évidemment - caméras automatiques reliées à son smartphone, drones rasant le sommet des cimes, sac de couchage techno etc. L'homme n'est pas un Robinson.

    Il perd vite la trace de l'animal évidemment. Mais le propos n'est pas de traquer le loup ni de marcher avec eux, il est de délivrer son catéchisme écolo à voix chuchotée dans l'oreille des spectateurs complaisants et confortablement installés dans les fauteuils du Cinélux. Et ça marche évidemment. "Un superbe documentaire" titre Le Temps

    Lire la suite

  • Leman Express, ça roule petitement

    CEVA Lemand express Bachet art.JPG

    Bien sûr il va falloir lui laisser un peu de temps à notre prodigieux Léman Express. Cette semaine cependant, nos autorités on dressé un premier bilan. Tout roule. 25'000 passagers par jour. Formidable! La presse est dithyrambique. Pas un nuage si ce n'est quelques plâtres à essuyer et ce commerçant qui a perdu des clients en raison de la fin du chantier...

    Sur Facebook, un groupe d'amis de la Haute Savoie et du CEVA compte déjà 606 membres. Celui de Culoz Seyssel Chautagne Bellegarde Léman Express n'en compte que 76. Il est vrai que cette ligne est ouverte depuis 1858.

    Je me suis tout de même demandé combien de voitures passaient par la douane autoroutière de Bardonnex. Et là surprise...

    Lire la suite