Politique genevoise

  • «Quel type de développement voulons-nous pour Genève?

    participe Genève 2020.jpg

    C'est notre gouvernement, malmené à tort par des députés dispersés et opportunistes et qui n'assument pas le fait que le contrôle des comptes ne consiste pas à augmenter les dépenses là où ça fait vibrer la corde de leurs électeurs, mais, par exemple, à comparer avec d'autres semblables si nos rapport coûts bénéfices de nos politiques publiques pourraient être améliorés..., c'est notre gouvernement donc, me rappelle Heidi.news, qui invite depuis le 20 juillet les Genevois à répondre à la question: «Quel type de développement voulons-nous pour Genève?

    Il y a un an, le même gouvernement demandait Quelle Genève en 2050? Pour quel résultat?

    Notre démocratie populaire n'est plus comme jadis tempérée par des partis et des députés soucieux de garder l'Etat dans un rôle subsidiaire, laissant aux génies des humains, des familles, des entreprises, des associations, des syndicats, des fondations, des communes, des voisinages le soins de créer le bien commun. L'Etat est de retour au contraire, dit-on en ce temps peureux. Il faut s'en inquiéter.

    Lire la suite

  • Je le jure, je le promets, je m'y engage

    maire echarpe etroit.pngA Genève, les croyances s'afficheront tantôt à la cathédrale Saint-Pierre, où les 137 magistrats des communes (moins un: ma commune pleure le décès subit de Daniel Fischer, élu adjoint au premier tour le 15 mars, dont nous garderons le meilleur souvenir) vont prêter serment dans un édifice dévolu depuis 1535 au culte protestant, mais, laïcité oblige, réduit à l'état civil le temps de la cérémonie. Cathédrale de Genève, qui ce samedi de Pentecôte devait accueillir la première messe catholique depuis la Réforme à l'invitation de la paroisse Saint-Pierre-Fusterie, si la diablesse covid ne s'en était pas mêlée. Espérons que l'esprit soufflera.

    Une bible néanmoins est ouverte devant les magistrats. Sur quoi d'autre prêter serment? Sûrement pas sur le Coran qui fait des femmes et des infidèles des sous-hommes. Sur la Déclaration des droits humains? C'est oublier qu'elle n'a été universelle que dans les discours et encore. Tant de nations l'ignorent et la foulent au pied, allant désormais jusqu'à la défier et à prétendre que leur régime dictatorial vaut mieux - dans la lutte contre le corona virus - que la démocratie, confortant sur tous les continents les pouvoirs forts et les nomenklaturas.

    Lire la suite

  • Plan-les-Ouates siège confinée. Et son maire que fait-il?

    distillerie saconnex.jpgJ'ai raté l'article de la Tribune sur le premier conseil municipal virtuel de l'histoire de Plan-les-Ouates et de Genève.
     
    On parle beaucoup du parlement fédéral ces jours, mais qu'en est-il des 45 parlements communaux genevois? Mai est le mois d'approbation des comptes 2019. Et le Covid n'arrête pas les mille douze petits et grands projets en cours ou à venir. Plan-les-Ouates, me dit un citoyen de cette commune qui a suivi l'assemblée confinée par internet comme une cinquantaine d'habitants, a ainsi voté un crédit de 2,8 millions de francs pour reconstruire la Distillerie de Saconnex-d'Arve.
     
    Qu'une commune - une des plus riches du canton grâce à Plan-les-Watches - mette autant d'argent dans un hangar en éternit amiantée et sans aucun cachet ni valeur patrimoniale pour produire de la gnôle alors que les besoins sociaux vont exploser est tout de même fort de café, non?! Les municipaux ont-ils pris la mesure de la crise économique qui s'annonce?
     

    Lire la suite

  • Un monde meilleur? Que faire à Genève?

    demain sera meilleur.jpgDans mon village, deux familles ont affiché leur confiance sur leur maison. "Demain sera meilleur*, "Tout ira bien". Les banderoles sont ornées de mains d'enfants.  L'espoir est grand dans une partie de la population. A gauche surtout. Un monde nouveau serait à portée de main.

    J'écoute ce matin l'économiste François Bourguignon, auteur de la Mondialisation de l'inégalité, sur Les Matin de France Culture. Le discours de l'ancien chef économiste à la Banque mondiale n'est pas du tout optimiste. Les Etats sont en train de gravement s'endetter ce qui ne manquera pas d'augmenter la contrainte sur les dépenses publiques - ailleurs que dans la santé - et de pousser à la hausse des impôts. La dette n'est pas une panacée. Même si la France réintroduit l'impôt sur les grandes fortunes, son produit sera loin de suffire. 

    Lire la suite

  • Genève au centre gauche, Bardonnex au centre droit

    ville de genève ca 2020.jpg

    Il n'y aura plus de maire communiste à Genève *. André Hediger fut le dernier.

    Communiste, le mot a longtemps fait peur. La commune de Genève était la seule municipalité à octroyer la Mairie à un représentant de l'extême gauche, selon un tournus de présidence, que l'on connaît au Conseil fédéral et dans la plupart des cantons et que la Constituante genevoise avait conservé dans les communes, de peur sans doute qu'un Maire durable à Genève ne fasse de l'ombre au président du Conseil d'Etat. 

    Dans ma commune de Bardonnex, 80 fois moins peuplée que la ville de Genève, trois fois moins étendue et au budget 200 fois plus petit que celui de la ville, c'est l'honni adjoint radical Conrad Creffield qui est élu. La composition de l'Exécutif - deux PDC et un PLR - ne change donc pas. 

    Tous les résultats sont là.

    Lire la suite

  • Quelle(s) commune(s) à Genève en 2025, 2030, 2035?

    ville covid 19.jpgNous avons déjà franchi un cinquième du XXIe siècle. Nous fêtons le dimanche des Rameaux qui mène vers Pâques, la promesse de la Résurrection. 

    Les Rameaux, c'est une fête paradoxale. C'est la seule fois où Jésus est acclamé par la foule. Qui, chauffé par les partis de l'ordre, demandera sa crucifixion une semaine plus tard... Vox populi... L'argument qui fera plier Pilate est connu: Jésus affirme être le roi des Juifs, détenir la vérité, plus fort que César? Étrange renvoi à d'autres temps, quand l'humain voulut être comme des dieux - omniscient, tout puissant, immortel. Temps passé, temps présent? Demain ne sera pas comme hier, dit-on alors qu'un virus tue riches et pauvres à égalité.

    Ce dimanche de printemps est aussi un dimanche d'élection à Genève. L'élection des autorités municipales. 

    Lire la suite

  • Covid-25 à Genève et à Bardonnex

    carouge communes reunies.jpgDans 21 des 45 communes genevoises, dont les autorités municipales n'ont pas encore été élues au premier tour le 15 mars, on vote jusqu'à ce vendredi à la poste et jusqu'à dimanche 5 avril à midi au service des votations. Pour la petite histoire, vous pouvez confier à n'importe qui le soin de glisser votre enveloppe dans n'importe quelle boîte à lettres du géant jaune. Sans contrôle. Si vous aviez décidé d'alimenter l'urne de votre local de vote et exclusivement dans celui-ci, vous étiez invité à présenter une pièce d'identité. Je connais un nonagénaire, issu d'une très vieille famille genevoise, qui a ainsi été refoulé le 15 mars dernier et invité à s'en aller quérir le précieux sésame chez lui... 

    Dura lex, sed lex. Le codes des lois - genevois en particulier - fourmille d'incongruités tatillonnes de cette nature. Dans notre loi fondamentale cependant, toute neuve puisque adoptée en 2012, figurent deux articles, dont personne à ma connaissance n'a parlé pendant cette campagne municipale. Les articles 138 et 139.

    Lire la suite

  • Le retour en force de Bardonnex Alternative

    affiches electorales bardonnex 2020.jpg

    Affiches électorales à la Croix-de-Rozon (devant la future école?)

     

    A Bardonnex, le parti rose vert avait disparu des écrans radar en 2015 faute de combattants, laissant la commune aux mains d'un PDC Entente, qui eut de la peine à trouver assez de gens pour occuper ses 12 sièges sur 17 au Conseil municipal, le PLR, déjà pas au mieux de sa forme, en décrochant cinq. 

    Retour sur terre en 2020. 

    Lire la suite

  • A Bardonnex, gros affichages, petits programmes électoraux

    guex crosier.jpgA Bardonnex, notre nouvelle maire a déjà été élue. Par forfait. Comme le procureur général de la République. Et une vingtaine des exécutifs des 45 communes du canton de Genève. Ce n'est pas un signe de santé démocratique.

    Est-ce à dire que les enjeux sont mineurs? Oui, en partie. Les communes à Genève ne gèrent que 18% des budgets de l'ensemble canton-communes tandis qu'en pays de Vaud le rapport est d'un tiers deux tiers et qu'à Zurich il est presque de moitié moitié. 

    Pourquoi ce désintérêt des citoyens pour les affaires publiques?

    Lire la suite

  • 2020: Maudet sera-t-il toujours ministre, Hodgers toujours président, qui sera maire de Genève?

    armoirie drapeau geneve.jpgLes soucis des Genevois ne sont pas ceux des Français ni des Américains ni des Chinois ni des Indiens. Ici, il en va comme de nos bobos, nos petits soucis ne sont pas rendues secondaires par les rages de dents ou la perte d'un membre.

    Genève regarde donc son nombril et s'émeut de ses bénignes écorchures: abattages d'arbres, pistes cyclables discontinues, incivilités des uns et des autres, bouchons dus à sa prospérité, pollutions mineures, agacements de ceux qui se sentent mal servis par l'arrosoir public. Sans parler de nos Genferei: Maudet sera-t-il encore ministre au 31 décembre 2020 et son ex-copain Hodgers président de la République?

    Lire la suite

  • Le CEVA est un train du XIXe siècle

    Oui, oui, les rames du Léman Express seront modernes, climatisées, flambant neuves, sorties des ateliers de l'industriel Stalder côté suisse et d'Alstom côté français. Des trains à comparer dès cette fin de semaine. Et peut-être même pas bondées comme le 12 à 18h. Les rails sont neufs aussi, entre Pont Rouge et Annemasse, fixés sur des socles en béton d'un mètre d'épaisseur, munis d'amortisseurs, histoire d'éviter au maximum la propagation des bruits solidiens. Et la cadence sera au quart d'heure d'Annemasse à Coppet. Les gares sont des hangars car on a renoncé aux briques de verre de l'architecte Nouvel, mais on a tout de même conservé celle de Chêne-Bourg en la déplaçant de 33 mètres... Pour tenir le budget nous raconte-t-on dans mon journal préféré ce jour.

    Et combien coûte ce joujou imaginé au XIXe siècle (ici la convention de 1912 et )? Pas un mot dans l'article du jour*. Mais rien de plus pour l'usager puisque les tarifs TPG ne sont pas revus à la hausse. On rase gratis.

    Lire la suite

  • La flèche de vérité

    marmite brisee papillotte.jpg"Quand du lances la flèche de vérité, trempe la pointe dans du miel." En signant mon dernier billet en forme de coup de gueule, je n'ai évidemment pas suivi ce proverbe arabe, lu dans une papillote enveloppée dans les couleurs de Genève en ce temps d’Escalade.

    Si les fonctionnaires genevois sont des privilégiés dans le monde du travail dans ce canton, les véritables privilégiés sont évidemment les héritiers, les doués, les entrepreneurs à succès, les rapides aussi, quoique dans ce monde de héros, tous ne sont pas à la même enseigne. "Le prix du sport", une intéressante série entendue cette semaine dans Vacarme sur la RTS, montre combien d'athlètes d'élite en Suisse peinent à boucler les deux bouts et paient longtemps, y compris pendant leur retraite, les sacrifies consentis pour monter sur des podiums.

    Lire la suite