Politique

  • Du grain à moudre pour Le Centre

    7C3F22EB-1938-4FFA-9202-39F38F726A3A.jpegUn éminent député, très au fait des affaires du PDC genevois, lequel vient de plébisciter ce mercredi le label Le Centre,  reste sur sa faim. C’est bien beau de changer de nom, encore faut-il l’outre contienne du vin neuf sans éclater.

    Bref quels projets, quelles idées derrière Le Centre, afin qu’on le voit comme un A, comme une flèche, une avant-garde, et non comme un V, un ppdc (plus petit dénominateur commun) des idées et des projets des autres. Le Centre devrait prendre exemple sur les Verts libéraux, me dit mon interlocuteur. Ouvrir des pistes et les donner à arpenter à des étudiants, qui apprécieront sûrement de recevoir un pécule pour leur peine et d’être confronter au rude et chronophage terrain de la politique genevoise. 

    Voici donc quelques idées.

    Lire la suite

  • Le PDC genevois enfin au Centre?

    FC029055-A2D9-49EC-9406-7FFF33C76F23.jpeg

    Quand on tape les mots PDC Suisse dans un moteur de recherche, on ne trouve pas Le Centre du premier coup. Des articles de presse s’affichent dans les premiers rangs. Ils rappelent que, le 28 novembre 2020, le PDC a fusionné avec le PBD (le parti dissident de l’UDC des anciens conseillers fédéraux Schlumpf père et fille) et s’appelle désormais Le Centre (Die Mitte et non pas Das Zentrum, pour des raisons évoquées ici)

    Le PDC Genève va ce mercredi soir franchir lui aussi le pas. Il s’appellera aussi Le Centre. Avant de se retiré dans son jardin au pied du Salève, votre serviteur se souvient avoir été président des Jeunes Démocrates-chrétiens suisses, au temps où le monde était encore divisé entre les bleus et les rouges (les Suisses neutres étant évidemment du côté des bleus). voici don une très modeste et bien incomplète réflexion sur le « C ».

    Lire la suite

  • Kneubühl confiné «volontaire»

    3C59B7F8-DC0B-430B-BC38-BC193AE14411.jpegLe discours est rodé. Chaque disparition d’un journal lance les lamentations sur l’amoindrissement de la variété des opinions. Pourtant, l’abondance des médias est là. Avec les chaînes d’info et les réseaux sociaux, c’est même l’indigestion qui menace. 24h sur 24.

    Voyez ces deux PLR qui renoncent, Petra Gössi et Nicolas Jutzet. Ils prennent du recul. Sagement. Avant d’être broyés par le bal médiatique qui transforme la politique en un jeu de mouches dans un pot de vinaigre. 

    Lire la suite

  • Biden et Poutine boudent la Genève internationale

    Capture d’écran 2021-06-15 à 18.57.18.pngMais pourquoi viennent-ils à Genève? Certes l'histoire a favorisé ce petit bout de terre béni des dieux, que Jules César lui-même a fait entrer dans la grande histoire. Certes, la genevoise reine Clotilde n'est pas pour rien dans le baptême de son mari Clovis, le roi des Francs. Certes l'internationale calviniste n'a pas eu son pareil pour essaimer dans les lieux de pouvoirs, aux Etats-Unis notamment, et quelques pédagogues s'en sont allés jusqu'à Moscou.

    Et puis Rousseau n'est-il pas enfant de Genève et des écologistes et Voltaire, mort à Ferney, n'est-il pas le héraut de la sainte trinité des Lumières: la tolérance, la liberté et l'égalité? Poutine a-t-il lu le philosophe? Qui, au passage, pourrait donner son nom à notre aéroport GVA en panne d'image: Genève Voltaire Aéroport, ça sonnerait autrement mieux que Cointrin.

    Lire la suite

  • Jules-le-Rouge était-il un empoisonneur?

    • 5EC7C917-179B-4A27-80C0-54A59F3D4D31.jpeg

    John Genecand, paysan à Bardonnex, a été porté en terre lundi dernier à Compesières par ses amis. Il était un petit peu connu pour ses volailles qu’il présentait au marché concours annuel de Carouge. Il fut un paysan consciencieux. Dans l’hommage rendu, sa soeur et ses neveux ont noté le soin qu’il a mis à semer son blé, à planter ses légumes bien droit, à désherber ses cultures maraîchères à la ratissoire. Comme tous les paysans nés avant guerre, il a rempli le mandat que la population suisse avait confié à l’agriculture: nourrir le pays en produisant du bon lait, de la bonne farine, de belles pommes de terre, de beaux fruits sans taches ni pourriture, des carottes bien droites et des salades bien vertes. 

    Les champs de John étaient propres, sans folle avoine, sans vulpin, sans chardons, sans gratterons. Sans bleuets ni pavots non plus. Telle était la campagne de la seconde moitié du XXe siècle, la campagne de nos pères et grands-pères, celle mon père Jules, dit Jules-le-Rouge. Étaient-ils des empoisonneurs, ces paysans nourriciers?

    Lire la suite

  • Grève pour l’avenir, grève des égoïstes?

    E323585E-1BC1-4E10-8BA4-CB66D956D548.jpeg

    Les médias ne sont pas objectifs, dit le reporter de Mieux!* qui affiche la couleur - dans un « break transparence » - avant de faire la tournée à vélo des grévistes genevoisExs du 21 mai. La grève pour l’avenir au succès mitigé fut ponctuée à la nuit tombée d’une une extinction des feux publics, médiatique et politiquement correcte dans le Grand Genève, que le ciel sans doute un peu rancunier a malheureusement noyé sous des trombes d’eau. Mais «Post ténèbres lux», comme on dit à Genève.

    J’ai donc lu le Manifeste de la grève pour l’avenir

    Lire la suite

  • Moutier, victoire du génie hevétique?

    88233C6B-74C4-4415-B477-58F5B609D887.jpegAussitôt la nouvelle connue grâce à Fréquence Jura, l’émotion monte, les larmes de joie coulent - la mère de mon épouse fut la première femme municipale de la ville de Moutier. Elle aurait ce 28 mars 2021 109 ans exactement. Aussitôt on écoute en boucle la Rauracienne qu’un Prévotois a posté sur Twitter. Aussitôt on déroule le drapeau jurassien, on alerte les voisins, on fait sauter les bouchons de Baccarat genevois, dans la cour, sous le soleil de cette première soirée à l’heure d’été. Les bulles apaisent les cœurs. 

    Une voisine accourt. Quelle victoire de la démocratie suisse, dit-elle! 

    Lire la suite

  • Maudet renviendra en 2023. Avec le PDC?

    E712785D-17B3-413E-B6BE-7AF73D2A521A.jpegC’est bigrement court deux ans en politique. A Genève plus encore que dans les autres cantons, où fleurissent plus qu’ici le génie du consensus et le respect du principe de la subsidiarité et du fédéralisme, la moindre réforme réclame des trésors de patience et des montagnes de convictions pour espérer que s’alignent les planètes des partis au Grand Conseil puis que ces partis restent unis si d’aventure des minoritaires contestent la nouvelle politique via un référendum. Autant dire que la Verte Fabienne Fischer, élue ce 28 mars, ne fera pas le printemps telle l’hirondelle. 

    Pierre Maudet, qui, à peine réélu au premier tour en 2018, a jeté le discrédit sur les institutions par son comportement, ses mensonges et son entêtement, tout en parvenant aux yeux de certains à passer pour une victime, n’a sans doute pas dit son dernier mot. Une mienne voisine, PLR de coeur, m’a avoué ne pas avoir voté pour Maudet cette fois mais qu’elle l’aimait tout de même. 

    Lire la suite

  • Le mensonge, l'ennemi de l'estime de soi

    pinocchio menteur.jpg

    La réélection ou non de Maudet au gouvernement du Canton de Genève n'a évidemment pas la portée - et de loin pas - de celle d'un Trump aux Etats-Unis, autre menteur patenté. Elle n'engage en rien l'avenir d'un grand pays ni l'Europe toute entière comme ce sera le cas de la délicate gestion de l'après Merkel en Allemagne cet automne. Elle n'a pas non plus la portée politique des prochaines régionales en France*.

    La réélection de l’ancien tribun PLR, désormais sans parti, mais pas sans soutiens, posera sans doute quelques problèmes institutionnels. L'Exécutif s'en trouvera sans doute davantage tiraillé, plus affaibli encore. Et le Parlement, qui navigue à vue, sans majorité, n'en ressortira ni grandi ni plus fort. L'administration fera face au mieux, grignotant ici et là un peu plus de pouvoirs sur les elus. Resteront les forts en gueule qui continueront d'ameuter qui les médias, qui la rue pour se faire entendre.

    Lire la suite

  • Maudet mots dits

    E0EBEBC1-71F5-463C-A224-606921605443.jpegGenève héberge officiellement un peu plus de 500’000 humainx (j’écris avec un x pour englober comme il convient tous les sous-genres que comptent désormais le genre humain, et plus seulement celui des hommes et des femmes que Dieu fit ou que la sélection naturelle a tiré du hasard et de la nécessité). 40% de la population parce qu’étrangère ne choisira pas si Maudet est digne ou non de revenir au Conseil d’Etat dimanche 28 mars*. Un peu plus de la moitié des citoyens s’abstiendra. 

    Les urnes placeront, sauf surprise, la candidate verte Fabienne Fischer en tête de ce second tour, ce qui fera basculer la majorité du gouvernement de la République à gauche. Que la Chambre de commerce de Genève, dans une déclaration de copinage indigne, désigne un menteur comme seul recours pour éviter ce basculement dit combien une certaine droite que je n’ose croire majoritaire se fiche de la probité, de l’honneur et d’une décision de justice, sans parler de l’éthique et du simple bon sens qui veut - les exemples sont nombreux - que seul un gouvernement de gauche peut redresser les finances publiques, en faisant un tant soit peu entendre raison au trop puissant syndicat de la fonction publique. 

    Lire la suite

  • La petite-fille de Guy Fontanet va sauver le PLR

    7357EF7E-6464-4173-83F3-DEE16948FAE7.jpegDramatique soirée au PLR. L’opportun reportage en direct publié ce soir par La Tribune de Genève a affiché toutes les divisions qui minent le premier parti de Genève depuis bien avant l’éclatement de l’affaire Maudet. Ce soir, pas un leader du mariage de raison entre les libéraux et les radicaux qui partage la même opinion. La tentative du président Bertrand Reich de présenter à la place de Cyril Aellen, distancé dimanche, la présidente du PDC, l’ambitieuse Delphine Bachmann, a échoué

    Lire la suite

  • Fischer plutôt que Maudet

    0273E550-325D-4940-92B0-BDA96BFD4AE7.jpegNon pas que Pierre Maudet fut un mauvais conseiller d’Etat. Loin s’en faut, il fut même parmi les meilleurs de sa génération et le sera peut-être encore un jour. Mais son mode de management au sein de l’administration autant que ses mensonges et sa condamnation récente ne sauraient - j’ose l’espérer - lui valoir un retour au gouvernement paré des lauriers du suffrage universel. L’hubris qui l’a fait chuter ne pourrait qu’augmenter. 

    Exit Aellen, il ne reste plus qu'à voter Fabienne Fischer le 28 mars prochain. Le choix pour Le Centre et pour le PLR est évident. Le prix a payé pour ces deux partis en déroute est un basculement de la majorité gouvernementale à gauche. Mais n’est-ce pas au fond le calcul secret et risqué de quelques caciques de la droite libérale genevoise?

    Lire la suite