Pays, paysans

  • Les fake news de Pro Natura

    IMG_1721.JPEG

    Qu'as-tu appris à l'école mon fils ? ...  La célèbre chanson de Greame Allwright reste toujours d'actualité. La mode est aux peurs. Naguère la famine, la guerre nucléaire, qui ont poussé la Suisse à drainer les maraisà rectifier les rivières pour nourrir la population et à truffer le pays de cavernes et d'abris antiatomiques. Aujourd'hui la peur du réchauffement climatique et la mort des oiseaux et des loups ont pris le relais. Plantons des arbres, verdissons nos villes et ne régulons pas la faune sauvage, car le sauvage c'est l'humain.

    Quel est le discours dominant dans nos écoles: celui de la peur ou celui de la confiance? 

    Lire la suite

  • Participer au développement de Genève; vive le cyberespace!

    care mobiles.jpg"Redonner sa place à l'agriculture qui a besoin de place et d'espaces verts. Démanteler les trois casernes construites récemment pour dédier ces terres aux cultures... plutôt que d'importer des aliments du Chili, etc."  C'est l'une des propositions - il n'y en a qu'une poignée dont quelques idées farfelues - que je lis sur le site Participer ouvert par l'Etat de Genève pour inventer le développement du canton. Les Genevois ont jusqu'au 31 août pour déposer leurs idées, leurs espoirs, leurs soucis.  Il n'y a pas foule au portillon.

    La Covid 19, les soucis du quotidien, l'été qui se prolonge, l'absence de promotion de cette opération politique, tout se ligue contre la participation des Genevois. L'humeur est morose et le budget 2021 de l'Etat de Genève promet d'être historiquement rouge vif. 

    Lire la suite

  • Serre moi fort, mon chou!

    toit en verre sur notre dame.jpg

    A Montréal, les serres maraîchères poussent sur les toits (Lire aussi: Mohamed va-t-il sauver la zone agricole genevoise?). La dernière en date couvre 1,5 ha et produira des tonnes de tomates et d'aubergines. A Genève, la production des serres, un des fleurons du savoir faire de nos maraîchers, ne compte pas au titre des surfaces d'assolement (SDA) et sont exclus du label bio, car les plantes y prospèrent hors sol. Nos Verts du cru et leurs affidés ont-ils la tête à l'envers?

    Lire la suite

  • Il y a un an, retour d'hiver à Genève

    IMG_6300.JPG

    Notre mémoire météorologique est très faible, dit-on. La mienne l'est assurément. En recherchant quelques photos, je suis tombé sur cette série. Nous étions le 4 avril 2019. Voici ce qu'en dit le blog de Météosuisse

    Lire la suite

  • Raoult, Eisenstein, le virus et nous

    Rault Eisenstein.jpgLe prof Didier Raoult, tout le monde le connaît maintenant. L'infectiologue de Marseillais distribue contre le coronavirus de la chloroquine, un remède antimalaria*. Puisque c'est bon contre le virus et la mort qu'il répand par centaines et milliers, foi de tableaux de bord, pourquoi nous en prive-t-on, clame la sagesse populaire, faisant fi des éventuels effets secondaires des cachets. Même Le Monde se range à cet avis.

    Charles Eisenstein m'était inconnu jusqu'à la lecture ce matin dans La Croix de la chronique  Stop ou Encore. Son auteure Flore Vasseur cite le dernier papier du conférencier américain: Le couronnement, un essai de 70 pages disponible en français, où il pourfend la société de contrôle qui saisit désormais totalement nos vies sous couvert de coronavirus.

    Raoult a l'air d'un Christ qui aurait échappé à la crucifixion, Eisenstein a tout du Jésus aux Noces ce Cana

    Lire la suite

  • A Pâques ou à la Trinité?

    malbrough.jpgMalbrough s'en va en guerre,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    Malbrough s'en va en guerre,
    Ne sait quand reviendra. (Ter)

    On connaît la chanson: la Trinité se passe, Malbrough ne revient pas. 

    (Note mise à jour lundi à 8h et 10h)

    Lire la suite

  • Confiner: dans quel sens vous l'entendez?

    confine di stato.jpgConfiner a deux sens: enfermer et toucher à une limite. Confiner est le mot de 2020. Dans son premier sens, il dit ce que sera peut-être la Suisse demain, de gré ou de force: confinée, enfermée, comme d'autres nations européenne avant elle. Dans son second sens, il dit que la lutte contre le virus atteint ses limites: limite sanitaire, limite économique, limite éthique, limite politique, limite logique.

    60% des Suisses sont pour le confinement, annonce Alexis Favre hier soir sur RTS1, qui n'a donné la parole qu'au camp du confinement. Dont acte. Et pour combien de temps? Être confiné dans un studio sans balcon n'a pas la même résonance que de l'être dans un six pièces ou un maison. Même avec le chant du voisin. Et quoi? On attend l'été que le virus couronné ait le bonne idée comme son compère le grippal de disparaître. Et l'hiver prochain, on fait quoi? On recommence?

    [Note mise à jour à midi]

    Lire la suite

  • ContinentPremier fête la journée des femmes au Palladium

    11e gingembre.jpg

    Le journaliste Gorgui Wade Ndoye, éditeur du site ContinentPremier à Genève - "le seul correspondant au Palais des Nations pour l'Afrique de l'Ouest", selon ses dires -ne manque pas d'ambition. A lui tout seul ou presque, il a organisé, ce 7 mars, une soirée au Palladium sur le thème "Femmes et citoyenneté à Genève". C'est la 11e fois qu'il répétait l'exploit sous l'appellation "Gingembre". Quelque 70 personnes ont  bravé la peur du coronavirus et ont assisté bien sagement à trois panels, après avoir dûment inscrit leur nom et coordonnées sur un registre - directives sanitaires obligent. Un bon nombre est venu grossir les rangs en plus pour la partie récréative de la soirée.

    On a donc vu trois entrepreneures africaines témoigner en quelques mots de leur projet et de leurs ambitions. 

    Lire la suite

  • Le printemps est arrivé?

    pecher 6 avril 2019.jpg

    Le 6 avril 2019, neige abondante à Genève et sur un pêcher.  

    Lire la suite

  • Genève, 14'551 avant Jésus-Christ (Août)

    SEymaz balade.jpegMais que s'est-il donc passé en août 14'551 avant Jésus-Christ? Un événement que les gazettes et les chroniques n'ont pas conservé dans la mémoire genevoise mais que révèle "Entre Terre et Eau", page 106, un ouvrage d'un bon kilo imprimé à Genève et payé par nos deniers (enfin surtout le denier des riches de ce canton, car bien des habitants ne paient à la collectivité que la TVA et leur cotisation maladie et encore). Il vient d'être édité par Infolio éditions à Golion sous la direction de Marcellin Barthassat avec ses compères Yves Bach, Daniel Künzi, Christian Meissner et Jacques Menoud

    En août 14'551 donc fondait le dernier bloc de glace de la dernière glaciation dans la dépression au lieu-dit Sionnet, entre Choulex et la Pallanterie, où coule la Seymaz, la seule rivière entièrement genevoise. 

    Lire la suite

  • Les journalistes comme les paysans?

    il est né le divin enfant.jpgSonnez hautbois, résonnez musettes...! Non ce n'est pas l'annonce de cette bonne nouvelle fêtée depuis l'an 336 par les chrétiens et dont notre monde marchand fait son beurre bien au-delà de ce mystère qui défie la raison, qui indiffère beaucoup, que nombre de raisonnants raisonnables rejettent, que d'autres combattent ou veulent confiner au domaine privé. Bref, Dieu s'est fait homme et pas n'importe lequel: le tout puissant est un pauvre, sans toit, fuyant le pouvoir, brûlant d'un seul et ardent désir - que les hommes s'aiment - fondant de ce fait la liberté, la justice, le respect des petits et la solidarité des grands.

    Non, la bonne nouvelle claironnée ces jours par le réd en chef de Heidi.news, le journal en ligne genevois né ce printemps, c'est que sa jeune rédaction a soufflé sous le nez du Club suisse de la presse de Genève le mandat de faire avec des fonds publics du journalisme constructif, du journalisme de solutions *.

    Lire la suite

  • Rupestre Genève

    Carte Petit et Grand saconnex.jpgRupestre, le mot naguère accolé à la ville de Lausanne par un co-maire de Genève vert avait quelque peu tendu les relations entre les deux bourgades sœurs ennemies lémaniques (on ne saurait parler de métropole en regard des gigavilles qui attirent désormais plus d'un terrien sur deux).

    Le sobriquet va-t-il s'appliquer à Genève? Les votations de ce dimanche sonne, entend-on, comme un coup de semonce à l'endroit de ceux qui n'ont que le mot croissance dans la bouche et veulent construire la ville en ville. 

    Genève ne va pas s'arrêter de croître. Ni son aéroport, placé désormais devant le défi d'être une plate-forme inventive et pionnière aux avions électriques.

    Lire la suite