Affaires municipales

  • Enfin du suspense à Bardonnex

    IMG_0961.jpegUn drame soudain a jeté la commune de Bardonnex dans le deuil, le décès subit du regretté Daniel Fischer, élu adjoint au premier tour le 15 mars dernier pour seconder à l'exécutif communal sa camarade de parti Béatrice Guex-Crosier, élue maire tacitement début janvier, quand le monde d'avant était encore en pleine course, a ouvert une nouvelle période électorale. 

    La vacance nécessite une élection qui aura lieu le 20 septembre, car, ce que d'aucuns craignaient se réalise: Nicolas Vernain, ex-capitaine des pompiers, fidèle paroissien de Compesières, ancien conseiller municipal démocrate-chrétien, sorti en tête de la liste Bardonnex Alternative le 15 mars, a décidé de contester la suprématie du parti du centre (future nouvelle dénomination du PDC) à l'exécutif. Quel suspense! Et cela pour quelle politique?

    Lire la suite

  • Je le jure, je le promets, je m'y engage

    maire echarpe etroit.pngA Genève, les croyances s'afficheront tantôt à la cathédrale Saint-Pierre, où les 137 magistrats des communes (moins un: ma commune pleure le décès subit de Daniel Fischer, élu adjoint au premier tour le 15 mars, dont nous garderons le meilleur souvenir) vont prêter serment dans un édifice dévolu depuis 1535 au culte protestant, mais, laïcité oblige, réduit à l'état civil le temps de la cérémonie. Cathédrale de Genève, qui ce samedi de Pentecôte devait accueillir la première messe catholique depuis la Réforme à l'invitation de la paroisse Saint-Pierre-Fusterie, si la diablesse covid ne s'en était pas mêlée. Espérons que l'esprit soufflera.

    Une bible néanmoins est ouverte devant les magistrats. Sur quoi d'autre prêter serment? Sûrement pas sur le Coran qui fait des femmes et des infidèles des sous-hommes. Sur la Déclaration des droits humains? C'est oublier qu'elle n'a été universelle que dans les discours et encore. Tant de nations l'ignorent et la foulent au pied, allant désormais jusqu'à la défier et à prétendre que leur régime dictatorial vaut mieux - dans la lutte contre le corona virus - que la démocratie, confortant sur tous les continents les pouvoirs forts et les nomenklaturas.

    Lire la suite

  • Plan-les-Ouates siège confinée. Et son maire que fait-il?

    distillerie saconnex.jpgJ'ai raté l'article de la Tribune sur le premier conseil municipal virtuel de l'histoire de Plan-les-Ouates et de Genève.
     
    On parle beaucoup du parlement fédéral ces jours, mais qu'en est-il des 45 parlements communaux genevois? Mai est le mois d'approbation des comptes 2019. Et le Covid n'arrête pas les mille douze petits et grands projets en cours ou à venir. Plan-les-Ouates, me dit un citoyen de cette commune qui a suivi l'assemblée confinée par internet comme une cinquantaine d'habitants, a ainsi voté un crédit de 2,8 millions de francs pour reconstruire la Distillerie de Saconnex-d'Arve.
     
    Qu'une commune - une des plus riches du canton grâce à Plan-les-Watches - mette autant d'argent dans un hangar en éternit amiantée et sans aucun cachet ni valeur patrimoniale pour produire de la gnôle alors que les besoins sociaux vont exploser est tout de même fort de café, non?! Les municipaux ont-ils pris la mesure de la crise économique qui s'annonce?
     

    Lire la suite

  • Un monde meilleur? Que faire à Genève?

    demain sera meilleur.jpgDans mon village, deux familles ont affiché leur confiance sur leur maison. "Demain sera meilleur*, "Tout ira bien". Les banderoles sont ornées de mains d'enfants.  L'espoir est grand dans une partie de la population. A gauche surtout. Un monde nouveau serait à portée de main.

    J'écoute ce matin l'économiste François Bourguignon, auteur de la Mondialisation de l'inégalité, sur Les Matin de France Culture. Le discours de l'ancien chef économiste à la Banque mondiale n'est pas du tout optimiste. Les Etats sont en train de gravement s'endetter ce qui ne manquera pas d'augmenter la contrainte sur les dépenses publiques - ailleurs que dans la santé - et de pousser à la hausse des impôts. La dette n'est pas une panacée. Même si la France réintroduit l'impôt sur les grandes fortunes, son produit sera loin de suffire. 

    Lire la suite

  • Genève au centre gauche, Bardonnex au centre droit

    ville de genève ca 2020.jpg

    Il n'y aura plus de maire communiste à Genève *. André Hediger fut le dernier.

    Communiste, le mot a longtemps fait peur. La commune de Genève était la seule municipalité à octroyer la Mairie à un représentant de l'extême gauche, selon un tournus de présidence, que l'on connaît au Conseil fédéral et dans la plupart des cantons et que la Constituante genevoise avait conservé dans les communes, de peur sans doute qu'un Maire durable à Genève ne fasse de l'ombre au président du Conseil d'Etat. 

    Dans ma commune de Bardonnex, 80 fois moins peuplée que la ville de Genève, trois fois moins étendue et au budget 200 fois plus petit que celui de la ville, c'est l'honni adjoint radical Conrad Creffield qui est élu. La composition de l'Exécutif - deux PDC et un PLR - ne change donc pas. 

    Tous les résultats sont là.

    Lire la suite

  • Quelle(s) commune(s) à Genève en 2025, 2030, 2035?

    ville covid 19.jpgNous avons déjà franchi un cinquième du XXIe siècle. Nous fêtons le dimanche des Rameaux qui mène vers Pâques, la promesse de la Résurrection. 

    Les Rameaux, c'est une fête paradoxale. C'est la seule fois où Jésus est acclamé par la foule. Qui, chauffé par les partis de l'ordre, demandera sa crucifixion une semaine plus tard... Vox populi... L'argument qui fera plier Pilate est connu: Jésus affirme être le roi des Juifs, détenir la vérité, plus fort que César? Étrange renvoi à d'autres temps, quand l'humain voulut être comme des dieux - omniscient, tout puissant, immortel. Temps passé, temps présent? Demain ne sera pas comme hier, dit-on alors qu'un virus tue riches et pauvres à égalité.

    Ce dimanche de printemps est aussi un dimanche d'élection à Genève. L'élection des autorités municipales. 

    Lire la suite

  • "Guerre" d'avant "guerre" d'après

    urne genevoise.jpgCertains à propos de la pandémie évoquent une guerre. D'autres ajoutent, du haut de leur "yaka", que les généraux préparent toujours la guerre d'avant.

    Nous serions donc en guerre contre le coronavirus et nous ne nous serions pas bien préparés.

    Si c'est une guerre, c'est une bien étrange guerre. L’ennemi est identifié quoique invisible et nous sommes tous désarmés, les militaires comme les civils, face à ce brin d'ADN, incapable de se reproduire sans que nous lui prêtions assistance*. Nos gouvernements auraient laissé la population exposée sans défense à cet alien mortel? Trop facile.

    Lire la suite

  • Raoult, Eisenstein, le virus et nous

    Rault Eisenstein.jpgLe prof Didier Raoult, tout le monde le connaît maintenant. L'infectiologue de Marseillais distribue contre le coronavirus de la chloroquine, un remède antimalaria*. Puisque c'est bon contre le virus et la mort qu'il répand par centaines et milliers, foi de tableaux de bord, pourquoi nous en prive-t-on, clame la sagesse populaire, faisant fi des éventuels effets secondaires des cachets. Même Le Monde se range à cet avis.

    Charles Eisenstein m'était inconnu jusqu'à la lecture ce matin dans La Croix de la chronique  Stop ou Encore. Son auteure Flore Vasseur cite le dernier papier du conférencier américain: Le couronnement, un essai de 70 pages disponible en français, où il pourfend la société de contrôle qui saisit désormais totalement nos vies sous couvert de coronavirus.

    Raoult a l'air d'un Christ qui aurait échappé à la crucifixion, Eisenstein a tout du Jésus aux Noces ce Cana

    Lire la suite