L'union des communes

  • Baroud d'honneur des constituants genevois

    conseil etat prestation guiraud.jpg

    François Longchamp, l'homme qui ne voulait plus être conseiller d'Etat, fut le premier président durable de la République et canton de Genève durant 4 ans et demi de décembre 2013 au 1er juin 2019, grâce au vote majoritaire des 80 constituants qui, copiant la Constitution vaudoise mais en fait séduits par le modèle rhénan de Bâle-Ville, ont instauré, pour la durée de la législature portée à 5 ans, la présidence du gouvernement genevois - un budget de 8,5 milliards de francs quand celui d'Auvergne-Rhône-Alpes ne dépasse pas 4 milliards d'euros. 

    François Longchamp crut bon de se tailler un département présidentiel sans autre poids que celui de la Genève internationale (dirigée par Berne et par les grandes puissances), le Grand Genève mais sans ambition ni moyens et les communes où il s'est enlisé dans une illisible politique de désenchevêtrement des tâches, sans oser toucher à ce qui fait le scandale: la fiscalité et la péréquation. Pour le reste il a passé son temps à cornaquer ses collègues, tous des bleus sauf Maudet. 

    Lire la suite

  • Un monde meilleur? Que faire à Genève?

    demain sera meilleur.jpgDans mon village, deux familles ont affiché leur confiance sur leur maison. "Demain sera meilleur*, "Tout ira bien". Les banderoles sont ornées de mains d'enfants.  L'espoir est grand dans une partie de la population. A gauche surtout. Un monde nouveau serait à portée de main.

    J'écoute ce matin l'économiste François Bourguignon, auteur de la Mondialisation de l'inégalité, sur Les Matin de France Culture. Le discours de l'ancien chef économiste à la Banque mondiale n'est pas du tout optimiste. Les Etats sont en train de gravement s'endetter ce qui ne manquera pas d'augmenter la contrainte sur les dépenses publiques - ailleurs que dans la santé - et de pousser à la hausse des impôts. La dette n'est pas une panacée. Même si la France réintroduit l'impôt sur les grandes fortunes, son produit sera loin de suffire. 

    Lire la suite

  • Quelle(s) commune(s) à Genève en 2025, 2030, 2035?

    ville covid 19.jpgNous avons déjà franchi un cinquième du XXIe siècle. Nous fêtons le dimanche des Rameaux qui mène vers Pâques, la promesse de la Résurrection. 

    Les Rameaux, c'est une fête paradoxale. C'est la seule fois où Jésus est acclamé par la foule. Qui, chauffé par les partis de l'ordre, demandera sa crucifixion une semaine plus tard... Vox populi... L'argument qui fera plier Pilate est connu: Jésus affirme être le roi des Juifs, détenir la vérité, plus fort que César? Étrange renvoi à d'autres temps, quand l'humain voulut être comme des dieux - omniscient, tout puissant, immortel. Temps passé, temps présent? Demain ne sera pas comme hier, dit-on alors qu'un virus tue riches et pauvres à égalité.

    Ce dimanche de printemps est aussi un dimanche d'élection à Genève. L'élection des autorités municipales. 

    Lire la suite

  • Quel Genève en 2030? Quel Genève en 2050?

    ge2050.jpg

    Quel Genève en 2050? C'est l'horizon que Pierre Maudet, alors président du Conseil d'Etat, avait fixé aux Genevois lors du Discours de Saint-Pierre. Le jeune tribun n'imaginait sans doute pas qu'il allait être détrôné sans ménagement bien avant cette échéance et être l'acteur clé d'une affaire sans précédent dans la République: l'affaire Maudet soigneusement chroniquée dans Wikipedia. Telle une tique, Pierre s'accroche depuis à son ministère croupion. Personne ne peut l'en déloger. La caravane passe. "Genève est gouvernée", dit son successeur, son ami Antonio Hodgers. Circulez! 

    La  grande réflexion sur Genève 2050 a été lancée en septembre 2018 (suite à un communiqué de presse du 27 juin - comme si on avait voulu cacher l'affaire) et la consultation des Genevois depuis ce mois de mai, sous la forme d'un questionnaire. Elle se termine le 21 juillet. Sans avoir fait la Une d'aucun journal.

    3500 personnes ont déjà répondu au questionnaire. Problématique le questionnaire. J'y reviendrai.

    Lire la suite

  • Grand Fribourg, Grand Genève, Zurich

    grand fribourg.jpg Une «Fusion Truck» prêchera le Grand Fribourg, Ce n'est pas la news du jour. Elle rappelle cependant aux Genevois, qui risquent ce dimanche un autogoal magistral en matière de fiscalité des entreprises, que Fribourg sait non seulement bien gérer ses finances cantonales (trop bien même, le canton est sans dette et devrait baisser ses impôts ou être plus ambitieux) mais aussi être champion en matière de fusion de communes *. 

    Genève dont la Constitution de 2012 promeut la fusion de communes n'a absolument rien entrepris. Le projet le plus ambitieux sur les bords de la Sarine est la création du Grand Fribourg en fusionnant neuf communes, de quoi doubler la population et sextupler la superficie du chef-lieu.  

    Lire la suite