Vu du Salève: Genève... - Page 12

  • Les fake news de Pro Natura

    IMG_1721.JPEG

    Qu'as-tu appris à l'école mon fils ? ...  La célèbre chanson de Greame Allwright reste toujours d'actualité. La mode est aux peurs. Naguère la famine, la guerre nucléaire, qui ont poussé la Suisse à drainer les maraisà rectifier les rivières pour nourrir la population et à truffer le pays de cavernes et d'abris antiatomiques. Aujourd'hui la peur du réchauffement climatique et la mort des oiseaux et des loups ont pris le relais. Plantons des arbres, verdissons nos villes et ne régulons pas la faune sauvage, car le sauvage c'est l'humain.

    Quel est le discours dominant dans nos écoles: celui de la peur ou celui de la confiance? 

    Lire la suite

  • Une école primaire à la Croix-de-Rozon

    IMG_1706.JPEGIMG_1713.JPEGQue pensent Luc Lavarini et Nicolas Vernain* (l'un comme l'autre absents des réseaux sociaux) de leur possible future fonction d’adjoint au maire de Bardonnex? Quelles inflexions voudraient-ils donner à la gestion communale, une fois élu le 27 septembre prochain (les chances de Lavarini sont certaines mais rien n'est certain dans un scrutin), si tant est que leur voix pèse dans le système municipal genevois, où le plus puissant des acteurs est, et de loin, le canton, ses lois, ses élus et les fonctionnaires et commissions spécialisées qui les votent et les interprètent. Rien?

    Ce dimanche, veille des vendanges, alors que le vote par correspondance a démarré, aucun discours n'a été prononcé à la Bossenaz, où le PDC et Entente, pas encore connu sous son nouveau label de Centre, avait réuni une poignée de militants, amis et sympathisants. On s'est donc rabattu sur le quiz proposé pour donner son avis. Et sur les conversations, un verre de vin à la main, qui forcément tournent autour de la Covid. Avec une idée en tête - fixe diront certains - la construction d'une école à la Croix-de-Rozon.  (photos du jour)

    Lire la suite

  • Le PDC et le Centre: die Mitte, pas das Zentrum

    Die Mitte le centre pdc.jpgLe PDC suisse veut changer d'identité mais jure ses grands dieux qu'il ne changera pas de programme, que ce mot chrétien que nous ne saurions plus voir s'afficher dans nos rues à l'occasion des campagnes de votation, restera l'alpha et l'omega du parti mais que pour attraper les poissons il faut bien adapter les leurres à leur goût. Or bien des poissons, croit-on au PDC, se détournent du parti en raison justement de ce c. Changeons donc le sens du c, passons du c de chrétien au c de centre et le tour est jouer. 

    En allemand, c'est une autre chanson.

    Lire la suite

  • Les fonctionnaires genevois: ni sobriété ni partage

    2 pour cent 2%.jpgCalculons: que signifie dans une année de travail une semaine de vacances supplémentaire (que propose le gouvernement genevois à ses quelque 48'000 employés contre une baisse des salaires de 2%)? 1 divisé par 48, ça donne 0,02. Une semaine de vacances c'est donc une diminution de 2% du temps de travail. On peut imaginer que l'Etat devra embaucher pour compenser ces 2% de travail perdu. Et qu'en acceptant le projet, les fonctionnaires (dont la retraite est généreuse garantie) participeront (modestement) au partage du travail dans un temps où la pandémie va multiplier les chômeurs. Evidemment les syndicats de la fonction publique hurlent. Belle démonstration de solidarité. 

    Quelles économies pour l'Etat?  

    Lire la suite

  • De quel bois fait-on une école à Compesières?

    compesieres 4 projets.jpgEn bois, en béton, en verre, en fait peu importe le matériau, les cœurs des écoliers sont de chairs et leur esprit libre et créatif. La mode est à l'école en plein air. Mais ce mode libéral d’enseignement n'a pas été retenu par le monde politique à Bardonnex. Pas plus que l'enseignement à distance pourtant promis à un bel avenir en ces temps où le principe de précaution règne en maître.

    La nouvelle école de Compesières (12 classes) - en gestation de puis 25 ans - sera en bois. C'est à peu près la seule chose qui fait l'unanimité. Pour le reste, l'exposition des 29 idées architecturales ce mercredi 2 septembre a laissé le public dans l'expectative. La parcelle imposée aux concurrents paraît exiguë. Sa forme triangulaire coincée en zone agricole entre la route cantonale de Cugny, assez roulante, et le chemin des Remparts est un défi supplémentaire. 

    Lire la suite

  • 1850: le train innove. 2050:...

    vaud 2050 train.jpgNos trains rouleront-ils sans pilote et 24h sur 24 en 2050? Et les quais seront-ils comme ceux des métros, équipés de portes de sécurité? Ce futur proche fait peu débat, me semble-t-il, à l'heure où les CFF et le CEVA peinent à trouver des cheminots multimodaux non grévistes. Conçue au XIXe siècle, le RER Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse n'a même pas réussi à standardiser ses locos. Il est loin d'avoir penser l'automaticité des convois. 2050, c'est dans 30 ans. Il y a 30 ans, en 1990, Genève réfléchissait au barreau sud, à la traversée de la rade et à SmartGeneva, se rengorgeait d'être la capitale des nouvelles relations russo-américaines dans un monde sans histoire. La Chine n'était encore pas éveillée. Ni l'Afrique.  

    A Lausanne, la rupestre, on planifiait un métro M2 automatique, l'extension de l'EPFL et son réseau dans les cantons voisins, un nouveau musée au bord des quais. On rédigeait une nouvelle constitution, instaurant un président durable. Puis Vaud a basculé la moitié de la facture sociale aux communes, épongeant sa dette et se redonnant du muscle pour de nouveaux projets stratégiques dont un train à grande vitesse entre l'aéroport et Lausanne, ravissant au passage à Genève, l'internationale endormie, son rôle de pôle dynamique de la Romandie.

    Lire la suite

  • La collapsologie envahit les théâtres genevois

    vous etes ici theatre.jpgL'écrivain genevois Bimpage vient de sortir Déflagration, écrit avant la pandémie, une histoire de fin d'un monde qui remet les idées en place. Claude Inga Barbey écrit dans la même veine le premier épisode de Vous êtes ici, une série collapsologique que 12 théâtres genevois vont interpréter ces prochains mois. Une première, un événement. La première est déjà complète, m'apprend Heidi.news dans sa lettre d'info quotidienne du 28 août*. Son réd en chef est le président de la République éphémère, le comité qui porte ce projet.

    Mais qu'ont-ils donc à s'inventer des lendemains qui déchantent, des catastrophes salutaires, des électrochocs sociétaux? Sommes-nous donc tous devenus des vieux ratiocinant: Que oui, il leur faudrait une bonne guerre pour remettre les pendules à l'heure! Qu'a-t-on faire du théâtre puisque la réalité de la covid rejoint la fiction? Il faudra sans doute voir Vous êtes ici pour savoir si le projet dépasse la télé-réalité. 

    Lire la suite

  • Déflagration: Stromboli et nostalgiose suisse

    deflagration.jpgLe Stromboli émerge solitaire à quelques encablures de Lipari, entre Naples et la Sicile. Le volcan éructe toutes les 20 minutes quelques tonnes de magma incandescent. La lave fumante dévale en blocs et pierraille la Sciara del Fuoco et va se perdre dans la mer tyrrhénienne, un spectacle féerique et confondant à la nuit tombée, quand le ciel immense couvre la planète de sa coupole étoilée. Rarement inquiétant. 

    Imagine-t-on sous nos pieds les fours de Vulcain brassant la roche en fusion, œuvrant à la dérive des continents, triturant dans des creusets infernaux les atomes du tableau périodique, où bourgeonnent des amalgames cristallins ou amorphes, nos Alpes?

    Lire la suite

  • Y aura pas un IEPA à La Mure

    compesieres equilibre 26 août.jpeg

    IEPA? Immeuble à encadrement pour personnes âgées. Dans la politique des soins aux personnes âgées en voie de dépendance, un IEPA est le maillon entre les soins à domicile et l'EMS. Un D2 disait-on naguère, un immeuble où l'on est chez soi et où des services infirmiers et sociaux facilitent la vie en cas de besoin. Bref un besoin qui intéresse bien des gens de Bardonnex que l'âge et le handicap inquiètent.

    Ce 26 août, à la salle polyvalente de l'école de Compesières, nous étions une cinquantaine à découvrir le projet cousu main par la coopérative Equilibre. Equilibre a déjà bâti et a en projet plusieurs bâtiments selon un concept participatif et écologique intensif. 

    Equilibre a le projet de bâtir 30 logements coopératifs d'ici 2024 à La Mure, au sud du village de Croix-de-Rozon. Dans sa quête d'exemplarité et d'innovation, Equilibre vise un immeuble intergénérationnel. Ses responsables ont approché la commune pour qu'elle devienne coopératrice de quelques logis pour personnes âgées, un mini IEPA donc. Ce serait une première à Genève. 

    Lire la suite

  • Que les services d'urgence ne soient pas débordés

    r covid indicateurs.jpgSuite à ma dernière note, j''ai trouvé une synthèse des indicateurs de la covid. Ils sont entièrement construits sur un objectif qu'on nous a ressassé d'ailleurs dès l'irruption du virus en mars dernier: que les services d'urgences des hôpitaux chargés d'accueillir et de soigner les patients les plus gravement atteints ne soient pas débordés.

    Mais quelle guerre est-elle engagée et conduite avec le présupposé que les services infirmiers ne devront pas être débordés et qu'on triera pas les blessés: ceux que l'on soignera et ceux à qui on administrera au mieux de la morphine et à qui on tiendra la main et qu'on embrassera avec tendresse jusqu'à leur dernier souffle? 

    Lire la suite

  • Cote d'alerte: mais qui gouverne?

    covid 24 août incidence suisse.jpg

    Ainsi donc la France pourrait être mise par la Suisse sur liste rouge des pays à quarantaine. Aussitôt, on rassure les Genevois: les quelques milliers de travailleurs frontaliers qui les soignent dans leurs cliniques et hôpitaux pourront passer la frontière. Donc: nécessité fait loi.

    Au fait qui a fixé la cote d'alerte rouge à 60 personnes dépistées positives au corona virus pour 100'000 habitants *? Pourquoi pas 50 comme en France ou 70 ou 100? Nulle part je n'ai trouvé de réponse récente **. Sait-on que le taux d'incidence est à Genève de 99, comme le montre la carte publiée par la Tribune de Genève ***?

    Lire la suite

  • Bardonnex et ses deux bouchons

    IMG_1474.JPEGM'en allant masqué ce dimanche au marché de Collonges-sous-Salève par le petit pont de bois, jeté récemment à grand frais par la commune de Bardonnex, au nord de l'ancienne école de la Bossenaz, au dessus du nant d'Archamps - sec à cette période de l'année, je me demande ce qu'il en est de l'accès au marché de Saint-Julien-en-Genevois, à l'autre bout de ma chère commune. Saint-Julien est une ville en pleine croissance qui fut très brièvement rattachée à Genève au début du XIXe siècle, quand les frontières qui nous gouvernent et nous séparent aujourd'hui étaient tracées par quelques princes et ambassadeurs à Vienne, à Paris et à Turin.  

    Depuis que la commune a vendu à la Tuilerie-Gravière de Bardonnex le chemin des Rupières qui reliait naguère Bardonnex à Saint-Julien et qui fut hélas coupé par l'autoroute, il ne reste plus que le chemin des Jules pour rejoindre les deux agglomérations. 

    Lire la suite