Europe

  • "Guerre" d'avant "guerre" d'après

    urne genevoise.jpgCertains à propos de la pandémie évoquent une guerre. D'autres ajoutent, du haut de leur "yaka", que les généraux préparent toujours la guerre d'avant.

    Nous serions donc en guerre contre le coronavirus et nous ne nous serions pas bien préparés.

    Si c'est une guerre, c'est une bien étrange guerre. L’ennemi est identifié quoique invisible et nous sommes tous désarmés, les militaires comme les civils, face à ce brin d'ADN, incapable de se reproduire sans que nous lui prêtions assistance*. Nos gouvernements auraient laissé la population exposée sans défense à cet alien mortel? Trop facile.

    Lire la suite

  • Frontaliers, on vous aime!

    HUG urgences nuit.JPGMais que serait le système sanitaire genevois sans ce qu'on appelle hélas des frontaliers mais qui ne sont en fait que des travailleurs pendulaires, des navetteurs, des commuters? Un peu plus d'un soignant sur deux aux HUG habite hors du canton de Genève. 39% habitent en France, dit le rapport d'activités 2018.

    Notre territoire cantonal est minuscule, deux fois plus petit que Lyon Métropole, six fois plus petit que Zurich. Rien d'étonnant donc à ce que ces travailleurs viennent de toute la région, du Grand Genève comme on disait naguère au temps des Babel, des Ducret, des Wellhauser, des Haegi, des Cramer où nos gouvernants avaient une once de politique régionale dans leur boîte à crayons. 

    Travailleurs pendulaires, on vous aime!  [Billet augmenté à 13h]


    A lire aussi: Chers pendulaires, navetteurs, commuters, Pendler... frontaliers


     

    Lire la suite

  • La Chine s'éveille en 2020

    pangolin.jpgI have a dream, ce rêve est un cauchemar. Je ne suis pas un adepte des théories du complot ni de la collapsologie ou de son proche cousin le çavapétisme. J'hésite donc à le coucher sur le web. Mais je me dis que je ne dois pas être le seul à l'avoir fait ce rêve. Et puis, stratégie maligne ou opportun hasard , la Chine gagne à tous les coups, puisque sa proie apeurée n'a plus les ressources de lui résister. 

    Tout commence, un matin au cœur du l'empire du milieu, Liu referme son livre de chevet: Lao Tseu, un contemporain mythique de Confucius, dont les citations émaillent ses journées comme celles de tous ceux ici et là qui se piquent de sentences un brin sentencieuses. Du genre "Il n'est rien qui ne s'arrange par la pratique du non-agir" ou encore "L'échec est le fondement de la réussite".

    Lire la suite

  • Attention, j'éternue

    mouchoir boite.jpgDonc, par les temps qui courent, mieux vaut ne pas avoir un rhume, un refroidissement, un chat dans la gorge (heureusement qu'il pleut, les allergiques ne sont pas regardés de travers)... Hier, à la Migros, sur le coup de 15h, j'ai éternué dans ma main (le réflexe appris enfant l'a emporté sur le coude). Un employé distant de plus de deux mètres m'a regardé d'un œil réprobateur.

    Tout à l'heure, en promenade, un père de famille nous dit garder ses filles renvoyées en quarantaine par principe de précaution. Une mienne cousine a, m'a dit un octogénaire à qui j'ai rendu visite ce matin (suis-je un assassin en puissance?), bouder la chorale des seniors car une voisine chanteuse, nonagénaire, était tantôt rentrée de Milan... On ne vous parle pas des cohues dans les trams et des trains de recommandations officielles

    Le coronavirus tient le monde par les coucougnettes. Et ça va faire mal, lancent les prophètes de mauvaises augures, qui se réjouissent qu'un microbe stoppe soudain le cours des choses. 

    Lire la suite

  • Un samedi noir pour l'Europe

    Qui dira que ce jour est un samedi noir pour l'Europe?

    EC-EU-enlargement animation.gif
    Ce premier février est donc une date historique. Mais l'histoire la retiendra-t-elle? Une île redevient une île. La Grande-Bretagne rompt le pacte qui, en 1973, passé le veto du général de Gaulle, lui a fait partager durant 47 ans le sort toujours incertain de l'Union européenne - mais quel sort ne l'est pas, incertain? Rien ne vas changer durant quelques mois excepté l'abaissement de l'Union Jack devant le palais Berlaymont de Bruxelles et le retrait des des MEP, les élus britanniques au parlement européen. 

    What else? 

    Lire la suite

  • #œcuménique: Je te prête ma maison pour faire la fête

    cathedrale entree poupees blanches (2).JPGA Saint-Pierre de Genève ce matin, deux poupées blanches accueillent les chrétiens de la cité, tous les chrétiens quelle que soit leur église. Sont-ce des anges? Il.elle.s portant une coiffe du temps de la Réforme. Une réforme qui se poursuit. En 2020, une messe catholique aura lieu à Saint-Pierre le 29 février prochain, à 18h30.

    Trois cents personnes, plutôt âgées, ont bravé la bise et pénètrent dans l'austère temple pour le culte de 10 heures. Le culte, dit par six hommes et une femme, est en fait une cérémonie œcuménique.  Elle ouvre la semaine de l'unité des chrétiens. Une tradition vieille de quelques décennies, une goutte d'eau dans l'histoire bimillénaire de la chrétienté.

    De l'eau, chacun en a mis dans son vin. On s'en tient à la liturgie de la parole, désormais presque consensuelle, dit le pasteur de la cathédrale Emmanuel Rolland, pour qui l'Ecriture compte plus que tout. L'Eucharistie, le partage du pain et du vin consacrés, reste une pomme de discorde. Surtout aux étages supérieurs, souligne le pasteur, où les théologiens et les doctrinaires font la loi. 

    Lire la suite

  • Messes de Noël à Compesières, Veyrier, Ashbourne-Donaghmore, Rome

    IMG_9219 (2).JPGL'église de Compesières était bien pleine hier soir sur le coup de 17h, plus de 300 personnes dont de très nombreux enfants. C'était la messe des familles des paroisses de Veyrier, Troinex et Compeisières, quelque 15'000 âmes.

    Plein de gens qu'on ne voit jamais ou qu'épisodiquement. Quels sont leurs rapports avec la religion? Pourquoi viennent-ils encore à la messe*? La cérémonie est classique pas très bien adaptée à l'assemblée, hormis un conte, dit sans mise en scène au début la cérémonie. Le jeune prêtre surprend par sa joie mais n'est pas encore à l'aise. Son prêche est trop compliqué. 

    A 22h30, rebelote à Veyrier.

    Lire la suite

  • Missionnaire à Carouge, Acacias, Veyrier, Troinex, Compesières

    Hirt Maomou et clergé Carouge (2).jpg

    Ce n'est pas le premier, ce n'est sans doute pas le dernier. Jean-Paul Elie Maomou est un jeune prêtre de Guinée Conakry. Il vient de débarquer à Carouge et a intégré l'équipe pastorale de cinq paroisses catholiques de Genève sud: Carouge, Acacias, Veyrier, Troinex et Compesières.

    Ce matin, la messe de rentrée avait attiré de quoi remplir l'église Sainte-Croix. Pas beaucoup plus. C'est dire que sur les quelque 45'000 habitants de cette région, la participation a atteint moins d'un pour cent. Une église en habit d'Arlequin. Où les Genevois - les Sardes à Carouge - ont pu mesurer combien ce coin de terre est peuplé de diversités. 

    Ce matin c'était aussi l'annonce officielles qu'une femme, Isabelle Hirt, avait été nommée répondante de l'Unité pastorale Salève, C'est la première fois à Genève qu'une femme occupe cette fonction. Mais le vicaire Desthieux n'avait pas fait le déplacement. On se demande bien pourquoi. *

    Lire la suite

  • 70 MEPs verts, est-ce que ça fait le printemps?

    parlement européen 2014 vs 2019.jpg

    L'extrême droite européenne sort de l'élection du parlement renforcée mais divisée, pour l'heure, en trois blocs. Ses composantes totalisent ensemble 172 élus contre 118 en 2014. Elle fait presque jeu égal avec le PPE (179 élus contre 221). Elle n'est pas en mesure de trouver une majorité.

    Comme en Suisse, avec l'UDC, elle va peser évidemment sur les débats. C'est bien normal. Nous sommes en démocratie. Que pèseront les 70 membres du parlement européen verts dans cette balance?

    Lire la suite

  • La France est noir, l'Europe se vit nostalgique à Vienne

    drapeau eurpéen flottant.jpgBelle Europe! Plus de participation, plus de Verts, pas beaucoup plus de brun, des partis au pouvoir naturellement à la peine, mais qui ne s'effondrent pas. Le scrutin proportionnel, qui prévaut pour composer le parlement des 28 pays de l'Union européenne, donne une image contrastée. C'est heureux, l'Europe est pays de contrastes.

    Plus difficile à gouverner qu'hier? Non pas. L'Europe n'a pas attendu le renouvellement de son assemblée, qui a si peu de pouvoir, pour montrer combien sa gouvernance est difficile, délicate même. Mais la presqu'île eurasiatique montre dans l'UE une heureuse résilience. La volonté de vivre ensemble l'emporte, quoiqu'il en soit, contre les périls au moins, au premier rang desquels figurent l'excessive consommation des énergies à effet de serre et les migrations, reflets, pour le premier, de la gourmandise et, pour le second, des déséquilibres démographiques et économiques du globe.

    Ce dimanche 25 mai 2019 n'est pas un dimanche noir. Sauf en France et en Italie. Si la Suisse participait, elle serait aussi en noir. 

    Lire la suite

  • Le président Macron ensorcelle-t-il l'Afrique?

    restitution gorgui ndoye.jpg

    Et Genève, où d'importants musées publics et privés exposent des totems, des masques africains, des objets de pouvoir et de culte, et que cachent ses ports francs,  a-t-elle une politique de restitution de ces trésors aux pays spoliés par les colonisateurs, pillés par d'habiles acheteurs, mis sur le marché par des receleurs d'objets arrachés à vil prix à des migrants en quête de l'hypothétique eldorado occidental? 

    La question n'a été posée qu'à la toute fin d'un débat passionné et passionnant organisé au soir du 1er Mai par Gorgui Ndoye, journaliste sénégalais et directeur du site ContinentPremier.com. Personne parmi les quelques 200 personnes n'ont pu répondre. Qu'en pense Sami Kanaan? Le maire et ministre de la Culture de la ville de Genève n'a pas le poids d’Emmanuel Macron. 

    Lire la suite

  • L'Europe "frigide et boiteuse"

    union europeenne carte.jpgA cinq semaines de l'élection du Parlement de l'Union des 27 ou des 28, les médias font des efforts pour parler de l'Europe . Le ton est souvent volontariste, comme s'il s'agissait de conjurer un sort que les sondages annoncent funeste: un émiettement accru des partis politiques, une montée des mouvements nationalistes, bref une ingouvernabilité croissante, un mal qui frappe tous les pays et qui pose un sacré défi à la démocratie, ce "pire des systèmes de gouvernance à l'exception de tous les autres" comme disait Churchill 1).

    Ce matin, Libération interviewe Olivier Guez. Le prix Renaudot 2017 (pour "La disparition de Josef Mengele", une oeuvre un peu scolaire, a jugé Jean-Michel Olivier) a publié sa Lettre à l'Europe, ce dimanche de Pâques à l'heure de la messe - un hasard? - sur le site de l'Obs, l'hebdo ayant commandé à divers écrivains et penseurs de lui envoyer une Lettre à l'Europe. Le texte n'est visible que par ceux qui paient, mais la Suddeutsche Zeitung l'a fait traduire et le publie en clair sur son site.

    "Mais qu'ont-ils fait de toi?" L'écrivain strasbourgeois bilingue désigne le coupable: "Ils". "Ils", les politiciens frileux  qui dirigent - ou voudraient guider - tes petites nations, depuis vingt ans. "Ils", qui t'accablent de tous les maux alors qu'ils t'ont construite frigide et boiteuse."

    Lire la suite