Energies

  • La marmotte de Lausanne (#GIEC)

    D91915A2-3D26-4BCF-900D-DD6D281CCB8A.jpegIl y a 15 mille ans, Lausanne jouissait du climat que l’on trouve aujourd’hui à 2000 mètres d’altitude. Comment le sait-on? Parce qu’on a trouvé un squelette d’une marmotte non loin de la gare du chef-lieu vaudois. Heureusement que la terre s’est réchauffée depuis. Sans cause humaine apparente.

    Ma chère RTS, dont le métier est d’égrener les nouvelles du chapelet de l’actualité, nous sert donc cet anachronisme, sans commentaire ni explications, juste après avoir annoncé l’enfer ici-bas - nouveau rapport du GIEC oblige - que nous promet donc le réchauffement climatique, notre faute à nous. Pas un incendie, inondation, glissement de terrain qui n’ait pour cause désormais notre gourmandise que dis-je notre accaparement irresponsable des ressources combustibles enfouies sous nos pieds, sans raison ni objet, depuis des millions d’années. 

    Lire la suite

  • Les Verts rient jaune et les jaunes ont gagné

    Je n’aurais pas parié sur un rejet aussi net des deux initiatives antiphytos données encore gagnantes au début mai. 60% de rejet, c’est une claque magistrale, n’en déplaise aux commentateurs dominants de la presse qu’on sent assomés par le vote populaire. La bonne nouvelle, c’est que le simple bon sens d’une règle vieille comme el monde - c’est la dose qui fait le poison - a prévalu face à une mesure d’interdiction dont les électeurs se sont vite rendus compte qu’elle serait contre-productive. 

    L’échec de la loi sur le CO2 est plus troublant compte tenu du large soutien dont elle bénéficiait. Mais ce n’est pas la première fois qu’une large coalition échoue (de peu) dans les urnes vaincue par le carte des non qui seraient bien incapables de se mettre d’accord sur un projet. 

    Lire la suite

  • C’est notre faute, c’est «Hd» kill dit

    D6BBE879-5205-4D49-9CC1-82E281174330.jpegLa pandémie sera en août un passé simple, estime notre ministre suisse de la santé. Sans doute l’hiver favorisera-t-il ici et là quelques foyers épidémiques. De quoi échauffer les gazettes. Mais il y a fort à parier que l’agenda politique sera revenu au monde d’avant, soit au réchauffement climatique. «H, pour haute définition de son petit nom Heidi, est déjà sur les charbons ardents. Le joueur pur (entendez pure player) de la médiasphère genevoise, bientôt inclus dans Le Temps, lance ce jour son «tableau de bord pour suivre les indicateurs du climat en data». 

    La chose, à suivre ici, se décline en quatre temps:  1) Le climat se dérègle, 2) C’est notre faute, 3) De nouvelles menaces, 4) Les actions à mettre en place. 

    Lire la suite

  • Green Future Index et nos SI genevois

    BD9395F6-D553-46DC-8692-889CE0E57A67.jpegQu’on ne s’y trompe pas nos SI n’ont rien à voir avec Laudato Si, qui fit un temps de François un pape vert malgré son grand âge. Quoique le ci-devant directeur général de notre régie cantonale de l’électricité, protégée de la concurrence, ne manque pas une occasion d’expliquer aux consommateurs genevois, qui n’ont pas d’autres choix, combien son entreprise est exemplaire en environnement, comme employeur, comme donneuse de leçons aussi. Bref louez soi nos SI et emprunter ses voies éclairées *. 

    Nos SI sont donc verts, foi de leurs contrats qui excluent l’importation de tout électron nucléaire. Sauf que cette exclusivité genevoise condamne les autres consommateurs, suisses et européens, à se satisfaire forcément des électrons atomiques. Pas très solidaires nos SI.

    Lire la suite

  • Geneve, version Calvin mais sans la Providence

    097FE2F9-0854-4EA2-85D3-B6849E95E20C.jpegGenève adore les études prospectives. Toutes ces études ont fini dans un tiroir. Sans grands effets. Il en ira sans doute de  même de la dernière perle artificielle pondue par des futurologues lausannois mis au boulot par le ministre vert du minuscule territoire genevois, Antonio Hodgers, qui n’a pas voulu être jusqu’en 2023 ou 2028 le président durable de notre bonne République.

    En 2050 donc, GVA (Geneva Voltaire Airport) sera transformé en champ de patates et en parc éolien, lis-je dans mon journal préféré, qui chronique « Neutralité carbone ». Comme les médias français qui cette semaine ont exposé le scénario le plus extrême, qui prédit une hausse de la température de 4 degrés en 2100 dans l’Hexagone, la Tribune expose le scénario le plus apocalyptique, le seul foi d’experts à atteindre l’objectif fixé.

    Lire la suite

  • Les fake news de Pro Natura

    IMG_1721.JPEG

    Qu'as-tu appris à l'école mon fils ? ...  La célèbre chanson de Greame Allwright reste toujours d'actualité. La mode est aux peurs. Naguère la famine, la guerre nucléaire, qui ont poussé la Suisse à drainer les maraisà rectifier les rivières pour nourrir la population et à truffer le pays de cavernes et d'abris antiatomiques. Aujourd'hui la peur du réchauffement climatique et la mort des oiseaux et des loups ont pris le relais. Plantons des arbres, verdissons nos villes et ne régulons pas la faune sauvage, car le sauvage c'est l'humain.

    Quel est le discours dominant dans nos écoles: celui de la peur ou celui de la confiance? 

    Lire la suite

  • Pollutions de l'air: Genève n'existe pas

    pollution air suisse.jpgPeut-être êtes-vous déjà tombé sur ce site aqicn.org. Une initiative née en 2007 et basée à Pékin qui fournit en continu pour le monde entier - quelques 12'000 points de mesure - l'état de la pollution de l'air. Genève n'y figure pas.

    Les plus proches stations recensées sont celles de Gaillard et d'Annemasse. Qui ce matin signalaient une situation normale ou modérée. MétéoSuisse annonçant quelques précipitations ce dimanche, on peut parier que le peu de pollution atmosphérique sera lavée. On se demande alors bien pourquoi le Canton de Genève a maintenu jusqu'à lundi soir son dispositif de restriction de circulation aux seuls véhicules arborant le macaron Stick'Air

    Lire la suite

  • Le tocsin pour le climat. Mais dans quel état j'erre?

    cloche en verre.jpgAinsi notre vicaire épiscopal demande à nos clocher de sonner le tocsin pour le climat, samedi, entre 14h30 et 14h35, en solidarité avec les églises suisses et les mouvements chrétiens. "Les organisations chrétiennes de l’Alliance climatique, écrit Pascal Desthieux, demandent aux paroisses de toute la Suisse de soutenir le mouvement pour le climat en réglant l’horloge de leurs églises sur midi moins cinq ce samedi 28 septembre 2019 et/ou en faisant sonner les cloches des églises à 14.30 heures. 

    Cette solidarité sonore me paraît fort discutable. 

    Sonner le tocsin contre le réchauffement climatique (ou pour le climat?) et pourquoi pas contre Trump, pour Greta, contre Poutine et pour je ne sais qui... le page? Et pourquoi ne sonne-t-on pas le tocsin tous les vendredi contre le consumérisme, pour le véganisme, contre le chauffage des appartements (et des églises vides) et pour les éoliennes sur nos monts quand le soleil...?

    Lire la suite

  • Que faire pour le climat: de Landecy en passant par Bardonnex

    co2 heidi.jpgL'apéro de la rentrée des habitants de Landecy n'a réuni qu'une poignée d'habitants sous la fontaine. Les tartes et clafoutis aux pruneaux étaient pourtant excellents. On a parlé circulation bien sûr, des gendarmes couchés que la commune a prévu d'installer dans le village, dont la route tortueuse et les stationnements sauvages ne permettent de toute façon guère de dépasser les 30 km/h.

    On parle aussi du gymkhana de Bardonnex, que les douaniers suisses comme français font subir aux automobilistes qui empruntent sagement l'autoroute, matin et soir, provoquant des bouchons que notre chère RTS signale comme un métronome et qui reportent une partie du trafic sur le réseau vicinal, alors que les mêmes travailleurs passent devant la douane de Landecy à 50 km/h. 

    Mais pourquoi ne prennent-ils pas le nouveau bus 62, dont le terminus s'arrête au parking de Collonge-sous-Saléve ces travailleurs genevois? Voilà bien une bonne action qu'il pourrait faire sinon pour la quiétude des riverains du moins pour le climat.

    Surfant sur cette chaude actualité, Heidi.news, après nous avoir baladé dans les latrines du monde, les fromageries de l'Etivaz et coproduit un reportage fictionnel. embouche, justement, sur le mode kennedyen*, la trompette climatique. Jéricho nous voilà!

    Lire la suite

  • Cargo souterrain: une taupe d'avenir ou du passé?

    cargo sousterrain.jpgAvec Hyperloop, le multimilliardaire californien Elon Musk veut propulser les gens à grande vitesse dans des tubes sous vide. C'était l'idée de Swissmetro. Trop en avance sur son temps.

    Les ingénieurs suisses, qui creusent volontiers des tunnels, ont redimensionné le projet en le réservant au transport de marchandises. C'est Cargo sous terrain, que l'Association suisse des transports soutient ce matin.

    Creuser un pneumatique géant à l'échelle de la Suisse, est-ce bien raisonnable? Même propulsé à l'électricité verte? Et au-delà?

    Lire la suite

  • Et si on arrêtait de prendre l'avion

    libertation 3 avril.jpg"Pour votre pénitence, vous me direz deux Notre père et trois Je vous salue Marie..." Quand j'étais petit, je vivais dans une paroisse où la tradition était encore de rigueur. Mes yeux d'enfant ne voyaient pas la coercition personnel et le contrôle social qui pourtant s'y exerçaient: à l'encontre des couples protestant et catholique, dans l'abstinence et la frugalité - encore presque naturelle durant le Carême du moins - au lit comme autour de la table, où l'on signait le pain avant de l'entamer, dans le poisson du vendredi et le rôti du dimanche, dans le catéchisme qui enseignait que Dieu est tout puissant mais aussi qu'il faut aimer son prochain comme soi-même.

    Ici et maintenant, l'humain de s'aime plus. 

    Lire la suite

  • La grève du climat ne fait pas rire les gilets jaunes

    depense energetique aeg 2015 avec suisse.jpgAinsi la grève des cours pour le climat est un succès. Il convient de féliciter ces marcheurs d'une bonne cause. On les attend aussi nombreux et déterminés pour les autres causes: contre la pauvreté, pour la justice, pour l'Europe...

    Pourquoi ont-ils choisi le climat? Comme dirait @BenoitGenecand, on attend de voir si, dans un an, le nombre moyen de kilomètres parcourus en avion par les 18-24 ans ne sera plus de 19'000 km mais 18'0000, ou moins ou plus, et si les Verts seront majoritaires au parlement fédéral cet automne.

    Cependant, il ne suffira pas de raccourcir les voyages aériens. Outre les transports, le gros de notre consommation énergétique tient à notre chauffage en hiver et à la climatisation en été. Evidemment personne ne marche pour réclamer qu'on ne chauffe plus qu'une ou deux pièces par appartement... 

    Lire la suite