Bardonnex

  • Enfin du suspense à Bardonnex

    IMG_0961.jpegUn drame soudain a jeté la commune de Bardonnex dans le deuil, le décès subit du regretté Daniel Fischer, élu adjoint au premier tour le 15 mars dernier pour seconder à l'exécutif communal sa camarade de parti Béatrice Guex-Crosier, élue maire tacitement début janvier, quand le monde d'avant était encore en pleine course, a ouvert une nouvelle période électorale. 

    La vacance nécessite une élection qui aura lieu le 20 septembre, car, ce que d'aucuns craignaient se réalise: Nicolas Vernain, ex-capitaine des pompiers, fidèle paroissien de Compesières, ancien conseiller municipal démocrate-chrétien, sorti en tête de la liste Bardonnex Alternative le 15 mars, a décidé de contester la suprématie du parti du centre (future nouvelle dénomination du PDC) à l'exécutif. Quel suspense! Et cela pour quelle politique?

    Lire la suite

  • Genève au centre gauche, Bardonnex au centre droit

    ville de genève ca 2020.jpg

    Il n'y aura plus de maire communiste à Genève *. André Hediger fut le dernier.

    Communiste, le mot a longtemps fait peur. La commune de Genève était la seule municipalité à octroyer la Mairie à un représentant de l'extême gauche, selon un tournus de présidence, que l'on connaît au Conseil fédéral et dans la plupart des cantons et que la Constituante genevoise avait conservé dans les communes, de peur sans doute qu'un Maire durable à Genève ne fasse de l'ombre au président du Conseil d'Etat. 

    Dans ma commune de Bardonnex, 80 fois moins peuplée que la ville de Genève, trois fois moins étendue et au budget 200 fois plus petit que celui de la ville, c'est l'honni adjoint radical Conrad Creffield qui est élu. La composition de l'Exécutif - deux PDC et un PLR - ne change donc pas. 

    Tous les résultats sont là.

    Lire la suite

  • Covid-25 à Genève et à Bardonnex

    carouge communes reunies.jpgDans 21 des 45 communes genevoises, dont les autorités municipales n'ont pas encore été élues au premier tour le 15 mars, on vote jusqu'à ce vendredi à la poste et jusqu'à dimanche 5 avril à midi au service des votations. Pour la petite histoire, vous pouvez confier à n'importe qui le soin de glisser votre enveloppe dans n'importe quelle boîte à lettres du géant jaune. Sans contrôle. Si vous aviez décidé d'alimenter l'urne de votre local de vote et exclusivement dans celui-ci, vous étiez invité à présenter une pièce d'identité. Je connais un nonagénaire, issu d'une très vieille famille genevoise, qui a ainsi été refoulé le 15 mars dernier et invité à s'en aller quérir le précieux sésame chez lui... 

    Dura lex, sed lex. Le codes des lois - genevois en particulier - fourmille d'incongruités tatillonnes de cette nature. Dans notre loi fondamentale cependant, toute neuve puisque adoptée en 2012, figurent deux articles, dont personne à ma connaissance n'a parlé pendant cette campagne municipale. Les articles 138 et 139.

    Lire la suite

  • A Bardonnex, on vote. Mais pour quels projets?

    Creffield Frey.jpgL'adjoint PLR sortant, Conrad Creffield, ou l'ancien conseiller municipal de Bardonnex Alternative et ancien député socialiste, Christian Frey, lequel sera le second adjoint de la maire Béatrice Guex-Crosier, élue tacitement, et de son premier adjoint, Daniel Fischer, qui a franchi la barre des 50% le 15 mars dernier? La pandémie rend le choix bien futile. Pourtant la démocratie est essentielle. C'est un peu comme la santé, c'est quand on la perd, qu'on en mesure le prix. 

    La logique voudrait que Christian Frey l'emporte. Pour Olivier Emery, ancien conseiller municipal PDC Entente communale, il n'y a pas photo. 

    Lire la suite

  • Le retour en force de Bardonnex Alternative

    affiches electorales bardonnex 2020.jpg

    Affiches électorales à la Croix-de-Rozon (devant la future école?)

     

    A Bardonnex, le parti rose vert avait disparu des écrans radar en 2015 faute de combattants, laissant la commune aux mains d'un PDC Entente, qui eut de la peine à trouver assez de gens pour occuper ses 12 sièges sur 17 au Conseil municipal, le PLR, déjà pas au mieux de sa forme, en décrochant cinq. 

    Retour sur terre en 2020. 

    Lire la suite

  • La commune de Bardonnex a-t-elle volé ses habitants?

    comptes et budget bardonnex 07 19.jpgVolé ses habitants? Tu y va fort! Comment est-ce possible? Une commune ne vole pas, elle collecte des impôts pour produire des services publics, selon des lois cantonales et des délibérations communales dûment adoptées. Une collectivité publique est réputée être une entreprise sans but lucratif. Ses comptes devraient être équilibrés à moyen terme.

    Pourtant, à Bardonnex, cette grave question se pose à la lecture du procès-verbal de la séance du Conseil municipal du 10 avril 2018, p. 295. Citation du maire:  "Il est constaté que les comptes 2017 présentent un excédent de revenus de CHF 273'031.21 et qu’au cours des 10 dernières années, les résultats cumulés avoisinent les cinq millions." 

    Lire la suite

  • Ecole communale: Presinge, Pâquis, Compesières

    crayons de couleur.jpg

    Quelle est la plus petite école du canton? Presinge, 28 élèves. Et quelle est la plus grande? Pâquis Centre 420 élèves. Sécheron héberge 400 élèves. Compesières forme 230 élèves dont presque deux classes de Saconnex-d'Arve, commune de Plan-les-Ouates, et une classe d'élèves frontaliers *, dont la plupart des parents travaillent à Plan-les-Ouates où ils paient l'impôt à la source. Cherchez l'erreur.

    230 élèves c'est peu ou prou la moyenne des écoles genevoises. Mais que signifie une moyenne? La question vaut son pesant de controverses, d'initiatives et de directives dans notre Instruction publique cantonale.

    Lire la suite

  • L'école d'Alain Walder, maire de Bardonnex

    compesieres 12 mai 2013.jpg

    Il y a 25 ans, ayant quitté temporairement le journalisme pour la haute fonction publique, j'ai été pendant trois ans  adjoint à la Mairie de Bardonnex. La maire d'alors, Marie-Louise Barthassat, avait un souci: bâtir une nouvelle école. La commune avait acheté dans ce but la ferme Garin et le verger attenant pour quelque 2 millions de francs si ma mémoire est bonne.

    Deux raisons rendaient ce projet urgent. L'exiguïté des classes de l'école plantée là en 1900 qui n'atteignaient pas la norme des 80 m2 et le souhait ou la nécessité d'ajouter quelques classes  pour répondre à la croissance de la population, permettant de supprimer un pavillon scolaire provisoire mais toujours utilisé aujourd'hui pour y accueillir les activités parascolaires. 

    Lire la suite