Urbanisme, urbanité - Page 4

  • Comparer le CEVA au M2 est une fake news

    19h30 ceva.jpg

    Je souhaite sincèrement le succès du CEVA et que Genève et Berne n'aient pas investi 1,7 milliard de francs (sans le coût des rames) dans les quelques kilomètres de voies ferrées d'un réseau - le Léman Express - que nos autorités vendent abusivement comme le plus grand réseau transfrontalier d'Europe. La ligne Bellegarde-Genève a été ouverte en 1858, avant la connexion de Cornavin au réseau suisse... - et celle reliant les Eaux-Vives au réseau savoyard circule depuis 1888.... Le Léman Express, c'est deux nouveaux quartiers connectés: ceux du Bachet-de-Pesay et de Champel, rien de plus.

    Genève n'a même pas été en mesure (ou plutôt n'a pas osé) modifier le tracé du CEVA conçu à la toute fin du XIXe siècle (de peur de donner à Berne l'occasion de rompre le contrat de 1912) pour créer une gare à Vessy, où une petite cité satellite, les Grands Esserts, va voir le jour. Quant à l'infrastructure stratégique de mobilité qui relie la Genève internationale au monde, elle est tout simplement ignorée par le Léman Express.

    Lire la suite

  • Le CEVA est un train du XIXe siècle

    Oui, oui, les rames du Léman Express seront modernes, climatisées, flambant neuves, sorties des ateliers de l'industriel Stalder côté suisse et d'Alstom côté français. Des trains à comparer dès cette fin de semaine. Et peut-être même pas bondées comme le 12 à 18h. Les rails sont neufs aussi, entre Pont Rouge et Annemasse, fixés sur des socles en béton d'un mètre d'épaisseur, munis d'amortisseurs, histoire d'éviter au maximum la propagation des bruits solidiens. Et la cadence sera au quart d'heure d'Annemasse à Coppet. Les gares sont des hangars car on a renoncé aux briques de verre de l'architecte Nouvel, mais on a tout de même conservé celle de Chêne-Bourg en la déplaçant de 33 mètres... Pour tenir le budget nous raconte-t-on dans mon journal préféré ce jour.

    Et combien coûte ce joujou imaginé au XIXe siècle (ici la convention de 1912 et )? Pas un mot dans l'article du jour*. Mais rien de plus pour l'usager puisque les tarifs TPG ne sont pas revus à la hausse. On rase gratis.

    Lire la suite

  • Voilà 5 ans déjà que le Léman Express circule

    leman express fiction 2014.jpg

    Le 15 décembre prochain marquera le cinquième anniversaire de l'entrée en service du Léman Express. Souvenez-vous! Voté en 2002, le premier crédit de 970 millions, dont 55% à la charge de la Confédération en raison d'une clé de répartition signée en 1912, a rapidement fait l'objet d'une refonte stratégique initiée par la Berne fédérale.

    Le Conseil fédéral a alors réussi en 2003 à convaincre le canton de l'opportunité de modifier le tracé initial et de coupler cette nouvelle infrastructure ferroviaire reliant les réseaux ferroviaires suisse et haute-savoyard avec deux autres projets attendus par les Genevois depuis longtemps: la traversée autoroutière du lac et la suppression du cul de sac ferroviaire de l'aéroport.

    Pour une fois, les travaux ont été rondement menés. 

    Lire la suite

  • Les Genevois du 24 novembre et Genève 2050

    Coup de frein à l'aéroport et deux non d'extrême justesse au "bétonnage" de deux sites au Petit- et au Grand Saconnex ce 24 novembre à Genève. Que n'aurait-on pas entendu si deux oui d'extrême justesse étaient sortis des urnes? Je parie que les opposants vaincus auraient usé de tous les moyens pour que leur cause l'emporte finalement.

    L'issue des scrutins posent un vrai problème de démocratie. Le génie suisse n'est-il pas en pareil cas de remettre l'ouvrage sur le métier et de trouver un meilleur équilibre?

    Souvenez-vous du 9 février 2014! 

     

     

    Lire la suite

  • Robert Cramer aura-t-il sa statue à Annemasse?

    cramer ceva 2019 le temps.jpgA un mois de l'ouverture du CEVA, rebaptisé GenevaLakeExpress, Robert Cramer tire largement la couverture à lui dans un entretien assez complaisant que publie ce jour Le Temps. Or donc, c'est grâce à notre ministre du Territoire, devenu conseiller aux Etats et accessoirement - encore que - président de la vigne et du vin d'ici que Genève va  enfin connecter le réseau ferré suisse au réseau ferré haut-savoyard. Un projet conçu à la fin du XIXe siècle, signé en 1912 dans une convention engageant Berne et la toute jeune régie des CFF à prendre en charge deux tiers de la facture et réalisé un siècle plus tard. Ce laps de temps dit tout de la nécessité de cette liaison "designed in 1912". 

    Jamais les CFF n'y ont cru et c'est, dixit Cramer, parce que Zurich grâce au socialiste Leuenberger avait reçu une part de lion des financements ferroviaires que Genève put arracher la réalisation du tronçon Cornavin-Annemasse de la défunte ligne du Tonkin.

    Lire la suite

  • CEVAnouit

    ceva gare de carouge 1870.jpgVoilà, voilà! Le CEVA va donc enfin connecter la Suisse et la Savoie. Il en a fallu des projets pour relier par voie ferrée le plateau Suisse et la vallée de l'Arve. Aux XIXe siècle, le grand siècle du chemin de fer, les projets évanouis, disparus, abandonnés se comptent à Genève sur les doigts des deux mains. S'ils ne se sont pas réalisés, c'est que l'intérêt économique n'y était pas. L'est-il aujourd'hui? Je continue d'en douter (tout en souhaitant me tromper car, au prix du CEVA, un échec serait une sacrée Genferei)

    Certes les Genevois ne manqueront pas d'idées - tarification des parkings, phasage des feux. péage urbain, maintien du bouchon à la douane de Bardonnex... - pour forcer les travailleurs pendulaires à emprunter le Leman express plutôt que leur voiture et ainsi assurer au CEVA un petit rôle dans la mobilité locale. Une réduction de 12% du trafic transfrontalier actuel est tout de même attendu, soit quelque 40'000 voyageurs par jour. Mais Annecy reste à 1h30, deux fois le temps par l'autoroute. Peu de chance de séduire les pendulaires d'Annecy, de Cruseilles et même de Chambéry. J'en connais.

    Lire la suite

  • La vogue de Bardonnex et le mythe du paradis terrestre

    paradis terrestre.jpgLa vogue de Bardonnex est égale à elle-même*, ce qui, en ces temps où le concept de disruption a pris le gouvernail du monde, n'est pas forcément une bonne nouvelle.

    Organisée par la jeunesse - neuf garçons cette année - la Vogue a perdu tout rapport avec ses origines: la fête votive de la vierge Marie, mère de Dieu, dont les églises chrétiennes, sauf la branche protestante, fête l'enlèvement au ciel le 15 août, un jour férié en pays catholiques, qui a coïncidé cette année avec le premier jour de la manifestation.  Or, l'église de Bardonnex détruite vers la fin du XVIe siècle lors de l'occupation bernoise de la région était consacrée à Notre Dame. 

    Voilà pour la petite histoire que tout le monde a oubliée. Passons au paradis terrestre.

    Lire la suite

  • Collapsologie, gourmandise et Biorégion 2050

    www.footprintnetwork.org.jpgCe lundi, nous avions atteint le jour de la vie à crédit, rappelle ce matin Libération qui cite footprintnetwork.org et sacrifie au rituel du nostra culpa moderne. Nous - les riches - consommons trop. L'effondrement - le collapse - a déjà commencé. Les mouches qui nourrissent les oiseaux ont disparu dans nos environnement aseptisés (au fait, nos pschitt et autres bougies, bâtonnets et autres arômes d'ambiance même bio ne sont peut-être pas sans conséquence)... Alerte! Que fait la police!

    Pour faire bon poids (!), Libé cite en premier le pape pape François, "qui exhorte les Etats à agir pour lutter contre le changement climatique «parce que notre survie et notre bien-être dépendent de cela»." Le pape François est à la tête d'un peuple qui sait que s'approprier les ressources plus que nécessaire et de ce fait priver son prochain des fruits de la terre est péché de gourmandise et qu'il sera plus difficile à un riche d'entrer au paradis qu'à un chameau de passer par le chat d'une aiguille

    Lire la suite

  • Comment refaire la "fête de la tomate qui ramène sa fraise"?

    tomate degustation.jpgSympathique, courue mais un peu déjà vue, la fête de la tomate. c'est l'impression que j'avais en revenant hier de la place de Sardaigne à Carouge. Je n'en ai vu certes qu'une volet, celui du repas de midi quand l'humeur de la météo précipita le public sous la grande tente dans une étrange pénombre. Ce n'était qu'une ondée qui ne gâcha pas la fête mais je n'avais pas l'impression qu'il y avait la foule d'antan. Plusieurs échoppes semblaient manquer à l'appel. A l'heure de l'apéro officiel, le ministre de l'agriculture brillait par son absence. Ainsi que de nombreux amis et élus.

    Antonio Hodgers qui cumule la présidence durable du Conseil d'Etat, le territoire, l'urbanisme, l'environnement, l'agriculture et l'affaire Maudet avait sans doute d'autres chats à fouetter. Ou n'a-t-il pas voulu cautionner une production industrielle et sans saveur? Dans ce cas, il devra dire comment il entend réorienter la politique maraîchère sur laquelle il n'a en fait aucune emprise puisqu'elle est largement décidée à Berne, par la science et le marché. 

    Lire la suite

  • Cargo souterrain: une taupe d'avenir ou du passé?

    cargo sousterrain.jpgAvec Hyperloop, le multimilliardaire californien Elon Musk veut propulser les gens à grande vitesse dans des tubes sous vide. C'était l'idée de Swissmetro. Trop en avance sur son temps.

    Les ingénieurs suisses, qui creusent volontiers des tunnels, ont redimensionné le projet en le réservant au transport de marchandises. C'est Cargo sous terrain, que l'Association suisse des transports soutient ce matin.

    Creuser un pneumatique géant à l'échelle de la Suisse, est-ce bien raisonnable? Même propulsé à l'électricité verte? Et au-delà?

    Lire la suite

  • Bonne marche des fiertés

    lgtbiqa couleurs.jpgVernissage de l'exposition (organisée par la Ville de Genève): "Genève, fière de son histoire lgbtiq+" m'annonce une page Facebook. (FB investit l'espace des meetings et groupements de festivaliers-fêtards et autres marcheurs pour une "bonne" cause, bref les sites d'ici, comme La Décadanse et plein d'autres, et n'a pas dit son dernier mot pour demeurer le premier réseau social et glocal).

    La vie étant faite de variété et de métissage, je suis heureux de vivre dans un temps de tolérance accrue - il y a encore à faire ici et partout ailleurs. Je m'interroge cependant. 

    Lire la suite

  • Ikea invente le 3 sur 4 pour toute une vie

    IKEA-ROGNAN.pngLucerne a (enfin, dit Konbini) son hôtel japonais. Une cellule dans laquelle on se glisse juste pour dormir. Les nouveaux trains de nuit offriront peut-être les mêmes agencements. Les touristes de l'espace payeront 58 millions leur voyage dans une capsule exiguë, sans la pension. Je me souviens d'un voyage entre Goa et Hampi couché au fond d'un bus où des couchettes étaient installés sur trois niveaux. Trop grand mes pieds débordaient sauf quand le car ralentissait. C'était le signe de l'entrée dans un bourg et d'un cassis géant qui projetait les "dormeurs" au plafond...

    Bref, la mode est à l'étui pour passer la nuit et même le jour. 

    Lire la suite