Urbanisme, urbanité - Page 2

  • Soyeux morveux

    C774FDAC-F481-4583-BEE4-671C432AEF4E.jpegMouche-toi! Arrête de renifler! La morve, c’est ce liquide qui coule du nez des enfants.  Peu ragoûtante mais essentielle, la morve contribue à capturer les microbes dans notre nez, là où l’on se loge ce virus couronné qui tient le monde en respect depuis un an.

    Eh bien des chercheurs ont découvert que le masque, obligatoire dès que le présentiel se fait dense, n’avait pas qu’une fonction de filtre mais qu’il contribue aussi à tenir notre nez humide, ce qui est bon pour la morve et son action contre les microbes. . 

     

    Lire la suite

  • Nox et CO2 à Bardonnex

    atmo 3 mars 2021.jpgLes premières alertes à la pollution bourgeonnent avec ce printemps précoce. Hier l'indice français des particules fines 10 microns, visible sur atmo, encerclait le canton de Genève d'un halo rouge. Les sniffeurs genevois n'en mesuraient pas tant mais la vidéo explicative en ligne sur le site cantonal caricature un cœur battant tout noir dans une scénographie anxiogène.

    Le plan directeur 2021 de la commune de Bardonnex chiffre la pollution de l'air, précisément pour les oxydes d'azote et l'ozone qui sortent de nos pots d'échappement et qui reste en dessous des normes (voir ci-dessous). Le gaz carbonique, qui sort de nos cheminées et le méthane qui sourd de nos champ, ne donne lieu eux à aucune mesure chiffrée. Pourtant le Canton veut et doit réduire de 60% ses émissions d'ici neuf ans (2030).

    Que peut faire notre petite commune de 2320 habitants pour accélérer ce changement en profondeur? 

    Lire la suite

  • Bardonnex: marions-là!

    Compesières.jpg

    La Constitution genevoise dit que le Conseil d'Etat encourage la fusion des communes. Sans attendre, Bardonnex devrait sérieusement réfléchir à se remarier avec sa ou ses voisines avec lesquelles, sous la dénomination commune de Compesières, elle faisait ménage commun aux XIXe siècle (Perly-Certoux jusqu'en 1821, Plan-Le s-Ouates jusqu'en 1851)*.

    Est-ce que le plan directeur communal, dont la révision a commencé en 2015 et dont la consultation publique n'a duré qu'un moi, serait différent dans la perspective d'un mariage de raison à l'horizon 2030? Sans doute. Démonstration.

    Lire la suite

  • Un mois pour examiner le PDcom de Bardonnex

    croix de rozon vu de l'ouest google map.jpg

    De qui se moque-t-on? Covid oblige, la commune de Bardonnex, qui a mis quatre ans pour étudier l'objet, s'est finalement résolu à soumettre à ses 2320 habitants la révision de son plan directeur communal (PDcom) en distanciel. Elle nous a accordé généreusement un mois, ce mois de février, pour ingurgiter 154 pages d'un rapport, dont, au bas mot, les deux tiers sont des discours d'urbanistes en chambre, déjà lus à plusieurs reprises, donc des copier coller parfois hors sol, fondés sur des images et des concepts d'urbanisation sans grand rapport avec le terrain et le vécu des propriétaires et des habitants, à ma connaissance jamais consultés.

    Démonstration.

    Lire la suite

  • Bardonnex, commune conviviale?

    Compesières Jelinek.jpeg

    Quel est le village, le quartier, l'immeuble le plus convivial du Grand Genève*?  En faire le palmarès comme naguère celui des balcons fleuris. Une idée pour les journalistes en ces temps où le covid tourne en boucle, oublie les cancereux, les diabétiques, les cardiaques, tous les infirmes que la maladie épuise jusqu'à venir à bout de leurs résistances - et Dieu sait combien ses créatures sont résistantes et résilientes! Je pense à eux à ces humains frappés par l'injustice et les bugs de nos systèmes vitaux. Je pense à Danièle, à Benoît, à Joseph, à ceux que la disparition d'un être cher laisse dans la solitude, à ceux - même des proches - dont les affections ne me sont pas connues et que notre affection ignore...

    A Bardonnex, le village le plus convivial est sans doute Charrot, dont la notice sur Wikpedia est longue quand celle sur La Croix-de-Rozon tient en quatre lignes. Non qu'il ne s'y passe pas des bringues et s'y nouent des inimitiés plus ou moins secrètes, à Charrot, mais ce village de 200 âmes, dont deux agriculteurs autour de la soixantaine, a remplacé le Café des Amis par une une soupe annuelle, une verrée hebdomadaire autour de la fontaine (hors temps de covid évidemment), le feuillu une fois l'an qui annonce le joli mois de mai.

    Lire la suite

  • Thoiry enterre la ligne ferroviaire Nyon Bellegarde

    B39C4DF8-1D3B-48AC-B635-CD74DD926107.pngIl y a belle lurette qu’on ne circule plus en train de Divonne à Bellegarde. La ligne qui serpente dans le Pays de Gex fait pourtant toujours partie des rêves des urbains qui veulent bannir les voitures de leur espace de vie sans égard pour les travailleurs et les chalands qui peuplent leur région.

    Le train, un moyen de transports collectifs du XIXe siècle, reste un must quel que soit son coût et son inaptitude à desservir les localités petites et moyennes. Ainsi Alprail milite toujours pour la réhabilitation de la ligne du Pays de Gex et son raccordement au réseau suisse, via Nyon (raccordement existant de 1905 à 1962) et l’aéroport. 

     

    Lire la suite

  • Geneve, version Calvin mais sans la Providence

    097FE2F9-0854-4EA2-85D3-B6849E95E20C.jpegGenève adore les études prospectives. Toutes ces études ont fini dans un tiroir. Sans grands effets. Il en ira sans doute de  même de la dernière perle artificielle pondue par des futurologues lausannois mis au boulot par le ministre vert du minuscule territoire genevois, Antonio Hodgers, qui n’a pas voulu être jusqu’en 2023 ou 2028 le président durable de notre bonne République.

    En 2050 donc, GVA (Geneva Voltaire Airport) sera transformé en champ de patates et en parc éolien, lis-je dans mon journal préféré, qui chronique « Neutralité carbone ». Comme les médias français qui cette semaine ont exposé le scénario le plus extrême, qui prédit une hausse de la température de 4 degrés en 2100 dans l’Hexagone, la Tribune expose le scénario le plus apocalyptique, le seul foi d’experts à atteindre l’objectif fixé.

    Lire la suite

  • Bardonnex, un plan directeur: pour quoi faire?

    Capture d’écran 2021-01-29 à 22.22.40.png

    C'est la loi, les communes doivent réviser régulièrement leur plan directeur. Bonne fille Bardonnex est aux ordres. Elle a distribué à ses administrés cette semaine une édition spéciale du bulletin communal. L'ouvrage, remis sur rail en décembre 2015 - 6 ans déjà 1) - par l'élaboration d'un cahier des charges pour 75'000 fr 2), est déjà bien avancé. Il est en consultation jusqu'au 27 février, sans assemblée publique, covid oblige, ni zoom comme le déclassement d'Arare.

    C'est le bureau Urbaplan, qui semble truster toutes les études de la communes, qui est à la manœuvre et a produit un avant-projet de 154 pages. Combien coûte l'opération? Aucun budget n'est mentionné nulle part dans cette brochure illustrée par l'incontournable Marion Jiranek et ses dessins gentiment désuets, genre c'était mieux avant. Aucun immeuble locatif n'a eu l'heur de retenir la plume de l'artiste ou au goût de la Mairie.

    Lire la suite

  • Déchets enterrés à grands frais: Bardonnex bouge

    referendum bardonnex.jpgPas de référendum à Bardonnex contre le crédit de 1,35 million pour la nouvelle école sur le champ Mermillod, voté par 12 voix et 4 abstentions le 13 octobre par le Conseil municipal. La future école de Compesières sera vraisemblablement (hélas*) construite sur une parcelle exiguë, perdue dans la campagne, à trois cents mètres du hameau capitale de la commune de Bardonnex, parce qu'aucun élu n'a pas eu le courage de remettre sur le métier le projet bien intégré sous un toit de tuiles (de Bardonnex), lauréat d'un concours d'architectes réalisé en bonne et due forme à la fin des années 90, mais sabordé par un quarteron d'architectes fétichistes, qui ne jurent que par le béton et le cube**.

    En revanche, le 8 décembre, un crédit de 230'000 francs pour la construction d'une déchetterie enterrée sur la boucle du bus à Bardonnex n'a pas fait l'unanimité. Le projet est combattu par un référendum lancé par des voisins, dont Laurent Molnarfi, qui a créé un blog Ecopoint Bardonnex pour animer la campagne. Il avait déjà alerté la Tribune. Il est relayé sur son site par Bardonnex Alternative. Le PDC qui détient deux fauteuils sur trois à la Mairie décidera le 12 janvier de son opposition au référendum.

    Lire la suite

  • Irons-nous patiner sur les marais de Charrot?

    IMG_2384.JPEGEn m'en allant tantôt à vélo du côté de Meinier rencontrer pour la Tribune du terroir Claude Ménétrey, pomiculteur patenté, paysan, safraniculteur et à ses heures ULMiste chevronné, je suis passé par la plate et renaturée vallée de la haute Seymaz, du côté des ruines du château de Roulebeau, où s'étend aussi un centre sportif intercommunal.

    Novembre divisait la plaine en deux, en haut le brouillard, en bas l'herbe des chanps. Un ciel bouché et uniforme, une terre striée de chemins tirés au cordon et d'un nant, la Seymaz. Le long du chemin du Champ-de-la-Grange, le ruisseau de Moillebeau s'élargit en un étang rectangulaire. Un pont de bois vermoulu enjambe la mare couverte de lentilles d'eau. Sur la berge un arbre git, rongé net par un castor.

     

    Lire la suite

  • Deux PDC à la Mairie de Bardonnex: pour quoi faire?

    Guex Crosier Lavarini.jpegLuc Lavarini (PDC et Entente en photo avec Béatrice Guex-Crosier, maire) a été élu adjoint ce 27 septembre avec 481 voix contre 402 à Nicolas Vernain (Bardonnex Alternative). L'argument de l'outsider vaincu - pour une représentation proportionnelle des partis à l'exécutif communal - a sans doute fait mouche. Avec six des dix-sept sièges du Conseil municipal, Bardonnex Alternative se retrouve conforté dans son rôle de parti de l'opposition. Le PLR (4 sièges) va-t-il jouer les supplétifs muets ou béni-oui-oui du PDC et Entente (7 sièges) ou va-t-il chèrement faire payer son rôle de parti pivot de la politique communale?

    Les prochains conseils municipaux vaudront peut-être la peine d'être suivis. Une majorité se dégagera-t-elle pour construire, après 20 ans d'errance, une nouvelle école à Bardonnex? Notez que ce n'est pas le seul enjeu de la législature de cette commune frontalière de 2300 habitants qui est la mienne...

    Lire la suite

  • Les fake news de Pro Natura

    IMG_1721.JPEG

    Qu'as-tu appris à l'école mon fils ? ...  La célèbre chanson de Greame Allwright reste toujours d'actualité. La mode est aux peurs. Naguère la famine, la guerre nucléaire, qui ont poussé la Suisse à drainer les maraisà rectifier les rivières pour nourrir la population et à truffer le pays de cavernes et d'abris antiatomiques. Aujourd'hui la peur du réchauffement climatique et la mort des oiseaux et des loups ont pris le relais. Plantons des arbres, verdissons nos villes et ne régulons pas la faune sauvage, car le sauvage c'est l'humain.

    Quel est le discours dominant dans nos écoles: celui de la peur ou celui de la confiance? 

    Lire la suite