Région - Page 3

  • Un gamin sur la route de Compostelle

    IMG_7938.JPEG

    M'en allant, en ce lendemain de 15 août, de Charrot à Compesières par le petit chemin des écoliers, quêter les dernières informations de mon église, je tombe sur un panneau et sur deux pèlerins singuliers. Les deux pèlerins sont arrivés au bout de leur périple. Une marraine et son filleul de 5 ans ont fait la route depuis Bulle. 

    Christine Fornerod Castella est formatrice à l'aumônerie du Cycle d'orientation de Bulle et de Riaz et membre de Formule Jeune. Elle a organisé ce printemps pour un groupe d'une trentaine d'élèves une marche de Compostelle par étapes, de Romanshorn à Compesières. Cette année durant trois jours, les élèves, libérés par le collège de l'encore catholique canton de Fribourg - un ange passe sur le canton de Genève - sont arrivés à Einsiedeln. 

    Lire la suite

  • La fête des vignerons, politiquement incorrecte?

    fete des vignerons cents suisses.jpeg

    Un magnifique spectacle, donné hier soir entre lac et montagnes, sur la grand-place de Vevey, sous un ciel serein et doux d'août! Les 5000 figurants glissent sans à-coups et sans arrêt sur cette scène écran, une palette magique digne d'un peintre géant, sans mentir l'actrice principale de ce show rare.

    Bravo aux vidéastes et à l'ensemble des auteurs de ces très (trop?) nombreux tableaux oniriques. Point de fausses notes - hormis les déjections solides et gazeuses et naturelles des ruminants, vite enlevées pour les premières et, pour les secondes, à mettre au bilan carbone de la FeVi19. Trop peu sans doute pour que la fête soit un fidèle reflet de notre temps disrupté. C'était beau et sans histoire. Point.

    Mais n'était-ce qu'un spectacle? Pourrait-on le reproduire ailleurs, à Zurich ou à Genève qui sont aussi des villes de la vigne et du vins (tout comme Turin ou Pékin sont des hôtes des JO d'hiver)?

     

    Lire la suite

  • Collapsologie, gourmandise et Biorégion 2050

    www.footprintnetwork.org.jpgCe lundi, nous avions atteint le jour de la vie à crédit, rappelle ce matin Libération qui cite footprintnetwork.org et sacrifie au rituel du nostra culpa moderne. Nous - les riches - consommons trop. L'effondrement - le collapse - a déjà commencé. Les mouches qui nourrissent les oiseaux ont disparu dans nos environnement aseptisés (au fait, nos pschitt et autres bougies, bâtonnets et autres arômes d'ambiance même bio ne sont peut-être pas sans conséquence)... Alerte! Que fait la police!

    Pour faire bon poids (!), Libé cite en premier le pape pape François, "qui exhorte les Etats à agir pour lutter contre le changement climatique «parce que notre survie et notre bien-être dépendent de cela»." Le pape François est à la tête d'un peuple qui sait que s'approprier les ressources plus que nécessaire et de ce fait priver son prochain des fruits de la terre est péché de gourmandise et qu'il sera plus difficile à un riche d'entrer au paradis qu'à un chameau de passer par le chat d'une aiguille

    Lire la suite

  • 5000 Genevois ont répondu au questionnaires Genève 2050

    merci 2050.jpg

    5000 Genevois ont répondu au sondage en ligne, indique la page Facebook (suivie par 561 personnes) du projet lancé en septembre 2018 par le gouvernement genevois. Qui sont-ils? Combien de femmes, d'hommes, de jeunes, de LGTBIQ et +, d'étrangers, de Suisses, de Genevois? J'en fais partie mais, honnêtement, j'ai répondu de manière assez désinvolte à cette enquête. Dès le début, j'ai eu le sentiment d'un jeu un peu pipé. Pour vous en convaincre, je publie quelques questions ci après.

    Genève 2050, le projet annoncé par Pierre Maudet lors du discours de Saint-Pierre en mai 2017, n'a pas mobilisé les foules. 2050 ce n'est que dans 30 ans pas plus loin que 1990 quand le monde du XXe siècle bascula dans la XXIe avec la chute du mur de Berlin et l'effondrement sans effusion de sang de l'empire soviétique. 

    Lire la suite

  • 800 sans abris à Genève...

    fotnaine goulot eau.jpg"L’alerte canicule est déclenchée depuis le 23 juillet. Premier réflexe: se réfugier dans des lieux climatisés et boire beaucoup d’eau, car la chaleur extrême et prolongée n’est pas sans danger. Mais s’en protéger est un luxe pour celles et ceux qui n’ont pas de domicile – à Genève, les associations comptent environ 800 personnes dans ce cas."

    Le premier paragraphe de l'article publié ce matin par la Tribune de Genève - La canicule laisse les sans-abris démunis - nous apprend que 800 sans abris vivent donc à Genève. D'où vient ce chiffre? Est-il corroboré par une source officielle? Non, la source est ces associations qui s'alarment pour les sans abris, dont Kim Grootscholten, directrice de l’organisation Toit pour tous. Cette sollicitude est a priori de bon aloi. Mais l'on sait aussi que Genève est un des lieux d'accueil les plus attentifs aux déboires des migrants. Et que pour la plupart d'entre eux, ils viennent de régions où la canicule est monnaie courante.  

     

    Lire la suite

  • Qui pollue le Léman de plastique? Et où est la news?

    captage du plastique leman oceaneye.jpgC'est classique. Un journal tombe sur une étude menée par une association militante  - ou cette association a-t-elle privilégié un journal en lui remettant son étude? - bref le scoop est là et le pitch bien ficelé va retenir l'attention du public: le lac Léman est à peine moins pollué que les océans. 14 millions de particules de plastique polluent les eaux du plus grand lac d'Europe occidentale.

    Et sans doute de tous les autres aussi. Aussitôt les médias reprennent l'info en boucle (ici, là, et ). L’actualité est maigre en été. 

    Lire la suite

  • Genève 2050, urinoirs fleuris au menu de la Une

    prestation visiteurs accident skate.jpgSix jeunes de 12 et 13 ans ont débarqué hier à la Tribune dans le cadre de Passeport Vacances. Ce fut un plaisir de les prendre en charge et de leur transmettre quelques rudiments du métier. A quoi ça sert un journaliste? ... "A informer, à raconter des histoires, à nous distraire..." La petite cohorte n'a pas flanché face à la première question. Elle a oublié la vitesse, la réactivité, l'indépendance, le sens critique... L'actu n'attend pas. La concurrence est rude. La normalité ne fait pas le beurre des gazettes.  

    La seconde question leur demanda plus de réflexions. Mais qu'est-ce donc qu'une information de qualité? Qu'apporte le journaliste d'essentiel. Une fille finit pas donner la bonne réponse. "L'information doit être prouvée". De fait, c'est la plus-value essentielle - avec la réactivité - du journaliste. Une information n'a pas de valeur si elle n'est pas fondée sur des témoignages véridiques, plusieurs sources fiables et indépendantes, que le journaliste - le médiateur - protégera mordicus. Vastes défis. 

    Et de quoi va-t-on parler? L'info du jour, les vessies des conducteurs TPG, relatée par la Tribune en page intérieure fait la une de 20 Minutes. 

    Lire la suite

  • Cargo souterrain: une taupe d'avenir ou du passé?

    cargo sousterrain.jpgAvec Hyperloop, le multimilliardaire californien Elon Musk veut propulser les gens à grande vitesse dans des tubes sous vide. C'était l'idée de Swissmetro. Trop en avance sur son temps.

    Les ingénieurs suisses, qui creusent volontiers des tunnels, ont redimensionné le projet en le réservant au transport de marchandises. C'est Cargo sous terrain, que l'Association suisse des transports soutient ce matin.

    Creuser un pneumatique géant à l'échelle de la Suisse, est-ce bien raisonnable? Même propulsé à l'électricité verte? Et au-delà?

    Lire la suite

  • Un évêque à Genève. Acte V?

    pascal-desthieux-2-800x450.jpgEn prélude au 200e anniversaire du rattachement, en 1819, de l'évêché de Genève à celui de Lausanne et Fribourg, le vicaire Pascal Desthieux a brossé, à Notre Dame de Genève, en guise de 4e conférence de Carême et à grandes enjambées, l'histoire de l'évêché qui a uni, durant plus de mille ans, les chrétiens de Genève et ceux de Savoie. Ses évêques ont ensuite trouvé refuge à Annecy jusqu’en 1801, chassés par la Réforme  - "adoptée par Genève pour éteindre la dette due à leurs Excellences de Berne venue soutenir la ville contre l'impérialisme savoyard". Durant les 200 dernières années dans le giron suisse, les catholiques genevois, majoritaire dans le canton depuis 1860, ont assisté à quatre tentatives de reconstitution d'un évêché de plein droit. En vain.

    Faut-il rétablir un évêché à Genève? L'abbé Desthieux n'a répondu à la question qu'au terme d'un récit d'une heure, assez morne et qui a prudemment écarté les questions qui fâchent, les manquements de l'église de Rome, la nature propre d'un évêque, l’œcuménisme ou les peurs irrationnelles qu'alimentent aujourd'hui l'hypothétique irruption d'un califat islamiste en Europe ou le réchauffement climatique. Pas un mot sur la laïcité. Pas davantage sur l'athéisme pragmatique ou l'agnosticisme qui dominent désormais notre société libérale avancée, policée, multiculturelle et émiettée.  

    Lire la suite

  • L1 et L2 enterrées. Dal Busco pourra-t-il faire L3 et L4?

    pneu.jpgSans surprise, une coalition des antibagnoles et des antifrontaliers a forgé une majorité mardi soir au Grand-Conseil pour refuser la création d'une nouvelle route entre le Bachet-de-Pesay et la douane de Pierre-Grand. Dans le climat actuel, on peut comprendre ce vote, même s'il participe d'une vue "Sam suffit" du vivre ensemble. 

    La balle est dans le camp du ministre des infrastructures. On attend avec impatience qu'il mette en oeuvre L3 et ouvre grande et sans délai la porte autoroutière de Genève au niveau de la plateforme douanière de Bardonnex. Et construise des parkings d'échange en grand nombre, aux ports extérieurs d'embarquement des TPG, puisque les Genevois ont refusé de cofinancer des parkings d'échange en France voisine. Et dans la foulée, s'engage dans L4.

    Lire la suite

  • L1, L2..., L3: alliance entre les Verts et le MCG

    Ainsi donc la liaison routière entre le Bachet-de-Pesay et la douane de Pierre-Grand (PL12183) - nommée L1 et L2 dans la jargon des politico-administrateurs qui nous gouvernent et dont j'ai été un modeste initiateur (ici et ), lorsque j'étais un adjoint éphémère de Bardonnex, il y a déjà un quart de siècle - est vouée à succomber sous les coups des riverains, antibagnoles, des antifrontaliers et des défenseurs de tout poil, plume et chitine qui vole, court, creuse et batifole dans le nant de la Bistoquette, renaturé il y a 20 ans. Le ruisseau lui aussi éphémère sourd du bois du Milly, un joli bois à ne pas confondre avec une forêt*.

    Mais bonne nouvelle, les Verts et le MCG annoncent une prochaine alliance pour promouvoir L3, soit le doublement des voies de passage à la douane de Bardonnex et la participation genevoise à hauteur de 100 millions en vue de l'élargissement à trois voies de l'autoroute A40 du pied du Salève - qui constitue comme on sait le contournement sud du canton - et, en prime, le maintien de la gratuité de ce tronçon. 

     

    Lire la suite

  • Le cardon genevois: comment on l'apprête?

    Redescendons sur terre. Ce samedi 9 février, de 9h à 10h, j'organise un atelier d'épluchage du cardon épineux argenté AOP de Plainpalais à la ferme Chavaz. Le marché est sis entre Troinex et Veyrier, chemin des Marais 62, bus 41 (article ici),  arrêt chemin des Bois.

    L'atelier est ouvert à qui souhaite tester son aptitude à apprêter le légume emblématique de la campagne genevoise, le seul à vrai dire, dont Bille en tête la RTS s'est fait l'écho cette semaine. Un légume un peu particulier, assez rebelle, car ses piquants doivent être enlevés avec habileté. Et puis il faut le jeter dans une bassine d'eau additionnée de lait ou d'acide citrique sinon l'oxygène contenu dans l'air va le noircir et lui enlever son goût si particulier, le cuire une bonne heure voire plus jusqu'à la tendreté requise, puis gratiné, Bref un délice. 

    Lire la suite