Droit, justice - Page 8

  • "Laudato Si", une Constitution pour L'Expo universelle de Milan

    image.jpgQue manque-t-il à l'Expo universelle 2015? Une Charte, une feuille de route. Aucun pavillon national ne s'y risque. Quant aux pavillons onusiens, ils attirent moins les foules, car se produit à Milan le même réflexe qu'au foot. On aime son équipe, et on visite celles des autres pour bien se convaincre qu'on est les meilleurs. Hop Suisse!

    "Laudato Si" est un texte fort, qui contient tout de même quelques trous. Je n'en citerai que trois qui m'ont frappé en lisant la lettre circulaire de François.

    Nulle part il n'est fait mention de la démographie et du défi pour l'environnement que représente la population en quelques endroits et ces conséquences les migrations de survie. (Je n'ai rien vu non plus à ce sujet à Milan) Nulle part il n'est fait mention de l'énergie nucléaire.

    Enfin, dans son appel au changement, le pape espère une conversion des personnes et l'émergence d'un régulateur mondial fort et efficace, bref d'un véritable gouvernement mondial capable d'imposer ses lois à tous. Rien n'est dit sur comment on y parvient.

    Voici en attendant ma sélection de cette Encyclique qu'on peut lire sur le site du Vatican.

    Lire la suite

  • Longchamp va-t-il mobiliser la caserne des Vernets?

    no bunker.pngLes images des réfugiés repoussés par les policiers français à Vintimille, diffusées par le 19.30 ou le 20 heures à l'heure du souper, sont évidemment insupportables. Elles montrent soudain à nos portes le vécu quotidien des migrants chassés de chez eux ou qui, tels les barbares qui ont fait l'Europe entre le IVe et le Xe siècle et d'autres avant eux, ont cherché une terre fertile pour y vivre heureux.

    A Genève, Solidarités et quelques associations surfent sur la vague, refusent qu'on loge provisoirement dans des abris des requérants déboutés qui sont donc sensés quitter la Suisse pour retourner dans le premier pays européen qui a enregistré leur arrivée ou à la case départ.

    Que fait la police?

    Lire la suite

  • Je ne connaissais pas Tina

    Liberation a consacré vendredi quatre pages aux dix ans du non. Le non de la majorité des Français à la Constitution européenne. Le non de la droite nationale, qui ne croit pas qu'un peuple européen puisse devenir leur identité, alors que le peuple français a bien supplanté les identités des provinces. Le non d'une certaine gauche, pourtant internationaliste, qui bataillait contre une Europe trop libérale, trop marchande, trop peu durable. Les deux non se sont additionnés. Les deux non souffrent aujourd'hui car le libéralisme n'a pas été freiné et les anciennes colonies dominent désormais leurs maîtres.

    La compétition n'est pas vraiment internationale, car ce ne sont pas vraiment les nations qui se mesurent  - elles toutes endettées ou presque et n'ont plus les moyens de leurs ambitions - la compétition est plus individuelle. Elle oppose le consommateur qui veut en avoir pour son argent sans trop se preoccuper de savoir si ses achats menacent l'emploi de son voisin, voire son propre emploi. 

    Et Tina?

    Lire la suite

  • Quand hommes et femmes étaient séparés à l'église de Compesieres

    Capture d’écran 2015-04-30 à 22.44.05.pngJe me souviens, enfant, avoir assisté à la messe, chaque dimanche à 10 heures, et aux Vêpres, à 15 heures,  dans ma paroisse de Compesières. Les chanteuses étaient installées dans la nef. Le choeur des hommes était perché sur la galerie, blotti contre le grand orgue. Son souffle puissant transformait en épopées lyriques et fantastiques les histoires du Tohu Bohu, d'Adam et d'Ève, du Déluge, des Dix Commandement, de Samson, de la Passion et de la Résurrection. L'islam était alors un mot inconnu.

    Point de femmes dans le chœur de l'église. Les grands mères  portaient un chapeau, un foulard ou une mantille. Les grands-pères enlevaient leur couvre-chef. Le curé tout de noir habillé sondait régulièrement  les âmes des fidèles dans une boîte grillagée. Il officiait à l'autel, surchargé de fleurs et de cierges et parfois enveloppé d'un brouillard odorant, l'encens. Le mystère était présent comme le Christ dans l'hostie. Une fois l'an, il bénissait les maisons et les moissons. Point de filles parmi notre cohorte d'enfants de chœur, qui servions la messe en latin, à 7h30, juste avant l'école... 

    Lire la suite

  • Musulmans, catholiques, même combat?

    image.jpgIls ont été justes insupportables Romaine Jean et son commentateur en voix off, qui nous ont raconté, ce soir sur la télé publique, la méchante Suisse qui a eu le culot de voter contre les minarets. Leur ton est mielleux, pétri de cette morgue et de cette condescendance des intellectuels, qui ne comprennent juste pas que si l'initiative a gagné, c'est que la question a concerné bien au-delà des rangs brocheriens.

    Je connais nombre de femmes qui n'avaient jamais voté pour l'UDC et ne voteront jamais pour ce parti, qui ont voté pour l'initiative contre les minarets. C'est un fait. Il n'a pas été analysé. Leur vote n'était pas un vote de peur. C'était un vote de révolte. 

    J'ai voté contre l'initiative de l'UDC et voterait encore contre aujourd'hui, mais il ne faut pas être angélique. Toutes les religions, toutes les convictions, toutes les idéologies nourrissent des fondamentalismes. L'islam est aujourd'hui pris en otage par des fondamentalistes. C'est un fait. Dommageable pour tous. 

    Lire la suite

  • Le comptable national-socialiste

    image.jpgLe comptable du camp d'Auschwitz ressurgit dans l'actualité assombrie par les crimes de Daech, les noyés de la Méditerranée et bien d'autres injustices qui ne percent pas la croûte des médias. Il n'était pas comptable mais supervisait le tri des malheureux déportés à l'entrée du camp de la mort. Il avait raconté sa vie de fonctionnaire endoctriné en 2005 au Spiegel. Il est jugé pour complicité de meurtre de 300'000 juifs hongrois déportés en 1944, un petit tiers des personnes éliminées à Auschwitz. Il ne nie pas les faits. Il a demandé pardon. Il dit qu'il n'était alors qu'un petit rouage de ce qui était alors perçu comme une méthode de guerre avancée. Un jour, il a assisté au meurtre d'un bébé fracassé par un soldat sur la porte d'un wagon. Ça l'a écœuré. Aurais-je dû tirer sur ce soldat, demande-t-il à ses juges allemands?...

    Qui n'a pas été ou n'est pas un petit rouage d'un système? Dieu nous préserve de tels enfers!

    Dans le Figaro, l'histoire de Gröning, cet Allemand, cet Européen est imprimée dix pages avant un article sur le drame des migrants qui tentent de traverser la Méditerranée.  Un article placé sur une page de gauche de l'édition de ce jour. Sur la page de droite, il y a une grande publicité. Cliquez sur l'image ci-dessus pour la découvrir. L'annonceur a oublié un argument... La porte anti-réfugié!

    Lire la suite

  • Salerno pleure comme une vieille paysanne et s'attaque aux coucous

    ville charge.pngAh, mon brave Monsieur, ça eut payé, mais ça ne paie plus.

    Sur le site de l'éplorée Ville de Genève, je n'ai pas encore trouvé l'étude complète d'Ecoplan à 100'000 francs qui permet à la majorité gouvernante de dénoncer les Genevois coucous qui viennent se servir dans son nid sans payer leur dû. [Nouveau regard sur le net vers 11h30 et voilà le rapport Ecoplan.]

    Ouh, les vilains! Ouste, sortez de ma maison, restez dans vos  banlieues ou passez à la caisse!

    Venant de la plus grosse et d'une des plus riches communes du canton, le rapport n'a qu'un but: donner une légitimité économique à la création de Union des villes de Genève qui sera sans doute l'Union des villes socialistes de Genève. L'UVSG devrait voir le jour ce samedi.   

    Lire la suite

  • 42 voix et combien d'abstentionnistes?

    Capture d’écran 2015-03-08 à 21.27.18.pngC'est une maladie grave qui n'est pas mortel et dont plus personne ne parle. Dans son analyse du vote de ce 8 mars, Alexander Eniline, le porte-parole du Parti du Travail critique le système de vote genevois. S'en prend-il à la grève des citoyens? Il serait bien le seul. Que non! Alexander Eniline alimente  la théorie du complot.  Le mode de vote genevois (et suisse) serait vicié, dénonce-t-il, non par l'abstention mais par le vote par correspondance et par Internet.

    Incontrôlable donc incontrôlé. Incontrôlé donc sujet à caution. En cette Journée de la femme, le militant d'extrême gauche insinuerait-il que l'homme, dans le secret du ménage,  dicterait son vote à sa compagne, pire voterait pour elle, pour ses enfants, pour des voisins? Pour voter, il suffit en effet d'avoir le code, Ni vu, ni connu.

    Le questionnement d'Alexander Eniline sera-t-relayé, reçu ce lundi soir, par la Commission électorale qui doit dire si le vote de ce 8 mars s'est déroulé nickel chrome?

    Lire la suite

  • Le pactole d'Anières et les petites cachoteries de notre grand argentier

    etat distributeur dessin.png400 millions pour le canton, 120 pour la commune d'Anières sont tombés du ciel au détour d'une "transaction patrimoniale couverte par le secret fiscal". La nouvelle, connue d'un petit cercle d'initiés depuis quelque temps, est devenue publique tard vendredi soir. Elle éclaire soudain les déclarations récentes des initiés qui considèrent que le bénéfice 2014 qui ne sera annoncé officiellement qu'à la fin mars - pourquoi un délai si long? - devrait être consacré à rembourser la dette du canton et non à servir les multiples quémandeurs que cette soudaine manne ne va pas manquer de réveiller.

    Remettons cet héritage ou cette donation d'un vieil oncle célibataire ou cette régularisation d'un banquer devenu anonyme (?) dans son contexte et en perspective. 

    Lire la suite

  • Les boat-people de 2015 ne fuient pas le communisme

    image.jpgCombien de Romands ont regardé Temps Présent jusqu'au bout ce soir? Combien d'élus? Sans doute très peu.  La Suisse n'a cessé de durcir son accueil. Peu de chances que ça changent. Et pourtant la Suisse viellit. La génération du baby boom dont je fais partie s'approche de l'âge de l"inactivité". La Suisse manque déjà de bras et surtout de cerveaux et des deux ensemble bien sûr. Or qu'a montré le reportage de Temps Présent?

    Que chaque année arrivent en Suisse 500 à 800 MNA, des mineurs non accompagnés, après des odyssées et des épreuves que peu de Suisses toléreraient pour eux et moins encore pour leurs enfants, que nous avons affaibli à force de les cocooner, de les encadrer, d'anticiper leurs besoins, d'emballer dans la ouate de la prévention et le papier de la précaution (mais ceci est une autre affaire).

    Lire la suite

  • Pas d'apartheid en Suisse?!

    Capture d’écran 2015-02-11 à 23.23.06.pngLe premier ministre français Manuel Valls a dit, le 20 janvier dernier, neuf jours après le sursaut républicain "Sommes Charlie", que la France connaissait des poches d'apartheid. En Suisse, les experts suisses chargés d'évaluer le vivre ensemble ne prononceront sans doute pas ce mot ce jeudi. Berne veut tout de même en avoir le cœur net et lance une enquête nationale biennale sur le niveau des discriminations.

    A l'encontre des étrangers ou de populations spécifiques? Pas seulement, semble-t-il. Les plaintes des Suisses qui nourrissent à tort ou à raison le discours de l'UDC et, à Geneve, du MCG, seront également collectées par StatistiqueSuisse, comme celles des Suisses qu’inquiète l'extrême droite.

    "Le nouvel instrument permettra de suivre les évolutions de la société dans différents domaines-clé comme le racisme, l'antiracisme, l'hostilité à l'égard des musulmans et des juifs ou l'intolérance. Les attitudes correspondantes ne sont pas déterminées sur la base d'une seule réponse mais d'un groupe de réponses. Ainsi, une attitude n'est qualifiée de raciste ou d'antisémite que lorsque les affirmations correspondantes de la personne concernée sont systématiques et répétées. L'instrument permettra également de connaître la perception des personnes interrogées quant à l'ampleur et à l'impact des mesures sociales et politiques, ainsi que l'évolution de cette perception." Communiqué du Conseil fédéral du 11 février.

    Voilà qui mérite attention.

    Lire la suite

  • #suissesfuites

    image.jpgRamdam, badaboum, la crème des médias nous sert une nouvelle louche de fuites. A 22h30 hier soir, l'Hebdo pousse son cri sur le net et publie un numéro spécial gratuit sur son app. Le méchant est une banque genevoise, enfin  une filiale d'un très grand établissement britannico-américano-helvéto-hongkongais qui a récemment investi trois vieux immeubles entièrement rénovés au quai des Bergues. Et a déposé en son hall d'entrée deux lions chinois dûment baptisés. 

    Très gros boulot de fourmi de 130 journalistes de la champions league européenne des médias qui ont donc contrôlé, recoupé, vérifié les données courant jusqu'en 2007 et divulguées (leaked) par Hervé Falciani. 

    Lire la suite