Air du temps - Page 9

  • La Chine s'éveille en 2020

    pangolin.jpgI have a dream, ce rêve est un cauchemar. Je ne suis pas un adepte des théories du complot ni de la collapsologie ou de son proche cousin le çavapétisme. J'hésite donc à le coucher sur le web. Mais je me dis que je ne dois pas être le seul à l'avoir fait ce rêve. Et puis, stratégie maligne ou opportun hasard , la Chine gagne à tous les coups, puisque sa proie apeurée n'a plus les ressources de lui résister. 

    Tout commence, un matin au cœur du l'empire du milieu, Liu referme son livre de chevet: Lao Tseu, un contemporain mythique de Confucius, dont les citations émaillent ses journées comme celles de tous ceux ici et là qui se piquent de sentences un brin sentencieuses. Du genre "Il n'est rien qui ne s'arrange par la pratique du non-agir" ou encore "L'échec est le fondement de la réussite".

    Lire la suite

  • ContinentPremier fête la journée des femmes au Palladium

    11e gingembre.jpg

    Le journaliste Gorgui Wade Ndoye, éditeur du site ContinentPremier à Genève - "le seul correspondant au Palais des Nations pour l'Afrique de l'Ouest", selon ses dires -ne manque pas d'ambition. A lui tout seul ou presque, il a organisé, ce 7 mars, une soirée au Palladium sur le thème "Femmes et citoyenneté à Genève". C'est la 11e fois qu'il répétait l'exploit sous l'appellation "Gingembre". Quelque 70 personnes ont  bravé la peur du coronavirus et ont assisté bien sagement à trois panels, après avoir dûment inscrit leur nom et coordonnées sur un registre - directives sanitaires obligent. Un bon nombre est venu grossir les rangs en plus pour la partie récréative de la soirée.

    On a donc vu trois entrepreneures africaines témoigner en quelques mots de leur projet et de leurs ambitions. 

    Lire la suite

  • Attention, j'éternue

    mouchoir boite.jpgDonc, par les temps qui courent, mieux vaut ne pas avoir un rhume, un refroidissement, un chat dans la gorge (heureusement qu'il pleut, les allergiques ne sont pas regardés de travers)... Hier, à la Migros, sur le coup de 15h, j'ai éternué dans ma main (le réflexe appris enfant l'a emporté sur le coude). Un employé distant de plus de deux mètres m'a regardé d'un œil réprobateur.

    Tout à l'heure, en promenade, un père de famille nous dit garder ses filles renvoyées en quarantaine par principe de précaution. Une mienne cousine a, m'a dit un octogénaire à qui j'ai rendu visite ce matin (suis-je un assassin en puissance?), bouder la chorale des seniors car une voisine chanteuse, nonagénaire, était tantôt rentrée de Milan... On ne vous parle pas des cohues dans les trams et des trains de recommandations officielles

    Le coronavirus tient le monde par les coucougnettes. Et ça va faire mal, lancent les prophètes de mauvaises augures, qui se réjouissent qu'un microbe stoppe soudain le cours des choses. 

    Lire la suite

  • Autodiscipline

    coronavirus.jpgIl y avait eu le SIDA qui avait refréné les amours libres et gratuits, (jusqu'à et y compris l'amour des gosses), hérités des années hippies, de la pilule libérant les mecs, de Mai 68 et des ses répliques libertaires, déclenchant une première campagne d'autodiscipline (le préservatif). Quelques nouvelles épidémies n'avaient que marginalement remis en cause nos modes de vie hédonistes et marchands, sous perfusion à haute dose de publicité.

    La vache folle avait banni les farines animales, donnant sa chance au soya amazonien, la grippe aviaire avait fait du Tamiflu la fortune de Roche et couvert les poulaillers de grillage contre les oiseaux sauvages... Ebola, Zika, Chikungunya ont eu la bonne idée de rester largement confinés aux régions qu'on ne sait plus comment qualifier (pauvre, en développement, du sud, en transition).

    Le coronavirus - encore une chinoiserie, disent d'aucuns à la limite de l'insulte ethnique - déclenche la première crise mondiale démultipliée par le principe de précaution. 

    Lire la suite

  • "Les Huguenots" et la messe à Saint-Pierre de Genève

    pain et eau.jpgCe mercredi commence le "Ramadan chrétien", le Carême, un temps de frugalité - c'est très à la mode -, de réconciliation - ça l'est un peu moins - , de pardon - évoque-t-on ce mot libérateur dans l'école genevoise?

    A Genève justement, où la pensée dominante impose une stricte et parfois sourcilleuse séparation des églises et de l'Etat, l'événement prend une tournure historique. Ce mercredi des cendres, selon le rite catholique, où les croyants se souviennent qu'ils sont poussière, de cette poussière que le Créateur a façonnée avec l'eau et le souffle pour faire l'Adam, l'humain premier, homme et femme confondu.e.s, jusqu'à ce que Dieu personnifie le masculin et le féminin, et sans doute tous les genres...

    Ce 26 février, mercredi des cendres, donc, Les Huguenots, le maxi opéra de Meyerbeer, est donné sur la scène du Grand Théâtre de Genève. Un événement. Au Ve acte, ont entend le chœur des meurtriers: « Abjurez, huguenots, le ciel l’ordonne!» C'est le massacre de la Saint-Barthélémy, le 24 août 1572. 

    Samedi 29 février, une messe catholique sera dite en la cathédrale Saint-Pierre de Genève, une première depuis 1535, un "signe de bonne santé œcuménique", lit-on sur le site cath.ch, "ni une défaite ni un triomphe" écrit le professeur Grandjean dans la Tribune.

    Lire la suite

  • Le printemps est arrivé?

    pecher 6 avril 2019.jpg

    Le 6 avril 2019, neige abondante à Genève et sur un pêcher.  

    Lire la suite

  • C biffé

    pfister ppd.jpgAinsi donc le président du Parti démocrate-chrétien suisse veut laisser tomber le C que trop d'électeurs et d'électrices associeraient non pas au christianisme mais au catholicisme, coinçant par trop, aux yeux de Gerhard Pfister, le parti dans un cul de sac: les catholiques vieillissent; et l'église catholique n'est plus la force dynamique qu'elle a pu être après la Seconde guerre mondiale et quelques lustres après Vatican II. 

    En quoi l'abandon de cette référence chrétienne changera-t-il l'électorat du parti centriste? En quoi le biffage du C changera-t-il sa vision de la fédération suisse, de l'Europe, du monde, son programme pour une bonne gouvernance du pays?

    En rien sans doute. Du moins à brève échéance. Ces questions valent pourtant d'être posées et reposées.

    Lire la suite

  • Genève, 14'551 avant Jésus-Christ (Août)

    SEymaz balade.jpegMais que s'est-il donc passé en août 14'551 avant Jésus-Christ? Un événement que les gazettes et les chroniques n'ont pas conservé dans la mémoire genevoise mais que révèle "Entre Terre et Eau", page 106, un ouvrage d'un bon kilo imprimé à Genève et payé par nos deniers (enfin surtout le denier des riches de ce canton, car bien des habitants ne paient à la collectivité que la TVA et leur cotisation maladie et encore). Il vient d'être édité par Infolio éditions à Golion sous la direction de Marcellin Barthassat avec ses compères Yves Bach, Daniel Künzi, Christian Meissner et Jacques Menoud

    En août 14'551 donc fondait le dernier bloc de glace de la dernière glaciation dans la dépression au lieu-dit Sionnet, entre Choulex et la Pallanterie, où coule la Seymaz, la seule rivière entièrement genevoise. 

    Lire la suite

  • Les paradoxes de l'évêque de Genève

    punaise diabolique.jpgL'abbé Pascal Desthieux ne porte pas la mitre (pas encore?), il est tout de même vicaire à Genève, c'est à dire premier lieutenant de l'évêque Morerod. Son heure de gloire sonnera le 29 février prochain quand il dira la messe en la cathédrale Saint-Pierre, une première depuis 1535. L'affaire n'émeut certes qu'une poignée de Genevois - surtout du côté protestant - qui se demandent quelle punaise diabolique a bien pu piquer le président Daniel Pilly et son Conseil de la paroisse, et Emmanuel Rolland, pasteur du temple où Calvin prêcha la Réforme, pour qu'ils lancent pareille invitation aux catholiques, sans au moins réclamer la réciproque à Saint-Pierre de Rome?

    Dans le dernier Courrier pastoral de l'Eglise catholique de Genève, Blaise Menu, ci-devant modérateur de la Compagnie des pasteur, explique le geste prophétique de son Eglise. Sans se mouiller. Il contourne tous les obstacles et autres questions gênantes comme celles qui furent posées à Saint-Pierre de Genève, le 19 janvier dernier, à l'issue de la cérémonie œcuménique annuelle de la Semaine de l'unité des chrétiens: "Mais comment peut-on accueillir ici une église misogyne, homophobe et menteuse?" 

    Lire la suite

  • Marche avec les loups, ouh ouhououu

    marche avec les loups.jpgEvidemment je vais me faire incendier si j'écris que le film "Marche avec les loups" est une sympathique balade, où Jean-Michel Bertrand, un cinéaste animalier, suit la trace d'un loup, de quelque part au nord de Gap à quelque part dans le Jura vaudois. L'homme ne lésine par sur les moyens pour traquer la bête, en plein respect avec la faune sauvage évidemment - caméras automatiques reliées à son smartphone, drones rasant le sommet des cimes, sac de couchage techno etc. L'homme n'est pas un Robinson.

    Il perd vite la trace de l'animal évidemment. Mais le propos n'est pas de traquer le loup ni de marcher avec eux, il est de délivrer son catéchisme écolo à voix chuchotée dans l'oreille des spectateurs complaisants et confortablement installés dans les fauteuils du Cinélux. Et ça marche évidemment. "Un superbe documentaire" titre Le Temps

    Lire la suite

  • Un samedi noir pour l'Europe

    Qui dira que ce jour est un samedi noir pour l'Europe?

    EC-EU-enlargement animation.gif
    Ce premier février est donc une date historique. Mais l'histoire la retiendra-t-elle? Une île redevient une île. La Grande-Bretagne rompt le pacte qui, en 1973, passé le veto du général de Gaulle, lui a fait partager durant 47 ans le sort toujours incertain de l'Union européenne - mais quel sort ne l'est pas, incertain? Rien ne vas changer durant quelques mois excepté l'abaissement de l'Union Jack devant le palais Berlaymont de Bruxelles et le retrait des des MEP, les élus britanniques au parlement européen. 

    What else? 

    Lire la suite

  • Le pape est-il trop protestant?

    françois est-il trop protestant.jpgFrançois est-il  trop protestant? Trop tentante la question. Le dernier numéro du magazine français Réforme en fait sa une et conclut que non.

    La question n'est pas née de la décision du pape d'inviter les calvinistes genevois à célébrer un culte à Saint-Pierre de Rome en réciprocité à l'invitation de la paroisse de Saint-Pierre de Genève qui a proposé aux catholiques de la cité laïque de dire une messe le 29 février prochain, mais de la controverse que des hommes mariés, d'âge mûr et respectés dans leur communauté, puissent à titre exceptionnel devenir prêtres de l'église catholique en Amazonie qui manque cruellement de sacrificateurs. 


    A propos de la messe à la cathédrale, ici et


    Lire la suite