- Page 2

  • Haïku municipal et genevois

    Municipales

    les politiques empalent.

    Pâles politiques.

    Pâle politique.

    Lire la suite

  • Haiku français

    Radio France,

    C'est la France.

    Hélas!

    Elles nous manqueraient.

    Lire la suite

  • Cannibale, halal, casher et Cie: notre télé et son catéchisme

    Capture d’écran 2015-04-08 à 14.02.37.png"Le corps et le sang du Christ, allégorie cannibale d'un rituel très catholique...". Mais diable, quelle mouche laïque a-t-elle bien pu piquer notre télévision publique qui, cette semaine de Pâques, nous livre à l'heure du souper et de la messe du 19.30 son condensé de catéchisme multiculturel? ça a commencé lundi avec le christianisme, réduit comme le bouillon au seul catholicisme, et à la consommation forcément cannibale du corps de leur Dieu et  au pain et à l'eau durant les 40 jours de jeûne du Carême.

    Mardi soir, c'était au tour des musulmans, également contraint à ne manger qu'après le coucher et avant le lever du soleil, durant le ramadan et en tout temps à vérifier que leur nourriture et d'autres comportements sont bien purs, halal.

    Ce mercredi, on passera sans doute à la mode casher, puis on découvrira les interdits alimentaires bouddhistes et hindous et la semaine aura passée. Et la TSR aura rempli son cahier des charges qui est de parler de tout le monde également. Sauf que les chrétiens, qui sont encore majoritaires dans ce pays, n'auront eu droit qu'à 2 minutes 30 de "bonheur", pas une de plus que les autres.

    Mais quel bouillon!

    Lire la suite

  • Genève, Zurich: deux communes aux antipodes

    Capture d’écran 2015-04-06 à 09.34.53.pngLundi dans quinze jours, on saura si la gauche a retrouvé sa majorité en Ville de Genève ou si l'assise de ses quatre magistrats sur cinq que compte le Conseil administratif s'est réduite grâce à la victoire d'un des quatre partis de la droite qui veulent que ça change. Pour les noms des cinq comaires qui dirigent la municipalité, il faudra attendre le 10 mai. Je ne vois qu'un seul des sortants - ils se représentent tous - puissent obtenir la majorité absolue au premier tour, le 19 avril.

    Même Kanaan, qui a plutôt bien mené sa barque et a surtout bénéficié de la calamiteuse gestion de son prédécesseur Mugny, ne devrait pas franchir la barre. Ce qui en dit long sur la difficulté qu'ont nos édiles de rassembler au-delà de leur chapelle politique. La Ville qui est de loin la première commune du canton souffre de son incapacité de concevoir le pouvoir sur un mode collaboratif avec les quarante-quatre autres communes et avec le canton. Dans la plupart des grands chantiers, parkings, mobilité, rade, culture, sports, la ville apparaît plus comme un frein au développement du Canton.

    Une des raisons est évidemment politique. Elle est de gauche et le canton est ancré à droite. D'autres raisons résident je pense dans sa dimension et ses compétences. La Ville de Genève est lilliputienne et, hormis la culture et le sports, sans réelles compétences. Il suffit de comparer Genève à Zurich pour s'en convaincre.

    Lire la suite

  • Hodgers, le bâtisseur

    Hodger regarde à gauche sieber.jpgCoïncidence ou pas, la semaine où le Conseil d'Etat tamponne enfin le plan directeur du quartier de la Praille Acacias Vernets, le futur Geneva Downtown, selon les termes de l'alors ministre de l'urbanisme, le très smart Mark Muller, The Economist dans son édition pascale fait sa première page sur l'espace et la cité et la surenchère que provoque la règlementation et la glue du voisinage. L'article dit entre autre que la population américaine tiendrait tout entière dans l'Etat du Texas.

    Depuis quand nous parle-t-on du PAV, me dis-je in petto? Pourquoi faut-il tant de temps pour planter un clou? Si nos prédécesseurs des années 50 et 60 avaient tardé à bâtir les cités satellites, chipoté pour le moindre carré vert, préserver la moindre libellule et son biotope, ce n'est pas 100'000 travailleurs hors frontière que Genève accueilleraient par jour mais 200'000...

    Lire la suite

  • Bonne nouvelle, Kanaan lâche Nouvel

    Capture d’écran 2015-03-31 à 22.40.15.pngLe maire de Genève, Sami Kanaan, a monté son coup comme le président de la Banque nationale quand il  a annoncé le lâchage de la parité entre le franc et l'euro. La semaine dernière encore le ministre de la culture défendait dans son blog le MAH +, la version ripolinée par ses soins du projet de l'architecte français Jean Nouvel, consistant à remplir la cour intérieure du Musée d'art et d'histoire d'étages censés donner un nouveau souffle au bâtiment de Camoletti. 

    Mais, en sous main, travaillé au corps par Robert Cramer, ci-devant président de Patrimoine suisse Genève, ex vénérable Société d'art public qui fêtera son centième anniversaire en 2017, le magistrat vert préparait son triple salto arrière.

    Première réformation du maire: expliquer poliment à Jean Nouvel que son projet, qui, pour cause d'atteinte au patrimoine, n'émargeait plus des toits du MAH et ne lorgnait donc plus la riante rade de Genève, en avait tout simplement perdu son âme. Un peu, avait argumenté le maire à l'architecte qui avait la tête ailleurs, comme l'ex-bâtiment de la Banque cantonale, au bas de la Corraterie, avait perdu la sienne, quand des experts en esthétique urbaine l'avait rabaissé de deux étages, ôtant sa singularité à ce qui devint aux yeux des Genevois une simple boite de chocolats - ses façades étaient alors recouvertes de vitres fumées...

    Lire la suite