- Page 2

  • Le constituant radical Guy Zwahlen doit-il démissionner?

    zwahlen.jpgrer cointrin cornavin.jpgIncroyable mais vrai! L'avocat Guy Zwahlen, président de la section genevoise du TCS a dénoncé hier soir en pleine Constituante comme faux le plan officiel du projet d'agglomération franco-valdo-genevoise [cliquer sur l'image pour l'agrandir].

    Ce plan était annexé au rapport de la commission 4 traitant de la gouvernance future de la région, notamment le projet plutôt bien accueilli de créer un assemblée régionale élue, et les idées plus contestées d'installer un ombudsman régional et d'ancrer le principe de la démocratie participative.

    Guy Zwahlen est intervenu en toute fin de session, hier soir, alors que le président Thomas Büchi s'apprêtait à lever la séance avec une heure d'avance sur l'horaire prévu. Le président du TCS genevois  a accusé Carine Bachmann, la présidente de la commission 4, de diffuser des documents faux. L'élue verte s'est défendu d'une telle intention et a déclaré que ce document était parfaitement officiel. En effet il l'est. On le trouve facilement sur le site officiel du projet d'agglo. Et c'est au constituant Zwahlen ce matin de s'expliquer, de présenter des excuses ou de démissionner.

    Le coeur du problème tient à un petit barreau ferroviaire (noté par une flèche sur le plan ci-contre) qu'a soudain découvert Guy Zwahlen, un trait noir qui relie Cointrin à Cornavin, une liaison sans laquelle le RER ne pourra pas desservir correctement le principal noeud modal du canton: la gare routière, ferroviaire et aérienne de Cointrin.

    Lire la suite

  • Mon cher Jean-François, Je vais te révéler où je suis.

    valette mireille.jpgMon amie et ancienne consoeur journaliste Mireille Valette, que j'ai interpellée dans un billet récent à la suite du débat d'Infrarouge sur les minarets, a publié un long commentaire, que je vous livre in extenso. Son propos très fort mérite d'être lu entièrement.

    "Je suis du côté de la liberté d'expression qui autorise la critique de toutes les religions et de tous les comportements collectifs. Je suis au côté des caricaturistes danois qui en ont fait usage. Je suis partisane de l'égalité entre hommes et femmes et de la liberté religieuse. Et opposée à Youssef Ibram, imam de la mosquée de Genève, qui a participé à un ouvrage caractérisé par des sommets de misogynie et d'intolérance. Une mosquée qui accueille chaque vendredi 4000 à 5000 personnes....

    Lire la suite

  • Qu'est-ce qu'être Suisse?

    t-shirt-suisse battra la france.pngQu'est-ce qu'être Français? La question mobilise l'opinion dans l'Hexagone depuis qu'un socialiste devenu ministre de Sarkozy a lancé le débat dans la médiasphère. Pas un jour sans que la question ne soit relancée par un journaliste, longuement chroniquée dans les journaux ou "spontanément" perroquêtée par des politiciens soucieux de plaire au prince. Le site internet  www.debatidentitenationale.fr du ministre Besson fait un tabac. L'identité nationale est le sujet du moment. Le divan national est ouvert;on sait que les cures de psychanalyse peuvent durer longtemps.

    De quoi sans doute détourner l'attention des Français qui voient arriver les fêtes, le crapaud plat, et en ont un peu marre des rois mages qui les gouvernent et leur jurent que "la crise est derrière nous". Tout le monde l'espère, notez-le! C'est comme pour les bonus, le pire est à venir, car la consommation qu'il faut relancer à tout prix, c'est autant de carbone qu'on va cracher dans l'atmosphère et, selon l'autre pensée dominante du moment, c'est pas bon du tout pour notre avenir commun.

    Mais laissons la France à ses états d'âmes. Nous, en Suisse, on n'en a pas. On vote. On vote sur des sujets sérieux: les minarets, le CEVA, les exportations d'armes. La démocratie directe, n'est-ce pas le creuset de l'identité nationale suisse? Qu'en pensez-vous?

    Lire la suite

  • Une tour à Chêne-Bourg?

    ceva égale 5 trams.jpgRestons modeste, vingt étages, ça ne fait pas un gratte-ciel, mais manifestement ça fait monter les tours à Chêne-Bourg. C'est ce que je lis ce matin dans mon journal préféré, non sans un sourire en coin. Les autorités de Chêne-Bourg s'émeuvent donc de l'urbanisation autour de la future gare RER  Evian-Nyon (on se réjouit que les Eviannais puissent bientôt aller à Paléo rapido - j'ai lu hier cet argument pour le CEVA... -  et que donc les Nyonnais puissent aller au casino d'Evian tout aussi rapido, on espère juste que le CEVA servira à d'autres usagers).

    Et si l'on profitait pour construire là aussi une tour maraîchère?

    Lire la suite

  • Dans quel camp es-tu Mireille?

    valette infrarouge.jpgQuel choc de voir ce soir à Infrarouge mon ancienne consoeur dans les travées des partisans de l'initiative contre les minarets. Sa croisade pour le droit des femmes musulmanes est sans doute honorable et courageuse. Elle a écrit un livre réquisitoire au titre de combat: «Islamophobie ou légitime défiance» paru ce printemps aux Editions Favre.

    Croit-elle vraiment que les gens qui l'entouraient partageaient ses idéaux humanistes et égalitaristes? Certes, elle a précisé d'emblée qu'elle aurait pu s'asseoir aussi sur les bancs d'en face, encore que le côtoiement avec une femme voilée et le ministre de la Fondation de l'Entre-connaissance Hafid Ouardiri lui a sans doute paru délicat aussi.

    La journaliste Esther Mamarbachi, qui a piloté ce débat de main de maître, aurait-elle dû installer une troisième estrade pour ceux qui, comme l'ancien procureur de la République de Genève, trouve à juste titre que le débat posé par les partisans de l'interdiction est un faux débat? En démocratie, il faut aussi affronter les faux débats et dénoncer les fabricants de peur.

    Le 29 novembre, il faudra bien choisir, ne pas rester dans l'abstention et glisser un non ferme dans l'enveloppe, un non déterminé contre cette initiative haineuse, discriminatoire et liberticide.

    Lire la suite

  • Matthias, ancien détenu devenu guide de la prison de la Stasi...

    mur domino 9 nov 09.jpgEn marge de son papier paru dans l'excellent supplément de la Tribune sur les 20 ans de la chute du Mur, mon confrère Jean-Claude Ferrier me raconte l'histoire de cet autre Allemand de l'Est. A lire ci-dessous

    Lire la suite

  • CEVA: qui croire?

    ceva 1894.jpgLa campagne pour ou contre le crédit de 113 millions nécessaire à la réalisation de la liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse restera sans doute dans les annales genevoises comme l'une de de celle où les vérités, les demi-vérités et les vrais mensonges se seront mêlés tant du côté des partisans que des opposants. Comment expliquer, par exemple, que le budget du CEVA a pu passer de 950 millions en 2002 à 1,47 milliard en 2009 et qu'on ne vote que sur 113 millions?

    Les opposants ont été pris au piège d'un plan B. C'est le même que celui qu'ils ont proposé avec leur initiative. Il ont déterré le barreau sud reliant La Praille à Saint-Julien. Pas un inconnu ce barreau sud. Du temps, pas si ancien du conseiller d'Etat radical Ramseyer, c'était l'option phare des Genevois. Vers Annemasse, un tram-train, voire un métro automatique léger - celui de Lille faisait figure de pionnier - devait transporter les banlieusards de la cité frontière au coeur de Genève.

    Tous ces projets n'ont pas résisté à l'attrait des millions promis par les CFF en 1912. On ne refuse pas un cofinancement à hauteur de 58%. C'est ainsi que Genève en est revenu à la version lourde du RER Cornavin Annemasse: 17 kilomètres pour six stations, quand le M2 automatique de Lausanne s'arrête quatorze fois sur un tronçon de 5,9 km.

    Lire la suite

  • Quatre étoiles sans effet de serre

    air comme respirer gouvernement.jpgEt si les restaurateurs indiquaient sur leur carte non seulement la provenance des viandes, mais aussi leur signature carbone? A quand un compteur à effet de serre sur le tableau de bord de nos voitures? Qui se préoccupe du plan climat dans la région franco-valdo-genevoise?

    Les deux premières questions sont des suggestions proposées dans un petit film Air comme Respirer réalisé par Vania Jaikin en marge de l'étude COST23 * réalisée par trois chercheurs de la Faculté des sciences  économiques et sociales de l'Universtié de Genève. La troisième était une interpellation à l'adresse du panel réuni hier soir à la salle Frank Martin au collège Calvin.

    Le projet d'agglo, né dans le sillage de la loi fédérale de financement des infrastructures de transports des agglomérations, n'a pas mis à l'étude un véritable plan énergie pour la région, explique l'intervenante. Récemment, à l'initiative de quelques techniciens, un groupe s'est mis au travail dans le cadre du Comité régional franco-genevois. Il est à la recherche d'un pilote politique. C'était la seule info nouvelle de la soirée.

    Lire la suite

  • Les Genevois se fichent-il du projet d'agglo?

    A part celle de Confignon qui a délégué son conseil administratif in corpore, très peu de communes genevoises ont envoyé des élus au séminaire mobilité organisé par le projet d'agglo franco-valdo-genevois ce jour à ... Saint-Cergue (VD). J'ai repéré le maire de Russin et président des TPG Patrice Plojoux qui est venu en voiture, la maire de Céligny Marie-Béatrice Meriboute, la maire de Satigny Martine Roset, également venue en voiture. On m'a signalé des élus de Choulex, de Puplinge. Mais aucun représentant de la Ville de Genève (comme d'habitude) ni des grandes communes.

    Côté société civile, les Genevois se comptent sur les doigts de trois ou quatre mains. A noter la présence d'Alain Rouiller secrétaire de l'ATE qui a emprunté les transports publics. Il est parti de Bernex à 7h40 et est arrivé à 9h26 avec le train Nyon St-Cergue Morex mis gratuitement à la disposition des participants. Les autorités de Confignon sont venues en voiture Elles sont arrivées à l'heure en partant à 8h45. Les autorités de Puplinge sont venus en train depuis Cornavin où elles ont garé leur voiture....

    Les Français sont assez nombreux et les Vaudois qui sont chez eux.

    On lira ci-dessous quelques billets consacrés à l'événement.

    Lire la suite

  • Echec aux blogs: J'ai un petit problème du côté de ma déontologie

    edito impressum nov.jpgC'est un grand mot, je sais, voire un gros mot. Un peu comme le respect. Tu me dois le respect n'a pas toujours, dans la bouche d'un ado, le même sens que le fameux slogan inventé par l'ancien maire d'Avusy, devenu Monsieur intégration à Genève: "Le respect ça change la vie", qu'on entend peu dans cette campagne des minarets.

    C'est en lisant un article publié dans la dernière livraison d'Edito, le magazine des médias, édité par Impressum (les journalistes suisses), le syndicat corporatiste des journalistes suisses, que la question de la déontologie m'est apparu à deux vitesses (au moins). Que vous soyez journaliste justement ou simple quidam et le silence de la presse ne s'exprime pas de la même manière. Je m'explique.

    Il s'agit de l'affaire des otages suisses en Libye dont la presse parle énormément. Et bien, j'apprends en lisant l'article "Echec aux blogs"... [cliquez sur le lien pour lire l'article entier]

    Lire la suite

  • Swissmetro trop en avance. Et CEVA?...

    swisstxt20091102_11439812_6.jpgMon journal préféré m'apprend ce matin que Swissmetro va mettre la clé sous la porte le 20 novembre prochain, neuf jours avant que les Genevois - au terme d'une campagne de dupes sans précédent n'acceptent - 130 ans après les premières ébauches de la ligne - de relier Annemasse à Cornavin.

    Un milliard et demi de francs - deux milliards disent les opposants - pour dix sept kilomètres, six stations connectées au mieux tous les quarts d'heure (contre 5,9 km, 14 stations et 650 millions de francs pour le M2 automatique lausannois connectées toutes les trois minutes, y a pas photo comme ont dit - lire ici et ). Et les Savoyards qui voudront aller à Cointrin devont souvent changer de train à Cornavin. Même chose pour les Nyonnais qui voudraient se rendre à Annemasse (pour y faire quoi? On se le demande. Il s'arrêteront aux Eaux-Vives pour rire à la Comédie)

    Swissmetro en a fait rêver des ingénieurs des transports et des apôtres de la mobilité moderne et automatique. Il disparaît tout simplement parce que le nombre d'habitants est trop petit en Suisse pour justifier pareil investissement.

    Lire la suite

  • Les Anges ou les Nippons, quel modèle pour les Genevois?

    air comme respirer.png8h40 ce matin. Il pleut. La buée embrume mon pare-brise. RSR la Première consacre une émission spéciale à la grippe A. Moi, c'est le bouchon sur l'A1 qui me préoccupe.

    De la douane de Perly au tunnel de Bernex et peut-être bien jusqu'à l'aéroport. Et dans l'autre sens? La panneau "queue" est allumé en direction du contournement de Plan-les-Ouates. Que faire traverser ce village bientôt ville décousue? Me risquer tout de même dans la bretelle autoroutière Perly-Jonction? Rentrer chez moi?

    J'opte pour la seconde solution. La circulation est dense, mais ça roule jusqu'à l'Etoile. Longue attente ensuite à l'exutoire de la route des Jeunes Les voitures s'encolonnent. Ne pas laisser le moindre espace entre les autos au risque de se faire chiper une place, comme cela vient de m'arriver. Une nana dans une Yaris vert bouteille a remonté la nouvelle piste réservé au bus D et, hop, s'insère dans la colonne...

    Lire la suite