- Page 2

  • Election de Burkhalter: Wikipedia a déjà été mise à jour

    wiki burhalter 112e conseiller fédéral.pngUn internaute citoyen a déjà mis à jour l'encyclopédie en ligne wikipedia. On trouvera ci-dessous la notice que l'encyclopédie collaborative consacrait au candidat Burkhalter et sa modification ce matin encore.

    Plus rapide que la presse et plus pérenne qu'elle sans doute, l'encyclopédie a aussi des défauts, mais pour le coup, elle mérite un coup de chapeau.

    Par ailleurs sur les blogs de la Tribune, on lira les commentaires de

     

    Lire la suite

  • Pourquoi Pelli ne fut pas candidat

    Pelli.jpgComment un chef de parti peut-il manquer à ce point d'ambition pour ne pas être candidat au Conseil fédéral, alors qu'en juin tout le monde pariait pour l'élection automatique du Tessinois? D'une conversation avec un ancien rédacteur en chef de la Tribune et du Téléjournal, je retiens ceci:

    Lire la suite

  • Twitter: Pelli sort de son silence

    twitter pelli sort de son silence.png10h10, Fulvio Pelli a remis la main sur son mobile et a posté ce message sur Twitter: PLR. Les Libéraux-Radicaux félicite son nouveau conseiller fédéral Didier Burkhalter.

    Sur Twitter toujours, Lionel Kaufmann alias PolitisCh demande: Le Tessin sera-t-il moins blessé avec l'élection de Didier Burkhalter que celle de Urs Schwaller? #BRWahl09 #CF09 #élection09

     

    Lire la suite

  • Quatrième tour: Burkhalter est élu avec 129 voix

    burkhalter élu.pngLe machiavel Fulvio Pelli a gagné. Le Tessinois, dont on se demandera encore pourquoi un chef de parti n'a pas brigué la place de Couchepin, a offert au candidat du parti libéral radical suisse une excellente élection. Dider Burkhalter a été élu au quatrième tour avec 129 voix

    A 10h09, Didier Burkhalter, très "systemkonform", accepte son élection. Le nouveau conseiller fédéral prête serment. (photo capture écran TSR)

     

    Succession Couchepin 1er tour 2e tour 3e tour 4e tour
    Bulletins distribués 245 245 243 245
    Bulletins rentrés 245 245 243
    Majorité absolue 123 123 122 120
    Urs Schwaller: 79 89 95 106
    Christian Lüscher: 73 72 63 4
    Didier Burkhalter: 58 72 80 129
    Dick Marty: 34 12 5
    Divers 1 0

    "Kulturkamnpf" pas mort?

    - Le "C" pose problème à certains parlementaires de gauche, s'est désolée la vaudoise Ada Mara à la  TSR.

    Le Genevois Ueli Leuenberger abonde:

    - C'est vrai que les radicaux et les socialistes ont fait la Suisse moderne au XIXe siècle, mais c'est du passé. Aujourd'hui c'est avec le PDC que l'on peut faire des majorités qui pourront moderniser le pays.

    A Genève aussi?

    Mais les ténors socialistes fribourgeois Levrat et Berset ont aussi barré le chemin à leur compatriote Schwaller, histoire de laisser la place libre pour eux lorsque les deux socialistes au pouvoir, le doyen zurichois du Conseil fédéra Leuenberger et la la genevois Calmy-Rey, qui a atteint l'âge de la retraite, quitteront la scène fédérale, ce qui ne devrait pas tarder.

     

     

  • Troisième tour: Schwaller toujours en tête, mais Burkhalter sera élu

    9h45, les résultats du troisième tour de l'élection d'un ministre suisse sont rendus publics. Christian Lüscher prend la parole et se retire de la course. L'élection est faite. Didier Burkhalter sera élu au quatrième tour au siège de Pascal Couchepin. Deviendra-t-il ministre de l'Intérieur et des assurances sociales? Ce matin, sur Radio Cité Jean-Charles Rielle disait que d'aucuns poussaient Micheline Calmy-Rey à changer de département.

    Succession Couchepin 1er tour 2e tour 3e tour
    Bulletins distribués 245 245 243
    Bulletins rentrés 245 245 243
    Majorité absolue 123 123 122
    Urs Schwaller: 79 89 95
    Christian Lüscher: 73 72 63
    Didier Burkhalter: 58 72 80
    Dick Marty: 34 12 5
    Divers 1 0
  • Deuxième tour: Lüscher et Burkhalter 72 voix

    9h30, les résultats du 2e tour.

    Succession Couchepin 1er tour 2e tour
    Bulletins distribués 245 245
    Bulletins rentrés 245 245
    Majorité absolue 123 123
    Urs Schwaller: 79 89
    Christian Lüscher: 73 72
    Didier Burkhalter: 58 72
    Dick Marty: 34 12
    Divers 1 0

    Les parlementaires peuvent encore voter pour Dick Marty, car il a obtenu plus de 10 voix.

    Au troisième tour, le candidat le moins bien placé sera automatiquement éliminé. Schwaller peut encore grappiller quelques voix, mais l'addition des voix de Lüscher et de Burkhalter dépasse largement la majorité absolue. A moins que les élus UDC qui votent en masse pour Lüscher s'abstiennent ce qui est peu probable.

    Ils ne voteront sûrement pas pour le Fribourgeois. En revanche, quelques PDC latins, mais pas seulement, voteront pour Burkhalter comme le Tessinois Filippo Lombardi qui l'a clairement déclaré à SF1 avant le deuxième tour.

    Certains PDC ont pu voter au deuxième tour pour Lûscher, histoire que le Genevois soit opposé dans le duel final au poulain PDC, afin d'obliger la gauche de reporter ses voix sur Schwaller. Stratégie sans doute vaine. Le troisième tour le dira.

  • Combien ça coûte?

    politr kyriacou combien ça coûte.pngAndreas Kyriacou pose la question pertinente sur politr.ch:

    Combien coûte à la Suisse cette matinée électorale? Combien sommes-nous à suivre l'élection du successeur de Couchepin?

  • Premier tour: Schwaller 79 voix!

    Zéro neuf cent trois! La présidente tessinoise donne connaissance du résultat du premier tour de l'élection au Conseil fédéral. Aussitôt Dick Marty prend la parole. Et au terme d'un long discours, il déclare son retrait de la course.

    . 1er tour
    Bulletins distribués
    245
    Bulletins rentrés 245
    Majorité absolue 123
    Urs Schwaller: 79
    Christian Lüscher: 73
    Didier Burkhalter: 58
    Dick Marty: 34
    Divers

    1

  • SF1 (Schweizer Fernsehen) top!

    sf1.pngtsr home.pngPropos saisis au vol sur SF1, dont le site internet est plus clean que celui de la TSR [cliquer sur les vignettes pour les agrandir]

    - Quelles sont les qualités pour faire un bon conseiller fédéral?

    - Il doit être un bon communicateur, capable de créer un équipe solide et performante autour de soi, rester cool dans les crises...

    - Pensez-vous que Didier Burkhalter dispose de ces compétences?

    - Vous savez, je connais pas mal de chefs d'entreprise qui ne sont pas des champions de la com ou n'ont pas de charisme mais qui se débrouillent très bien

    ...

    Pour le reste nos médias publics ont mis le paquet pour suivre cette élection.

  • Vous n'avez pas la télé, regardez www.tsr.ch

    tsrinfo.png www.tsr.ch.

    Le site de la Tribune www.tdg.ch suit l'élection également en direct.

    Pour Twitter branchez vous directement et tapez tout à tour le nom des candidats dans la fenêtre de recherche.

    Quant au site du parlement fédéral et sa WEB TV Live+, il est hors course.

  • Il n'y a pas que Twitter

    politr.pngTwitter comme Facebook sont des joujous séduisants et utiles pour les curieux et les accros de l'actualité, des potins et du réseautage. Je suis donc comme beaucoup depuis six mois sur Facebook et quelques semaines sur Twitter.

    Si de très nombreux candidats au Grand Conseil sont sur Facebook et y comptent entre quelques dizaines, voire quelques centaines - Lüscher arrive à 1500, ce qui est très modeste - peu de gens sont sur Twitter. Hier soir le Genevois Ueli Leuenberger président des Verts avouait son ignorance et se consolait en déclarant sur le 19:30 de la TSR - qui a fait une pub éhontée à ce nouveau média - que nombre de ses jeunes camarades n'étaient pas non plus sur ce réseau. C'est bien connu quand on complote on n'utilise ni carte de crédit, ni mobile.

    Pour qui veut échapper à Twitter mais rester branché, essayez politr.ch!

  • Robert Ducret vote Didier Burkhalter

    ducret robert.jpgRobert Ducret vote Didier Burkhalter.

    - Vous savez, a déclaré le Carougeois ce matin sur Radio Cité 92.2, je suis un radical de gauche, je suis d'ailleurs encore président de la section radical socialiste des Eaux-Vives...

    A largement plus de 80 ans, l'ancien président du Conseil d'Etat, candidat radical malheureux face à Pascal Delamuraz, ne porte pas les libéraux dans son coeur et voit sans doute le mariage forcé et consommé au niveau fédéral avec un peu d'amertume.

    - Gauche cassoulet, plutôt que caviar, ponctue Pascal Décaillet qui nage dans le bonheur, citant le SMS de Darbellay, faussement surpris que le Valaisan Germanier lui annonce depuis Berne que le groupe radical libéral votera en bloc pour son poulain numéro 1 Didier Burkhalter - "C'est l'information de la matinée" affirme le journaliste, sourd au rectificatif de Germanier - ou encore se réjouissant de trouver un terrain d'entente entre l'UDC Soli Pardo et le socialiste Sommarruga.