- Page 2

  • La Terre est unique?!

    science et vie 1093_cov.jpgDepuis que le Genevois Michel Mayor a mis la main sur une petite cousine de la terre en 1995, le nombre de planètes extrascolaires découvertes par les astrophysiciens ne cesse de croître. Il y a en aurait même des milliards rien que dans la Voie lactée, assurent-ils! Nous ne serions donc pas seuls dans l'univers!

    Certes les Martiens et autres extraterrestres ne vont pas débarquer demain, sinon dans la tête des ufologues, mais l'idée que des clones de terre tournent autour d'autres étoiles était une pierre dans le jardin des croyants de tout poil. Comment Dieu aurait-il pu créer plusieurs mondes? Mais voilà que dans un renversement dont les scientifiques ont le secret et qui fait tout leur charme, la terre serait unique. Oui unique dans le vaste univers, exceptionnel, extraordinaire. Pour tout dire divine!?

    Lire la suite

  • La religion, la religion...

    benoît XVI.jpg"Non seulement le principe de laïcité doit être ancré dans la nouvelle Constitution, mais également le principe qu’aucun droit religieux n’est supérieur au droit constitutionnel de la République", écrit Raymond Loretan dans une note publiée ce matin dans son blog. Et le candidat PDC à la Constituante de redire son credo : "la religion étant un facteur important de notre histoire et de notre culture, elle doit faire l’objet d’un enseignement".

    La religion, la religion, comme si il n'y en avait qu'une. Ce singulier était peut-être un fait ostensible en France en 1905, au temps de la séparation de l'Eglise (au singulier) et de l'Etat). Aujourd'hui le mot religion se conjugue au pluriel. Le mot ne qualifie d'ailleurs pas que les adeptes d'une foi en Dieu ou en Allah. La plupart de nos contemporains adorent et sacralisent bien davantage la jeunesse, l'argent,  le marché, la nature que les Dieux des religions.

    Lire la suite

  • Sarkozy, Merkel et Dal Busco

    crise financière.jpgLes gazettes européennes n'ont pas de mots assez durs ce matin pour dénoncer le sauve-qui-peut européen face à l'incendie des bourses et des maisons financières. Sarkozy n'a pas réussi à convaincre samedi ses 26 homologues de l'Union à agir de concert. Merkel a garanti les fonds d'une caisse d'épargne bavaroise.

    Les Etats sont appelés à la rescousse par des capitalistes sans foi ni loi, non qu'ils soient convaincus que c'est leur rôle, mais ça paraît être la seule antidote au trou d'air de confiance dont souffre le système. Quand les budgets publics sont, au cours de longs et fastidieux débats parlementaires, serrés, rapés, rognés pour éviter de gonfler la dette, voilà qu'en quelques heures, sans débat public, sans possibilité de recours, des milliards sont déversés comme autant d'eau salvatrice sur un brasier.

    Il y a de quoi laisser le simple citoyen songeur. Et leurs députés dépités.

    Lire la suite

  • Décaillet enterre Delamuraz une seconde fois

    delamuraz.jpgPauvre Suisse!? Ce matin, Pascal Décaillet rameutait le banc et l'arrière-banc du radicalisme romand, sur les ondes de Radio Cité (92.2), pour commémorer les 10 ans de la mort de JPD. Le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz, l'homme de l'Expo nationale de 64, le visionnaire de la troisième voie autoroutière Renens-Epalinge, l'Européen "traitre à la patrie" selon ses adversaires victorieux un certain dimanche noir de 1992. Pas un mot sur l'homme du chantage à propos des fonds en déshérence.

    Six heures plus tard, le même Décaillet annonce en exclusivité, dans un  flash spécial sur radio cité, le succès des jeunes UDC qui auraient réussi, selon les sources de notre journalimateur glocal, à récolter 50'000 signatures contre la pérennisation des accords bilatéraux et leur extension à la Roumanie et à la Bulgarie. Bravo Pascal pour le scoop. Une belle commémoration pour Jean-Pascal!

    Heureusement que les vieux UDC, que la cure d'opposition forcée aigrit et qui sont pressés de réoccuper au moins un de leurs sièges au gouvernement suisse, ont eux - sous la houlette de l'industriel Christoph B - opté pour un soutien à la politique des petits pas vers l'Europe. Les Machiavel qui peuplent la salle des pas perdus du Palais fédéral se réjouiront de cette nouvelle pomme de discorde posée sur la table de la droite extrême.

  • Fondations des casseroles

    paulson.jpgVous vous souvenez du 19 mai 2000: le vote  du Grand Conseil a eu lieu dans la précipitation. Il fallait sauver le soldat BCG de la banqueroute. Les députés bien chauffés par le duo Calmy-Rey-Grobet ont voté les yeux fermés la loi spéciale 8194 qui créait un fonds de sauvetage de 5,3 milliards de francs, baptisé Fondation des casseroles, de son vrai nom Fondation de valorisation des actifs de la Banque cantonale de Genève. Il s'agissait de purger les produits toxiques - bien moins complexes que ceux d'aujourd'hui - que la Banque cantonale (et l'ex Caisse d'Epargne) avait encore dans son bilan dix ans après l'éclatement de la bulle immobilière de la fin des année 80.

    Une loi spéciale, car, votée en urgence, elle privait les citoyens du droit de la contester par référendum. Une loi spéciale, parce que l'Etat a volé au secours de sa banque sans s'assurer - ce qu'a fait le gouvernement vaudois - de quelques remboursements rapides au cas où elle reviendrait à meilleure fortune.

    Lire la suite

  • Quand la Chine s'éveillera..

    dragon-rouge-chine.jpg... le monde ne tremblera pas. Optimiste François Heisbourg? Le président de l'Institut pour les études stratégiques de Londres ne voit pas de raisons majeures de jouer les Cassandre. Toute chose égale par ailleurs, n'est-ce pas! L'optimisme est le risque systémique des prévisionnistes. François Heisbourg était l'invité ce soir à l'hôtel de la paix de la banque CIC Suisse - tout va très bien pour elle et 2009 n'est pas si noir.

    Lire la suite

  • Cigarette: appel au patron des cafetiers restaurateurs!

    cigarette bistrot abensur.png

    A la question allez-vous boycotter les établissements qui rétablissent la fumée? 67% des 991 internautes qui ont répondu à l'heure de l'édition de ce billet répondent oui!

    Mais qu'attend donc Laurent Terlinchamp, le patron de la Société des cafetiers restaurateurs et hôteliers de Genève,  pour prendre une initiative citoyenne: continuer à appliquer le règlement du Conseil d'Etat! C'est à dire interdire la cigarette dans les salles principales des bistrots et restaurants jusqu'au vote d'une loi en bonne et due forme, laquelle pourra prévoir quelques exceptions. Espérons que nos ayatollahs anti-tabac comprendront qu'une interdiction absolue suscitera un référendum et reportera d'autant l'application de leur plan santé publique! (photo Abensur)

    Les Genevois lanceront-ils une pétition? Les cafetiers restaurateurs vont-ils harceler leur président? Laurent Terlinchamp qui a reçu 250 téléphones depuis hier répond.

    Lire la suite