.Où sera la salle communale de Bardonnex?

280FA72C-9EDE-4ECF-A816-ECB7CD3A73FA.JPG

«Tout l’immobilier» m’apprend cette semaine que le plan de site de Compesières a été adopté par le Conseil d’Etat le 24 novembre. L’article est titré «Fin de suspense pour le site historique de Compesières». Une étape sans doute a été franchie dans la saga de la construction d’une extension de l’école communale, uns saga vieille de 25 ans...

Au nom de la sauvegarde des pierres et du site, l’école sise aujourd'hui dans un bâtiment de la République radicale de 1900, sera désaffectée au profit d’un bâtiment en bois - c’est la mode -  trois cents mètres plus loin, à l'emplacement de la salle communale, en pleine campagne, à 2 km  de la Croix-de-Rozon ou vivent deux Bardonnésiens sur trois.  

En terme de préservation de site - une notion hautement subjective et variable dans le temps -  l’école  actuelle, dont l’architecture urbaine jure avec le château*, ne sera pas démolie, seules les pavillons scolaires provisoires, dont l’un a 40 ans d’âge, disparaîtront après l’inauguration de la nouvelle école en 2025.

Capture d’écran 2021-12-14 à 08.56.01.png

Fidèle au plan de l’ancien maire Alain Walder, l’actuelle présidente de la commune, Beatrice Guex-Crosier, s’en tient dans Tout l’immobilier au programme initial devisé à une trentaine de millions: la ferme de Compesières sera ensuite - quand? - affectée aux activités parascolaires.Ainsi qu’à une auberge communale. Sans oublier un jardin potager, objets paysager et pédagogique redevenu sacro-saint, depuis que les verts tiennent la chaire de la bonne pensée.

Capture d’écran 2021-12-14 à 08.57.32.pngA noter à propos de jardin que l’objet a aussi une bonne connotation théologique: Dieu créa le ciel et la terre et le jardin du paradis. Les jardins de de l’Egypte - la Chine de l’époque - ou les Babylone - la Dubai City de l'époque - font partie de l’histoire du peuple juif qui y ont trouvé un refuge ou un lieu de déportation. Dans les Évangiles, le jardin des oliviers à Jérusalem est un lieu central. Enfin il faut noter que sorti du tombeau au matin de Pâques, le Christ s’est présenté aux yeux de quelques fidèles dans la mise anonyme du jardinier …

Curieusement, Madame le maire ne dit pas à « Tout l’immobilier » où seront logés la salle communale et le restaurant scolaire? Faute d’information officielle sur le projet dont les autorisations de construire sont attendues en 2022 - le site internet est vierge de toute information - il faut s’en tenir aux rumeurs qui disent qu’outre le restaurant actuel de Compesières, la salle de gymnastique, qui sert de salle communale, serait aussi promise à la démolition. Cet équipement a été bâti en 1975 par la commune sur un terrain appartenant alors à la paroisse de Compesières. Les autorités communales auraient bien préféré construire cette salle dans le hameau de Compesières, mais elles n’ont pas pu au début des années 70 être entendues par le propriétaire de la ferme de Compesières.

 

Les observateurs attentifs noteront le périmètre biscornu du plan de site de Compesières. Cela est dû au sud à l’opposition des agriculteurs et maraîchers qui ont fait opposition À la première mouture du plan lequel s’étendait jusqu’à Charrot et risquait d’empêcher une exploitation rationnelle des terres. Au nord, c’est une autre contrainte qui a exclut l’ancienne ferme Vuillod dont les serres sont délabrées depuis des lustres, une contrainte politique. C’est que lq ferme est sur le territoire de la commune de Plan-les-Ouates et n’a donc pas été incluse dans le plan de site de Compesières.

Ainsi va la vie dans notre beau canton….

Capture d’écran 2021-12-14 à 08.36.51.png

* en fait, comme me l'a fait remarquer un. architecte proche du concours que la commune avait organisé en 1996 pour bâtir l'école à l'emplacement de la ferme de Compesières, le hameau est un patchwork où chaque siècle a déposé son bâti: Un château qui est en réalité une maison forte du XVIe siècle, une église reconstruite plus grande que le château en 1830, une ferme genevoise rehaussée et agrandie à plusieurs reprise et une école urbaine. Bref la seule manière de respecter le site serait aujourd'hui d'y construire une école cube en béton armé (c'était à la fin des années 90 quand les verts n'avaient pas encore imposé le bois et la terre comme matériaux de construction).

 

NB: J'ai un peu ralenti mon blog personnel depuis que je suis devenu président de la paroisse de Compesières en juin 2021. Il va sans dire que le contenu de mon blog personnel n'engage en rien la paroisse de Compesières ni l'église catholique de Genève. En tant que président de paroisse, j'édite un blog d'information Compesières Info

Les commentaires sont fermés.