Maudet mots dits

E0EBEBC1-71F5-463C-A224-606921605443.jpegGenève héberge officiellement un peu plus de 500’000 humainx (j’écris avec un x pour englober comme il convient tous les sous-genres que comptent désormais le genre humain, et plus seulement celui des hommes et des femmes que Dieu fit ou que la sélection naturelle a tiré du hasard et de la nécessité). 40% de la population parce qu’étrangère ne choisira pas si Maudet est digne ou non de revenir au Conseil d’Etat dimanche 28 mars*. Un peu plus de la moitié des citoyens s’abstiendra. 

Les urnes placeront, sauf surprise, la candidate verte Fabienne Fischer en tête de ce second tour, ce qui fera basculer la majorité du gouvernement de la République à gauche. Que la Chambre de commerce de Genève, dans une déclaration de copinage indigne, désigne un menteur comme seul recours pour éviter ce basculement dit combien une certaine droite que je n’ose croire majoritaire se fiche de la probité, de l’honneur et d’une décision de justice, sans parler de l’éthique et du simple bon sens qui veut - les exemples sont nombreux - que seul un gouvernement de gauche peut redresser les finances publiques, en faisant un tant soit peu entendre raison au trop puissant syndicat de la fonction publique. 

L’élection d’un menteur serait une honte pour Genève. Le Canton s’en relèvera certes mais son crédit déjà très écorné outre-Versoix s’en trouvera atteint pour longtemps. Ses soutiens font valoir qu’il peut sauver l’économie genevoise. Sont-ils aveugles? Les hommes providentiels, façon dictateurs éclairés, n’existent pas en Suisse - ni ailleurs du reste, à quelques exception-près. Chez nous, la tradition et la sagesse - le génie suisse - placent le pouvoir entre les mains de collèges que contrôlent étroitement des parlements et le peuple souverain en dernier recours.

Le gouvernement n’est pas une partie de tennis ni une course de fond en solitaire. C’est une affaire d’équipe et de confiance mutuelle, de mobilisation et de choix collectifs. Qu’à donc réalisé dans le domaine économique le candidat menteur qui le désignerait comme sauveur de Genève? Je ne mésestime pas ses actions de pompiers dans la présente crise ni sa présence auprès des entrepreneurs lui qui, dépouillé du gros de son département, a pu leur consacrer tout son temps. Mais pour relancer Genève, je fais plus confiance à une équipe soudée, en phase avec la population qu’à un homme sans parti.

Les jeux ne sont pas faits. Face à une candidate de gauche que la constellation politique favorise mais qui ne déclenche pas l’enthousiasme dans son propre camp, la droite républicaine a le choix entre un homme déconsidéré qui a fait toute sa carière au sein de l’Etat et Delphine Bachmann, une femme, jeune et dynamique, brillante et solide, qui est au coeur du secteur le plus sollicité en ce temps de pandémie: la santé. Son expérience du terrain sera utile. Elle saura sans doute s’entourer des meilleurs conseils pour s’insérer rapidement dans le collège gouvernemental, en évitant de braquer l’administration.

Se sont-ils demandés, les fans du tribun déchu, comment le Conseil d’Etat pourrait gouverner sereinement et l’administration publique fonctionner sans crainte si leur héros devait retrouver son siège à l’Exécutif? En politique, la mise en oeuvre est aussi importante que l’intention sinon davantage. Comme dit le diton, c’est le ton qui fait la chanson. 

Des pans entiers de l’administration cantonale ont été bousculés, déplacés, rattachés à d’autres départements sans autres raisons que la déraison d’un morveux et le choix des Constituants qui s’est révélé malheureux.  C’en est assez! 

 

* Le 28 mars est le jour des Rameaux (dans le monde que Dieu fit) ou de l’endométriose (dans cette liste des Journées mondiales). C’est aussi selon Wikipedia en -58 le jour où le peuple helvète commença sa migration, pendant la guerre des Gaules....

 

Sur le même sujet:

Fischer plutôt que Maudet

La petite-fille de Guy Fontanet va sauver le PLR

Maudet-Fischer, pauvre débat

Pourquoi Maudet est prêt à tout

 

Commentaires

  • Monsieur, vous écrivez : "Que la Chambre de commerce de Genève, dans une déclaration de copinage indigne, désigne un menteur comme seul recours pour éviter ce basculement dit combien une certaine droite que je n’ose croire majoritaire se fiche de la probité, de l’honneur et d’une décision de justice,... 1) je vous informe que Maudet a fait recours, et tant que la justice ne se sera pas une seconde fois prononcé, Maudet est présumé innocent. 2) Qui de nos jours n'a pas menti au moins une fois dans sa vie ? 3) sur le même sujet: "La dette du canton, les déficits et Pierre Maudet", "Election du 7 mars, les responsables de l'échec du PLR", "Le rapport Fonjallaz selon Le Temps", ""Toxique" Maudet ?" Bonne soirée ou bonne journée

  • "je vous informe que Maudet a fait recours, et tant que la justice ne se sera pas une seconde fois prononcé, Maudet est présumé innocent."

    Je vous informe que ce n'est qu'une "vérité" judiciaire, ce n'est pas la Vérité. Non seulement c'est un menteur, ça tout le monde le sait, mais c'est aussi un fraudeur fiscal, et ça aussi tout le monde le sait, car c'est de notoriété publique vu que l'intéressé a fini par l'admettre. C'est en outre un piètre dirigeant qui est la cause de problèmes de santé pour ceux qui sont sous ses ordres.

    Tout est une question de valeurs après tout.

    Valeurs, définitions:
    https://www.cnrtl.fr/lexicographie/valeur

    Certains comprennent I, d'autres, heureusement plus nombreux comprennent III.

  • Maudet n'a jamais commis de "fraude fiscale".

    Cette expression à un sens précis. Celui-ci vous échappe à moins que vous ne soyiez un Menteur. Incompétent ou menteur, il appartiendra au lecteur de choisir. Quant à moi, vous présumant moralement pur, je dirais que vous êtes un incompétent.

    Quant à la vérité en matière pénale elle ne peut qu'être judiciaire et ne saurait être celle d'un syndicat policier, à moins d'ignorer nos constitutions cantonales et fédérales.

  • PDC toxique ! En envoyant au casse pipe une candidate de la catégorie : "tout sauf Maudet", le PDC, qui ne vise nullement à faire passer son programme ou celui de l'entente se décrédibilise encore plus.

    Il est vrai que, vu l'essor des Verts'lib, nul n'a plus besoin de ce parti à Genève. Force d'appoint d'une ayatollah verte d'extrême gauche, triste fin pour le PDC, dont la candidate a trouvé une place comme coucou de la liste PBD.

  • Ne jouons pas les prudes. Qu`est donc la politique sinon l`art du mensonge ou, si l`on préfere, l`art d`accommoder la réalité a la sauce électorale ? Sauce électorale de gauche ou de droite, qu`importe. L`avantage avec Pierre Maudet est qu`il n`appartient a aucune chappelle, ni gauche ni droite, et donc - si, si, réfléchissez - ment bien moins que les autres.

  • Bonjour à tous, merci de vos commentaires. A propos du mensonge, l’argument que tout le monde ment et qu’il faudrait en conséquence ne pas juger ou ne pas sanctionner revient à ne juger personne et à laisser le mensonge prospérer. C’est ainsi que s’instaure un climat de corruption et de méfiance généralisé qui mine et détruit tant de sociétés et de pays. Péché avoué est à moitié pardonné, dit la sagesse populaire. Sauf que le menteur était alors président du Conseil d’Etat et qu’il a fallu qu’il soit acculé par une enquête de presse pour qu’il admette qu’il «n’avait pas dit toute la vérité». Ce joli euphémisme dit combien l’ex-enfant chéri de la République est dans le déni. Sans compter qu’il a contraint des proches et des fonctionnaires à mentir, pardon à ne pas dire toute la vérité, à sa suite. Et l’on voudrait qu’il retrouve sa place au gouvernement!

  • A propos du "mensonge" de Pierre Maudet, je cite son avocat (Me Grégoire Mangeat): "Pierre Maudet n'est pas le premier conseiller d'Etat en exercice à être jugé en Suisse. Mais c'est la première fois qu'un Ministère public demande à un tribunal de juger qu'une invitation officielle d'un Etat souverain n'est pas une invitation officielle."

  • Bonjour Monsieur Mabut,

    Les politiciens sont ils tous des menteurs ? A entendre leurs promesses électorales, soit ils sont menteurs, soit il sont illuminés.

    Mais je comprends que vous jugiez sévérement l'ancien Président du Conseil d'Etat. Vos exigences sont louables. Cela étant le mensonge n'est pas une infraction et tous les menteurs ne sont pas corrompus. Maudet lui même n'est pas accusé de corruption, mais d'acceptation d'un avantage indû. Ce qui suppose de savoir ce qui s'est passé dans sa tête en matière d'acceptation du risque de renvoyer l'ascenceur. N'étant pas mentaliste, je m'en remets à justice. C'est-à-dire à un jugement collégial définitif, qui n'existe pas à ce jour.

    La candidate que vous soutenez est fort sympathique et a sans doute de nombreuses qualités. Mais elle a un défaut fondamental : elle ne sera pas élue.

    J'entends bien et comprends parfaitement que vous ne vouliez pas revoir Maudet, mais voulez-vous voir l'extrême gauche écologiste ? S'il arrive que celle-ci soit élue, l'histoire jugera le PDC genevois et le renverra au cimetière des partis politiques. Les Verts'lib prennant sa place.

    Cela vous fait mal, mais à Vernier votre parti a compris.

    Evidemment un miracle est possible : l'élection de votre candidate. Si tel devait être le cas vous m'en verriez ravi.

  • Elire Maudet est une faute grossière ......c'est un menteur presque professionnel avec un ego monstrueux ......Méfions nous de lui et de son orgueil ....

  • Monsieur, on tourne au ridicule : condamner quelqu'un à la prison avec sursis parce qu’il a menti cela tourne au ridicule. Vous dites : "C’est ainsi que s’instaure un climat de corruption et de méfiance généralisé qui mine et détruit tant de sociétés et de pays." Mais quel rapport entre le mensonge et la corruption ? La justice a été incapable de prouver que le prince qui a invité Maudet en a tiré un avantage quelconque. Et au fond de vous-mêmes, vous savez pertinemment que la condamnation de Maudet a des résonances politiques qui arrangeaient certains...

  • Et d'ailleurs, Monsieur Mabut, citez-moi un article de Code Pénal Suisse qui considère le mensonge comme étant un délitpunissablle

  • @ FRE Monsieur Mabut aurait pu citer le faux témoignage. On pourrait aussi citer la calomnie car le calomniateur articule des faits faux qu'il sait faux et est donc puni pour son mensonge. J'arrête là la liste, vous renvoie au code pénal et, pour vous paraphraser, vous informe que j'en ai fini avec vous s'agissant de cet question.

  • On peut se douter combien tout ca est pénible pour Pierre Maudet. Voila un homme qui est persuadé d`etre l`objet d`une injustice (je partage sa conviction) ayant abouti a mettre en doute son honorabilité. Il veut donc, c`est évident, laver son honneur. Pour ce faire il n`y a que deux moyens: soit il est blanchi par la Justice, soit il est blanchi par les électeurs. Si le jugement rendu avait été autre, PM n`aurait plus vraiment besoin de se présenter devant le "jugement" des électeurs. Seulement voila... Avec cette chasse aux sorcieres déclenchée contre PM et ce jugement pour le moins contestable (et contesté), on a abouti a fracturer l`électorat genevois comme jamais auparavant et a causer du tort a la crédibilité du politique comme jamais auparavant. C`est tout simplement lamentable.

Les commentaires sont fermés.