La petite-fille de Guy Fontanet va sauver le PLR

7357EF7E-6464-4173-83F3-DEE16948FAE7.jpegDramatique soirée au PLR. L’opportun reportage en direct publié ce soir par La Tribune de Genève a affiché toutes les divisions qui minent le premier parti de Genève depuis bien avant l’éclatement de l’affaire Maudet. Ce soir, pas un leader du mariage de raison entre les libéraux et les radicaux qui partage la même opinion. La tentative du président Bertrand Reich de présenter à la place de Cyril Aellen, distancé dimanche, la présidente du PDC, l’ambitieuse Delphine Bachmann, a échoué

La présidente du PDC, qui est aussi la petite-fille de Guy Fontanet et la nièce de la ministre des Finances PLR Nathalie Fontanet, ne devrait pas pouvoir se présenter vu que son parti n’a pas présenté de candidat au premier tour de l’élection partielle au Conseil d’Etat. A moins que les juristes de la couronne ne considèrent que le PDC présentait bien au premier tour un candidat en la personne du PLR Aellen, auquel cas il est légitime de changer de monture.

Cette candidature surprise et la présence de l’UDC Yves Nidegger au deuxième tour devraient suffire à briser l’élan de l’ex-enfant chéri libéral-radical, l’indépendant Pierre Maudet, et le priver d’une élection le 28 mars. De quoi sauver le PLR?

Face à un centre droit divisé, la Verte Fabienne Fischer devrait l’emporter facilement et faire basculer le gouvernement genevois à gauche. A moins que les électeurs de l’Entente genevoise ne désavouent une fois encore leurs responsables et accordent finalement leurs suffrages à celui qui fut un candidat crédible et largement soutenu à Genève au Conseil fédéral, il y a un peu plus de trois ans.

Imaginez-vous Maudet à la place de Cassis?

La tragédie du PLR n’est sans doute pas finie. On voit mal Pierre Maudet renoncer à la politique. La prochaine élection du Conseil d’Etat genevois en 2023 est toute proche. Il aura forgé d’ici-là un nouveau parti à droite. Autant dire que le Grand Conseil qui n’a plus que des majorité d’occasion et s’épuise dans des ordres du jour interminables sur des sujets parfois franchement secondaires sera encore un peu plus affaibli et divisé. 

Ce n’est pas le basculement à gauche du gouvernement qu’il faut craindre, c’est l’incapacité des Genevois à discerner un avenir clair de leur canton et par conséquent des partis à  forger des majorités solides et durables au législatif.

Vous avez dit Post Tenebras Lux?

On ne dira jamais assez la lourde responsabilité de Pierre Maudet dans cette Genferei XXXL. S’il avait démissionné aussitôt en septembre 2018 quand ses mensonges ont été éventés il aurait rendu un sacré service à la République.

On ne mesure pas non plus assez les chamboulements que l’administration genevoise a dû encaisser ces dernières années avec la suppression du département présidentielle puis l’élagage  progressif du département Maudet, département qu’il faudra reconstituer.

Fabienne Fischer sera-t-elle ministre de la Police et de l’Economie? Deux femmes avant elle s’y sont cassés les dents.

Commentaires

  • Sur quel liste allez-vous placez la candidate PDC ? Sur la liste PLR si son (ou ses) mandataires en veu(len)t. Mais la liste s'appelera alors liste PLR, comme au premier tour. Pourtant le parti PLR ne veut pas soutenir la candidate PDC.

    Changer de nom de la liste PLR en le transmutant en liste PDC ? J'imagine déjà le recours qui arrive. La confusion ajoutée à la confusion, expression d'une panique au sein de l'entente dynamitée par la volonté populaire et d'un parti, le PDC, voué à disparaitre au profit des vert'lib.

    Donc :

    - Une verte extremiste, dit-on, girouette avérée en vaccin et très repectueuse de la vie en le cadre covid.

    - Un ancien de la secte Moon, plus pro-économie que pro-vie en l'affaire covid, qui est soutenu par une présidente de parti, "fille de" qui s'est plantée trois fois dans son examen d'avocat avant que d'être condamnée définitivement à 100 jours amende pour avoir mis en danger la vie des genevois. Candidate et réélue au Conseil national sans que cela n'indigne la presse.

    -Une PDC sur une liste PLR sans que le PLR ne la soutienne.

    - Et Maudet innocent à ce jour. Qui a menti mais n'a ni volé les genevois, ni mis en danger leur vie.

    Le tout sous la surveillance de juges contraints de payer à un parti leur écho pour être élu et réélu. Ce que le GRECO trouve inaceptable.

    Peut-être Genève devrait nettoyer les écuries d'Augias. Respecter la présomption d'innocence et suivre les recommandations du GRECO, les partis restituant ce qu'ils ont illégitimement perçu de "leurs" juges.

  • Au dernière nouvelle la banière de la candidate PDC serait celle du PBD. Désolé de le dire mais la candidate, quelques soient ses qualités, est un coucou à la recherche d'un nid à occuper.

    Pitoyable politique genevoise. Politique du pire sur fond de vendetta. Pas de projet de la défunte entente, sauf un : "tous sauf Maudet". C'est là le seul projet du PDC.

  • "- Et Maudet innocent à ce jour. Qui a menti mais n'a ni volé les genevois"

    Il a été condamné en première instance et donc il n'est pas innocent. Ah oui; la "présomption d'innocence" qui n'est qu'une "vérité judiciaire", mais pas la vérité tout court. L'avocat cedh (est-il un client de Maudet?) ment quand il dit que son poulain n'a pas volé les Genevois. En démissionnant si tard il va percevoir de lucratives retraites, et cette élection complémentaire coûte très cher, de même que son procès, puis l'appel, puis on ne sait quoi encore. En aucune façon il n'a agi dans l'intérêt des Genevois, mais seulement dans son intérêt propre.

    cedh admet donc que Maudet a menti. Notons qu'il soutient donc un menteur qui a perdu la confiance de ses collègues du gouvernement.

    Cette affaire coûte aussi très cher aux Genevois en terme d'image, car ils sont devenus la risée de tout le reste de la Suisse.

    Asinus asinum fricat.

  • Cela fait fort longtemps qu'il aurait pu démissionner en touchant la retraite prévue par la loi adoptée par le Grand conseil et exposée au référendum populaire. Et vous appelez cela du vol ? L'application de la loi est pour vous du vol ? C'est dire que pour vous c'est la loi qui vole et que nous avons à faire à un parlement voleur (je n'ai pas écrit un parlement DE voleurS) ! C'est votre opinion.

    Vous lui reprochez de faire appel, alors qu'il s'agit là d'une faculté prévue par la loi et qui est raisonnable au vu de ce que le jugement émane d'une juge unique, le procureur général l'admettant lui-même en faisant lui aussi appel.
    Cette idée de juge unique est une imbecillité législative que le canton devrait supprimer dès lors qu'il ne s'agit pas de contravention prévue par la LCR. Il faut rétablir la collégialité du Tribunal de police, l'adage "juge unique, juge inique", faisant sens.

    Et oui Maudet est à ce jour présumé innocent faute d'un jugement entré en force au sens de l'article 32 de la Constitution fédérale puisqu'il n'existe pas de jugement définitif. Il s'agit là d'un principe civilisationnel reconnu par le Genève internationale puisque prévu par le pacte ONU II.

    Une fois acquitté, on refait l'élection ?

    Quant à vos injures que vous dirigez contre moi, et je m'en fiche, mais aussi contre le quart des genevois que vous traitez de clients de Maudet et d'ânes, elles mettent en avant votre fièvre électoraliste et démontre que vous craignez cet homme à terre que vous agonisez d'injure (et d'autres, de coup de pied) et que le peuple a remis debout nonobstant votre ire.

    Certains ont voté pour lui sans l'avoir jamais soutenu auparavant car votre hargne le soutient.

    Maintenant comme j'imagine que vous allez voter utile, il vous reste l'extrême gauche, qui va ignorer les exigences économiques et couler plus en avant les finances du canton, ce qui coulera le canton qui explosera en vol.

    Mais aussi l'extrême droite populiste en la personne d'un mooniste repenti qui nie le danger létal de la covide au nom de l'économie. Or. à le suivre, la troisième vague sera très mortelle avec pour conséquence une économie coulée et des finances enfoncées.

    Ancien mooniste (preuve de l'aptitude prématurée au discernement), soutenu par une présidente de parti comdamnée définitivement pour avoir mis en danger les genevois à la peine de 100 jours-amende, sans que sa candiature au Conseil national ne vous ait ému outre mesure (peut-être le coup de fil à Parmelin ?).

    Drôle d'attelage à l'extrême droite.

    Vous pouvez aussi voter en votre âme et conscience pour la candidate PDC. Elle ne démérite pas. Mais ne sera pas élue. Un tour de chauffe pour 2023. Pourquoi pas. Espérons alors qu'elle tienne de son grand-père.

  • On voit donc que le PDC (par idéologie, ce parti se positionnant de plus en plus à gauche) et l'UDC (par stratégie cynique) ont décidé de faire élire Mme Fischer.
    Il est clair que le niveau de ce Conseil d'Etat, probablement le pire de l'histoire récente, n'est pas près de se relever. Dès lors, il faut sans doute comprendre qu'en faisant élire Mme Fischer, l'UDC mise sur un lent pourrissement qui lui permettra, en 2023, de ramasser les morceaux. Ils auraient pu aussi tabler sur l'élection de M. Maudet, qui aurait provoqué l'explosion en vol du Conseil d'Etat. Pourrissement contre explosion, l'UDC a choisi la première option, nous verrons bien si c'était la bonne pour soigner ses intérêts. Ce qui est certain, en revanche, c'est que pour les intérêts de Genève, il s'agit de la stratégie du pire, porter au pouvoir des gens dogmatiques et sans idées en pareilles circonstances ne risque pas d'améliorer le quotiden des gens. Stratégie cynique, disais-je. Schadenfreude. Mais ma foi, c'est cela aussi, la politique.

  • La candidate d'extrême gauche a un projet. Il ne vous convient pas, mais il existe. C'est le PDC et le PLR qui n'en n'ont point hormis le "tous sauf" et l'ignorance de la vertu civilisatrice qu'est la présomption d'innocence.

  • Bonjour, sauf qu’elle n’a pas l’appui inconditionnel du PLR, on peut même dire que depuis hier soir l’Entente est dissoute !

    Ça promet ..

    Bien à vous.

    WS

  • Une candidate non issue de la "caste" des avocats mérite un bon score.
    La formation d'infirmière est une formation autrement plus proche de la population qu'un bureau d'avocat ou d'un politicien professionnel.
    Quant à Maudet, au vu de sa liste de casseroles, on peut se poser la question sur son intelligence et donc ses compétences. Le fait qu'il veut bétonner pour accueillir 100'000 habitants de plus dans une ambiance anti-béton, me confirme qu'il n'est pas malin.

    La droite ne va pas passer, c'est certain, mais l'intérêt est le vote pour la candidate PDC.

  • Quel intérêt y-a-t'il à soutenir une candidate d'ores et déjà non élue et ce quelque soient ses qualités personelles. Un bon score pour lui faire du bien ? C'est gentil de votre part et fort sympathique. Mais vous devriez peut.être penser au bien de tous et voter utile.

  • Merci à CEDH de nous indiquer, du haut de sa haute perspicacité et connaissance du microcosme genevois de nous indiquer ce qu'il considère comme un vote utile.

  • Bonjour M. Jenni. Un vote utile est, au deuxième tour, défini comme un vote qui se porte sur un candidat qui a quelque chance d'être élu. Ce n'est donc pas malheureusement la candidate PDC/PBD.

    Plus matériellement, mais là c'est un avis et plus une définition, ce candidat ne devrait être ni d'extrême droite, ni d'extrême gauche.

  • Si seulement la gauche revenait à ses principes et renonçait, en plus, de se diluer dans les Verts ou autres mouvements d'origine américaine, elle retrouverait peut-être un candidat (le féminin va se soi) digne d'occuper la fonction.

  • Euh... de quels principes parlez-vous Mère-Grand, je ne vois plus trop...

  • @cedh
    Magnifique collection de sophismes! Qui démontre donc que vous n'avez pas d'arguments. Etre client de Maudet, c'est une injure? Surpris de l'apprendre, car de votre part j'aurais pensé que c'est un honneur. Où avez-vous lu que je lui reprochais de faire appel? Il en a bien sûr le droit, comme j'ai le droit de dire que cela va coûter.
    Ah, j'avais aussi oublier qu'il a aussi fraudé le fisc. Pour un élu, est-ce normal? Pour un menteur, je pense que oui, c'est normal, mais pour un élu...
    Bref, nous n'avons pas les mêmes valeurs, mais il est inutile de discuter valeurs avec un avocat qui est prêt à défendre n'importe qui pour de l'argent ou par idéologie.
    A propos de hargne, ce qui m'amuse c'est votre constante hargne à défendre un menteur et un fraudeur.
    Le mensonge comme principe civilisationnel, il faut oser. Vous avez osé. Inutile de vous rappeler qui sont ceux qui osent tout.
    Bonne soirée.

  • Maudet n'est pas un commerçant et il n'a pas de clients mais des électeurs. Plus que vous ne le voudriez. Par contre, les juges et procureurs qui paient le parti X pour être soutenu par le parti X sont ce que l'on appelle des clients du parti X, C'est un système particulièrement malsain à laquelle ils ont la faiblesse d'adhérer et qui est de nature à faire douter de leur indépendance, comme l'a relevé le GRECO.

    Maudet n'est certainement pas plus dépendant de l'intermédiaire libanais ou du prince arabe que ne l'est le juge du parti X dès lors qu'il a acheté sa charge au parti X et qu'il a besoin du parti X pour la conserver. Au vu du caractère politique du procès fait à Maudet ce manque d'indépendance devient crucial et met en exergue le fait que la justice devient lieu de réglement de compte politique. L'animosité de l'accusation est notoire et la juge unique est par trop exposée parce qu'elle est unique et qu'ainsi il n'existe pas de secret du délibéré.

    Pour le reste il n'y a pas de sophisme mais des défaillances systématiques. Apparement vous vous y complaisez. Libre à vous.

Les commentaires sont fermés.