Y aura pas un IEPA à La Mure

compesieres equilibre 26 août.jpeg

IEPA? Immeuble à encadrement pour personnes âgées. Dans la politique des soins aux personnes âgées en voie de dépendance, un IEPA est le maillon entre les soins à domicile et l'EMS. Un D2 disait-on naguère, un immeuble où l'on est chez soi et où des services infirmiers et sociaux facilitent la vie en cas de besoin. Bref un besoin qui intéresse bien des gens de Bardonnex que l'âge et le handicap inquiètent.

Ce 26 août, à la salle polyvalente de l'école de Compesières, nous étions une cinquantaine à découvrir le projet cousu main par la coopérative Equilibre. Equilibre a déjà bâti et a en projet plusieurs bâtiments selon un concept participatif et écologique intensif. 

Equilibre a le projet de bâtir 30 logements coopératifs d'ici 2024 à La Mure, au sud du village de Croix-de-Rozon. Dans sa quête d'exemplarité et d'innovation, Equilibre vise un immeuble intergénérationnel. Ses responsables ont approché la commune pour qu'elle devienne coopératrice de quelques logis pour personnes âgées, un mini IEPA donc. Ce serait une première à Genève. 

A Genève, en effet, un IEPA, c'est cinquante logements minimum ou rien. Un immeuble plus petit ne peut justifier les services de santé et d'encadrement requis par les normes genevoises. Pourtant, dit l'architecte Uli Amos, de plus petits IEPA existent et fonctionnent dans le canton de Vaud et à Neuchâtel. Pourquoi pas à Genève?

Uli Amos du bureau Amosarchitectes, qui anime une coopérative à Meyrin, travaille a mi-temps avec Equilibre. Elle était à Compesières avec Bastien Flück, qui travaille aussi pour Terragir, pour présenter le projet de La Mure.

Mais, demande-t-on dans l'assistance attentive, y aura-t-il un médecin, quel sera le niveau professionnel de l'encadrement? L'encadrement professionnel sera assuré par des prestataires extérieurs type Imad et - c'est le projet - par les autres habitants dans le cadre d'une attention les uns envers les autres. Les habitants coopérateurs ne sont pas que des locataires indifférents à leurs voisins. Tout au contraire, il faut mettre la main à la pâte, animer l'immeuble et résoudre les menus et les grands problème, la vie social, l'environnement, l'élimination des déchets, la mobilité... 


Téléchargez ici la présentation de Bastien Flück


A Compesières, chacun a compris que le projet intergénérationnel de La Mure resterait de dimension modeste dans un projet coopératif qui lui est ambitieux. La commune de Bardonnex ou sa fondation pour le logement devrait acquérir ds parts sociales pour un à quatre logements en fonction de la demande, confirme la nouvelle maire, Béatrice Guex-Crosier, pleine d'enthousiasme. 

Equilibre a mis la barre assez haut. Dans son premier projet à Cressy, les appartements sont équipés de toilettes sèches et tous les déchets sont compostés, exigeant un engagement certain des membres de la commission environnement. A Croix-de-Rozon, il n'y aura pas de toilettes sèches mais des composteurs au sous-sol, dit Bastien Flück. On trouve sur le site de la coopérative un cahier des charges de douze pages datant d'avril 2018 qui permet de se faire une bonne idée des intentions des premiers coopérateurs. 

La mobilité s'organise autour d'un système d'autopartage et d'un engagement de renoncer à une voiture privée. Des locaux communs sont à disposition pour l'animation de l'immeuble assuré par les habitants. 

En fin de séance, Uli Amos précise que le terrain est en zone 4B développement et que l'Etat contrôle l'ensemble de l'opération tout en fixant des normes assez strictes. Ainsi les logements ne seront pas grands pour des raisons d'économie. Une partie des logements sera subventionnée, ce qui limitera leur accès à des gens disposant d'un petit revenu et dont la fortune ne devra pas dépasser quelques centaines de milliers de francs. 

La moitié des logements est déjà attribuée, il y a donc encore de la place, disent les promoteurs, d'autant que la durée de ce genre de projet - sept ans en l'occurrence - fait que les premiers trouvent parfois à se loger ailleurs et quittent le bateau en cours de route.

Pour participer, il suffit au début de s'inscrire en payant une cotisation de 100 francs par ans. Puis 500 francs et enfin au moment de l'emménagement les parts sociales, évaluées à ce stade à environ 7000 francs par pièce. Les loyers sont généralement bien inférieurs au prix du marché et sans surprise d'augmenter sans l'aval des locataires coopérateurs. 

Renseignements: bastien.fluck@cooperative-equilibre.ch

Landecy Croix-de-Rozon La Mure immo.jpg

La mure plq 2018.jpg

L'immeuble d'Equilibre à La Mure n'est que l'un des cinq immeubles qui seront prochainement construits entre la douane de Landecy et la route française RD 1206. Un sixième immeuble est prévu entre la ferme Mabut et les villas au bas du chemin de La Mure. Le plan localisé de quartier élaboré par Urbaplan (PLQ N°30081) devait être mis en consultation cette année. Il n'en a pas été question durant la présentation. 

On apprend tout de même que quelque 120 logements sortiront de terre d'ici trois ans.

Est-ce que l'école de Compesières pourra accueillir les nouveaux enfants, demande une voix? Bruissement dans l'assemblée. Nous y travaillons depuis 25 ans, répond Madame la maire, 30 lance une voix. C'est compliqué, dit la magistrate, et la commune a dû faire face à des situations particulières qu'elle ne maîtrise pas, dont le déclassement du terrain et l'échange de parcelles avec la paroisse. Mais venez nombreux le 2 septembre prochain. Une vingtaine d'esquisses de la prochaine école issues d'un concours d'idées lancé ce printemps, sera exposé à la salle communale. Nous espérons  bien avoir une nouvelle école très vite.

La verrée qui suit ce genre de manifestation a été victime de la covid. Difficile de boire un verre de blanc et de grignoter une cacahuète avec un masque. Dommage, la cour de l'école, désormais agrandie au jardin de la cure, est pourtant assez grande pour éparpiller l’assistance.

On en reparlera sans doute. Voici le planning des prochaines étapes:

PLANNING CDR V202006.png

Commentaires

  • Bonjour ,

    Très interessant ce projet pour nos ainés, et si nous arrivons a les maintenir dans le village d'ou ils sont originaires avec une structure adaptée qui coutera de toute manière moins cher qu'un EMS et encore plus si on en fait pas un ghetto et on mélange les différentes générations ce sera encore mieux.

    J'ai toujours trouvé le système des coopératives comme excellent j'y ai habité dans une a Carouge ( cité heureuse) et je trouvais le sytème super , vous payez à l'entrée des parts sociales qui bien souvent sont a peine plus élevées que la garantie de loyer.
    J'ai payé le solde sur plusieurs années
    J'ai du partir a regrets à l'époque car je ne pouvais avoir un logement plus grand car fondait une famille.
    Les communes devraient faciliter et soutenir l'installation de ces coopératives qui apportent un plus au niveau de la qualité de vie d'intégration dans les communes.
    De plus le meilleur les loyers n'augmentent pas car aucun bénéfice ou presque et tout est réinvestit dans l'immeuble.
    Un excellent complément à la ppe pour la classe moyenne
    De plus on peut prévoir différent type de coopératives avec des critères économiques différents ( HM , lup , loyer libre controlé zd etc....) et reste toujours sous contrôle des habitants.

    Et comme les comités sont constitués d'habitants cela évite bien souvent les combines dans les attributions des logements!

    Meilleures salutations

Les commentaires sont fermés.