Imprévoyance. En Suisse aussi?

les rentiers au soleil plage.jpgLes Suisses sont champions du monde de la prévoyance. Il suffit de voir les rentiers (dont je suis depuis un an). Aucun n'a vu ses rentes baisser (sauf les plus fortunés qui ont vu leurs placements fondre). J'entends déjà la gauche s'égosier: il y a de pauvres aînés (ce qui est vrai), qui ne vivent qu'avec leur AVS, ce qui n'est pas tout à fait vrai car ceux qui n'ont que l'AVS peuvent recevoir des rentes et des prestations complémentaires, à moins d'avoir un petit pécule, quelques actions ou quelques bijoux de famille, vreneli et autres (des biens mobiliers qui ne sont pas toujours déclarés) ou une maison (impossible à cacher au fisc). Une large part de l'industrie bancaire et financière, du tourisme, de la restauration, des voyagistes (et la santé) vit des plus de 65 ans et a hâte qu'ils soient déconfinés. 

La prévoyance, c'est notre fleuron national. Les Suisses sont en outre bien assurés voire surassurés pour d'autres aléas de la vie. Il y a un domaine où ils sont sans doute les seuls au monde, à l'exception peut-être des Nord-Coréens, à pouvoir survivre à un dérèglement voulu ou non d'une énergie dont l'homme (moins la femme) est devenu le deus ex machina: l'atome. Son antidote est notre chère Protection civile

protection civile pc.jpg

Chacun peut grâce à un formulaire en ligne savoir dans quel abri lui et ceux qui vivent sous son toit seront enterrés en cas d'alarme nucléaire. A noter que la PC ne répond par écrit à qui demande ce renseignement que "si l'adresse indiquée correspond à celle légalement enregistrée auprès de l'Office Cantonal de la Population (OCP)". Quid des sans-abris et des clandestins? Seront-ils rassemblés en colonne aux Vernets, à deux pas de la tour RTS, dans une opération évidente de propagande alors que nombre d'associations caritatives et et d'institutions sociales livrent des repas chauds quotidiens et font leur boulot en silence tous les jours que Dieu fait? Pourquoi la RTS ne montre-t-elle que le défilé genevois? N'y a-t-il donc pas de laisser pour compte ailleurs en Suisse?

Savez-vous dans quel abri vous irez vous confiner? Et je ne vous parle pas de l'astreinte à laquelle sont soumis tous (en principe) les hommes (moins les femmes) pour faire tourner le système de la PC. Ni des contrôles qui doivent s'assurer que les abris privés sont propres et  bien en ordre.

Dieu (et la folie des hommes surtout) nous préserve ne devoir jouer les taupes un jour. Vous imaginez l'angoisse qu'à la pandémie actuelle s'ajoute un conflit ou un accident nucléaire? La distance sociale paravirale ne doit pas être compatible avec le confinement nucléaire. Qu'en disent les chers de la PC?

Alors que la moindre poignée de porte est devenue un assassin en puissance et que les profs vont passer (à entendre certains) plus de temps à désinfecter leur classe qu'à lui inoculer le virus de la connaissance, l'évidence apparaît. on marche sur la tête. 

Un mot encore sur l'imprévoyance: 

Aviez-vous un carton de 50 masques dans votre logis?

Pourquoi la protection civile n'avait-elle pas de stocks de masques sanitaires, de survêtements, de gants, de pompes. Ah si des pompes ... à eau, elle en a, comme des haches, des pioches, des pelles, des marteaux piqueurs aussi...

L'école s'était-elle préparée à l'enseignement à domicile? Pourquoi l'école genevoise utilise-t-elle toujours des logiciels qui rendent pratiquement impossibles l'impression des devoirs à domicile? Imprévoyance?

Les douanes sont fermées par de lourds blocs de béton mais Genève réfléchit toujours, 30 ans après la création de l'Internet à ses portes (c'était en mai 1990), à équiper chaque élève un ordinateur. 

Les Verts veulent des autoroutes urbaines à vélos, mais que font-ils pour connecter chaque domicile avec la fibre optique et réaliser les autoroutes de l'information chères à Guy Olivier Segond?

L'imprévoyance a cependant un bon côté, elle mobilise nos méninges et nous rend intelligents, solidaires et débrouillards. Il est vrai qu'on se prépare toujours pour la guerre d'avant et ça ne risque pas de changer après.

Bonne semaine de déconfinement.

 

PS: La statistique nationale vient de publier le graphique ci-dessous qui répond à la question où va l'argent de nos impôts. Il s'agit ici bien des dépenses qui transitent par les budgets des collectivités publiques - communes, cantons et confédération. Mais il ne faut pas oublier qu'en Suisse, l'assurance maladie et la prévoyance professionnelle (le 2e pilier des retraites) sont privés. Ces dépenses sociales ne sont donc pas visibles ici. 

dépenses publiques par fonction 2018.jpg

Commentaires

  • "Un mot encore sur l'imprévoyance:

    Aviez-vous un carton de 50 masques dans votre logis?"

    Nous devrions écrire au Conseiller d'Etat en charge de la santé, au médecin cantonal ainsi qu'au directeur de la DGS pour leur demander comment se faisait-il que le Plan suisse de pandémie influenza n'a pas été appliqué alors qu'il était le fruit qui découlait de la Loi sur les épidémies et épizooties (LEp)?
    N'oublions pas que ce manquement, preuve de l'impéritie des autorités genevoises, est fort probablement la cause de décès qui auraient pu être évités. C'est une défaillance extrêmement grave qui dans le privé serait cause de licenciement, et s'il y a morts, vous mènerait au tribunal.
    Voici pourquoi il est ABSOLUMENT nécessaire que les familles endeuillées ainsi que les victimes qui garderont des séquelles du covid-19 portent plainte contre les sus-mentionnés,

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel