Covid19: soudain moins de cas en Suisse?

covid 19 24 mars.jpgJe lis avec attention le rapport de ce mardi 24 mars de l'OFSP sur le covid 19, ce virus qui met en panne le monde, précipitant des millions de travailleurs au chômage technique. A ce jour, en Suisse, le virus n'a pas encore fait autant de victimes que la grippe saisonnière qui, selon les HUG, tuent entre 100 et 400* 400 à 1000 personnes par an. Demain ou d'ici la fin de la semaine, le cap des 100 morts aura été franchi générant des titres en gros caractères dans nos journaux**. 

Dans le rapport, un graphique retient mon attention (cliquez sur l'image pour l'agrandir). On relève depuis trois jours une forte chute des cas testés positifs. 

Le rapport officiel publié ce matin à 9h ne fournit aucun commentaire. Sommes-nous au sommet du pic? Est-ce un répit avant une nouvelle flambée? Un biais dû au fait qu'on ne teste que les cas à risques ou que l'OFSP n'a pas les moyens de tenir une statistique***? A suivre ces prochains jours. Moins de cas testés positifs ne signifie évidemment pas tout de suite moins de personnes hospitalisées. 

Je note encore qu'en Suisse l'âge des 86 personnes décédées se situe entre 32 et 98 ans, avec un âge médian de 85 ans, ce qui veut dire que la moitié des victimes a plus de 85 ans et que l'autre moitié a moins de 85.  Rien n'est dit sur l'état des victimes avant infection par le coronavirus. Quelle proportion étaient en bonne santé? La encore, à suivre.

Un fait demeurera inconnu. Combien de vies auront été sauvées grâce au confinement et à la mobilisation du système de santé? Quoique déjà les stratégies suivies par les Etats font l'objet de controverses. 

* Correction apportée à 23h suite à l'alerte d'un commentateur que je remercie.

** Le site www.corona-data.ch  donne plus de 150 décès le 25 mars (mise à jour du 25 mars à 17h)

*** Dans ce cas que vaut la carte Heidi.news?

 

Commentaires

  • Je vous invite à corriger votre article. Le site mentionné fait état de 400 à 1000 morts par ans attribuable à la grippe et non de 100 à 400.

    Parfois cela est plus comme 1'500 morts en 2017 (début 2017 soit la saison 2016-2017).

  • Petit calcul....

    On nous a révélé que 40'000 tests ont été effectués jusqu'ici.
    On nous dit aussi que depuis le 15 mars les tests on été effectués sur les personnes à risques exclusivement.

    À 22 h 47 (mardi) - on dénombrait 130 morts et 9877 cas identifiés.
    Nombres de ces victimes souffraient probablement d’autres pathologies qui auraient entraîné leur décès à plus ou moins brève échéance (puisque il s’agissait de personnes à risques).

    Le nombre de cas identifiés représente le quart des individus testés, donc 25%.
    Le nombre de morts, représente lui, le 1% des cas identifiés.

    En suisse le nombre d'individus à risques (personnes âgées, etc.) se situe aux env. de 2'000'000 de personnes.

    Admettons, que 25% de ces personnes sont testées positives, ça nous donne 500'000 personnes.
    1% de taux de mortalité: on devrait s'attendre à 5000 décès...

    Hors Coronavirus, il y a en Suisse quelque 5500 décès par mois.

    Les statistiques officielles diront s'il y a eu le double de décès ou non. Réponse dans quelques mois.

Les commentaires sont fermés.