L'aéroport appartient-il aux Genevois?

thibaud mabut aeroport.jpgL'aéroport de Cointrin appartient-il aux Genevois? La réponse est évidemment oui sur le plan de la propriété et donc de la gouvernance. Le canton en tire d'ailleurs chaque année quelques bénéfices. C'est une des rares infrastructures publiques, avec les Services industriels de Genève, qui vit et prospère sans subventions. Cependant, l'aéroport de Genève est un outil national et même transnational. Il est utile à une vaste région où habitent plus de deux millions de personnes. 

Pourtant, ce dimanche, son sort va dépendre du vote des seuls citoyens genevois, soit, si la participation est de 40%, d'environ cent mille votes. Ne trouvez-vous pas qu'il y a là un petit déni de démocratie?  Une participation plus large, tant au plan économique que de la gouvernance s'impose. L'internationalisme qu'affiche d'ordinaire la la gauche verte-rose ne vaut pas pour Cointrin.

C'est la raison pour laquelle j'ai soutenu le contre-projet du Conseil d'Etat (ici et ) contre la tutelle politique locale que l'initiative veut imposer à ce pourquoi Genève est une ville internationale et non réduite à son modeste rang démographique et politique qui l'a mettrait au niveau de Lyon.

C'est en substance ce que j'ai répondu à mon neveu, Thibaud Mabut, un vingtenaire qui circule en train pour manifester contre les mines de lignite en Allemagne... Il vient de poster son point de vue sur Youtube. Un bien bel exercice de libre expression. Il a le débit, le rythme, la passion, l'élocution des Youtubers.

Très bien mon neveu, lui ai-je répondu. Bonne diction, mais c’est un peu long, un peu trop monocorde, un peu trop selfie.

On voit que tu crois à la fin du monde et que tu ne crois pas aux avions électriques . Tu devrais militer pour une deuxième ligne CFF entre Geneve et Zürich http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2019/11/01/un-tgv-lyon-geneve-zurich-munich.html#more.

Bref tu ne m’as pas convaincu parce que cette initiative appliquée ailleurs renforcera la propension déjà grande des collectivités locales à s’opposer à de grandes infrastructures nationales. Mais toute pression est utile pour assurer à Cointrin un avenir plus durable.

À propos pourquoi ne pas imaginer une taxe dênvol progressive: 0 fr pour un vol par an, 50 fr pour le deuxième, 100 fr pour le troisième, 250 fr ensuite, 1000 fr par vol dès le 10e envol en une année...

Genève à nouveau pionnier de l'aviation!

Cointrin est sans doute une plateforme idéale pour inaugurer le vol des avions électriques. Les premiers vols - en 2030? - relieront évidemment Zurich, mais sans doute aussi, régulièrement ou à la demande, Lugano et Lyon. Saint-Exupéry est bien sûr promis à devenir une plateforme complémentaire à celle de Genève (et de Paris). Paris, Londres, Francfort suivront. 

Commentaires

  • Le rang de Genève n'a rien, mais rien à voir avec l'aéroport. J'ai du mal à vous suivre. Genève, c'est un certains nombres de choses, comme les banques, l'international (ONU,....), mais certainement pas l'aéroport.

    Ca ne viendrait l'idée à personne sur la planète, de symboliser Genève par son aéroport, c'est juste dans l'imaginaire de genevois.

    De plus, les aéroports des villes ont tendances à disparaître pour être localisés à l'extérieurs des villes. La croissance de Cointrin est contre-nature.

    Si vous voulez comparer Genève avec Londres, alors que Genève s'accorde avec la France pour en construire un à 50km du canton. Et là, c'est du no-limit, à moins que les citoyens français soient moins sympas que le genevois.

Les commentaires sont fermés.