Fribourg, Genève, Washington: où est le centre?

IMG_3332.JPGL'info, ça se gère, donc ça se manipule. Tenez, ce mercredi 9 novembre, alors que toute l'attention du monde sera tournée vers Washington - la Rome des temps moderne, Pierre Maudet, ministre de la Sécurité (et futur président potiche (?)*) de la ci-devant République de Genève a convoqué la presse pour relancer la contestable extension de la prison de Champ-Dollon, du côté des Dardelles. Connaissant l'oiseau, ça ne peut pas être un hasard. 

Le même jour, la gauche progressiste (version rétroviseur) annoncera qu'elle convoquera les Genevois aux urnes pour décider du prix du ticket horaire TPG: 3 fr ou 3 fr 20... On ne sait pas si notre présent président saluera, ce même jour, par un communiqué l'échéance du délai référendaire à propos de la loi qui porte son nom et promet de brider les spéculateurs dans le domaine des PPE....

Tout ça pour dire que les Fribourgeois ont élu dimanche trois PDC et un PLR du premier coup grâce à leur alliance avec l'UDC locale.

Un tel exploit est évidemment impossible au bout du lac**. D'une part parce que, malgré les migrations inter cantonales, les familles sont là plus libérales et socialistes que chrétiennes-conservatistes, plus commerçantes que terriennes, plus républicaines que bourgeoises.

Ici, l'UDC rouge et jaune est bien moins agrarienne et PME que l'UDC noire et blanche là, plus xénophobe ici et nationale là, plus erratique à Genève (sa fréquentation du MCG), plus gouvernementale à Fribourg.

A Genève, le PDC est tiraillé entre un électorat majoritairement conservateur et une petite élite urbaine volontiers iconoclaste. Il n'est plus faiseur de roi ni de majorité. Le MCG lui a volé ce rôle de balance convoité. En Ville de Geneve, il est l'otage de la gauche à la Mairie et otage de la droite au Délibératif. 

Les prochaines élections cantonales sont encore loin (printemps 2018). Mais déjà on se positionne. Le PLR veut évidemment trois sièges, les socialistes deux au moins, les Verts et le MCG espèrent conserver le leur.

Trois et deux cinq et deux sept: ça va chauffer pour les deux PDC!

Serait-il possible de copier coller l'exploit fribourgeois? Deux PLR et deux PDC réélus au 1er tour en 2018? Peu probable! Aucun magistrat n'a jamais obtenu plus de 50% des voix à Geneve? Un rôle clé à jouer (avec) pour le MCG sauce Poggia? 

En Pays de Vaud, le duo brouillard-malice est assuré au printemps 2017 d'être réélu au premier tour. Leur accord pas toujours d'accord à néanmoins réussi à désendetter le canton lui permettant de regarder d'un regard serein la correction conjoncturelle qui s'annonce.

Aurions-nous à Geneve, la gauche et la droite les plus bêtes du monde?

Notre République ressemble sans doute plus à cette Amérique qu'elle admire et qui nous a offert le pitoyable spectacle d'une démocratie où s'affronter des élites apeurées et des populistes effrayants.

 

* On ne voit pas Eric Stauffer, notre Trump local, dont la tower onésienne est toujours virtuelle, concourir pour la présidence de la République. Mais qui sait?

** Encore que, le PDC a décroché contre toute attente deux sièges au gouvernement, soit une représentation bien supérieure à son poids au parlement. 

Les commentaires sont fermés.