Kalengos: info ou intox?

image.jpgTrès intéressante l’interview du prof Afksendiyos Kalangos. Qu'en pensent les grands pontes de l'hôpital? Je ne suis pas assez introduit au boulevard de la Cluse et je n'ai pas le temps d'enquêter mais tout de même l'interview publiée la semaine passée dans la Tribune devrait réveiller - s'il est endormi - le lanterneau politico-médicalo-universitaire du canton. 

Le patron de la Chirurgie cardiovasculaire dit deux choses préoccupantes.

1) il a été mobbé durant tout son séjour à Genève par des jaloux,

2) En le forçant au départ, Genève rate la mise en orbite internationale de son hôpital universitaire et risque donc sa possible marginalisation par les universités d'autres pays plus enclines à exporter leur savoir-faire.

Info ou intox?

Soit le prof Kalangos a raison et Genève doit clarifier ses ambitions. Soit il a tort et prend ses désirs pour des réalités, auquel cas on aimerait aussi entendre les réflexions d’autres pontes des HUG et des instances qui définissent la stratégie de l’hôpital. Et la commission parlementaire, y réfléchit elle?

Genève prend-il du retard dans la compétition mondiale des hôpitaux suisses et européens. Qui sont les arbitres de ces joutes économico-académiques?

image.jpgOn comprend facilement, compte tenu des coûts, mais aussi de l'expérience des équipes que le nombre des cas à traiter soit déterminent pour être classé et demeurer dans le top 10, 20 50 des meilleures équipes technico-médicales du continent. En bout de Suisse, les HUG ont un handicap, celle de disposer d'un bassin de patient réduit. Sans doute trop réduit pour prétendre demeurer un leader en Suisse face à la concurrence de Lausanne. Reste donc à l'évidence le marché étranger pour alimenter le plateau technique genevois d'une quantité de patient suffisant. On exclue l'idée que les HUG deviennent tellement moins cher que d'autres hôpitaux suisses qu'ils pourraient leur chiper quelques clients.

Importer des clients ou exporter ses experts et ses savoir faire dans des cliniques labellisées HUG, voilà un beau défi, que la télémédecine sous ces différentes formes rend chaque jour plus réaliste.

Parmi les sept points de sa stratégie, l'hôpital cite: attirer et retenir les meilleurs talents et accroître sa compétitivité...

http://www.hug-ge.ch/strategie

http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/documents/plan-strategique.pdf

Les commentaires sont fermés.