Mahomet fait la une de Charlie

image.jpgC'est un peu comme dans ces dessins où il faut chercher l'erreur. Mais où se cache-t-il donc le prophète qui se passerait sans doute bien de la promo que lui font ces jours quelques-uns de ses affidés excités et vengeurs. On cherche, on cherche, on découvre sans peine le petit Sarko, la grosse bleue Marine, l'évêque de service, la patron goulu et un chien. Un chien qui tient dans sa gueule une kalachnikov. Et toute une piétaille d'anonymes qui ne sont pas Charlie.

Tous poursuivent un cabot qui, lui, tient un canard dans la gueule. Pas de Mahomet!

Mais si bien sûr, tous ces censeurs qui ont toujours dégueulé sur Charlie fuient la menace des barbares du jour. Mahomet, plutôt sa caricature que nous en donnent les djihadistes, est juste hors champs, juste derrière la piétaille qui court, certes à la poursuite du cabot porteur du canard irrévérencieux, mais surtout ils courent pensant échapper au diktat, supposé menaçant, des partisans du drapeau noir. Comme! Ils sont déjà dans la place? Qui est donc ce chien noir à la kalachnikov?

Au kiosque "Le France", à Collonge-sous-Salève, les numéros 1178 et 1179 attendent patiemment le chaland. Ce n'est pas la ruée. Au bar, les parieurs du PMU ont le nez plongé dans le journal des courses et dans le verre de Ricard. "Allo la lune, ici la terre", clame un joueur qui note le ticket et tente d'éveiller ses compères. 

La tenancière nous sert avec un verre de chasselas de Bernex (juste au-dessus de Thonon),  1 euro 80, son avis en voyant la une de Charlie Hebdo: "On leur construit des mosquées et les églises sont vides. On n'a plus de curé. On a été trop gentils!"

C'est franc et carré. On a beau lui expliquer que ce ne sont pas les musulmans qui ont vidé les églises et que les familles qui ne font plus d'enfants font encore moins de curés. Elle acquiesce, remarque qu'en effet la dénatalité menace. Elle a cinq frères et sœurs. Elle a eu trois enfants qui, pour l'heure, ne lui ont donné que deux petits-enfants. La volonté de Dieu?

Commentaires

  • Pourquoi cette haine contre "Charlie Hebdo", alors qu'il n'y a qu'à cliquer sur Wikipédia pour obtenir tous les renseignements sur Mahomet, sa vie, ses mariages, ses femmes, ses portraits, ses guerres?

  • Une kalachnikov une croix

    Pour la première symbole de terreur pour la seconde de salut et de rédemption

    En fait, croix symbole d'horreur: supplice, agonie et brisement des membres des condamnés à mort du vivant de Jésus si nombreux ces crucifiés (qui ne portaient pas leurs croix mais une poutre, pas les deux) que l'on crucifiait, pendait, torturait de mille façons directement aux arbres aux alentours. Des oliviers

    Il faut le redire: la Bonne Nouvelle évangélique n'annonçait pas la croix mais l'avènement d'un Royaume "pas de ce monde"!
    Les adeptes de Jésus ne voyant pas venir ce Royaume parce que n'ayant sans doute pas bien compris (destruction du Temple de Jérusalem en 70...) à cette annonce en substituèrent une autre soit le récit de la Passion lequel a traversé les siècles jusqu'à nous.

    Doit-on, Jean-François Mabut, à la volonté divine la possibilité de pouvoir écrire ces lignes sans se faire tirer dessus ou griller sur un bûcher?

    Si, depuis les bûchers, nous avons évolué, question aux musulmans inféodés au coran (islam: soumission): n'est-ce pas un exemple à suivre?!

Les commentaires sont fermés.