Quatre-treize! Libération en mode Minority Report

Libération se réinvente. 93 emplois passent à la trappe et le patron, Laurent Joffrin, crée le journal version Minority Report, vous savez ce film de science fiction où l'on suit une brigade de flics chargée d'arrêter les criminels quelques secondes avant leur forfait.

Dans son discours à la rédaction, après le coup de hache qui ampute plus d'un tiers des effectifs, Joffrin écrit: "Il s’agira de produire non le quotidien de la veille mais celui du lendemain". Les 130 rescapés sont invités à être les précogs (de précognition) du journalisme. Au fond, peu importe les faits, pourvu qu'on ait l'ivresse des analyses!

Commentaires

  • Eh bien !

  • Naturellement, force est de constater que la plupart des "journalistes" de Libé doivent penser à s'adapter aux besoins des TIC ce qui est loin d'être le cas. C'est fini le temps où on arrive avec son Reflex et son noeud pap. Le public veut de l'action et de l'ambition. La plupart des Club de Presse en France (puisque vous montrez du doigt ce média français) vivent dans le déni. Que les "élephants" et encore je leur rends "grâce" restent sur leur piètre position,on comprend mais l'info doit être beaucoup plus "synthés's" et "rapidos". Il n'y a plus de bugdet pour assurer de bonnes prestations..trop chères,soit de bonnes vidéos d'une minute qui rendent l'info pertinente puisque cette dernière est très volatile, évolutive d'heures en heures. Un peu comme le "Lapin" d'Alice, le journaliste est toujours en retard. C'est la fin d'une époque Monsieur Mabut. Je vous souhaite bon courage car il n'est pas facile de gérer une blogsphére qui vire à la basse-cour

Les commentaires sont fermés.