Vélibs: mais à quoi servent les communes?

Vélib ps verts.jpgDepuis quelques semaines, la gauche martèle son message: les Genevois sont privés de vélibs à cause de la droite. A cause d'une majorité du Grand Conseil qui refuse de débloquer un crédit correspondant à 20% de la facture d'un système local de mobilité, évidemment génial.

Passons les détails et posons juste une question: Pourquoi donc ces commumes - la Ville, Lancy, Carouge, Onex, Vernier, Meyrin et quelques autres, toutes dirigées par la gauche - sont-elles incapables de mettre sur pied un projet sans la béquille du canton?

Il est évidemment plus facile de multiplier les communiqués de presse que de se mettre autour d'une table. La gauche veut-elle nous donner une fois encore la preuve que les communes genevoises ne servent à rien? Culture, sports, mobilité, pas un domaine où elles ont démontré récemment leur capacité de construire quelque chose ensemble qui dépasse les limites étroites de leurs frontières sans que s'impose de gré ou de force la tutelle du canton.

Commentaires

  • Votre blog me fait chaud au coeur.
    Cela fait des années que le PDC carougeois demande de mettre en place des projets intercommunaux et les vélibs en font partie.
    Il n'y a pas besoin du canton pour les mettre en place.

Les commentaires sont fermés.