• La Suisse prise la main dans le grid

    Salons Bartholomi.jpgJ'étais en pull, il était en chemise à manche courte. J'avais un thermomètre à laser et ai mesuré 22 degrés au plancher, 21 contre les murs, 17 sur les fenêtre à vitrage unique. Des spots non économiques écrairaient les Salons de la rue Bartholoni.

    Il portait une cravate et un costume qui sied à sa qualité de professeur de l'EPFL. Il est membre de l'influente et quelque peu occulte ElCom. Où il tente - la commission de l'électricité n'a que quatre ans d'expérience - avec ses six collègues placé par le Conseil fédéral sous l'experte présidence de l'ancien Landamann d'Appenzell, Carlo Schmid-Sutter, de réguler le marché de l'électricité en Suisse.

    L'Europe veut créer un seul marché de l'électricité, l'électron est, sera sans frontière. C'était le thème de la conférence de Matthias Finger ce midi à l'invitation des Midis de l'Europe organisé par l'Institut d'études européennes.

    Lire la suite

  • Le Monde absent des kiosques, mais pas de l'iPad

    Le Monde 30 nov 2011.jpgLe syndicat du livre a bloqué les rotatives du journal Le Monde, informe Le Figaro (rien à ce sujet sur www.lemonde.fr ni sur sa page Média), mais n'a pas pu, voulu ou su bloquer la mise en ligne du quotidien français, dont l'édition datée de mercredi est sur mon iPad, mais ne sera pas dans les kiosques demain.

    Comment mieux symboliser la fin d'un monde? Et l'avènement d'un nouveau monde dominé par l'américain Apple et ses avatars. Les syndicats perdent leur pouvoir sur les machines, les éditeurs aussi. L'avenir des rédactions dépendra-t-il des diffuseurs du XXIe siècle, Apple, Google, Facebook, Twitter?

     

    Lire la suite

  • Genève: arrêtons avec la démocratie des confettis

    challendin 2.jpgLes citoyens de Chêne-Bougeries ont donc refusé le projet de construction de 200 logements au lieu-dit Challendin. Ce n'est pas une surprise. Car ces citoyens sont essentiellement des propriétaires de villas. Ce que révèle la zone jaune qui couvre pratiquement toute cette commune résidentielle genevoise. [cliquer sur l'image pour l'agrandir]

    Le crime de Mark Muller a été de déclasser le périmètre du chemin de Challendin en zone de développement 3 (hachurés orange sur l'image), ce qui pour nombre de propriétaires signifient une poussée de la ville, une possible perte de valeur de leur parcelle et un contrôle étatique. On comprend pourquoi les Verts étaient contre et les socialistes pour le déclassement.

     

    Lire la suite

  • Le colibri, le blogueur et les indignés

    colibri.jpgUn blog c'est du boulot. C'est une petite entreprise. Editoriale en l'occurrence. Mais c'est aussi beaucoup de satisfaction.

    Cette semaine encore je partageais avec un futur possible blogueur la passion qui m'anime et le plaisir que je retire de de l'écriture et l'édition. Cet exercice presque quotidien a eu un premier effet bénéfique: le même que celui que l'on gagne quand on s'astreint à une discipline: l'aisance. J'écris beaucoup plus rapidement, beaucoup plus facilement qu'autrefois, un peu mieux aussi [je suis évidemment loin de la perfection et connais mes limites, merci de supporter mes coquilles et autres scories...].

    Bloguer invite aussi à voir le monde différemment, à prendre du recul, à prendre sa part.

    Comme le colibri. Une jolie histoire que certains connaissent peut-être. Je viens de l'entendre racontée par Lionel Astruc dans l'émission Terre à terre de France culture. L'oiseau du paradis a donné son nom à un site internet Colibris et à un mouvement politique français "Tous candidats en 2012", La suite des indignés, les engagés.

    Lire la suite

  • De bleu, de bleu, une citoyenne empêchée de voter

    vote par internet nov 11.jpgIl a fallu trouver le site de vote. Personne ne lit les modes d'emploi et surtout pas la génération 00. La génération 00 ce sont ces gens où tous les appareils électroniques affichent un 00 en lieu et place de l'heure. C'est qu'ils n'ont pas été capable de remettre l'heure à l'heure lors de la dernière coupure de courant.

    Certes la carte de vote indique bien une url https://www.evote-ch.ch/ge, mais la citoyenne fait ses paiements via le site internet de La Poste et trouve sur le site du géant jaune un lien actif qui l'emmène d'un clic le système de paiement. En voiture Paulette! Donc elle ne lit pas la carte de vote et tape www.ge.ch, une adresse qu'elle connaît car elle consulte à l'occasion le site de l'Etat pour voir les résultats des votations...

    Lire la suite

  • Temps présent: du meilleur au pire

    temps présent caisse unique.jpg"Comment on a tué la caisse unique". Temps présent nous a resservi ce soir le catéchisme des forcément méchants groupes de pression (lobbyiste en bon franglais) qui font la pluie et le beau temps au Palais fédéral* contre les forcément très intelligents et très indignés partisans de la caisse unique, au premier rang desquels figure le Vaudois Pierre-Yves Maillard, par hasard candidat à la succession de Calmy-Rey.

    "Une enquête difficile", ose annoncer le d'ordinaire très professionnel Jean-Philippe Ceppi. En fait un petit scandale.

    Lire la suite

  • Un nouveau lustre pour Hiler?

    hiler tsr 24 nov.jpgLe géant vert se représentera-t-il en 2013 pour un ultime mandat de cinq ans au Conseil d'Etat? Cinq ans, car la Constituante veut porter à un lustre la durée de la législature. Comme ça, sans raison. Pour faire comme les Vaudois ou les Français?... Un, deux, trois lustres, nos ministres en seront-ils plus illustres? Je note que lustre a aussi un petit côté bling bling, à cent lieues de la mise de notre sobre ministre des finances.

    N'empêche, il ne sont pas nombreux les hommes politiques qui, comme ça, annonce des hausses de taxes et d'impôts: 120 millions pour la première volée du plan de redressement Hiler: +87 millions en 2013 et +94 en 2014 si la conjoncture s'assombrit. Dites-moi, 2013, n'est pas une année électorale?

    Depuis Segond et son centime additionnel affecté aux soins à domicile, pas un ministre n'a augmenté les impôts (les taxes et l'assiette fiscale oui). Ceux-ci ont même baissé grâce aux libéraux notamment dont les projets ont trouvé grâce devant le peuple. Ah le peuple, si la gauche pouvait s'en passer...

     

    Lire la suite

  • Tristes politiques. Retour sur la mascarade du parlement genevois du 18 novembre 2011

    losio grand conseil.jpgCombien de Genevois sont-ils restés branchés vendredi soir sur Leman bleu jusqu'à 0h45 et ont-ils suivi le débat tronqué sur la gouvernance des régies publiques (loi 10679)? Trois blogueurs* - Henry Rappaz, Julien Nicolet et  Herbert Ehrsam - reviennent sur le bras de fer entre le député Stauffer et le reste du parlement.

    Bras de fer gagné par le président du MCG, car en acceptant la motion d'ordre de l'ex-députée socialiste Elisabeth Chatelain demandant de poursuivre la lecture du projet de loi sans débat, le Grand Conseil a mis en branle une mascarade indigne d'un parlement. Pour faire taire un député, on a imposé le silence aux nonante-neuf autres. Les historiens diront s'il s'agit d'une première à  Genève.

    Tristes politiques!

    Quelles leçons tirer de cette décision? Deux me paraissent essentielles: à quoi sert le Grand Conseil et pourquoi le parlement fonctionne-t-il âu XXIe siècle comme au temps des Grecs (anciens)?

    Lire la suite

  • Bayrou, le péché, le délit et la laïcité

    bayrou.jpgJ'ai entendu hier matin quelques déclarations de François Bayrou sur France culture, notamment le positionnement de ce chrétien déclaré par rapport à la laïcité. Je résume de mémoire les propos de cet indépandant qui ne laisse pas indifférent et que la France ferait bien d'adopter:

    L'avancée de l'Occident, dit-il - il n'est pas de ceux qui pensent que l'Europe est à l'origine de tous les maux du monde - c'est d'avoir séparé le péché et le délit. Au prêtre le premier, au juge le second.

    Le premier appartient au monde de la foi, le second au domaine de la loi. Que l'Europe soit le berceau de cette règle le remplit de fierté et donne, poursuit-il, au citoyen et au croyant une double liberté: celle, pour le premier, de ne pas devoir son statut aux hommes de l'église, du temple ou de la mosquée, celle, pour le second, d'être libéré de la compromission que trop longtemps l'autel a accordé au trône.

    Disons tout de même que c'est un homme - aie c'est politiquement incorrect -, mort il y a déjà un certain temps mais vivant de tout temps, et un juif - ouh là là! - frère de Muhammad, vu qu'Abraham est leur ancêtre commun, un homme donc, qui a rendu sa pièce à César et est accessoirement, subsidiairement et essentiellement, avant nos décroissants, le pape de la sobriété.

    Parmi quelques autres Français que j'aime bien - il y en a beaucoup - il a trois blogueurs: Philippe Souaille, double migrant, qui sort ces jours deux étonnants films* sur Genève, son histoire et sa région, Rémi Mogenet qui me fait découvrir les mystères de la Savoie (haute et basse) et qui sera aà Esperluette le salon du livre de Cluse dimanche 20 et Antoine Vielliard, critique toujours pertinent du Grand-Genève et de son coeur.

    Lire la suite

  • La Julie offre du valaisan à ses nouveaux abonnés, le vin boue dans nos campagne

    raisin.jpgTout lecteur attentif de la page du Courrier de mon journal préféré, où est publié aussi un petit extrait de la revue de presse des blogs (l'essentiel de cette revue est visible à cette adresse http://webzine.blog.tdg.ch), tout lecteur donc de la Julie aura lu la lettre de Christine Vocat du domaine Les secrets du soleil à Dardagny.

    Sous le titre "Trahie par mon cher journal", la vigneronne nous livre sa consternation: La Julie, sa Julie - enfin son service marketing - offre du vin valaisan aux nouveaux abonnés. "Moi, femme de vigneron, je me sens trahie, déçue, bouleversée..."

    Et bien, chère Christine, je pense, moi qui exploite encore quelques ceps de chasselas au pied du Salève, 1) que la Tribune a sans doute fait une bourde, mais 2) que cette bourde ne devrait pas vous bouleverser, mais vous inciter, vous et toute la corporation des vignerons et des encaveurs de Genève Région-Terre et Avenir, à relever un défi.

    Lire la suite

  • L'évêque Charles Morerod manque de gras

    morerod bachhofner vicariat 15 nov 2011.jpg«Je ne suis pas le préfet de Rome». Le dominicain fribourgeois Charles Morerod, dont la stature est à l'opposé de celle du moine vendeur de fromage, a semblé, hier à Genève, prendre ses distances avec le Vatican, sans mordre toutefois la main qui l'a désigné successseur de François de Sales sur le siège de l'évêché de Genève (in partibus ou virtuel, mais toujours existant).

    Les oeuvres du saint savoyard sont les seules exposées dans une vitrine de la salle de conférence du vicaritat, 13 rue des Granges, où, une heure trente durant hier, le prélat était à la disposition des journalistes dont la consécration aura lieu le 11 décembre à la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg.

    Lire la suite

  • Chauffe Markcel!

    ceva premier coup de pioche.jpgLa loco de 1912 a sifflé. Les officiels ont brisé le buttoir. Un haut fonctionnaire s'est plaint - oh le vilain! - tout haut de ce que tout le monde craint tout bas, que la France, comme à son habitude, ne parvienne pas à boucler le budget du CEVA, déjà qu'il paraît que l'horaire cadencé que la SNCF mettra en branle le 12 décembre, pénalisera les liaisons ferroviaires de la région (à suivre). Le haut fonctionnaire n'a pas osé rappeler les acrobaties auxquelles Berne a dû se livrer tout récemment pour boucler son budget.

    1,74 milliard de francs seront donc dépensés en 72 mois, durée présumée des travaux selon le site officiel (soit 24 millions par mois), le vieux tracé pensé à la fin du XIXe siècle après 40 ans de tergiversation et de luttes politiques [voir l'histoire des trains à Genève, en particulier celle du CEVA] un tracé conçu donc juste avant 1900, alors que Genève ne comptait que 132'000 habitants (soit 3,5 fois moins qu'aujourd'hui), que la campagne léchait la gare des Eaux-Vives, que le cardon argenté épineux poussait dans la plaine de La Praille, à deux pas de Plainpalais (au fait savez-vous pourquoi on a installé la gare aux marchandises à la Praille), que...

    Lire la suite