Les Genevois ne veulent plus des inégalités communales

sondage impot commune.jpgEtonnant coup de sonde qu'a réalisé hier la Tribune sur le thème: faut-il imposer les habitants des communes à leur lieu de travail (situation actuelle) ou à leur lieu de domicile (ce qui est la règle commune ailleurs)? Oh, j'entends déjà les puristes nous dire qu'il ne s'agit pas d'un sondage représentatif. Certes, mais son résultat a été acquis au bout d'une centaine de clics et les quelque neuf cent participants - ce qui dépasse la participation moyenne - témoigne de l'intérêt des internautes pour le sujet.

Le résultat devrait donner du grain à moudre aux constituants. [cliquez sur l'image pour l'agrandir]

Résultat 55% pensent qu'il faut soit imposer un taux unique à toutes les communes (35%) soit supprimer l'impôt communal (20%).

37% estiment qu'il faut taxer les habitants à leur lieu de domicile, ce qui n'est pas une bonne idée et augmentera les disparités communales en raison de la présence dans certaines communes de très, très riches contribuables. (voir la note ci-dessous).

sondage police municipale.jpgCe résultat corrobore le sondage réalisé la veille qui demandait s'il ne fallait pas fusionner les polices municipales. Résultat un très gros oui. Pas sûr qu'il se retrouve dans les urnes, car en matière communale les conservateurs des structures en place l'emportent presque immancablement. On sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'aura. A moins d'un vote cantonal qui prive chaque commune d'un droit de quasi veto ou d'opposition ce qui est une des causes de l'impossibilité de construire à Genève.

Isabel Rochat pense à fusionner les polices municipales avec la police cantonale, ce qui n'est en soi pas une mauvaise idée. Peut-être faudrait-il passer par une étape intermédiaire. Créer trois ou quatre corps de police municipale, correspondant aux trois ou quatre régions du canton. Un corps indépendant de la police cantonale, mais bien sûr coordonné, chargé de l'ilôtage 24 heures sur 24, libérant ainsi la police cantonale pour les tâches de sécurité et de  lutte contre la criminalité.

Commentaires

  • Taxer les habitants à leur lieu de domicile est une mesure qui encourage les communes au moins faisant culturel, sportif, sécuritaire, etc.

    Et cette politique est défendue par le ministre des finances, élu sur des listes de gauche.

    Tout va bien.

Les commentaires sont fermés.