Chevrolet, Ramadan et les autres

chevrolet Mizahi roms.jpgÉvidemment Michel Chevrolet va me reprocher ce rapprochement. La raison est fortuite mais le propos est sérieux.

Mardi le ci-devant Cyril Mizrahi, chef de groupe socialiste à la Constituante de Genève et blogueur sur Garantir l'égalité de toutes et tous, sonne l'alarme. Des commentaires racistes sont publiés sous une photo de Roms en train de pique-niquer sur la plaine de Plainpalais, photo publiée par son collègue de la Constituante Michel Chevrolet. Scandale?!

Et l'avocat de menacer de porter plainte pour que son courrou soit bien entendu. La Constituante fait sa rentrée le 6 septembre. Les élections fédérales, c'est pour le 23 octobre. La gauche qui est passée maîtresse dans l'art de l'indignation ne rate pas une occasion d'éreinter la droite républicaine, laquelle fréquente les populistes comme naguère les socialistes s'alliaient avec les communistes. C'est de bonne guerre...

Et Ramadan la-dedans?

Hani Ramadan, exclu de l'enseignement public pour avoir défendu la lapidation en cas d'adultère, mais toujours fonctionnaire de l'Etat de Genève, tient un blog Islam et engagement que la Tribune héberge. Un blog où l'imam des Eaux-Vives poste ses sermons et parfois quelques flèches politiques. Son dernier coup a ému le landerneau qui lui fait l'honneur de le lire. Son billet s'en prend à Pierre Weiss, lequel édite le blog Par amour de la liberté, sous le titre "Visage de l'imposture: le sioniste Pierre Weiss".

Aussitôt un troisième blogueur, qui tient à garder l'anonymat, se porte au secours du citoyen de Soral et de sa communauté et me demande de remettre à l'ordre Hani Ramadan.

"S'agissant du terme de "sioniste", écrit-il notamment, lorsqu'il est utilisé par des Ramadan et autres agités, ce terme prend  à l'évidence une connotation antisémite. On ne dit plus "Juif", mais "sioniste". C'est plus pratique, car cela peut aussi englober ceux qui sont favorables à l'existence de l'état d'Israël. Rappeler à l'ordre ceux qui abusent de cette manière de faire n'est pas de la censure mais un acte citoyen et responsable. Je me chargerais volontiers de le faire publiquement si Ramadan ne censurait pas les commentaires qui, à ses yeux, desservent sa cause." Lisez l'ouvrage de Paul Giniewski "Antisionisme: le nouvel antisémitisme" (ISBN  2844783538) me conseille-t-il.

Mizrahi veut nettoyer le profil de Chevrolet. Mon blogueur estime qu'un rappel à l'ordre du directeur du centre islamique des Eaux-Vives n'est pas de la censure mais un acte citoyen et responsable. Même combat?

Ma réponse, écrite dans la hâte, a été la suivante: "Les propos de Ramadan sont sans doute excessifs. Il relève du pamphlet. A ce stade, je ne parviens pas à conjuguer au présent une société démocratique qui place la liberté (également de pensée et d'expression) au même niveau que la justice, la solidarité ou l'indépendance et des mesures qui seraient contraires à cette liberté. Que ne croisez-vous pas la plume avec Ramadan via votre blog ou un autre moyen! Vous avez évidemment le droit de penser que mot sioniste sous la plume de Ramadan est peut-être connoté. C'est une pratique courante et récurrente que de cataloguer les personnes pour mieux déconsidérer leurs idées, ainsi en va-t-il des communistes, des capitalistes, etc. Chacun tombe dans ce piège un jour ou l'autre."

Et les autres?

Les autres ce sont tous ceux qui veulent gouverner l'internet. Par le biais de la technique comme l'on comptait autrefois le papier aux imprimeurs. Par le biais de pressions douces mais fermes de la police des communautés. Par le biais, demain peut-être, du contrôle étatique.

Ce jeudi, le gouvernement britannique a convoqué Twitter Facebook et RIM pour évoquer avec ces trois entreprises les moyens de contrôler les messageries des émeutiers qui ont mis à sac quelques quartiers anglais. Six mois après s'être félicité du rôle de ces mêmes réseaux sociaux dans la chute inattendue de quelques dictateurs arabes, le retournement de situation ne manque pas d'alimenter la réflexion.

Certes les nihilistes anglais n'ont rien à voir avec les révoltés de Tunis ou du Caire. Leurs causes sont bien différentes. Encore que. Les revendications relayés par les smartphones des jeunes Arabes sont sans doute autant d'ordre politique qu'économique. Les indignés réclament plus de démocratie mais aussi du boulot. Les émeutiers de Londres avaient la rage contre une société dont la faillite financière leur bouche un peu plus l'avenir. Que vaut la démocratie quand on chôme.

Je ne veux pas être mal compris. Je travaille tous les jours pour éliminer les commentaires haineux et insultants. Ils n'ont pas lieu d'être, surtout s'ils sont anonymes.

Les commentaires racistes postés sur le profil de Michel Chevrolet sont signés par quelques-uns de ses "amis". Cyril Mizrahi devrait porter plainte contre ceux-ci avant de s'en prendre à son adversaire politique.

Hani Ramadan signe son blog, ce que tous n'ont pas le courage de faire. Il assume ses propos. Je crains moins les billets de notre sermonneur des Eaux-Vives que le silence des intellectuels genevois qui veulent le censurer.

Commentaires

  • Peut être ne prendrez vous pas mon commentaire en considération, mais bon...

    Le problème n'est pas de signer son blog? Il me sembles que les discours comme les écrits sont condamnables? Etre pour la lapidation des homosexuels être pour l'application de la charia qui n'est qu'un concept mortifère moyenâgeux, ne donne pas le feu vert pour s'exprimer et donner des leçons aux autres.Même sur un blog de la TDG.

    Que dire de son frère qui se permet au Maroc de mentir, de dénigrer sur les occidentaux, comme si tous les touristes occidentaux étaient des gangsters, des pédophiles et autres racailles.Allez sur le blog de Zakia, c'est une honte. Il ne faudra pas s'étonner de la montée en puissance de commentateurs en révolte, voir plus.

    Vous avez virez "Sami Aldeeb" pour moins que cela, de mon point de vue et d'autres.

    Bien des commentateurs ne comprennent pas votre politique.Il faut nous expliquer mieux que cela, surtout par ces temps ou les semaines à venir vont être extrêmement dangereuses pour la paix du monde.Tant sur la plan économique que politique.

    Bien à vous...

  • Il est bon d'évoquer ces tensions. Car elles sont palpables dans la blogosphère.

    Par ailleurs et sans rapport avec votre sujet -à moins que...-, il semblerait qu'on ait d'un côté les commentateurs, dont certains sont présents de manière quasi quotidienne sur les blogs, et d'un autre, les blogueurs.
    Or il paraît assez peu fréquent de trouver le nom d'un blogueur sur un autre blog. A part quelques uns avec qui l'échange s'établit tout de suite, il en est d'autres qui restent bien silencieux alors qu'on serait peut-être content de les trouver parmi les commentateurs. Inutile de citer des noms,chacun saura où se situer.

    Car il règne bien un esprit sur ce site. Même si les avis divergent et cela d'autant plus. Dans ce cas, multiplier les échanges et poster des commentaires les uns chez les autres, ne favoriserait-il pas le sens de cette communauté qui se forme malgré elle?

    La question est posée. Si elle est incongrue, on n'en tiendra pas compte et on passera à autre chose. Les sujets d'actualité et de réflexions en tous genres ne manquent pas et donc ce commentaire pourra vite être oublié.

    Merci de votre attention,

    Hélène Richard-Favre

  • Je te repproche rien... juste de vouloir peut-être t'affranchir du PDC en pointant un PDC, loyal et fidèle depuis 20 ans. A part cela, on est libre de penser, d'écrire, de dialoguer, de ne pas se faire censurer, et de ne pas non plus diffamer. Toute la nuance tient en ces quelques lignes. Amitiés de toujours ! Michel

  • Cher Monsieur Mabut,

    Je n'ai jamais menacé Michel Chevrolet d'une plainte pénale, vous le savez très bien (cf. http://www.facebook.com/cyrilmizrahi/posts/276867125663524). Ce que j'ai dit, c'est que les propos postés sous sa photo tombaient à mon avis sous le coup de l'art. 261bis et que dès lors la question de la plainte se posait. Je ne suis pas un pénaliste et ne suis pas non plus un fan de l'arme pénale à tout crin. La question de la plainte ou de la dénonciation pénale doit être examinée comme une ultima ratio, lorsque d'autres moyens ne permettent pas de faire reculer le racisme, par exemple la discussion avec les auteurs ou la dénonciation publique. J'ai choisi ces moyens (cf. Le Temps d'aujourd'hui pour le second). J'ai entamé un dialogue avec l'un des auteurs, parce que celui-ci l'a bien voulu.

    Mais c'est vrai que c'est plus vendeur d'exagérer un peu mes propos! Comme ça vous pouvez faire passer cela pour de l'électoralisme. Comme je vous l'ai dit, je n'ai que faire que mon nom soit cité, de même que le PS. Du reste, comme le relèvent certains de nos adversaires politiques (un aveu?), ce n'est pas très intéressant politiquement de prendre la défense des Roms, dans un contexte pareillement hostile. Mais cela m'est égal, c'est précisément dans ces circonstances qu'ils ont besoin d'être défendus.

    Vous dites: " Je travaille tous les jours pour éliminer les commentaires haineux et insultants. Ils n'ont pas lieu d'être, surtout s'ils sont anonymes." Fort bien. J'aimerais dès lors savoir quand la Tribune et vous même comptez renoncer à cet anonymat qui ne protègent que les auteurs de propos illégaux. Que comptez-vous faire contre ce type de commentaires, posté sous votre article au sujet de la photo de M. Chevrolet:
    "Par teafortwo le 24.08.2011 - 23:24
    Exterminons tous les socialos de Genève et vous aurez des appartements libres Eh oui je suis raciste mais seulement envers les socialos, les verts et à gauche toute. Donnez moi un fusil et pour le mur celui des réformateurs fera l'affaire. A mort les gauchistes."
    Je l'ai signalé immédiatement comme abusif. Je n'ai aucune nouvelle et il est toujours sur le site. On attend le prochain Brevik? J'imagine que vous tenez les informations sur son auteur à disposition pour une plainte pénale?

    Au plaisir de vous lire et bien cordialement,

  • PS: Pour que chacun puisse se faire une opinion: http://cyrilmizrahi.blog.tdg.ch/archive/2011/08/26/propos-racistes-sur-les-reseaux-sociaux-ou-est-passe-la-droi.html

  • Cela dit et en dépit de la courtoisie affichée dans les échanges de commentaires ci-dessus, leur fermeté et leur prises de positions confirment le malaise ressenti.

    Ces tensions sont pénibles sur les réseaux sociaux. Mais la libération de la parole et de l'expression par internet, tant appréciée et convoitée par certains, y a contribué. Alors?

    C'est surtout elle qui doit être (re)pensée avant de se lancer dans une guerre partisane. Tout le monde y gagnerait et perdrait moins de temps à se chercher des poux.

    Merci de votre attention.

    Hélène Richard-Favre

  • Pour Hani Ramadan, les femmes devraient se lever comme un seul homme et le répudier de la blogosphère. Je trouve surréaliste que la parole lui soit donnée.
    Les femmes occidentales, après un dur combat, ont obtenu la liberté, l'égalité et elles entendent bien parer à toute tentative de déstabilsation.
    Toute personne qui prétend que la lapidation doit être remise au goût du jour doit être condamnée.
    Quant à la religion qu'il défend, il s'agit d'une affaire privée et je n'ai pas à subir un "endoctrinement+ qui dépasse mon entendement.
    Si je suis en colère, très en colère, pour ses propos sur la lapidation, je serai plus encline à ce que ses "paroles sur les religion, en l'occurence, l'Islam soient dites.

    La raison est la suivante. Plus je lis ces prêches, plus ils me semblent amusants et déraisonnables. Autant en faire bénéficier toutes les personnes aujourd'hui instruites pour qu'elles se rendent compte qu'il s'agit-là plus de fables, de fictions, des histoires pour enfants.

    Sami Aldeeb, par ses écrits, et juste avant la Révolution Arabe, a donné un aperçu des absurdités des religions.

  • Chevrolet a jeté sa carrière politique à terre.

    Personne au PDC pour le raisonner.

    Peut-être que le PDC est content comme ça?

    Triste affaire.

  • @Noëlle Ribordy
    Il y a tant de croyants par ailleurs intelligents et sensés que je n'insisterais pas trop sur l'aspect "absurde" des anciennes fables religieuses, qui perdent d'ailleurs cet aspect si on veut bien les considérer comme des fables et des mythes à interpréter et à réinterpréter. Ce sont donc les attardés qui continuent à les prendre littéralement dont il faut se moquer, et même si par ailleurs, ils sont, selon les paroles de M. Mabut à propos de Hani Ramadan, d'une grande culture par ailleurs.
    En ce qui concerne l'usage fait de la religion comme moyen de discrimination et d'oppression, aucune excuse n'est valable. J'ai eu l'occasion de l'écrire, par ailleurs, la plupart des religions sont fondamentalement racistes au sens étendu qui est donné à ce terme depuis quelques annnées: elles séparent les êtres humains en ceux qui sont "choisis", "justes", sauvés" (la liste peut être complétée à loisir) et ceux qui sont "perdus", "infidèles", "indignes de dieu" (même remarque), et cela même au-delà de la vie terrestre, dans ce que les croyants déclarent être "la véritable vie" et que les autres voient simplement comme la mort.
    Même à ce moment-là il convient donc de faire un tri et de séparer ce qui est bon de ce qui est mauvais. De ce scandale, essentiel pourtant, la plupart des gens se moquent, hélas, lorsqu'ils jugent de ces religions.
    Vous aurez compris, je pense, que j'abonde dans le sens général de votre intervention.

  • "Je trouve surréaliste que la parole lui soit donnée."

    je comprends votre propos mais je ne pense pas qu'il soit judicieux de retirer la parole à cet individu car si ce dernier prêche avec succès dans un cercle déjà acquis, par principe, à ses théories moyenâgeuses, il n'en demeure pas moins - et c'est là où réside l'essentiel – que ses saillies produisent un effet dévastateur à sa cause amorale auprès d'un auditoire sain d'esprit. Un petit peu de principe du vaccin quoi.

  • Mère-grand, votre analyse est toujours pertinente.

    Giona
    Je donne mon point de vue au sujet de la présence du blog d'Hani Ramadan sur le TDG, mais je ne cherche pas à faire du prosélytisme. Ce sont mes arguments et ils ne sont pas là pour "éliminer" quelqu'un.
    Le zèle de certains pour recruter des adeptes s'évanouira, car ne dit-on pas que le zèle, ce trait de caractère est celui des fanatiques et non des sages.
    Et puis, la Révolution arabe a bien eu lieu. La démocratie s'installera. Et la liberté de pensée jaillira comme une source vive.

  • Cher Jean-François Mabut,

    Nous vivons les derniers jours du ramadan, et c'est une période bénie entre le jeûne et la prière de la nuit.
    Quel bonheur égale celui qui consiste à rendre grâce au Créateur suprême?
    Il faut aimer.
    J'espère répondre aux questions qui m'ont été posées après la fête de la rupture du jeûne.
    Excellent billet finement composé qui ne comprend qu'un défaut : celui de juger mon propos excessif.
    Cordialement

    Hani Ramadan

  • Je serai sérieux pour une fois. Le sionnisme est une idéologie apparue au XIXème siècle, elle est comme toute pensée politique parfaitement criticable come le socialisme ou le libéralisme. Elle n'a aucun caractère sacré. L'antisémitisme est au contraire un ensembre de jugements et de préjugés discriminatoires et dégradants visant tous les membres d'un groupe ethnique particulier. C'est une forme de pensée condamnable et absolument inadmissible dans une société civilisée comme la nôtre. Il faut la combattre avec la dernière énergie Ceci dit amalgamer anti sionnisme et antisémistisme est une manoeuvre destinée conférer à Israel un caractère sacré, intemporel, et a-historique et donc inattaquable, de l'ordre la croyance religieuse. C'est la grosse ficelle qu'on trouvé depuis quelques années les militants sionnistes pour défendre le colonialisme de l'Etat hébreux et pour plaider un dossier indéfendable sur le terrain de la morale et des normes des Nations civilisées. Le fait que certains membres de la communauté juive soient sionnistes, ce n'est pas notre problème c'est le leur. Nuance ...

Les commentaires sont fermés.