• Bild en tablette: ça doit lasser à la longue

    bild.jpgSuis tombé hier sur la dernière édition du journal de l'association internationale des éditeurs de journaux (wan-ifra.org). Papier soyeux pour un sujet qui fait peur à toute la branche, le déboulement des tablettes dans le monde de la presse. En clair, ce ne sont plus les imprimeurs qui détiennent l'outil industriel capitalistique qui fait les journaux (et ce qui va avec: les rédactions et la relation client via l'abonnement), c'est Steve Jobs et son iPad et ses nombreux suiveurs. Aucun n'a été un imprimeur.

    Le modèle économique de la presse explose et personne ne sait encore bien par quoi il va être remplacé. Certes le premier quotidien entièrement fabriqué pour l'iPad "The Daily", téléchargeable qu'aux US est encore très loin des 800'000 milles "exemplaires" vendus, but fixé par son papa Murdoch, mais il existe et ses géniteurs, une rédaction d'une centaine de journaliste y croit. A moins que cette flambée retombe en cendres comme a éclaté la première bulle internet.

    Lire la suite

  • Résurrection et singularité

    oeuf de pâques.jpgPour un vieux catho comme moi encore un peu pratiquant - j'assume ma singularité - le temps de Pâques est un émerveillement. Comme beaucoup, je me retrouve confronté à ces questions éternelles, lancinantes: la vérité, l'amitié vécue, niée, l'opposition d'un seul contre tous, la souffrance, la torture, la mort, la nature de la chair, la vie, le témoignage véridique.

    Bien sûr, on peut dire que tout cela n'est que jus de crâne, aller chercher le soleil au sud et se rendre compte en rentrant qu'on aurait mieux fait de rester à Genève...

    Je n'ai pas la prétention de philosopher davantage. C'était juste une réflexion en passant. Et je retiens pour l'heure, car mon blog est aussi pour moi un façon de conserver quelques liens...

    Lire la suite

  • Peut-on être contre la mobilité douce?

    actif trafic.jpgPoser la question c'est y répondre. Sur le site de l'initiative d'Activ-trafic s'égrène les bobinettes des partisans tel un chapelet de saints citoyens. Il y en a de tous les partis. Le dernier en date est le président de l'Association des médecins de Genève qui fait dire à Activ-Trafic dans son blog que l'AMG soutient l'initiative. Chacun tire la couverture à soi, c'est de bonne guerre.

    Comme les Verts, hier, dans un communiqué courroucé. Ils s'en prennent aux milieux immobiliers coupables de dénaturer le concept d'éco-quartier à propos des Cherpines. (C'est le second sujet chaud des votations du 15 mai.) Crime de lèse majesté!

    Lire la suite

  • Saint-Exupéry, Charles de Gaulle... Longchamp rate le coche

    logo geneve aéroport et geneve tourisme.jpg

    Lyon Saint-Exupéry, Paris Charles de Gaulle sont les noms des deux plus grands aéroports français. Le troisième aéroport de France, c'est l'aéroport de Genève, dont l'acronyme technique est GVA.

    J'avais, au temps où le temps me permettait de suivre plus assidûment l'actualité du Grand Genève  - Genève région ou Genève agglo  pour éviter les susceptibilité - suggéré de rebasptiser l'aéroport de Genève: Geève Voltaire Aéroport (GVA). François Longchamp, magistrat de tutelle de Cointrin,  a dévoilé hier un très protestant et fort peu régional logo "Genève aéroport" qui ressemble fort au nouveau logo de Genève tourisme.

    GVA, Genève Votaire aéroport aurait été un triple clin d'oeil:

    Lire la suite

  • Je ne suis pas du parti d'en rire

    mairies de Genève 07 vs 11.jpgDéjà le surlendemain du dimanche noir de la droite genevoise. Et les Gazettes passent à d'autres actualités que le commentaire des résultats. Pourtant le scrutin du 17 avril à Genève est riche d'enseignements. Par exemple, celui du recul général de la cote d'amour des partis politiques. En 2007 78% des bulletins déposés dans les urnes portaient l'étiquette d'un parti, cette année ce ne sont plus que 64% des listes. Ajoutez ce désamour à un taux de participation calamiteux - certes pas pire qu'il y a quatre ans - et c'est à une introspection des partis qu'il faudrait se plier.

    Etrange objet sociologique qu'un parti politique, vous ne trouvez pas. Durable de surcroît, apparemment insensible au temps qui passe, un peu comme les communes dont les frontières sont anachroniques, mais qu'on ne parvient pas à fusionner.

    A l'exception des Verts, rejetons de la mondialisation - depuis que l'homme a vu la terre depuis le cosmos, sa solitude sans recours est apparu et lui a fait prendre conscience qu'il était embarqué pour le meilleur et pour le pire dans la même galère - à l'exception donc des Verts, tous les partis trouvent leurs racines au XIXe siècle, âge d'émancipation citoyenne et populaire.

    Tous les citoyens, loin s'en faut, ne sont pas membres d'un parti.

    Lire la suite

  • Beaucoup de bruit pour ça!

    communes magistrats 2003-2001.jpg

    Le taux de participation a été encore plus misérable que le 13 mars. Personne n'en parle. Les gens heureux n'ont pas d'histoire et n'en font pas. Circulez, y a rien à voir. Ni à gauche qui chante sa victoire en ville, à Carouge, à Onex, ni la droite qui a échappé au pire. Pas même le lider maxio élu à Onex. Personne ne se désole de l'apathie démocratique. 60 à 65 % des électeurs n'ont pas voté. Le canton dépensera-t-il quelques milliers de francs à introspecter ce silence?

    Et tout ça pour quoi?

    Lire la suite

  • Pour 60 maires députés professionnalisés

    circonscription geneve.jpgLes Genevois élisent 137 magistrats municipaux. Bravo aux élus et aussi aux vaincus d'avoir joué le jeu de la démocratie.

    Cinq de ces magistrats travaillent à plein temps. En vérité, cinq sont rémunérés à plein temps comme des ministres, les cinq de la Ville de Genève, les centre trente-deux autres exercent leur activité de magistrat souvent sans compter leur temps, soirs, samedis et dimanches compris, mais ne touchent que des indemnités, certes honorables, mais qui les obligent à conserver un emploi par ailleurs - souvent dans la fonction publique plus souple en matière d'horaire de travail que les entrerpises privées -, ou à n'exercer leur fonction que la retraite venue.

    Cent trente-sept magistrats pour un si petit canton! C'est évidemment trop!

    Lire la suite

  • Raser Cologny et construire 500 mètre de ville en plus

    500m de ville en plus zoom sur le pont.jpgQui se souvient de "500 mètres de ville en plus"? Ils sont toujours là actif dans les catacombes de l'architecture genevoise. Leur projet le plus explosif fut de raser Cologny et d'y construire une cité satellite, des barres alignées et égalitaires dans la meilleure veine des Braillard et autres Le Corbusier. Bref multicopier Onex et Meyrin sur les rives enchanteresses du bleu Léman. Y a pas de raison que seuls les riches en profitent, n'est-ce pas.

    Ce rêve ne s'est pas réalisé. Si j'en parle, c'est qu'il était accroché à l'un des projets de traversée du lac, la moyenne en l'occurrence, qui permettait, tout comme le projet du pont 2030, d'étendre la ville de manière concentrique dans toutes les directions et non plus comme c'est le cas depuis trente ans toujours à l'ouest.

    Lire la suite

  • Combien êtes-vous prêt à payer pour passer de GVA à Annemasse en un quart d'heure?

    pont pointe à la bise.jpgIl en coûtera 9 francs 24 du Vengeron à Thônex ou 3 francs 41 pour la seule traversée du lac (p. 187). Pour autant que le concessionnaire se contente d'un rendement de 4%. Le rapport de 199 pages sur la traversée du lac a le courage de mettre les points sur les "i" et de dire combien ça coûte.

    Rares sont les projets de l'Etat à être aussi transparents. Si l'on sait que le crédit du CEVA voté dans la torpeur d'un mois de juin 2002 a dût être augmenté de 50% sept ans plus tard, sans qu'on ne sache à ce jour où la Confédération est allée chercher le financement complémentarie de sa part et que les Français continuent de se faire tirer l'oreille, on n'a jamais vu l'ombre d'une information sur le prix effectif du billet Annemasse-Cornavin. Qui peut me dire combien coûtera le billet effectif de tram Cornavin Bernex?

    Lire la suite

  • Le pont donc, what else?

    Comment faire sortir le pont du lac?

    En politique il y a plusieurs stratégies de communication pour faire aboutir un grand projet. Pour rester à Genève, outre les méthodes classiques de la démocratie directe - projet de loi du Conseil d'Etat plus rarement du Grand Conseil et plus rarement encore initiative populaire - il y a les méthodes Segond, Cramer et Muller: la méthode byzantine, celle de la démocratie militante et celle de l'expertocratie...

    pont de genève 2030 illustration.jpg

    Lire la suite

  • Le pont de Genève en 2030?

    joye point 2015.jpgPhilippe Joye voulait inaugurer son pont des Nations le 1er juin 2015, à l'occasion du 200e anniversaire de l'ancrage de la République et canton de Genève à la Suisse. Dans l'Illustré du 19 octobre dernier, l'ancien Conseiller d'Etat assurait même avoir trouver les quatre milliards nécessaires à la réalisation de l'ouvrage. Il faudra, selon le rapport du Conseil d'Etat dévoilé ce matin par Mark Muller, quinze ans de plus. Pour réaliser un projet qui paraît, en première analyse, très incomplet et risque de ce fait de ne jamais voir le jour. [Lire le communiqué de presse de Mark Muller ici]

    Comment accepter de payer trois milliards - si on a utilisé la même règle de calcul que celle du CEVA lors du vote du premier crédit en juin 2002, on peut ajouter sans crainte un à deux milliards à la facture - pour un tracé uniquement routier, alors qu'à l'évidence il faut associer un train à cette traversée même si techniquement la pente entre le sommet du pont et le tunnel sous Cologny risque d'interdire cette option.

    Comment accepter un projet qui prévoit un raccordement au réseau autoroutier français au terme d'une épingle à cheveux souterraine sans doute originale mais assez problématique. Il est vrai qu'on n'en est qu'au stade de l'intention et que le glacier du Rhône aura fondu un peu plus...

    Lire la suite

  • Mark Muller, l'homme du pont de Genève?

    Pont joye.pngLa traversée du lac c'est désormais une affaire fédérale. Depuis que Berne et les cantons se sont répartis les tâches, les routes nationales sont entièrement dans les mains de l'Ofrou. Que va donc présenter le président du Conseil d'Etat et ministres des infrastructures Mark Muller ce lundi?

    Un nième rapport sur la traversée du lac. Cette dernière mouture a été commandée par le Grand Conseil en janvier 2008 (loi 10015). Il a voté à cette fin un crédit de 3,5 millions. Trois ans pour pondre un rapport... Mark Muller sera accompagné par l'ingénieur cantonal et directeur général de l'office du génie civil (OGC) René Leutwyler et par le chef de projet Traversée du Lac à l'OGC Pierre Steiner (?).

    Mark Muller sera-t-il l'homme du pont de Genève?

     

    Lire la suite