Raser Cologny et construire 500 mètre de ville en plus

500m de ville en plus zoom sur le pont.jpgQui se souvient de "500 mètres de ville en plus"? Ils sont toujours là actif dans les catacombes de l'architecture genevoise. Leur projet le plus explosif fut de raser Cologny et d'y construire une cité satellite, des barres alignées et égalitaires dans la meilleure veine des Braillard et autres Le Corbusier. Bref multicopier Onex et Meyrin sur les rives enchanteresses du bleu Léman. Y a pas de raison que seuls les riches en profitent, n'est-ce pas.

Ce rêve ne s'est pas réalisé. Si j'en parle, c'est qu'il était accroché à l'un des projets de traversée du lac, la moyenne en l'occurrence, qui permettait, tout comme le projet du pont 2030, d'étendre la ville de manière concentrique dans toutes les directions et non plus comme c'est le cas depuis trente ans toujours à l'ouest.

Etendre la ville dans toutes les directions y compris le long du lac sur les hauts de Cologny, de Vandoeuvres et de Collonge-Bellerive, c'est toujours ce m'a fait plaider pour une traversée du lac. La logique voudrait que la moyenne traversée fût construite depuis 20 ans. Hélas les Genevois confis dans l'image d'une rade intouchable hésite même à construire la plage Cramer et se prive de guinguette aux bords de l'eau qu'ils apprécient tant quand ils descendent dans les vieux ports de mer.

Les deux autres raisons qui m'ont toujours convaincu de la nécessité d'une traversée du lac, d'une grande traversée sur un pont magnifique, c'est justement la beauté d'un  tel ouvrage. Il suffit de descendre à Millau à trois cents kilomètres au sud de Genève pour se convaincre qu'un tel ouvrage sur le Léman serait une carte de visite digne du jet d'eau.

L'autre raison est que, sur un pont, on peut envisager de faire circuler un train, au moins un RER, aussi indispensable à la mobilité des Genevois que le bouclement de la ceinture autoroutière. Hélas le pont 2030 n'envisage pas cette option. Le pont Muller ne l'évoque même pas de sorte qu'on ne sait pas si cette absence est due à des considérations techniques ou financières.

Sans doute ne veut-on pas enterrer le CEVA, dont le tracé, qui date de la fin du XIXe siècle, n'est pas du tout adapté à la Genève du XXIe siècle dont les deux pôles ne sont plus Cornavin et la gare des Eaux-Vives mais la gare d'Annemasse (qui ouvre sur le Chablais et la vallée de l'Arv) et GVA (Genève Voltaire Aéroport), dont la gare sud (Cointrin) est celles des grandes lignes et la future gare nord (côté Meyrin) sera la gare de transit des marchandises reliant la nouvelle gare de la Praille délocalisée à Colovrex et l'axe France-Suisse, notamment la deuxième ligne ferroviaire du plateau suisse.

Pour les internautes intéressés je recommande la consultation du blog http://metropolegeneve.blog.tdg.ch que j'ai abandonné pour cause de constituante, où tous ces projets sont exposés et discutés.

500m de ville en plus.jpg

Commentaires

  • Juste une remarque. Concernant l'éventuel pont qui enjamberait le lac,ses fans ne cessent de renvoyer à l'image du viaduc de Millau ou du Golden Gate de SF pour en vanter la beauté; comparaisons qui me paraissent loin d'être pertinentes. Dans les deux cas, ces ouvrages relient soit deux rives rocheuses et abruptes pour San Francisco, soit les deux côtés d'une vallée profonde, pour Millau. C'est loin d'être le cas entre les deux rives concernées à Genève.

  • Une belle cité comme les Avanchets à Cologny, en voila une idée formidable !

  • A tous les blogueurs, Corto a ouvert un blog qui entend remédier aux problème liés à la censure pratiquée par certains propagandistes avec le soutien de M. Mabut !

    http://censureideologique.blog.tdg.ch/

    A disposition de tous ceux qui ont été censuré sans raison recevable !

    Je suis obligé de faire paraitre cette annonce car mon blog, bien sûr, n'apparaît pas dans la liste des blog en page d'accueil !

    A bientôt !

  • Merci pour cette sujet et cet exemple que je trouve halluciant.

    Je me permets de vous faire une remarque sur ce paragraphe :
    "Les deux autres raisons qui m'ont toujours convaincu de la nécessité d'une traversée du lac, d'une grande traversée sur un pont magnifique, c'est justement la beauté d'un tel ouvrage. Il suffit de descendre à Millau à trois cents kilomètres au sud de Genève pour se convaincre qu'un tel ouvrage sur le Léman serait une carte de visite digne du jet d'eau."

    Etant moi-même un fervent adhérant à une traversée du lac complémentaire avec une fermeture partielle du centre-ville aux véhicules à moteurs (et oui chers motocyclistes vous devriez laisser vos ronronnantes aux portes du centre...aussi .... pas de jaloux), je serai enclin à trouver le paysage moins attrayant si un pont de grande envergure voyait le jour, tel que vous nous l'amenez par ces exemples intéressants mais en conflit direct avec le jet d'eau.
    Un tunnel remplirait d'autres points startégiques en matière écologique, car les gaz serait contrôlé par le biais de conduite qui serait soumises à des filtres ainsi ce gaz en sortie coté Collonge/Cologny ou Vésenaz serait "nettoyé", ce qui éviterait une pollution à court terme des rives et du lac se trouvant aux abords d'un pont.
    Mark Muller et son peu de capacité à réfléchir aurait mieux fait de ne pas partir tête baissée vers une solution de pont, dont la longueur m'a horrifié dernièrement dans votre quotidien.
    Les gaz d'échappement sont un des principaux fléaux de notre siècle et il semble que ce paramètre est connu depuis longtemps ... mais il y en a qui ont du rester sur la cîme de nos monts, en hibernation, et qui n'en redescende que maintenant.

    Encore merci pour les liens intégrés dans votre explication et j'attends avec impatience vos prochains débats car au moins vous ne pratiquez pas la théorie sans références. (enfin un blog liant la connaissance, la pratique et les idées)

    Alain Carpentier
    Membre des Vert'libéraux

  • Alors que le blog de corto n’apparaît plus dans la rubrique "Les derniers commentaires" celui de hani le milliardaire de la censure est en tête dans les "blogs citoyens" !

  • Il y en a marre de ce tel acharnement envers Cologny, Vandoeuvres et Collonges-Bellerive. Je vous signale que ces communes n'ont pas que de riches citoyens, les gens de ces communes ne sont pas tous millionnaires ou milliardaires bien au contraire. Connaissez-vous les villageois? J'ai bien peur que non. Vos commentaires deviennent outrageux, scandaleux, inacceptables. Informez-vous au lieu de dire n'importe quoi. Si cela continue nous allons vraiment réagir.

    Vos propos sont idem à Kadhafi qui souhaitait supprimer la Suisse!
    Donc, supprimer ces communes vous n'y pensez pas, vous êtes malades!

  • A Rose des sables
    En quoi un débat, en aucun cas agressif, vous pose autant de problème.

    Je suis Colognote alors quand je vois écrit :"Si cela continue nous allons vraiment réagir.", j'ai bien l'impression d'entendre un MCG ou un UDC de bas étage, donc avant de gueuler comme un cochon suisse qu'on égorge, d'abord on lit le sujet, on le prend de manière détachée et comme ce n'est qu'un opinion et non un projet de loi, on répond de manière à débattre et non pas de manière à agresser ceux qui discute de manière courtoise.
    Il me semble d'ailleurs que les villageois colognote sont courtois mais il semble qu'un "mouton blanc" confirme la règle.

    En quoi Cologny pourrait échapper à toute forme de construction, de développement ou de jonction routière.
    En 25ans à Cologny, rien n'a bougé alors qu'en Afrique le développement avance, alors chercher l'erreur.

    M. Mabut a juste lancer un micro pavé dans la marre en montrant un projet d'un autre époque, ce qui n'arrivera jamais, parole d'architecte, mais il semble que votre connaissance ne dépasse pas les limites de Cologny.

  • Monsieur Carpentier, en effet, je l'avoue, je me suis fâchée, car j'en ai marre d'entendre systématiquement sur tant de blogs des critiques aberrantes sur Cologny notamment. Nous avons tous les défauts! Je suis navrée de m'être emportée.

    Je suis moi-même de Cologny et je comprends que M. Mabut ait voulu lancer un micro pavé dans la marre. J'ai lui avec beaucoup d'intérêts "Genève: 500 mètres de ville en plus avec les autres liens.

    Mon grand-père était également architecte et a toujours critiqué le pont, ainsi que mes parents, et moi-même, car notre rade demeure magnifique. Elle fait non seulement le bonheur des genevois mais aussi des touristes.

    Bien sûr que Cologny et les communes environnantes peuvent étudier de nouveaux projets de construction, de développement ou de jonction routière. Ceci étant, pas à court terme, mais à long terme, nous avons assez de potentiel pour développer cette région avec intelligence, en étudiant et analysant les conséquences.

    Sachez que mes connaissances contrairement à ce que vous pensez dépassent largement les limites de Cologny. Je pense que vous aurez compris aujourd'hui les raisons pour lesquelles, j'ai souhaité protéger ma commune d'origine. Qui ne fait pas d'erreur? Et lorsque l'on sent rend compte, il s'agit que je sache, d'une preuve d'intelligence. Vous connaissez les malentendus?

    Bien à vous,

  • Monsieur Carpentier, en effet, je l'avoue, je me suis fâchée, car j'en ai marre d'entendre systématiquement sur tant de blogs des critiques aberrantes sur Cologny notamment. Nous avons tous les défauts! Je suis navrée de m'être emportée.

    Je suis moi-même de Cologny et je comprends que M. Mabut ait voulu lancer un micro pavé dans la marre. J'ai lui avec beaucoup d'intérêts "Genève: 500 mètres de ville en plus avec les autres liens.

    Mon grand-père était également architecte et a toujours critiqué le pont, ainsi que mes parents, et moi-même, car notre rade demeure magnifique. Elle fait non seulement le bonheur des genevois mais aussi des touristes.

    Bien sûr que Cologny et les communes environnantes peuvent étudier de nouveaux projets de construction, de développement ou de jonction routière. Ceci étant, pas à court terme, mais à long terme, nous avons assez de potentiel pour développer cette région avec intelligence, en étudiant et analysant les conséquences.

    Sachez que mes connaissances contrairement à ce que vous pensez dépassent largement les limites de Cologny. Je pense que vous aurez compris aujourd'hui les raisons pour lesquelles, j'ai souhaité protéger ma commune d'origine. Qui ne fait pas d'erreur? Et lorsque l'on sent rend compte, il s'agit que je sache, d'une preuve d'intelligence. Vous connaissez les malentendus?

    Bien à vous,

  • A Vernier, entre la route de Vernier et la route de Meyrin, en passant par le chemin de l'étang, il y a la place pour construire 3 fois Les Avanchets ...

    Que vous manque-t-il, messieurs les politiciens de tous bords ? ? ?

    Il y a le stade de Balexert et une zone villa ... ainsi qu'une petite zone industrielle ...

  • Et puis ... si la zone pétrolière change de lieu, il y aura encore la place pour une nouvelle cité comme celle des Avanchets ...

  • Lorsqu'il s'agit de construire des bâtiments de bureaux, l'ASLOCA ne s'oppose pas, les riverains sont pour ... en voulez-vous des exemples ?

    Rien qu'à Vernier ... la nouvelle zone à Blandonnet, ensuite, sur la route de l'Aéroport, il y a trois nouveaux bâtiments ... la preuve que l'on construit à tout-va à Genève !

    Qu'on ne me dise pas qu'il n'y a pas de terrains ! ! !

  • Bonjour Monsieur Mabut,

    Pourquoi ne pas transférer les habitants de Cologny dans aux Avanchets et, mécaniquement, transférer les habitants des Avanchets à Cologny ? Un beau projet non ?

    Pourquoi ne pas créer un plan directeur à 30 ans de réaménagement du canton et saisir cette occasion pour fixer une cible de revenu moyen égal pour tous, quelle que soit la contribution de chacun à la prosperité de note cité ?

    Avant tout ca, je vous propose de faire un stage en Corée du Nord...

  • "Je vous signale que ces communes n'ont pas que de riches citoyens, les gens de ces communes ne sont pas tous millionnaires ou milliardaires bien au contraire."

    Ils sont tous forcément plus riches, car ils payent moins d'impôts communaux que ceux de beaucoup d'autres communes. A quand des centimes additionnels identiques pour toutes les communes avec redistribution aux communes les moins riches et les plus peuplées? Comme cela existe entre les cantons...


    "Si cela continue nous allons vraiment réagir."

    C'est le propre des réactionnaires, n'est-ce pas?


    "A Vernier, entre la route de Vernier et la route de Meyrin, en passant par le chemin de l'étang, il y a la place pour construire 3 fois Les Avanchets ..."

    Certainement. Les pauvres ne méritent pas les rives du lac. Les avions, les trains, les voitures, la zone industrielles, c'est largement suffisant pour eux, de quoi se plaindraient-ils?

  • Il est vrai que le souci esthétique fige une situation mais l'évincer du débat concernant la traversée de la rade est difficile, délicat, voire impossible.

    Certes, le but n'est pas de faire de la rade un objet de musée ou de contemplation vu du Salève ou d'ailleurs!

    Mais indépendamment des doléances et autres reproches régulièrement exprimés par ceux qui pâtissent d’une circulation devenue de plus en plus dense au fil du temps, il serait judicieux de se demander si l’immobilisme qui entoure les divers projets de traversée de la rade, ne signifie pas qu'aucun d'eux n'ait précisément et jusqu'à présent offert de solution adaptée.

    Dans ce cas, pourquoi ne pas admettre que sagesse et bon sens soient préférables à toute décision prise à la hâte et au mépris d'un site qui mérite qu’on lui apporte toute la considération qu’il exige?

  • "Avant tout ca, je vous propose de faire un stage en Corée du Nord..."

    Vous êtes très mal renseigné sur la Corée du Nord. Les inégalités sociales y sont maximales.

  • Madame Richard-Favre, j'ai bien apprécié votre intervention.

    Vous avez raison de dire "que le but n'est pas de faire de la rade un objet de musée ou de contemporain". Depuis le temps que cette polémique existe: UN PONT, UN TUNNEL? Nous ne sommes pas prêts de voir surgir une décision qui soit bien étudiée, sans hâte, avec tout le respect que mérite ce lieu si magnifique que nous avons la chance d'avoir à Genève.

    La circulation ne va pas diminuer, Genève grandit, les personnes qui souhaitent fermer la ville aux voitures manquent de tolérance, car ils oublient les personnes âgées qui ne peuvent décemment prendre les transports publics pour se rendre en ville et ce n'est pas de la mauvaise volonté, mais une question de santé.

    Quant aux handicapés, ils subissent le même problème et je trouve dommage que l'on ne réalise pas que les commerces genevois ont de plus en plus de difficultés à survivre.

    Enfin, la saga est à suivre.

    Bien à vous

  • Madame Richard-Favre, j'ai bien apprécié votre intervention.

    Vous avez raison de dire "que le but n'est pas de faire de la rade un objet de musée ou de contemporain". Depuis le temps que cette polémique existe: UN PONT, UN TUNNEL? Nous ne sommes pas prêts de voir surgir une décision qui soit bien étudiée, sans hâte, avec tout le respect que mérite ce lieu si magnifique que nous avons la chance d'avoir à Genève.

    La circulation ne va pas diminuer, Genève grandit, les personnes qui souhaitent fermer la ville aux voitures manquent de tolérance, car ils oublient les personnes âgées qui ne peuvent décemment prendre les transports publics pour se rendre en ville et ce n'est pas de la mauvaise volonté, mais une question de santé.

    Quant aux handicapés, ils subissent le même problème et je trouve dommage que l'on ne réalise pas que les commerces genevois ont de plus en plus de difficultés à survivre.

    Enfin, la saga est à suivre.

    Bien à vous

  • johan, vous avez raison, il y a toujours eu des inégalités depuis des millénaires et cela continuera toujours plus. Mais nous devons nous dire que nous avons de la chance de vivre à Genève, plutôt que dans les pays où les gens crèvent de faim, et qui de plus doivent subir les dictatures et tortures.

    Essayons de vivre paisiblement ici, c'est ce que je me dis tous les jours.

    Bien à vous,

  • @Helene Richard-Favre

    Bonjour,

    Une phrase a attiré mon attention :

    "Dans ce cas, pourquoi ne pas admettre que sagesse et bon sens soient préférables à toute décision prise à la hâte et au mépris d'un site qui mérite qu’on lui apporte toute la considération qu’il exige?"

    Dans votre phrase, le terme décision prise à la hâte me semble mal placée étant donné que cela fait plus d'un siècle que l'on parle d'une nouvelle traversée du lac.

    Les idées sont là, les paramètres de mobilité et l'impact environnemental a été étudié (dans certains cas et pas celui de mark Muller), la problématique villageoise est prise en compte et sera toujours un des paramètre principaux (vous voyez Rose des sables que je suis aussi de votre coté car le terroir importe plus que les voitures et l'aspect villageois doit dominer l'aspect urbain à outrance, n'en déplaise aux communes lésées de Meyrin-vernier-Onex-Pt Lancy qui se sont fait dénaturer à l'après guerre).

    Cette discussion est un bon tremplin pour clarifier l'idée principale : PONT ou TUNNEL car même si nous allons petit à petit vers une ville sans TROP de voitures (les handicapés, personnes agées et véhicules d'entreprises auront toujours des dérogations), il faut atteindre un but et non jouer au bloquage constant du plus intéressant projet de désengorgement de Genève qui soit dit en passant ne comporte pas de vrai couronne de déserte comme dans toutes les villes de même importance (même Bienne en a une).

    Pour ma part, je suis pour un tunnel en atténuant fortement tous les impacts envers les villages bordant le lac (question d'impact paysager) avec une possibilité de se raccorder à la section autoroutière vers Etrembière.

    Ce projet doit avoir vu le jour mais la question monnétaire est principale dans une telle aventure, étant donné que le passage par différents tunnels pour ne pas défigurer le paysage franco-genevois va coûter très très cher, cependant en voyant les travaux du Gothard et les secteurs autoroutiers hyper avant-gardistes en suisse allemande et sur les cantons de Fribourg et Neuchatel, il semble que Genève peut demander de l'argent fédéral pour son développement avant que cela éclate (on va faire sauter le Jura et le Salève pour s'étendre ???).

    Bien à vous et bonne semaine.

  • Oui, Monsieur Carpentier, j'ai lu que, comme vous le mentionnez dans votre commentaire "cela fait plus d'un siècle que l'on parle d'une nouvelle traversée du lac.". En fait, j'ai synthétisé mais en ayant bien conscience du temps de réflexion déjà passé autour de ce projet. Le but était aussi de tenter d'apaiser un peu le débat...!?
    Cela dit, je trouve aussi le projet du tunnel intéressant, j'y pensais hier encore en me disant qu'il devait sans doute être très ou trop coûteux pour avoir été retenu. Cependant, on peut méditer les propos que vous tenez à cet égard.
    Bien à vous,
    HRF

  • Cela dit, "Rose des sables" et Monsieur Alain Carpentier, au cas où la poursuite du sujet de la rade en débat -pour l'instant pas encore vraiment en débâcle- vous intéresserait, j'ai publié hier sur mon blog "Billets", le propos laissé ici et que vous avez aimablement commenté.
    J'ai tenté d'appliquer la méthode du "tracback", recommandée par Monsieur Mabut, vu que le sujet qu'il traite ici, concerne plus spécifiquement le fait de "raser Cologny".

Les commentaires sont fermés.