Nous entamons la deuxième décennie du XXIe siècle

sondage décennie.jpg2001 2010.jpgOui je sais, les poètes ont préféré le chiffre mythique 2000 à 2001 et les médias pressés leur ont emboïté le pas. Tous nous avons donc considéré que la décennie avait commencé au 1er janvier 2000 et s'était achevée au 31 décembre 2009. Le bilan en a été tiré l'an dernier ici et .

N'empêche que d'an zéro il n'y eut pas; comme il n'y a pas eu de siècle zéro. Notre calendrier a commencé avec l'an 1 du premier siècle. C'est donc bien au 31 décembre 2010 que s'est achevée la première décennie du XXIe siècle (et non du XXe)...

Préposé à la réalisation du sondage quotidien de la Tribune de Genève, j'ai donc publié à cheval sur le Nouvel-An un sondage à réponses multiples: Quel est l'événement que l'histoire consacrera et retiendra de cette première décennie? Sans surprise, mais tout de même dans une proportion qui m'étonne, les internautes ont choisi le 11 septembre 2001, dont on commémorera le 10e anniversaire cette année.

Viennent ensuite la crise financière 2007-2010 notée par 12% des internautes, puis Obama avec 5% et la fonte des glaciers, WikiLeaks avec 4%, La Chine et l'euro avec 3%. Ferment la marche avec 1% des citations la création de la première cellule à génome artificiel les pandémies grippales.

D'autres événements auraient pu être cités. Une rapide interrogation au sein de la rédaction avant le lancement du sondage avait produit la liste suivante: Planètes extrasolaires, LEP, Marée noire, Indépendance du Kosovo, Canicule de 2003, Federer, Harry Potter, Avatar, IPhone, Alinghi, Swissair, Metzler-Blocher.

La question à une thune à l'heure des voeux est d'imaginer l'événement de 2011 et soyons fous de la décennie 2011-2020.

Je souhaite pour cette année la paix au Proche-Orient, car de cette paix dépend la tranquilité du monde. Le corollaire de ce souhait est sans doute, rétorqueront les décroissants - forcément antilibéraux -  qui gagneront les élections cette année, municipales à Genève (13 mars et 17 avril) et fédérales en Suisse ( 23 octobre), la sobriété ou autrement dit la durabilité du développement économique, moteur toujours irremplacé de la prospérité des nations.

Pour la décennie, je souhaite la paix durable au Proche-Orient.

A vos plumes vos propositions m'intéressent.

Commentaires

  • "Pour la décennie, je souhaite la paix durable au Proche-Orient."

    Eh bien... vous êtes fin prêt pour un concours de Miss. C'est décidé en 2011 vous vous teignez en blonde ?

  • Cher Jean-François et amis de ce blog.J'en profite aussi pour vous souhaiter une joyeuse année à tous et comme un bonheur ne vient^jamais seul, je vous convie à aller faire un tour sur la tribune de notre cher Pascal Descaillet, porte-coton attitré de l'UDC et grand témoin des turpitudes politiques de ce siècle et du précédent. Vous y trouverez un passage sur Mitterrand qui vaut son pesant de programme commun. On y apprend en première mondiale que notre Journalistissime admirait François. Mais oui !!!On ne sait pas très bien si cette révélation concerne le Mitterand récipiendaire de la francisque ou celui qui pourchassait les indépendantistes algériens mais qui qu'il en soit, le Prince Pascal, seigneur de Mythomanie et autres provinces de la pensée obscure nous apprend qu'il révère l'homme au chapeau. Il est vrai que le journaliste qui oeuvre à Leman Bleu s'y connait en destins heroiques, lui qui en 1981, comme d'autres un 18 juin s'étaient serré autour d'un poste de TSF pour écouter la voix lointaine d'un homme providentiel. Combien étaient-ils ce jour là a réellement comprendre le sens de cette élection ? Une poignée assurément... les autres, paysans, fonctionnaires, ouvriers ou intellectuelles n'y voyaient que la satisfaction immédiate de leurs besoins matériels Alors que d'autres, (je vais essayer de faire du Descaillet) le front haut, le verbe clair transpercaient l'horizoon et voyaient se détacher au loin les cariatide du destin.

  • "les poètes ont préféré le chiffre mythique 2000 à 2001 et les médias pressés leur ont emboïté le pas. Tous nous avons donc considéré que la décennie avait commencé au 1er janvier 2000"

    -- Je m'inscris en faux (1) pour l'unanimité des poètes : 2001 = 3*23*29 possède une décomposition en facteurs premiers bien plus originale et mystérieuse que 2000, (2) sur l'idée que les "medias pressés" auraient emboîté d'autre pas que le leur propre (c'est ça, être pressé), et enfin (3) sur l'idée le reste du monde n'obéirait qu'au(x) calendrier(s) des poètes et des médias (votre "tous" et votre "donc").

    -- 2000 pour 2001, c'est typique media, pourquoi préférer le chiffre compliqué au chiffre simple ? Parce que le chiffre simple est faux ? Peu importe! Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement... et attendre un an de plus, ça ne se conçoit pas bien pour certains.

    A part ça, meilleurs voeux !

  • Non, les objecteurs de croissance ne veulent pas la "sobriété du développement", ce qui a autant de sens qu'un "festin qui fait maigrir" ou qu'un "ralentissement qui fait accélérer"! Les objecteurs de croissance veulent sortir de l'idéologie du développement et de la croissance pour envisager la prospérité (étymologiquement la "confiance en l'avenir") sans croissance.

    À ce sujet, puisque vous avez de la peine avec l'idée de décroissance, je vous recommande l'ouvrage assez modéré (mais très sérieux et passionnant) de Tim Jackson : "Prospérité sans croissance".

    Quant à la paix au Proche-Orient, on ne peut que se joindre à votre souhait.

    Meilleures salutations et bonne année 2011 à vous.

  • Bonjour à toutes et à tous. Pour cette décennie à venir, je souhaite une Apocalypse positive, de celle qui bouleversera les coeurs, qui engendrera la paix et l'amour. Quitte à être blonde, soyons de platine, d'or, de myrrhe, et d'encens. Insupportable toutes ces victimes au nom de la religion de Dieu d'où qu'elle soit propagée par la parole et le crime commis par des gens ignorants ou trop bien informés manipulant les foulent à des fins personnelles et perverses. Marre de ce monde dégueulasse, lâche, perfide, tyrannique, cupide, bigot, pornographique, cruel, pulsionnel, arriviste...

    Bref, vous l'avez compris. Le monde ne peut que subir une apocalypse négative...ou mieux, beaucoup mieux, une apocalypse positive. A nous tous de s'en convaincre afin de changer ce monde...de fous. Dix ans pour bouleverser la tendance morbide de notre planète. C'est court mais suffisant. Que Dieu nous vienne en aide.

    Belle année 2011 à toutes et à tous.

  • Monsieur MABUT, vous avez raison : Il n'y a jamais eu d'an zéro ni de siècle zéro.

    C'est ainsi que le XXème siècle ne s'est achevé qu'à la fin de la journée du 31 décembre 2000.

    C’est comme pour le mètre gradué du maître d'école, qui commence à la marque 0 :
    - il s'achève à la droite du 10ème décimètre qui commence à la marque 9 ;
    - il s'achève à la droite du 100ème centimètre qui commence à la marque 99.

    Malheureusement les scientifiques, et en particulier les astronomes qui sont les gardiens du Temps, n'avaient rien pu faire pour rappeler cette évidence :
    Le pouvoir de l'Argent voulait faire fructifier "la fin du siècle" dès le 31.12.1999, et tous les médias y ont contribué, y compris La Tribune de Genève qui censurait les contestataires !

    Cette imposture avait à Genève un grand prêtre qui a fait son chemin :
    Pierre MAUDET.

    PS :
    Vous avez tort d'écrire « les internautes ont choisi le 11 septembre 2001, dont on commémorera le 10e anniversaire cette année ».

    On commémorera cet événement, et non son 10ème anniversaire.
    Le 11 septembre 2011 n‘en sera que l'occasion.

  • Un grand évènement de cette fin de première décennie du XXIème siècle?

    Je pense aux Assises internationales sur l'islamisation de l'Occident libre.

    Vous pouvez lire et/ou écouter les différentes interventions qui ont été faites:

    http://www.ripostelaique.com/Toutes-les-interventions-ecrites.html

    L'islamisation de nos sociétés est comme l'intoxication au monoxyde de carbone: inodore et incolore mais mortelle.

    Ces Assises ont débouché sur l'Appel de Paris dont le but est de mettre fin à cette islamisation insidieuse. Son but n'est pas de stigmatiser les musulmans, car en tant que démocrates et fidèles aux principes des Droits de l'Homme, ses initiateurs n'ont aucune intention d'interdire la pratique religieuse des musulmans. Cet appel est également une condamnation sans appel de ceux qui laissent la loi islamique, la charia, remplacer nos lois d'hommes acceptées par des hommes libres.

    Pour donner encore plus de force à cet Appel, vous pouvez signer une pétition de soutien:

    http://www.france-petitions.com/petition/19/soutenons-l-appel-de-paris-contre-l-islamisation-de-nos-pays

Les commentaires sont fermés.