Notre Central Park, celui de Paris et le boulevard Calmy-Rey

halles vue d'avion.jpgNotre Central Park sera peut-être la plage à Cramer, sauf qu'elle se situe en bordure de ville, adossée aux parcs de la Grange et des Eaux-Vives. Ce sera magnifique, mais ça ne sera pas le parc de Genève. Pensez aux jours de bise... Notre Central Park ce pourrait être les Bastions, là aussi trop peu d'habitats populaires pour le faire vivre. D'une côté le Mur des réformateur est mort, adossé à la ville haute et hautaine. De l'autre l'université morte aussi le week-end et puis les bureaux d'avocats.

Notre Central Park ce pourrait être la plaine de Plainpalais...

populaire sans doute, mais le choix a été fait d'en conserver l'espace vide pour le cirque, les forains, les marchés et d'autres manifestations. Ce n'est pas un mauvais choix. J'aime le rouge du gohr bourguignon qui réchauffe la ville et contraste parfaitement avec les marronniers qui l'entourent.

Notre Central Park, ce pourrait-être le parc des Cropettes, mais il est un peu petit et il est déjà relégué au-delà de la muraille que constitue le remblais de la gare.

Notre Central Park devrait être au Acacias, sur la caserne qu'il faut démolir, il pourrait enjamber l'Arve et se mettre en connexion avec le parc d'Uni-Mail . Il irait jusqu'au garage Citroën et s'étendrait devant la patinoire et la piscine des Vernets. Un nouveau grand parc au coeur d'une Genève populaire. Le coeur vert du PAV, tandis que le coeur des gratte-ciel et des activités s'érigerait comme le prévoit le master plan, mais de manière trop modeste, à l'Etoile, au Bachet de Peay et à la Queue d'Arve, le long de la voie centrale. Qu'une fois achevée on pourra baptiser boulevard Calmy-Rey.

C'est la lecture d'un article du journal Le Monde de samedi qui m'inspire cette note. On y parle du Central Park de Paris, le nouveau quartier des Halles dont l'espace bâti en creux va enfin être rénové et recouvert d'une canopée, un joli mot pour dire un toit en lamelles comme des ailes d'oiseaux ou celles de l'avion solaire de Piccard. C'est assez beau.

Pour rêver du futur Central Park des Vernets, regardez la vidéo de la Ville de Paris.


Les Halles, voyage au coeur du Paris de demain
envoyé par Pavillon-Arsenal. - Découvrez plus de vidéos créatives.

 

Commentaires

  • Cher ami Genevois,
    Ne vous fiez pas trop aux belles images de ce petit film de propagande sur la rénovation des Halles de Paris, il est largement truqué (voir http://www.delanopolis.fr/Halles-aux-mirages_a965.html) et à Paris vous trouverez peu de gens qui soutiennent l'absurde projet de Canopée. Pour une analyse critique de ce projet, voir www.architecturhalles.com. A part le journaliste bien discipliné du Monde, qui n'hésite pas à comparer à la pyramide du Louvre ce toit qui est un tas de ferraille plutôt que de verre et laissera passer la pluie mais pas le soleil, la grande exposition qui était censée ravir les Parisiens en extase a fait un flop : seulement deux ou trois articles dans la presse (dont un très virulent ici : http://www.archicool.com/architecture/polemiques/150-laffaire-des-halles--hypocrisie-et-vieilles-bretelles-au-pavillon-de-larsenal-.html), et pourtant les journalistes avaient été convoqués et ils étaient nombreux. Mais personne ne comprend pourquoi il faut abattre les 343 arbres du jardin actuel, extrêmement apprécié par ses usagers, pour refaire à neuf un jardin complètement plat, sans allée, sans fontaines, avec les jeux des enfants à l'ombre, en détruisant un petit square très créatif réalisé il y a vingt ans par une artiste de renommée mondiale, Claude Lalanne (www.jardindaventure.fr). Personne ne comprend non plus pourquoi il faut plonger à nouveau le centre de Paris dans un chantier de 7 ans pour faire un toit qui viendra boucher le puits de lumière du Forum des Halles, sans pourtant permettre d'organiser quoi que ce soit dessous puisqu'il faut laisser libre en permanence le "cratère" du Forum pour permettre l'évacuation de la gare souterraine en cas de sinistre. Seul le projet de rénovation de ladite gare souterraine et de ses accès est justifié, tout le reste n'est qu'un caprice du monarque qui nous sert de Maire, et qui par sa gestion imprévoyante s'est mis sous la coupe du promoteur immobilier Unibail, gestionnaire du centre commercial des Halles. D'où l'ultime scandale de l'opération des Halles, à savoir le gigantesque cadeau qui est fait par la Ville et donc par le contribuable parisien à l'ogre Unibail (http://www.accomplir.asso.fr/dossiers/20101205/04%20Analyse%20accord%20Unibail.pdf?PHPSESSID=4ecc3412808f2afc033811c8192c6a81). Delanoë reste populaire dans les sondages nationaux, mais à Paris, un grand nombre de ceux qui ont voté pour lui (dont moi) sont plus que déçus, absolument furieux de constater la dérive scandaleuse de sa gestion. Je pense que s'il va au bout de son mandat (il semblerait qu'il veuille à nouveau tenter la présidence de la République) il finira aussi haï que Louis XV, appelé "le bien-aimé" quand il était jeune, et enterré de nuit pour éviter la furie de la populace...
    En finissant, je souhaite que votre projet de jardin soit plus réussi que le nôtre, dont ici personne ne veut ! Cordialement,

  • Faites un test: chercher tous les contenus traitant ce sujet sur internet, vous trouverez à chaque fois les mêmes commentaires de Madame Bourguinat, ça en devient un peu lassant. Madame, auriez-vous pris un peu la grosse tête de votre petite renommée en tant qu'opposante de service ? Vous faites du dénigrement systématique (et un peu désépéré) tout en ne représentant pas grand monde. Cela dit vous êtes libre d'être nostalgique des Halles actuelles (une vraie horreur), chacun ses goûts !

  • Je crois qu'après avoir participé à 8 ans de concertation j'ai le droit de donner mon avis sur ce dossier. Ou bien voulez-vous réserver ce privilège au service de com de la Ville et à sa langue de bois ? Rassurez-vous pour lui, il fait très bien son boulot de rouleau compresseur et nous sommes très peu d'associatifs à avoir encore le courage de dire haut et fort que le roi est nu et que ce projet débile sera le scandale qui coulera Delanoë... On verra bien comment tout cela se terminera. Nous archivons tous les beaux discours d'aujourd'hui et nous les ressortirons en temps utile. L'Hôtel de Ville (comme la plupart des élus) semble ne pas avoir bien compris qu'Internet permet à la fois un archivage d'informations colossal et la mobilisation très rapide de ces informations en cas de besoin. Sarkozy en a déjà fait les frais, ce sera bientôt le tour de notre cher Maire, un peu de patience !

Les commentaires sont fermés.