Pas facile de se faire une idée de la blogosphère

blog logo foule.jpgJe prépare pour lundi un séminaire sur la blogosphère. Vaste sujet. Trop vaste sans doute, d'autant que ma fonction d'animateur de la petite mais active blogosphère Tribune me laisse peu de temps pour observer le bouillonnement des blogs. Impossible de les compter. Impossible de les valoriser, même si des portails comme Technorati, pour le monde anglo-saxon, ou Wikio ou bonweb, pour le monde francophone, tentent de mesurer leur audimat, leur renommée, leur influence.

L'occasion pour moi de lever un peu le nez du guidon. Pas grand chose dans la littérature ou des titres déjà anciens comme Blog Story de la Genevoise Emily Turrettini.

Si vous avez des bons plans pour en savoir plus de manière synthétique, je suis preneur.

On les a dit morts. Ils résistent tout de même bien

  • à la lassitude - le temps est la denrée la plus chère des blogueurs -
  • à la discipline de l'édition, pourtant le blog est à la tête ce que le jogging est au corps
  • au risque de s'exposer - nos sociétés libérales avancées sont loin d'accorder à tous le même accès à la liberté d'expression
  • à la panne d'imagination - personnellement, j'ai dix sujets par jour et à peine le temps d'en traiter un
  • aux dysfonctionnements techniques - le web reste un environnement peu stable et en perpétuel sophistication
  • aux trolls. Ah les trolls et les cons - osons le terme! Comme les tags sur les murs, ils sont peu nombreux mais suffisants pour décourager les bonnes âmes
  • à Facebook - trop communautariste à mon goût - et à Twitter - incontournable agence du net, qui s'en nourrit au contraire

Lancé il y a un peu plus dix ans, les blogs sont une véritable révolution. Pour la première fois au monde, le simple quidam peut éditer son opinion gratuitement. Les blogs vont - n'en doutons pas - bouleverser les dictatures et les démocraties. L'imprimerie de Gutenberg a favorisé la diffusion de la bible et le protestantisme. L'imprimerie a accompagné l'émergence des mouvements sociaux et politiques. La radio a alimenté les résistants. La télévision fait vibrer les hommes à l'unisson. L'internet crée le village global. Et les blogs donne à chacun le droit à la libre parole 1).

Les blogs et les réseaux sociaux sont-ils le cinquième pouvoir comme l'a thématisé Thierry CrouzetNIN.À.MAH alias Danielle Bertola me signale dans un commentaire publié sous un billet du blog des blogs de la Tribune, cet échange où un certain Etienne défend tout au contraire que la blogosphère et l'internet sont le premier pouvoir et la restauration de l'isègoria, le droit à la parole, cher à la démocratie athénienne.

«Je trouve que les blogs sont une réactivation de quelque chose qui était essentiel sous la démocratie athénienne, l'isègoria, le droit de parole pour tous à tout moment. Les Athéniens le considéraient comme le plus important de tous les droits dans la démocratie. Le fait que toutes les opinions dissidentes aient voix au chapitre protégeait la démocratie contre les erreurs, contre les dérives. Avec l'élection, on a renoncé au droit de parole pour chacun. Et Internet est un outil pour les humains qui ont toujours cette pulsion, ce besoin de s'exprimer, de protester, de résister. C'est l'isègoria qui revient sur le devant de la scène malgré les hommes politiques et je trouve ça très fort. »

1) Libre parole au sens de l'article 16 de la Constitution fédérale sous réserve bien sûr dans un dialogue citoyen de règles d'une minimale bienséance et du respect des personnes et des cultures.

Commentaires

  • Et comment faire pour y assister ?

  • Yes!

  • Il y a sur cette plateforme un blog qui dérange : C'est celui de Sami ALDEEB !

    Non seulement il n'est plus accessible, mais il a complètement disparu !

    Sans laisser de trace :
    - ni parmi les blogs les plus commentés ;
    - ni parmi les blogs les plus visités ;

    Simultanément, la liste des derniers commentaires est squattée
    par un spam publicitaire en faveur de louisvuitton (probablement des faux made in China)...

    Bonne journée à vous.

  • Heureusement pour moi, j’ai la copie de tous mes commentaires,
    Et
    Même l’enregistrement de plusieurs pages…

    Question :
    Est-ce l’hébergeur de cette plateforme qui est responsable des failles (sauf erreur Infomaniak),
    Ou est-ce fournisseur du logiciel (Blogspirit) ?

    Dans le cas des spams publicitaires débarquant parmi les commentaires,
    avec comme « auteur » un lien vers un site commercial,
    il semble que c’est BlogSpirit qui est piraté.

    PS :
    Je vous signale que vous avez oublié de refermer le centrage de votre billet, ce qui fait que tous les commentaires sont eux aussi "centrés".
    Un bug à signaler à BlogSpirit.


    mason0507

    Par Louis Vuitton dans Thomas Hardy revisité
    MASON0507

    Par Louis Vuitton dans Les invectives de Monsieur Weiss
    MASON0507

    Par Louis Vuitton dans Vahé Godel, écrivain sans frontières
    mason0507

    Par Louis Vuitton dans L'Ogre des Lettres romandes
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Mai 68: les nostalgiques et les allergiques
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Doc Angot et Christine Gynéco
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Notre Dame du Fort-Barreau
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Les dessous chic de la vie genevoise
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Moutinot publie ses Mémoires, un brûlot politique
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Le bilan du roi Couchepin
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Gainsbourg et le Suisse
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans La Suisse fait son cinéma
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Les deux vies de Jean Romain
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Un Marc Roger vaut mieux que deux tu-l'auras!
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans For Blondesen only
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Jet Side Story, une comédie qui décoiffe
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Du malheur d'écrire en Suisse
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Amnésie collective
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Les éternels dindons de la francophonie
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Les cahiers d'Antonin Moeri
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans La critique empathique
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Béjart et Genève
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Écrire en Suisse romande (1)
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans À la rencontre de Milan Kundera
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Marc Jurt rencontre Michel Butor
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Règlement de comptes à Payerne City
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Chute et fracas
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Patrice Mugny, maire de province
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Candide à Davos
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Petit hommage aux cancres
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Dirty money, le film qui tombe à pic
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Noëlle Revaz ou l'amour improbable
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Le foot est un sport de voyous
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Bergier et la mauvaise conscience helvétique
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Les fantômes de Catherine Lovey
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Un pape criminel
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans Le comique Brunier
    XIAO ZHUANG

    Par louis vuitton purses dans La montagne s'ombre

  • Je n'ai plus accès à mon blog "Savoir ou se faire avoir" et celui-ci ne figure plus dans la liste des blogs de la TDJ. Peut-on m'expliquer ce qui se passe? Merci d'avance.

  • D'après un ami, un programmeur semble avoir établi une boucle sans fin entre deux adresses du blog de Sami Aldeeb, l'une sous tdg.ch et l'autre sous 24heures.ch. Quand on tente d'accéder au blog, le système renvoie à l'autre adresse, qui renvoie à l'autre adresse, qui renvoie... et ainsi de suite, jusqu'à que le navigateur stoppe le processus et annonce une erreur.

  • @Sami ALDEEB : plusieurs explications possibles en plus de celles susmentionnées :

    1) Vous avez vous-même supprimé votre blog par une fausse manipulation ;

    2) Vous avez peut-être seulement tout mis en "brouillon" ;

    3) Vous avez été victime d'un hacker qui a découvert votre identifiant et votre mot de passe, et qui a ensuite procédé à la destruction de votre blog !

    Dans cette dernière hypothèse, j'espère pour vous que vous avez eu la prudence de conserver sur votre disque dur une copie de vos billets, et même une copie des pages avec les commentaires.

    Le format html occupe très peu de place, et la totalité de vos données n'occuperait qu'une faible partie d'un disque externe.

    J'avais donné le même conseil de sauvegarde à soeur Jeannotat lorsque son ordinateur a été victime d'une panne.

    PS :

    Je viens de découvrir que le blog de soeur Jeannotat a également disparu de cette plateforme !!!!

  • http://clairemarie.blog.24heures.ch est en ligne

  • J'ai écrit un mot à la rédaction web de tdg.ch.

    Chacun/e est libre d'en faire autant en cliquant sur "contacts", en bas à droite de cette page.

  • Je lis votre remarque sur la préservation des billets et comm.

    Question: pour sauvegarder l'intégralité du blog, faut-il les copier page par page (billet par billet)? Ou bien la fonction "exporter" permet-elle de le faire (sans le supprimer ici pour autant)?

    D'autre part, je n'ai plus de statistiques depuis 2 jours. Or c'est le seul feed-back global pour savoir si un billet a plus intéressé qu'un autre. Elle s'arrêtent au 26. Que pasa?

    Merci d'avance et bonne journée.

  • @hommelibre
    "Exporter", ça fonctionne très bien.

    :-B

  • "Exporter mon blog" (dans Tableau de bord, Outils...) et vous recevrez un mail, cliquer sur le lien et un zip est sauvé en local sur votre pc.

    Une fois dézippé, le site est accessible en local.

    :-B

  • Les blogs permettent aux "vieux" de rester jeunes... Une malédiction pour les caisses maladie...

  • Le site de Sami Aldeeb est de retour, au grand complet semble-t-il.

  • @ Sami Aldeeb. Désolé pour l'interruption de votre blog suite à une fausse manœuvre. Le blog est en effet rétabli.

    Panne stat: J'en profite pour signaler que Blogspirit est alerté à propos de la panne des statistiques.

    Quant aux dysfonctionnements, celui de septembre était dû en effet à des problèmes de serveurs. Merci de votre compréhension.

    A tous. Lors de la migration des blogs de Kaywa à Blogspirit, nous avons perdu dû segmenter la base de données communes à la Tribune et à 24 Heures, ce qui fait qu'on n'apparaît plus que sous un titre alors qu'il y a deux ans les blogs "Tribune" s'affichaient avec l'entête 24 Heures lorsque l'on tapait leur identifiant.blog.24heures.ch et réciproquement.

    Malheureux mais c'est ainsi

    Bonne journée à toutes et à tous

  • Et bien moi, je voudrais simplement adresser mes remerciements à M. Mabut pour la tâche ingrate dont il a la charge et la disponibilité dont il fait preuve.

    En effet, il n'est pas évident de gérer les mécontentements des uns et des autres, tout en gérant les bugs et les probables attaques qui visent certains blogs ...

    Donc merci au moine-blogeur en chef J-F Mabut !

  • Voilà, comme monsieur cornu ne publie pas les commentaires et les arguments présentés sous pseudonyme, je poste ici ce qui ne passe pas chez lui. Je précise que suite à mon commentaire, il m'a écrit personnellement et que je lui ai répondu par l'intermédiaire de son blog en sachant bien que ma réponse ne sera pas publiée à son tour. Ce qui fait que son blog sur le sujet se résume à une litanie de louanges anti-pseudonymes. De débat, point il n'y a. Verrouillé. Voili.

    --------

    http://marges.blog.tdg.ch/archive/2010/11/10/commentaires-sous-pseudos-pourquoi-ce-jeu-de-cache-cache.html

    "Je n'ai obtenu à ce jour que très peu de réponses argumentées sur les motifs personnels de partisans de cette identité de prothèse."

    Rien que de plus normal. Pourquoi voulez-vous qu'ils se justifient? En modérant vous êtes dans le contrôle. En prenant un pseudonyme, ils sont eux aussi dans le contrôle. De leur vie. Qu'ils souhaitent préserver et dont ils sont les seuls juges. Vous, vous ne contrôlez que des commentaires. C'est petit. Chacun son truc et son choix de vie. Comme l'a fait remarquer un commentaire ci-dessus: pourquoi le vote est-il anonyme? Effectivement, pour les mêmes raisons. Pour les mêmes raisons que la manifestation quotidienne d'une appartenance politique ou religieuse sur la voie publique dérange: chemises brunes ou noires, voile islamiste...

    D'un autre côté la hargne - pour ne pas dire la haine - qui se manifeste chez ceux qui veulent interdire les pseudonymes (et qui se traduit par des mots insultants: prothèse, infamie (rien de moins), lâcheté, manque de courage... "A vaincre sans péril on triomphe sans gloire." Air connu.

    Il se trouve que si les paroles s'envolent, les écrits restent. Indéfiniment. Sur le net, il n'y a pas le droit à l'oubli. Et éventuellement pas le droit de changer d'opinion. Les commentaires peuvent fonctionner comme les fameuses fiches de police de sinistre mémoire.

    En fin de compte, c'est le message qui est important, et pas le messager. Votre volonté de connaître l'identité de qqn que vous ne connaissez de toute façon pas s'apparente bien à un travail de flicage, de contrôle, de mise en fiches de la pensée (il n'y a aucun moyen sur ces blogs d'effacer un ou plusieurs commentaires anciens). 1984 l'avait prévu, vous militez pour.

    Certaine personne sur ces blogs ne se fait pas faute d'aller piocher dans les archives pour dénigrer telle ou telle personne. Il convient de se protéger de l'hystérie et des insultes qui pourraient déborder sur la vie réelle.

    Vous ne publierez pas mon commentaire. Ca n'a aucune importance. Censure? J'en rigole. Je peux à tout moment publier ce commentaire sur un autre blog plus accueillant que le vôtre. Je prendrai acte de votre décision de non publication et je ne reviendrai plus sur votre blog, car il sera clair pour moi que vous refusez la discussion et la liberté d'expression. Donc aucun intérêt. Vos principes ne sont pas les miens, vos principes sont ceux qui conviendraient parfaitement à une dictature qui veut savoir ce que pense chacun de ses "objets", jusqu'au plus profond de leur conscience et le cas échéant... s'en servir.

    Au moins vous ne pourrez plus écrire que vous n'avez pas reçu d'arguments.
    A bon entendeur monsieur le donneur de leçon.

    Et mon nom est Johann et mon email est fonctionnel.

  • Imaginons...
    Imaginons que je sois un employé d'une banque arabe à Genève...
    Imaginons que je publie sur un blog le fait que l'imposteur était un pillard, un violeur, un assassin et un génocideur...
    Imaginons que je ne publie pas sous un pseudonyme...
    Imaginons que mon directeur lise le même blog où je n'ai écrit que la vérité historique telle que la rapporte les documents en notre possession...
    Que va faire le directeur islamiste...?

    Imaginons...
    Imaginons que je sois enseignant...
    Imaginons que je sois fonctionnaire nommé au dip...
    Imaginons que je publie un article dans Le Monde le 10 septembre 2002...
    Imaginons que cet article ne soit pas politiquement correct...
    Imaginons que ma cheffe de département lise cet article...
    Imaginons que je sois mis à pied immédiatement...
    Imaginons que j'obtienne ma réintégration par décision du tribunal administratif...
    Imaginons que l'exécutif n'en tienne aucun compte...
    Imaginons...

    Imaginons que nous vivions dans un pays où la liberté de pensée et la liberté d'expression sont protégées par la loi...

    Oui, il faut être sacrément naïf pour croire à cette dernière liberté ou à la protection de la loi.

    Il y a pire que la censure, l'autocensure. Mais cela plus d'un journaliste connaît. Pas besoin d'imagination farfelue. Le Canard Enchaîné en fournit des exemples chaque semaine. Pas très vigousses certains journalistes.

  • Tout comme Johann dans son commentaire destiné sur le siste de Cornu, Monsieur Cornu pardon.

    Bref, +1

  • Le site de Sami Aldeeb semble connaître le même problème qu'à fin octobre. Il a totalement disparu de la toile et son appel génère une boucle sans fin.

  • Un article intéressant à propos de l'anonymat sur les sites web:
    http://www.nytimes.com/2010/11/30/opinion/30zhuo.html?src=ISMR_AP_LO_MST_FB

Les commentaires sont fermés.