Migros 2: après la dette le bouchon!

m-way.jpgMigros se rachète... Enfin... Après la dette, le premier épicier de Suisse va vendre du bouchon. Non, il ne s'agit pas d'intégrer à l'intérieur des caisses les débits de boissons alcoolisées que le géant orange concède à la porte de ses "triple M" pour échapper un diktat de son géniteur Duttweiler. Le goût de bouchon est celui que pourrait générer la Think City.

La Think City, c'est une voiture estampillée verte, zéro CO2, une mini-voiture que Migros est allée chercher en Norvège. Une voiture électrique qui sera lancée en location à raison de 40 francs par jour cet automne à Zurich. Et seulement à Zurich dans un premier temps. "M-Way, un concept révolutionnaire" titre cette semaine en première page l'hebdomadaire M.

Migros s'engouffre à la fois dans le concept Mobility de la voiture à partager et s'ouvre un nouveau marché. Car autour de la Think City, c'est toute la chaîne des services que Migros veut investir: "Des courses d'essai, des assurances, des modèles de financement, des services, des aides en cas de panneainis que des accessoires et une plateforme internet intelligente feront partie de ce nouveau monde électromobile" indique le patron de M-Way. Un marché d'avenir dont Herbert Bolliger ne voit pas la rentabilité avant quelques années. Mais dans l'intervalle, Migros aura appris un nouveau métier sans doute pavé de bonnes intentions.

Des voitures electriques et des scooters aussi (à 5 francs par jour, 150 francs par mois), de quoi réconcilier le lobby voitures et le lobby piétons à Genève?

Le site de la Think City www.thinkev.com

Commentaires

  • >de quoi réconcilier le lobby voitures et le lobby piétons à Genève?

    Si vous pensez au côté Mobility/location, pourquoi pas oui, car celui qui loue une voiture n'en possède généralement pas lui-même (ou est en visite), or, si ce genre d'actions peut permettre à des habitants de lâcher leur bagnole, c'est plutôt bien.

    Cela dit, attention à l'effet rebond : une voiture électrique coûte peut-être moins cher au kilomètre et donne bonne conscience, donc on a tendance à rouler plus. Et donc à consommer plus d'énergie. Et surtout on ne résout pas le problème de l'espace occupé par la bagnole, d'où les bouchons, vous avez raison.

  • Bardonnex - Notre-Dame en véhicule électrique pour 40 balles, cela fait le sermon un peu cher mais quel soulagement pour l'âme du pécheur. Vite que Migros étende l'expérience au bout du lac.

  • Mouais... J'y crois pas trop. Faudrait diversifier les types de véhicules, car la petite citadine pour une clientèle qui n'a pas de voiture, je vois pas à quoi cela va lui servir. Et l'utilitaire version écolo, j'en connais pas. Les gens auront besoin d'une auto de location pour transporter plusieurs passagers ou objets. Ou pour se rendre à une destination mal desservie par les bus et trains, y'aura-t-il suffisament de possibilité de recharger les batteries? idem pour les voyages à l'étranger....

Les commentaires sont fermés.