Combien de communes genevoises faut-il fusionner pour que Genève ait la taille de Zurich?

canton de zurich et Genève ombre chinoise.pngAvenir Suisse, le réservoir à idées de quelques très grandes entreprises suisses publie régulièrement une brochure Avenir Aktuell+ - seulement en allemand malheureusement - qui s'attelle à briser quelques idées reçues et à montrer la Suisse ou le monde sous un angle inhabituel. Par exemple, le graphique ce-dessous (z sur lire la suite) montre l'histoire des trois grands mastodontes économiques actuels: l'Europe, les Etats-Unis et la Chine.

En page 6, elle recense les friches industrielles ou ferroviaires qui pourraient accueillir selon ses calculs quelque 100'000 logements. Le propos est illustré par les cartes de quelques communes en ombre chinoise, dont les ville de Genève et Zurich. Zurich 91km2, 387'000 m2 de friches, Genève 15,9 km2 299'000 m2 de friches.

Ce qui frappe c'est la petitesse de la Ville de Genève. Je me suis demandé combien de communes genevoise il faudrait fusionner pour que la commune de Genève (en rouge ci-dessus) atteigne la taille de la commune de Zurich (en noir à la même échelle). Je vous laisse calculer et vous livre la réponse d'ici dimanche soir.

avenir suisse chine europe usa.png

Commentaires

  • Toutes les communes et encore...

  • Il est évident que la fusion des communes constitue un des points essentiels pour entrer vraiment dans le 21ème siècle. De plus, ma commune, celle de Corsier
    n'a pas la taille critique requise, il en va de même avec notre voisine Anière. Ensemble, ce serait une population de près de 4000 âmes et si on incluait Hermance, on arriverait à 5000. Proche de la population de Collonge-Bellerive. Les vastes économies d'échelle qui en résulteraient permettront à la fois de réduire les impôts très sensiblement et d'offrir à la population des prestations dignes de communes riches. Sans parler de l'avantage d'avoir un Conseil Municipal doté de personnes bien plus compétentes que maintenant (difficultés pour trouver des candidats) et grâce à une taille requise, (frein à tous développements) il est possible d'espérer que nombre d'appels d'offre seront moins au bénéfice du "copinage légendaire" qui malheureusement sévit encore trop dans les petites communes.
    Enfin, un Exécutif qui serait invité à plus respecter les votes du CM contrairement à ce qui se fait aujourd'hui, permettrait de remettre un zeste de démocratie dans la gestion courante des affaires communales des petites communes.

    Philippe Jordan

  • Bien que de surface six fois inférieure à Zürich, Genève a donc presque autant de friches industrielles transformables en logements... CQFD: l'ensemble des lois, règlements, comportements et usages genevois aboutit à ce quasi-blocage.
    Et pour répondre à ta question, la surface du Canton étant 2,5 fois plus importante que celle de la commune de Zürich, une petite moitié du canton suffirait, rassemblant les principales communes urbaines.
    Mais la vraie question, c'est ne vaudrait-il pas mieux faire un unique canton-ville ou, comme le proposaient les radicaux candidats à la constituante, diviser le canton en 4 ou 5 grandes communes ?

Les commentaires sont fermés.