Stauffer fait le boeuf

grenouilleBoeuf4.JPGVous connaissez la fable de la fontaine La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. Ce matin la grenouille Eric Stauffer nous annonce dans son blog une opa, une offre publique d'achat sur l'UDC. Déjà qu'il n'a pas de thune, le maestro d'Onex prétend que que l'UDC peut être achetée.

Il oublie, comme les libéraux radicaux d'ailleurs, que la proportionnelle qui régit la plupart des élections en Suisse fait mentir l'arithmétique politique: un plus un égale rarement deux. En clair la fusion UDC MCG avant les élections n'auraient certainement pas donné 26 députés à cet OPNI - objet politique non identifié que serait un parti UDCG (Union démocratique des citoyens genevois).

Stauffer oublie une autre chose encore.

C'est que son fond de commerce, la frontalierphobie qui dérape parfois en francophobie est, sur les bords de la Limmat, largement la tasse de thé de l'UDC. Le parti de Blocher - que Décaillet interroge ce soir en différé à Léman bleu - ne rate pas une occasion de chauffer le prétendu sentiment anti-allemend des Suisses alémaniques. Il ne manque pas de bois par les temps qui courent.

Pour mémoire, la Suisse compte aujourd'hui deux fois moins d'Allemand par habitant qu'il y a un siècle.  Pour mémoire encore, le président de la Deutsche Bank est Le suisse Joseph Ackermann. Et le Suisse Roger de Weck fut un temps rédacteur en chef de Die Welt. Pas mal pour un petit pays de 7 millions d'habitants, douze fois moins que l'Allemagne! Sans compter que les banques suisses sont le coffre-fort des riches Allemands...

Mais c'est ainsi: les phobies, avec les femmes et les thunes, font marcher le monde. Ce matin la radio de service public, La première, a cru devoir en remettre une couche en tendant largement le micro à un obscur Allemand devenu Suisse par mariage, qui attend du Conseil fédéral un langage ferme - à la mode casque à pointe sans doute - pour défendre le secret bancaire. "C'est si bon d'être riche!" a-t-il dit sur le coup de 7h30. Pas un mot ou si peu pour dénoncer cette loi suisse qui ferme pudiquement les yeux sur l'évasion fiscale.

En fait ce qui va arriver si Stauffer parvient à ses fins et mange l'UDC genevoise, c'est la disparition du MCG. Et l'UDC suisse trouvera un leader genevois qui lui manque cruellement. Reste à savoir si les UDC qui comptent, ceux de Zurich, seront capables de cadrer le tribune du bout du Genfersee.

sondage mcg-udc.png[ajout du 5 février] On lira ici l'article que la Tribune consacre à l'événement. Quant au sondage de la Tribune, voilà ce qu'il donne. Une participation modeste et un gros pourcentage d'indifférence. [cliquez sur l'image pour l'agrandir]

PS: Merci aux internautes qui ont publiés un commentateur. Intéressants dans l'ensemble, même si je m'interroge toujours pourquoi vous restez caché derrière le masque de l'anonymat.

 

 

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

Une grenouille vit un boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant: "Regardez bien, ma soeur;
Est-ce assez? dites-moi: n'y suis-je point encore?
Nenni- M'y voici donc? -Point du tout. M'y voilà?
-Vous n'en approchez point."La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs ,
Tout prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Commentaires

  • Le plus important problème de M. Stauffer est d'être à la fois la locomotive et le pire adversaire de son parti. Il le reconnaît lui-même publiquement, ce n'est donc pas un scoop.

    Quant au parallèle avec la fable je me bornerai à constater que certes la grenouille a atteint la taille du boeuf, le problème est que, désormais, elle raisonne comme lui!

    Comme il n'a pas la langue dans sa poche, il ne sait plus la tourner dans sa bouche avant de parler et il tient des propos à la vinaigrette, comme on le fait dans les brasseries pharisiennes!

  • Attention M. Jean de la Fontaine. Certaines de vos fables ne collent pas ou plus à la réalité comme "La cigale et la fourmi". Françoise Sagan s'était chargée de l'adapter pour notre époque.

    La Fourmi ayant stocké tout l'hiver
    Se trouva fort encombrée
    Quand le soleil fut venu:
    Qui lui prendrait ses morceaux
    De mouches ou de vermisseaux?
    Elle tenta de démarcher
    Chez la Cigale sa voisine,
    La poussant à acheter
    Quelques grains pour subsister
    Jusqu'à la saison prochaine.
    «Vous me paierez, lui dit-elle,
    Après tout, foi d'animal,
    Intérêt et principal. »
    La Cigale n'est pas gourmande:
    C'est là son moindre défaut.
    « Que faisiez-vous au temps froid?
    Dit-elle à cette amasseuse.
    Nuit et jour à tout venant
    Je stockais, ne vous déplaise.
    Vous stockiez? j'en suis fort aise:
    Eh bien soldez maintenant. »

  • Ben moi, je lui souhaite un bon appétit.C'est un grand comique ce gars là, il devrait se produire plus souvent pour nous faire rire.En définitive,je l'aime bien.Il y a eu la bête du Gévaudan qui faisait peur et maintenant il y a celle de la Romandie qui nous fait marrer....Bravo Eric, ne lâche pas la rampe, t'es le meilleur du monde.....

  • Politiquement, pas de problème. Mais stratégiquement, il ne faudrait qu'une telle alliance électorale profite à ceux qui n'en ont pas voulu, publiquement, durant les élections cantonales pour des raisons toutes personnelles, de peur qu'on leu fasse de l'ombre. Blocher devrait y prendre garde : que les fossoyeurs de l'UDC-GE disparaissent. Du balai aux opportunistes et laissons la place à ceux qui veulent travailler!

  • Je croyais le MCG... ni de gauche ni de droite.

    Et M. Stauffer veut "bouffer" l'extreme droite genevoise maintenant ? Ils se sont enfin décider à montrer leur "vraie couleur" et à l'assumer ?

  • Vraiment Mr Clown Stauffer fait la part belle aux journalistes. Il y saute à pieds joints avec ces grosses godasses bien crotées.
    Les médias adorant se foutre de lui (avec tout le plus grand sérieux du monde bien entendu) vont se régaler et nous aussi que l'on l'aime ou non.


    Et oui Mr Stauffer,la bêtise insiste toujours....

  • MDR ! On aura tout vu, ou presque !

    Il nous avait déjà parlé d'un mariage avec l'UDC cet été..puis rien, il nous avait promis une manifestation d'envergure et une grève pour défendre les taxis il y a quelques semaines...puis rien, il nous avait promis plein de sections mcg dans tout Genève...puis pas grand chose pour ne pas dire quasi rien, il nous promet un mcr...cela reste à voir !

    Beaucoup de bruit pour rien, comme d'habitude :-) Ses élucubrations disparaissent aussi vite qu'elles naissent (dans son imagination)

    A quand sa promesse de devenir le Maître du Monde (dixit J. Cameron) ???

  • Personnellement, je trouve que c'est la chose la plus intelligente que l'UDC nationale puisse faire. Il est évident que Stauffer a un grand charisme, malgré peut-être ses défauts. Et c'est un type intelligent qui a eu des hauts et des bas, comme ça peut arriver à tout le monde.

    Pourquoi ne réussirait-il pas à rebondir? C'est ce qu'on lui souhaite.

    Apparemment la haute direction de l'UDC suisse a compris que l'UDC du bout du lac avait simplement bénéficié d'un "effet Blocher" et manquait d'un vrai leadership local. La vague Blocher a permis à ce parti, qui ne décollait pas, d'avoir des élus qui ont obtenu, en quelque sorte, leur siège dans un cornet surprise. Cela n'enlève rien, d'ailleurs, à leurs grandes qualités. Car il y a des gens de grande qualité dans l'UDC Genève.

    Seulement voilà, ça ne suffit pas de bénéficier de la vague Blocher, si on n'a pas de leader à charisme. Et d'avoir seulement du charisme, comme Stauffer, ça ne suffit pas non plus, si on n'a pas l'appui d'un parti national. Donc ce qu'il faut c'est de mettre le tigre Stauffer dans le moteur UDC. Et alors ce sera une Formule 1 qui gagnera les courses.

    M'est avis que M. Blocher a compris ça et il s'est dit que c'était une excellente occasion de faire un petit coup de balai à Genève,comme aux Grisons, pour avoir dans ce canton aussi un parti incarnant vraiment et sans restrictions le puissant courant de la droite populaire qui a le vent en poupe.

    D'ailleurs cette droite populaire est une tradition genevoise à peu près depuis le moyen âge. Il y a 25 ans c'était Vigilance qui l'incarnait cette tradition. L'UDC avait absorbé ce courant Vigilance, mais faute de chef, ça n'a pas duré.

    Si le MCG fait une OPA amicale sur la filiale genevoise de la grande maison UDC, avec l'aval de la maison mère, tous les bons éléments de l'UDC genevoise actuelle auront intérêt à se rallier de bonne grâce au leadership de Stauffer.

    Au besoin, la section UDC genevoise si elle trop réticente sera exclue comme l'a été la section grisonne, pour le plus grand bien du parti. Si l'équipe actuelle de l'UDC Genève ne s'aligne pas sur la ligne nationale, elle n'aura plus aucun avenir, sauf peut-être de rejoindre le bateau PBD, lequel est déjà naufragé avant même d'avoir été mis à l'eau. Cette UDC genevoise filait du mauvais coton à cause d'une ligne politique floue (comme aux Grisons du temps de Widmer-Schlupf, et en Thurgovie actuellement avec le gros Spuhler, à ne pas confondre avec le sympathique grognard MCG des Pâquis.)

    Là ou l'UDC représente la droite populaire, elle gagne. Quand elle a une ligne floue, elle perd. La conclusion est facile à tirer. On discerne très bien maintenant la stratégie de l'UDC: un parti ayant un profil clair, bien à droite, s'adressant à l'électorat populaire. Ce n'est qu'ainsi que l'on peut atteindre une majorité.

    M. Stauffer, je ne vous connais pas. Mais je vous félicite de tout coeur pour ce joli coup. Vous avez peut-être trouvé votre patron, qui vous aidera à réaliser votre potentiel. C'est M. Blocher, un homme politique d'un autre calibre que le très sympathique Letellier, qui était un peu encombrant et qui hélas est décédé récemment de manière subite.

    Vive l'UDC-MCG fusionnées, ou apparentées, pour ratisser large avec l'UDC nationale et gagner les élections fédérales de 2011 par un raz de marée. Ce raz de marée est possible si on unit les forces!

    Meilleurs voeux à M. Stauffer! Et j'espère que les Eric Leyvraz, Yves Nidegger, Didier Schweizer, Philippe Guénat, Gilbert Catelain, Patrick Hulliger, Stéphane Valente, Catherine Buchet-Harder, Michel Amaudruz, et tous ces excellents élus UDC comprendront ou est la voie porteuse d'avenir et de succès électoral pour tous. J'espère que tous ils vont accepter d'unir leurs forces loyalement avec le MCG pour la victoire commune en 2011!

    C'est ça l'espoir pour l'UDC, pour Genève et pour la Suisse!

    Un Suisse patriote et eurosceptique.

  • C'est super rigolo ! Les deux vont couler d'un coup d'un seul !
    Et Stauffer-de-lance va pouvoir grenouiller, comme à son habitude, mais dans son élément cette fois-ci.
    Et splatchglouglouhoups ! Comme feu "Vigilance" si chers aux vieux fachos.

  • "Pour mémoire encore, le président de la Deutsche Bank est Le suisse Joseph Ackermann. Et le Suisse Roger de Weck fut un temps rédacteur en chef de Die Welt."

    Ca nous fait vraiment une belle jambe :o)

  • @"Bravo Stauffer! Vive la fusion UDC-MCG"

    Comme vous devez être déçu(e) !

    Et maintenant, second appel du pied et la barre à gauche (toute), dans le genre parti du travail....on n'a pas fini d'en voir durant 2010 (et jusqu'aux élections 2011) !

    A quand une invitation aux personnages de Disney ?? Pff, on n'est plus à ça prêt :-)

Les commentaires sont fermés.