La Suisse un pays d'extrême droite? Lisez les commentaires dans la presse étrangère!

figaro minarets.jpgtsr minaret.jpgLa première émission commune TSR-RSR a eu droit à un baptême de choc (de civilisation). Le vote des Suisses contre les minarets est le fait du jour - un dimanche noir selon la journaliste Judith Mayencourt. Sans doute pas tout à fait. Je ne partage pas non plus l'avis d'Olivier Tornay qui conclut l'émission, sur le coup de 18h15, en prévoyant une lourde tâche pour notre diplomatie pour redresser l'image d'une Suisse d'extrême droite. Vraiment?

Certes les pays arabes manifestent leur indignation. Il faut bien admettre que les leçons de droit-de-l'hommisme à la plus vieille démocratie du monde de ces régimes autocrates - voire carrément dictatoriaux - résonnent un peu faux.

Dans son excellent blog La presse internationale, David Laufer cite les commentaires postés par les internautes sur le site web du journal anglais The Independent et du Figaro de Paris qui ouvre son site sur cette info [cliquer sur l'image pour l'agrandir]: de l'Helvétolâtrie. Jugez-en!

"La Suisse, seule démocratie dans le monde ; la Suisse, seule à se lever contre la barbarie ; la Suisse, modèle de liberté ; vive la Suisse,...

... vive les Suisses ; si nous, en Angleterre, avions les mêmes droits que les Suisses, jamais les mosquées n’auraient pu voir le jour en telle quantité ; jamais les attentats de 2005 n’eurent été possibles, etc. Même ton dans le Figaro, où les quelques commentaires épouvantés par cet énorme écrasement populaire d’une minorité sont noyés dans des hurlements de bonheur. De bonheur décomplexé." écrit David Laufer qui s'interroge sur cette honte qui frappe nombre de personnes qui n'osent pas dire leur vraie opinion lorsqu'elles sont interrogées par les sondeurs d'opinion.

Certes, la peur du terrorisme, le fanatisme a guidé le vote des Suisses. L'incompréhension aussi. Les réactions à l'emporte-pièce de mes concitoyens m'alarment. Elles font le lit du fascisme. Peut-on le leur reprocher? Je viens de lire une enquête dans Books, qui en effet montre que tant que les musulmans auront une lecture littérale de Coran, le dialogue restera difficile.

L'incompréhension, elle est aussi le fait des forces politiques de ce pays, doublée d'une incapacité pédagogique de convaincre les Suisses de voter "dans le bon sens". Les médias (et les sondeurs) sont aussi pris dans la tourmente pour ne pas avoir perçu l'issue de ce vote et n'avoir pas su se faire l'écho de cette population inquiète, qui a cru pouvoir donner une leçon de démocratie au monde musulman.

N'en demeure pas moins que le vote de ce dimanche est une tche sur le drapeau national. Une tache pas plus grande ni plus grave que celles qui il y a peu concernaient le culte catholique (interdiction de la congrégation des jésuites et demande d'autorisation pour ériger un nouveau diocèse).

Faut-il pour autant relancer une initiative pour voter à nouveau sur le sujet comme le propose déjà un groupe créé sur Facebook? C'est sans doute prématuré. Les catholiques ont attendu presque un siècle pour recouvrer leurs droits. Et encore, je doute que la création d'un évêché à Genève passe comme une lettre à la poste.

Le vote des Suisses peut être salutaire. Il doit interpeller l'islam et ses docteurs de la loi, au premier chef, ainsi que les nomenclaturas qui se servent du fondamentalisme religieux et excitent les fous d'Allah pour conforter leur pouvoir conservateur.

Le vote des femmes a sans doute pesé très lourd ce dimanche. Les analyses fines du scrutin le diront bientôt. Elles sont sensibles à juste titre à l'inégalité de traitement - c'est un euphémisme - dont leurs consoeurs musulmanes sont les victimes - en droit et en fait - dans les pays soumis directement ou indirectement à la charia.

 

 

Commentaires

  • Qui mieux que vous, jornalistes suisses, pouvez expliquer à vos confrères de la pressse internationale, la démocratie suisse.

    Pour une fois que vous avez un sujet des plus intéressants, non pas accrocheurs comme vous les aimez pour alimenter la presse, ou pour entretenir une polémique vaine et stérile, saissisez la balle au bond.

    Défendez une des plus anciennes démocraties, voilà un sujet porteur.

  • Le Conseil fédéral, le Parlement, les Églises et la Commission fédérale contre le racisme ont construit leur position autour d'un mensonge qu'ils doivent maintenant expliquer. Ils ont prétendu que l'interdiction des minarets viole la liberté religieuse et le principe de l'égalité. Or ce n'est qu'un mensonge qui met dans l'embarras ceux qui l'ont émis:

    - Les musulmans n'ont pas besoin de minaret pour pratiquer leur religion, et bien que majoritairement étrangers ils bénéficient de toute liberté de culte en Suisse.. contrairement à ce qui se passe dans certains pays musulmans qui violent la liberté de culte des non-musulmans.

    - Le principe d'égalité est respecté. Si quelqu'un ne veut pas avoir de clochers, il peut toujours lancer une autre initiative pour interdire la construction de nouveaux clochers... et le peuple décidera en toute liberté comme il l'a fait contre les minarets.

    Il faut maintenant que ceux qui ont lutté contre l'initiative reconnaissent leur mensonge et fassent mia culpa... au lieu de continuer à nous casser les oreilles avec des arguments fallacieux.

  • vous propose un concours, le plus beau minaret
    viole la constitution et, construit un beau minaret pour remplacer le jet d'eau de Genève à Genève-secondLife

  • Il n'y a pas besoin d'aller voir sur les blogs étrangers, il suffit de lire les blogs de la tdg pour voir ce que pensent les étrangers. Ils nous envient dans leur grande majorité notre démocratie directe. Cf. le dernier référendum organisé en France.

  • Il est sage d'écouter les arguments de Sami Aldeep. La Suisse traditionaliste ? Bien sûr et certains vont la taxer rétrograde, spécialement de ce côté du Röstigraben, qui s'est ouvert une nouvelle fois. Ce qui m'étonne c'est que les menaces n'ont pas intimidé les Suisses-Allemands !

  • Depuis quand les commentaires de la presse reflètent la réalité?
    Pour ma part je m'en moque!

    Souvenez vous de la fierté de Calmy, de Leutard, et des commentaires de la presse, en janvier dernier, avant et après la votation sur les bilatérales.

    Tout ce petit monde change d'avis et reconnaît le plus discrètement possible aujourd'hui, qu'il se serait, peutêtre trompé!
    On se pince donc!!!

    Il est très intéressant de reprendre les journaux et les hebdos des mois après leurs publications. On est surpris de voir que rien ou presque n'avait été prévu, et que les projections sont très majoritairement fausses!

    Je vous apprendrais peutêtre que les caricatures islamiques étaient parus dans un journal égyptien des mois avant le scandale, sans faire la moindre vagues!

    Les moutons sont partout, ils ont toutes les couleurs et sont de toutes les grandeurs!

    Aujourd'hui l'isalm est sûr d'être LA religion, elle se trompe voilà tout!
    Mais elle veut nous interdire de le dire!
    Relisez sur le net, sous "Le paradis islamique" la vision que l'on se fait du paradis, c'est édifiant!

  • Tache. Tâche, c'est autre chose.

  • Au JT de ce soir, les jeunes filles musulmanes interrogées étaient toutes voilées comme des nonnes. Et les esprits innocents ne comprennent soi-disant pas le rapport entre les minarets et la femme emburqée de la tristement célèbre affiche...

    Est-il normal que des jeunes filles suisses, au XXIème siècle, aient ENVIE de ressembler à des bigotes? On ne me fera pas croire qu'elle choisissent volontairement de renoncer à se maquiller, à être jolies et séduisantes.

  • N'en demeure pas moins que le vote de ce dimanche est une tâche sur le drapeau national. Une tâche pas plus grande ni plus grave que celles qui il y a peu concernaient le culte catholique (interdiction de la congrégation des jésuites et demande d'autorisation pour ériger un nouveau diocèse).

    Et bien non mon cher Mabut ce n'est pas la même chose. Les jésuites avaient inspiré la fronde des cantons catholiques en les convainquant de s'allier à l'étranger (Sonderbund. ils ont été dûment châtiés comme il se devait. A ma connaissance les Musulmans suisses sont des citoyens loyaux. eux!

  • N'en demeure pas moins que le vote de ce dimanche est une tâche sur le drapeau national. Une tâche pas plus grande ni plus grave que celles qui il y a peu concernaient le culte catholique (interdiction de la congrégation des jésuites et demande d'autorisation pour ériger un nouveau diocèse).

    Et bien non mon cher Mabut ce n'est pas la même chose. Les jésuites avaient inspiré la fronde des cantons catholiques en les convainquant de s'allier à l'étranger (Sonderbund. ils ont été dûment châtiés comme il se devait. A ma connaissance les Musulmans suisses sont des citoyens loyaux. eux!

  • Heu ... ne (re)parlons pas de tâches sur le drapeau suisse, cela nous rappellerait tant de (?) choses ...

  • Eh bien oui, le vote des femmes a compté ce dimanche, comme dirait Mireille Valette, il ne s'agit pas d'islamophobie mais de légitime défiance.
    http://leblogdezebulon.blog.tdg.ch

  • @Sami Aldeeb,

    Quelle victoire pour chrétien-arabe comme vous ? enfin plutôt un chrétien-arabe extrémiste comme vous l'ête, retournez dans votre Liban natal et battez-vous pour votre pays au lieu de venir tel un lâche vous en prendre à des membres d'une communauté croyante dans un pays qui ne vous a rien fait.
    Tout ce que l'on risque de prendre en retour face à cette démonstration populiste, c'est de la mer.., et Sami Aldeeb, arabe-chrétien, lâche qui à quitté son pays, vient venger ses idéologies de croisé dans une démocratie désormais plus laïque.
    Quelle victoire de perdant, de petit peuple qui se venge sur des morceaux de pierres, qui a perdu ses religions traditionnelle et qui a peur d'autres religions dont les membres sont restés fidèles.
    Ne croyez pas helvètes que ce n'est pas encore un coup de l'ubs, tout le ponion ayant permis de mettre en place ce parti de populiste vient de personnes comme ospel et sa clique de blanchisseur de billets ensanglantés.
    Une fois de plus, le peuple suisse est victime de cette clique de mafieux responsables de toutes les injustices de cette pauvre planète, autant au niveau humains et fasciste qu'au niveau écologique, l'argent des bateaux retrouvés au large des côtes italiennes et bel et bien dans des banques suisses ! bravo de pouvoir être si lâche et si petit !

  • Caro écrit:
    Excusez-moi, je suis du Québec donc pas au courant de la politique suisse : pourriez-vous donner sur votre site des références sur les propos antisémites qu'aurait tenus O. Freysinger auparavant?

    Merci
    C.

    .... répond:
    Bonjour Caro,

    Les Canadiens ne connaissent pas Oskar, que Dieu, Allah en l'occurence, les en préserve.

    Il est membre d'un parti nommé l'UDC, Union Démocratique du Centre, qui à l'origine regroupait des membres issus de l'agriculture et de l'artisanat. De centriste, ce parti, malgré ses dénégations, a viré à l'extrême-droite populiste.

    Il a repris à son compte l'exploitation des vieilles peurs de l'étranger et plus particulièrement de l'étranger musulman, discours qui avaient quelques temps épargnés le pays après la disparition de James Schwarzenbach de sinistre mémoire.

    La recette est simple, prendre des faits anectodiques et les présenter comme une généralité. Selon lui, derrière chaque Musulman, il y a un terroriste en puissance, l'Islam veut conquérir la Suisse et y imposer la Charia, les étrangers ne viennent en Suisse que pour abuser de son système social et y vendre de la drogue, etc...

    Il ramène à lui tous les frustrés, les haineux, les réduits du bulbe, les paumés de l'idéologie.

    Je ne l'ai jamais entendu profèrer des propos antisémites, se garde bien de fréquenter les millieux néonazis dont il a pourtant le soutien inconditionnel.

    Pourtant, sa haine touche bel et bien les juifs par amalgame, puisque pour Freysinger, être d'une autre confession que chrétienne est d'office une tare dangereuse aux volontés prosélytes.

    Triste, le niveau du peuple suisse qui se laisse abuser par des contre-vérités, des discours simplistes et réducteurs. Dans notre pays, l'égoïsme et le repli sur soi accompagne la dégradation des conditions sociales, le malaise général qui a pour conséquence qu'une partie toujours plus grande (certains chercheurs parle de 30% de la population) vit sous médication pour supporter une administration tentaculaire, des conditions de travail devenues insupportables.

    Nul besoin pour Freyshitler d'être antisémite en particulier dans une réthorique qui exclu l'ensemble de ceux qui sont différents.

    Je fume du thé, je reste éveillé, le cauchemar continue

    Ecrit par : Oussama Babeuf | 02.12.2009

    moi je répond:
    *Oussama Babeuf, vous un pseudo-terroriste, caché sous une peau de vache ! Je ne suis pas UDC ni Freysinger, mais vos propos, indignes de vous, risquent de salir la Suisse toute entière, jusqu'au Canada ! Je me permettrai de transférer votre commentaire sur le blog de M. Mabut. A lui de juger si on peut tolérer de telles exagérations ! Qu'il soit de droite ne vous permet pas de le traiter de Freyshitler. C'est vrai qu'il prend pour ma part des positions trop extrêmes, corrigeant ainsi les moutons-suiveurs de la gauche !
    Bien à vous Bruno Mathis

    Carlo, renseignez-vous à plusieurs sources avant d'écrire des sottises !

    Ecrit par : Etoile de Neige | 02.12.2009

    M. Jean-François Mabut, je vous laisse juge !!!

  • Il a des suisses qui ont votés contre les minarets sans savoir ce qu'est un minaret, voilà la conclusion que je peux faire de cette histoire !
    Quand à oscar, il s'est fait magistralement éclater le museau par ses opposants dans infrarouge, il n'a aucun discours, si ce n'est de répéter les mêmes poncifs crasses.
    La mentalité de ce pays ne s'améliore pas et c'est la volonté des banquiers, garder ce peuple dans la médiocrité la plus totale.
    Les grande partie des Suisses ne sont pas méchants, ils sont simplement pour la plus part, médiocres et fier de leur ignorance et leur manque de culture.
    Censure, auto-censure, tabous inconsidérés, petitesse et étroitesse du langage, réconfort dans la fermeture, tout ce qu'il faut pour faire le décor autour des coffres forts, voilà, c'est un peuple devenu des figurants pour banques biens brossées, la Suisse est devenue une "grande" maquette de playmobiles, avec une presse atone, des politiciens noyés dans le consensus mou et dégoulinant d'obséquiosité, tout l'opposé des ses symboles, Guillame Tel, le Major Davel, Durenmatt et autres personnages exceptionnels en contraste total avec un magma de nains !

  • Corto, quel prix allez-vous bientôt recevoir? Dites-le nous, Le Prix Nobel de la Paix, en recherches scientifiques, en médecine, en économie...

    Enfin que la SUISSE soit fière de l'un des leurs! et que son rayonnement (le vôtre corto) a des retombées sur notre pays.

  • Honneur à la Suisse, pays courageux et en tête de la résistance à ces hordes musulmanes. Courage!

  • Spartacus, la Suisse va le prendre profond, pays courageux, accueillir tous les dictateurs sanguinaires avec des tapis rouge et courir après leurs victimes venues se réfugier, si vous y voyez du courage, faites en la démonstration ! sans insultes et en débattant avec circonstance !

Les commentaires sont fermés.