Les Anges ou les Nippons, quel modèle pour les Genevois?

air comme respirer.png8h40 ce matin. Il pleut. La buée embrume mon pare-brise. RSR la Première consacre une émission spéciale à la grippe A. Moi, c'est le bouchon sur l'A1 qui me préoccupe.

De la douane de Perly au tunnel de Bernex et peut-être bien jusqu'à l'aéroport. Et dans l'autre sens? La panneau "queue" est allumé en direction du contournement de Plan-les-Ouates. Que faire traverser ce village bientôt ville décousue? Me risquer tout de même dans la bretelle autoroutière Perly-Jonction? Rentrer chez moi?

J'opte pour la seconde solution. La circulation est dense, mais ça roule jusqu'à l'Etoile. Longue attente ensuite à l'exutoire de la route des Jeunes Les voitures s'encolonnent. Ne pas laisser le moindre espace entre les autos au risque de se faire chiper une place, comme cela vient de m'arriver. Une nana dans une Yaris vert bouteille a remonté la nouvelle piste réservé au bus D et, hop, s'insère dans la colonne...

J'imagine l'ambiance dans les tunnels genevois. Les moteurs de milliers de voitures tournent au ralenti. L'antibuée fonctionne. Il pleut. Le thermomètre marque 8 degrés. Quel est l'état de l'air que respirent les automobilistes? Va-t-on fermer les tunnels?

Prenez les TPG me dit une petite voix! Merci, ils sont aussi dans les bouchons. Tout le monde avance au pas. Sauf les motos qui se faufilent.

Et les vélos? Remisés, les vélos! Il pleut. Les feuilles mortes jonchent le macadam. La route est une véritable patinoire. Je suis tout de même arrivé à bon port.

Et le CEVA? Combien de voitures disparaîtront des voiries genevoises quand il sera construit? Les partisans qui usent de tous les arguments les plus démagogiques (y compris les projets immobiliers donc la nouvelle comédie que sa construction permettra d'ouvrir) n'en parlent jamais. Le savent-il au moins?

Fin de l'histoire.

Non. Je tombe sur le blog de Philippe Souaille. Toujours intéressant le blog de la "Mondialisation humaniste". Philippe Souaille est passé récemment pas Tokyo et Los Angeles. Deux modèles d'urbanisme totalement à l'opposé. Genève se situe-t-elle entre les deux? A condition d'y construire quelques gratte-ciels, dit le publiciste.

Je retiens ces propos en particulier:

"Je viens de passer quelques jours à Los Angeles et Tokyo, les deux antithèses de l'horizontalité et de la verticalité. En dépit de ses excès, genre 3 ou 4 autoroutes superposées atteignant le 9e étage des immeubles, Tokyo, son métro et ses rues grouillantes de piétons en bonne santé parait bien plus moderne que la Cité des Anges, infiniment étalée sur un ou deux étages, se mourrant d'apoplexie sous ses voitures aux conducteurs gavés de hamburgers et de sucres rapides.

D'un autre côté dans la Tokyo dopée au gingembre, si propre et si organisée, tellement civile et civique, le taux de suicide atteint des proportions inégalées...

Nous avons la chance de pouvoir conjuguer les deux, toutes proportions gardées: les zones villas familiales et le centre ville animé. Avec en prime un hypercentre historique qui mérite d'être conservé. Mais la création de nouveaux quartiers urbains es devenu une nécessité. A la Praille et ailleurs, ils devront être bâtis en hauteur, et suffisamment irrigués par les transports publics pour assurer l'avenir.

Philippe Souaille est un fervent partisan du CEVA ce que je ne suis pas. Mais sur les tours et la densité urbaine, nous sommes d'accord. Je mettrais juste un bémol. Restons modestes! Cessons de comparer Genève aux mégalopoles du monde. Notre ville n'est pas plus grande qu'un ou deux arrondissements de Paris. Et le grand Genève apparaît bien riquiqui par rapport au grand Pari(s).

Sans lézarder la ville de toboggans routiers, quelques nouvelles routes s'imposnt à Genève comme un tunnel sous Saint-Jean à partir de l'autoroute des jeunes, recouvertes de parkings de la pace de l'Etoile à la Jonction et bordées de trams.

 

PS: Cliquez sur l'image ci-dessus pour l'agrandir elle annonce un film suivi d'un débat  "Air comme Respirer" lundi prochain à 20h à l'aula du collège Calvin (Frank-Martin)

 

grand pari(s) avec porjet agglo texte.png

Commentaires

  • donc...si on résume bien votre note : "JFM est CONTRE le CEVA, mais POUR le PAV"!!!!

    c'est sûr que du coté de Bardonnex et ses vignes...ii ne risque pas de voir construire des cages à poules façon le PAV...alors dans ces conditions, "on peut bien bétonner le la Ville de Genève...tant que ma colline de Bardonnex reste inchangée"...C'est bien ça JFM...???????

  • Avec CEVA le PAV sera relié par deux gares, Lancy/Pont-Rouge et Carouge/Bachet, elles-mêmes reliées parfaitement au tram. On pourra rejoindre le PAV, futur gros pourvoyeur d'emplois et de logements, depuis Eaux-Vives/Chêne-Bourg/Annemasse/France voisine (Annecy-Evian-St-Gervais), ainsi que par Cornavin-La Côte et à terme depuis l'aéroport ou Bellegarde.

    Difficile de mieux connecter ce quartier... avec une infrastructure dont le chantier peut commencer l'année prochaine!
    C'est pourquoi: OUI au CEVA le 29 novembre!

  • Toutes les promesses mirobolantes des pro-CEVA sont hallucinantes :

    1° Actuellement entre Coppet et Lancy/Pont-Rouge :
    - 2 trains par heure ;
    - presque tout le monde descend à Cornavin ;
    - presque personne n'utilise la gare de Sécheron.

    2° Actuellement entre La Plaine et Cornavin :
    - 1 train par heure, un 2ème aux heures de pointe ;
    - la gare de Cointrin est peu utilisée.

    3° Actuellement sur les lignes TPG :
    - une fréquence optimale de 6 passages par heure ;
    - des véhicules surchargés au centre-ville ;
    - des retards qui s'aggravent après chaque arrêt.

    4° Que de promesses pour le CEVA :
    - 1 train toutes les 10 minutes !
    - des correspondances qui n'existent que sur le papier ;
    - des gares qui ne correspondent à aucune demande.

    5° Une désinformation systématique :
    - Le devis détaillé rappelé par le Conseil d'Etat n'est disponible sur aucun des sites pro-CEVA.
    - Les coûts mentionnés dans ce devis sont systématiquement minorés ;
    - Un descriptif très lacunaire ne permet pas de vérifier si oui ou non telle promesse est incluse dans ces coûts ;
    - La capacité utile de cette liaison n'est mentionnée nulle part,
    sauf sur le site d'Alp-Rail qui promet 80'000 véhicules en moins sur nos routes grâce au CEVA !

  • @genevois rien...(j'te l'fais pas dire!!)

    le seul problème, c'est que vous avancez sans aucune promesse, rien de concrêts...juste de l'immobilisme, jusqu'à l'asphyxie de notre canton...plus de bagnoles, de bétons, de people...mais pas d'infrastuctures performantes pour les recevoir, les diriger et les transporter vers un urbanisme harmonieux et prometteur...prometteur en emploi, en logements et en qualité de vie...ces zones de mobilité douce aménagées pour le plus grand bonheur des piétons, cyclistes et autres sportifs du dimanche...sans parler des touristes...
    Nous au moins, on a le mérite de proposer un espoir concret pour améliorer notre quotidien à Genève... Face à cela, vous répondez par la démagogie et le déni ...aucun argument...les "uns" parle d'aspirateur à racaille, quand les autres réfutent les chiffres des retombées du CEVA dans notre quotidien...il faudrait maintenant que l'on vous fournisse le nombre de véhicules en moins sur nos routes !¨?'..complètement absurde...car il est tout à fait impossible de prévoir totalement le comportement des usagers...l'exemple du M2 est là pour nous le rappeler...une telle réussite pour la ville de Lausanne qu'en cette première année d'exploitation, le nombre d'utilisateurs correspond à plus du double de toutes les estimations les plus généreuses faites avant la mise en circulation du M2...!!!

    Alors pour le CEVA, il en sera de même...les genevois ne sont pas plus bêtes et moins écologiques que les vaudois...à part peut-être quelques petits groupements poujadistes et réfractaires à toute évolution positive...mais ces "irréductibles", sont bien isolés et n'ont aucun contre.-argument...ils ne savent que critiquer les coûts, les tracés et les aménagements du CEVA..qu'ils nous proposent un dossier sérieux avec animation et tuttiquanti...et après on verra....
    mais c'est pas avec leurs cris d'orfraies qu'ils vont rameuter la troupe !!¨¨¨:o)

    vraiment il faut voter OUI au CEVA et NON au PAV...!!

  • L'autre jour, j'ai demandé à une collègue qui habite Gaillard et qui se plaignait des bouchons sur la route de Chêne si elle prendrait le CEVA, une fois qu'il sera(it) construit. Elle m'a regardée comme si je venais de lui parler en chinois et s'est écrié "Oh! non!", sur le ton de "ça va pas, la tête?"

    Après quoi elle a rajouté: "oui, bon, s'il s'arrêtait devant mon lieu de travail, peut-être, mais s'il faut de toutes façons changer à Cornavin, ça ne vaut pas la peine!"

    Il vaudrait peut-être la peine de faire un sondage auprès des automobilistes, plaques suisses et françaises, s'ils prendront le CEVA, une fois qu'il sera(it) construit. Ca permettrait de trancher entre pro et contre...

  • À en croire ses partisans, le CEVA fournirait des emplois, construirait des logements, guérirait des écrouelles et rétablirait la sécurité à Genève.

    Il faut vraiment avoir la foi...

  • @Pierre Loriol
    1000 logements sont directement dépendants de la réalisation du CEVA: plusieurs centaines à Chêne-Bourg et aux Eaux-Vives ainsi qu'à La Praille. Ces terrains appartiennent aux CFF et leur valorisation va avec la réalisation du CEVA. Mais si vous préférez des friches urbaines, lieux de désolation, aux gares de Chêne et Eaux-Vives... c'est votre choix.

    Pour les emplois, même argumentation: 5 ans de travaux pour des centaines d'ouvriers et ingénieurs, puis des emplois aux CFF, à la SNCF, de nouvelles zones de commerces, d'activités, etc. Un gain inestimable en termes d'emplois.

    Quant à écrouelles, CEVA vous emmènera en moins de 10 minutes aux HUG pour soigner vos ganglions lymphatiques... incroyable non?!

    Allez, osons voir notre région grandir et se moderniser! OUI au CEVA!

  • Ben au moins avec nous...on peut croire à quelque chose...tandis qu'avec vous autres les immobilistes réac., c'est le grand néant ..au niveau des rêves et des illusions...que du vide !

    restez donc dans vos patelins campagnards et venez pas nous dicter vos inepties sur l'urbanisme genevois..contentez-vous de développement argricole, le secteur primaire suffit amplement aux nombres de neurones que vous aditionnez tous ensembles !

  • Coucou de LA, Jean-François et merci pour cette pub... Mais s'il est évident que Genève n'est ni LA, ni Tokyo, ni Paris, il faut arrêter d'en parler comme d'un village. La région genevoise (zone économique 1, incluant Nyon, plus la France voisine) fait aujourd'hui près d'un million d'habitants, sur une surface plus grande que Paris intra-muros.
    Mais cela ne s'arrête pas là: en fait jusqu'à Lausanne au moins, voire Montreux et Annecy, l'agglomération lémanique est peuplée de gens qui profitent de nos infrastructures centrales, comme l'aéroport, mais aussi certains magasins, universités (tandis que des Genevois vont à l'EPFL), etc... et dont un certain nombre travaillent au Centre ville. Cela fait nettement plus d'un million d'habitants, sur une surface qui n'est pas loin de celle du Grand Paris.
    A titre d'exemple, de Long Beach à Venice, la distance est deux fois plus longue que de Sécheron à Annecy... Et c'est pareil à Tokyo où l'aéroport de Narita est à près de 80km du centre ville...
    Aujourd'hui, Los Angeles a entrepris de rattraper son retard en transports en commun, en construisant un métro à très grands frais: un milliard de dollars le mile ! Ce essentiellement du fait du prix des terrains, ce qui parait hallucinant. Mais c'est le prix de décennies de retards accumulés.
    Il me semble que de ne pas en faire autant, et dès maintenant de creuser le CEVA, serait une bonne idée. Quant aux nombre de voitures en moins, s'il est vrai que les autoroutes modifient l'urbanisme en attirant entreprises et logements, c'est tout aussi vrai des transports publics pratiques. C'est à dire rapides et dotés de fréquences suffisantes. Ce qui sera le cas du CEVA. Alors cessons de tergiverser sur ce projet qui rappelons-le, date aujourd'hui d'un siècle !
    En fait depuis le refus du métro aérien comme du VAL automatique dans les années 80, j'ai le net sentiment que les Genevois souffrent d'un complexe d'infériorité et refusent de se voir pour ce qu'ils sont: les habitants d'une petite métropole qui est l'une des capitales du monde et qui a besoin de métro, de RER, de tout ce qui facilite la vie dans les grandes agglomérations. Comme de liaisons routières, effectivement.

  • Autre élément de comparaison entre métropoles: la fréquence et la durée des embouteillages ou en d'autres termes, le temps nécessaire pour se rendre au boulot. Quelques minutes, c'est idéal, une heure, on est déjà dans une grande métropole et deux heures, cela existe parfois, il faut déménager, mais en général, les autorités ont pris des mesures efficaces avant: autoroutes, RER, métro etc...
    A Genève, avec les embouteillages qui s'accumulent, de plus en plus de gens mettent une heure ou plus... Et cela se ressent très fortement sur l'ambiance générale. C'est d'ailleurs un reproche que l'on peut adresser directement à Robert Cramer que d'avoir sciemment utilisé les embouteillages (à base de travaux et autres réglages de feux défavorables à la fluidité) pour dissuader les automobilistes, sans songer aux conséquences sur le moral des gens.
    Le CEVA est une nécessité absolue pour commencer à sortir de ce cercle vicieux.

  • Notre cinéaste et censeur français, l'inénarrable P. Souaille, le gourou multicarte et thuriféraire attitré du parti radical, non content de nous infliger sa vision du monde se mue en expert du transport et psychologue des foules. et il nous écrit de LA en plus wouaahhhh, pour un citoyen du monde comme lui, Los Angeles cela fait province alors que LA...évidemment on sent l'initié, le détenteur de la carte Swiss Senator qui efface les continents d'un air blasé. Yes we can! aujourd'hui LA, demain DC, peut-êtres les keys le week-end encore que que le Village..pour un brunch bon à la limite...la magie du cinéma quooooooi!

  • @ P. Souaille

    Arrêtez de prendre Genève pour le centre du Monde! Par pitié!

    Genève n'est qu'un trait d'union entre la Romandie et la région Rhône-Alpes. Genève n'a pas les formes pour être La capitale régionale! Quelques frontaliers y viennent bosser, mais ils ne viennent pas pour suivre des cours à l'uni ou faire leur course à la Coop! Pareil pour beaucoup de vaudois! Concernant l'aéroport, sont développement n'est pas infini. Il est, quelques fois, moins cher de voyager depuis Lyon, qui possède une plateforme intercontinetale. Le CEVA c'est si on Paris construisain un train-tram pour deux arrondissements. De la folie!

Les commentaires sont fermés.