Evian-Genève: une belle équipe, vous ne trouvez pas!

riboud.jpgJe n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un sourire ce matin en ouvrant ma Tribune sur le coup de midi. Eh oui, nous autres, qui habitons sur les marges du canton, ne recevons notre Julie que peu avant que le soleil ne touche son zénith. L'objet de mon sourire: une petite annonce en pied de première page et toute une page consacrée au souhait d'ETG FC de jouer à la Praille.

J'espère vivement que Franck Riboud, le tout puissant patron de Danone, des Eaux d'Evian et des ex-Croix-de-Savoie devenus Evian Thonon Gaillard Football Club, obtiendra le feu vert pour jouer au stade de Genève.

J'espère aussi vivement que cette première ouvrira les portes d'un partenariat, puis d'une fusion sportive entre Servette et les roses bleus et blancs de la Haute-Savoie. Si le stade veut vivre, si Servette veut briller en Europe et si Genève veut enfin devenir la capitale naturelle de sa région, il faut travailler au mariage de raison entre le Servette des quartiers populaires et le club non moins populaire fondé à Gaillard, arborant depuis peu le maillot d'Evian et jouant  pour l'heure à Thonon

 

Je me souviens, comme responsable de la locale de mon journal préféré - c'était à la toute fin des années 80 - j'avais concocté un poisson d'avril, annonçant que le Conseil d'Etat avait décidé de construire le stade de Genève en France voisine. Ce coup de maître, écrivais-je alors, donnera un coup de fouet à la collaboration  franco-genevoise, une âme à la région. Il propulsera le club de la Ville dans le championnat de France, seule compétition susceptible de mobiliser les sponsors, alors méchamment atteints par le krach immobilier, qui allait précipiter la fin de la French Geneva County et ses rêves de silicon valley sur le plateau d'Archamps, chers au conseiller d'Etat Alain Borner et au directeur du développment de la Haute Savoie Roland Pascal.

Aujourd'hui encore, je regrette que ce projet ne soit resté qu'un poisson d'avril. Mais les temps changent. Le nième projet d'agglo reste trop techno. Il faut que les habitants de ce pays vibrent de concert. Quoi de mieux que le football, le sport populaire par excellence!

Monsieur Riboud, je compte sur vous!

Lire aussi ici, et

Commentaires

  • A quand Lyon, Marseille Bordeaux au stade.
    Je vous garantis qu'il sera rempli.
    Et un pied de nez au championnat Suisse tellement morne.

  • "A quand Lyon, Marseille, Bordeaux au stade" ! Avec tous les hooligans que trimbalent ces équipes, les flics seront à nouveau en heures sup !!!

  • Bonjour M. Mabut,

    Vous avez remarqué ? Si cette équipe jouait à la Praille, ça donnerait une super impulsion au CEVA ! Evian, Thonon, Gaillard... Tout ce petit monde pourrait se rendre directement au stade en train ! On peut même prévoir des trains spéciaux sans changement à Annemasse.

    Sinon, c'est vraiment ce qu'on peut appeler un joli cadeau qui tomberait à point. Fini les déficits chroniques, et cela sans devoir compter sur une très hypothétique remontée de Servette ou sur un concert de Johnny. Je verrais bien des soirées avec Servette en hors d'oeuvre à 18h et le grand match du soir à 20h30 ! Un stade enfin vivant, quel pied ça serait...

    Octave, pas besoin d'équipe française pour avoir des hooligans, certaines équipes suisses en trainent pas mal aussi.

  • parfait , je vote pour le servette de savoie , en premiere division francaise.

    on verrait enfin de grandes equipes

    et M.... au MCG

  • Kad, c'est vrai mais, entre nous, avez-vous déjà vu des centaines de flics à l'entrés des stades en Suisse ? Y a-t-il déjà eu des débordements comme à Paris lorsqu'un flic en civil a dû protéger un supporter qui risquait sa vie ? Non !

  • Vous pensez vraiment que les Genevois préféreraient voir leur équipe jouer dans le championnat de France, M. Mabut? Et puis le football est soumis aux organisations nationales et territoriales. Je suis sceptique. Cela dit, Genève peut avoir deux équipes, une qui joue en Suisse, l'autre qui joue en France, en investissant dans Gaillard-Thonon: pourquoi pas? Il faudrait lui donner un nouveau nom; ce serait l'équipe du Genevois FS, pour "franco-suisse".

  • Et pourquoi pas reprendre la bonne vieille casaque violette d'UGS? Union Genève-Savoie, bien sûr... ça sonne mieux que MCG, je trouve. Signé: Le Plouc.

  • Je suis déçu... déçu de constater comment un club plus que centenaire, deuxième palmarès national, peut être oublié, zapé, rayé de la carte genevoise! Triste constat: Genève est incapable de tirer son équipe vers la Super ligue Suisse. Je sais le champtionnat suisse est petit et donc peu retable... le foot buisnesse me direz-vous. Alors La solution serait de lorgner sur un club visant l'élite française... visant seulement. En s'alliant avec le bosse de Dannon, Genève se REtrouverait un honneur oublié, voir gaché. Tout cela reste du contionnel. Reste que je resterai fidèl aux grenats genevois dans l'élite ou dans la merde. C'est cela un supporter, un truc qui échape aux foot des affairistes, qui préfèrent les millions aux émotions... Alors je souviens de cette parole tirée de l'hymne du Servette FC de Genève: "Ils n'ont qu'une seule patrie, oui c'est le stade des Charmilles!" POST TENEBRAS LUX

    Lyon est la capitale de Rhone-Alpes, Lausanne de la Romandie, Genève n'est qu'un trait d'union. Merci de revoir vos fanstasmes de capitale franco-valdo-genevoise à la baisse.

  • Union entre le servette et l'ETG FC ?
    Ils veulent votre stade, le seul qu'un tel club sans âme, ni nom ,ni histoire, pourra remplir un mini le reste (le football suisse ...) il n'en ont rien a faire.

Les commentaires sont fermés.