Il n'y a pas que Twitter

politr.pngTwitter comme Facebook sont des joujous séduisants et utiles pour les curieux et les accros de l'actualité, des potins et du réseautage. Je suis donc comme beaucoup depuis six mois sur Facebook et quelques semaines sur Twitter.

Si de très nombreux candidats au Grand Conseil sont sur Facebook et y comptent entre quelques dizaines, voire quelques centaines - Lüscher arrive à 1500, ce qui est très modeste - peu de gens sont sur Twitter. Hier soir le Genevois Ueli Leuenberger président des Verts avouait son ignorance et se consolait en déclarant sur le 19:30 de la TSR - qui a fait une pub éhontée à ce nouveau média - que nombre de ses jeunes camarades n'étaient pas non plus sur ce réseau. C'est bien connu quand on complote on n'utilise ni carte de crédit, ni mobile.

Pour qui veut échapper à Twitter mais rester branché, essayez politr.ch!

Commentaires

  • Bonjour M. Mabut, "quand on complote on n'utilise ni carte de crédit, ni mobile". C'est telleemnt vrai que je surfe aussi depuis six mois sur facebook mais n'y dis pas grand'chose et en tous cas rien de personnel (idées, buts, déplacements, activités, etc.) Le plus drôle dans cette aventure est qu'on se retrouve avec des gens qu'on connaît déjà... Je dois avouer mon étonnement!
    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.