La Suisse n'existe pas!

la suisse n'existe pas.jpgOn se souvient de ce slogan de l'artiste Ben, qu'arborait le stand de l'exposition universelle de Séville en 1992. Il avait fait scandale alors. Dix ans plus tard, l'exposition nationale changeait de directeur au milieu du gué et Nelly Wenger se laissait convaincre de monter les couleurs sur les arteplages.

Entre temps, il y eut les fonds juifs. Et  toujours et encore le secret bancaire opposée opiniâtrement aux démocraties qui nous entourent. Et les bilatérales qui veulent toujours et encore faire croire que la Suisse est décidément un pays pas comme les autres. Israël au milieu de l'Europe, sans le terrorisme, sans l'Histoire.

Dans la foulée de son 700e anniversaire, un pacte économique destinée à s'approprier les revenus du Gothard, il fallait laver l'affront, afficher l'idée suisse. La croix blanche - fédérale, mais c'est Zurich et son tribun qui gouvernaient alors les esprits - inaugurait le marketing viral et venait estampiller tout et rien sur fond rouge: t-shirt, chaussettes, montres, gobelets, capotes. Nous étions fiers d'être suisses.

Dix ans encore ou presque et un colonel "inspiré" et pétrolier s'amuse avec la marionnette, qui s'estime outragée. Elle ne fait plus rire personne. Elle se disloque. Ses élites se chamaillent, sa presse en rajoute, on réclame la tête persillée de Moutinot ou du président. Kadhafi n'en demande pas tant, pas encore... Schadenfreude, comme on dit outre-Sarine. Quel piteux spectacle! Qu'est-ce donc qui manque à la Suisse pour faire front? Le nationalisme?

Un pays sain aurait résisté d'une seul bloc. L'opposition se serait tue, la presse aurait défendu l'autorité. Genève, et les Affaires étrangères préfèrent donner des leçons de démocratie et de droit-de-l'hommisme à la planète entière, tout en restant calfeutré derrière les murs que dresse l'Union européenne face à l'immigration intempestive.

L'immigration, c'est peut-être l'arme la plus menaçante que le Libyen tient dans sa main. Du pétrole, la petite Suisse peut se passer, des contrats économiques juteux aussi, mais que le colonel fantasque relâche sa garde sur les camps qui retiennent les Africains en quiête d'Europe - ils s'infiltrent néanmoins par petits lots et s'exposent aux dangers de la mer. Que le colonel ouvre ses côtes et c'est le continent que les migrants investiront par la fuite libyenne.

Commentaires

  • Monsieur MABUT
    Pourquoi actuellement dans la presse personne n'évoque l'affaire TINNER...sujet: Livraison de matériel nucléaire à la LYBIE...

  • Très juste Jean-François.

  • ... parce qu'elle n'est pas gouvernée. Elle n'est qu'administrée.
    Ce n'est pas nouveau, certes. Mais jusqu'à la fin des années 80 cela ne posait pas de problème puisqu'il ne s'agissait pour le pays que de répartir entre ses citoyens les fruits de la prospérité.
    Depuis vingt ans ce sont les emm ... que nous devons prévoir, réduire, combattre et gérer. Et à ces exercices nos exécutifs "patchwok"sont structurellement inadaptés.

  • Seien wir ein einzig Volk von Brüdern, citaient les Eidgenossen. Soyons unis.
    Et voilà c'est là que la chatte a mal aux pattes! Même au Palais fédéral, cette unité est en train de voler en éclat, ainsi que la souveraineté cantonale et fédérale. L'esprit Guillaume Tell enterré. Avec Merz un soupçon de Winkelried, mais encore il faudra que les Suisses (lobbies et politiciens) entrent dans la brèche. Mais auront-ils le courage civique ?
    "Nous étions fiers d'être suisses" scande Jean-François. C'était avant la gestion scandaleuse des avoirs en déshérence. Dans le cas de la Libye, encore une fois les avocats pourront se frotter les mains.

    Oui, Monsieur Mabut, vous avez raison, il tient une autre arme en main, celle de l'immigration africaine. Berlusconi est allé plaider sa cause. Mais, les immigrés économiques et politiques trouveront bien un chemin pour détourner le piège. Après les Balcans, l'Afrique qui se déplace. Alors la Suisse en tant que pays souverain risque bien d'être avalée et la loi du plus fort va une nouvelle fois dominer. L'Histoire en est parsemée d'exemples.

    Quant aux frères Tinners, des vrais criminels du 21e siècle, ils auront apporté leur pierre à l'édifice de la nucléarisation. Qui sait, la Libye et l'Iran sont déjà sur la "bonne" voie et d'autres vont suivre.

    Maintenant, focalisons-nous sur la beauté de notre Pays. Personne ne peut nous la voler ... le bonheur est dans le pré !

  • @Jean-François Mabut. Vous dites : "Le pays aurait fait bloc, la presse aurait défendu l'autorité".
    Je suis bien d'accord avec vous. Seulement voilà : le système-même de vos blogs sans garde-fous permet à tout un chacun, sous la houlette et avec la bénédiction de la Tribune, de dire n'importe quoi, de vilipender notre gouvernement auquel on a même conseillé d'acheter de la vaseline, d'insulter Kadhafi dans les pires termes (tout en connaissant sa susceptibilité).
    Est-ce aussi responsable que vous le souhaiteriez ?

  • "Un pays sain aurait résisté d'une seul bloc. L'opposition se serait tue, la presse aurait défendu l'autorité."

    Curieuse conception de la santé! Comme un appel à la censure (voir aussi le message précédent très clair à ce sujet). Comme si le pays était en guerre. Comme si le pays était une vulgaire dictature. Alors que le seul problème est l'incompétence des dirigeants et la cupidité des milieux économiques qui manipulent les politiques.

    Défendre l'autorité? Quelle autorité? L'autorité du droit ou l'autorité qui baisse le pantalon?

    Encore un qui est prêt à vendre son droit pour un plat de lentilles.

  • Aaahhh, une bonne dictature pour la Suisse, avec le PLR comme parti unique, le parti d'un certain Merz.

    Encore une des conséquences des sombres magouilles politichiennes quand Blocher a été écarté du CF. Entre médiocres. Et je ne vote pas UDC.

  • Je ne vote pas non plus UDC, mais il est évident que l'élimination de Blocher a privé le Conseil fédéral de la seule personnalité qui, indépendamment de ses opinions politiques, possédait suffisamment de caractère pour gérer une pareille crise.

  • la réalité dépasse la fiction.Voulant tout garder la suisse n'en revient pas de se confondre en excuses pour deux, quand il s'agit de nations entières en peril se gausse de sa bonne fortune.

  • Blocher aurait adoré papoter avec Khadafi !!!... Il en aurait certainement profiter pour lui fournir du matériel militaire, comme il l'a fait avec l'Afrique du Sud des Afrikaners, il y a quelques décennies...


    L'Allemagne Nazie, la Corée du Nord, l'Afrique du Sud raciste, etc... c'est ça, la Suisse qui gagne !!


    Agitez vos petits drapeaux, braves gens !



    /:=(

  • Bonne analyse M. Mabut !

  • Mr Mabut, vous donnez dans le vrai. "Quel piteux spectacle! Qu'est-ce donc qui manque à la Suisse pour faire front? Le nationalisme?"
    Sans avoir été toujours d'accord avec CB (Blocher), je commence à le regretter!La fierté nationale bafouée, notre principale ressource (gestion financière) attaquée de tout part, la souveraineté suisse piétinée ... que reste-t-il, oui la Schadenfreude de nos amis EU et US. Et un mégalo nous envoie un Exocet depuis la prochaine conférence au sommet à NY pour faire éclater le pays des Confédérés. Ce qui grave, c'est qu'il le pense vraiement, en nous traitant même de Mafia. Il confond la Suisse avec la Libye corrompue.
    La seule chose positive que je vois dans cette tempête, c'est que les liens au Conseil Fédéral grâce à Mouammar se sont solidifiés. Notre CF Micheline Calmy-Rey a mis sa fierté de côté pour collaborer avec Hans-Rudolf. Le guide bédouin a presque réussi dans son entreprise à semer le trouble au Palais fédéral. L'épreuve renforce le couple, c'est connu.
    Ensemble, on est plus fort et je suis persuadé que la libération des 2 otages n'est plus qu'une question de ... "temps", comme disait si bien le Premier ministre libyens ! On se mouille pas du côté de Tripoli
    Mesdames et Messieurs, franchement que faisons nous, à part de la figuration, dans le grand machin - l'ONU, présidé par un fantasque, dont le monde financier s'aplatit ?
    Ah oui, j'allais l'oublier, apporter la double-crème pour remplir le pot ou devrais-je dire le calice ?
    Nous allons rebondir, après avoir touché le fond. Tout va bien qui finira bien !

  • Pour Kadhafi, j'aurais aussi pu dire: "Tel est pris qui croyait prendre" ou "Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin, elle se brise" !

  • *Santa, Santa Maria, je ne serais pas fier d'être libyens en ces temps et prendre leur défense démontre la bassesse de votre opinion. Sur un point je suis d'accord ... c'est dire sous l'anonymat (ce qui n'est pas mon cas) n'importe quoi. Bien à vous et qu'Allah vous protège et illumine le despote de Tripoli, pour venir à raison ! BM

  • @etoile de neige. Vous n'avez vraiment rien compris à mon propos. Ce que je veux dire, c'est qu'à travers Merz la Suisse manque du courage le plus élémentaire : ses autorités s'aplaventrisent, et ses citoyens, sous la houlette de la tdg et de l'anonymat garanti, puisent "le courage" de se défouler sans risque à travers les commentaires des blogs !

    Le 15 septembre à l'ONU, Kadhafi va proposer à l'assemblée générale de l'ONU de démanteler la Suisse (il l'avait déjà fait en juillet au G8).
    En plus de cela et s'inspirant largement des livres de son ami Jean Ziegler, il a déclaré que la Suisse est "une mafia mondiale et non un état" !

    Autrement dit, il est simplement honteux et lamentable que Merz (en connaissance de cause) ait présenté des excuses à un chef d'Etat ayant insulté notre pays comme aucun autre ne l'avait fait jusqu'ici !
    Aucun otage à récupérer, aucune raison d'état, ne sauraient justifier un comportement aussi frileux, un tel niveau de compromission !

  • Et si dans tout cela il y avait plus sordide encore. Une vraie volonté de faire disparaitre la Suisse, et on se sert de Kadhafi pour allumer la mèche!
    1) Pourquoi ce terroriste a été si bien accueilli au dernier G20 par tous les principaux dirigeants du monde?
    2) Et pourquoi la Suisse n'a pas de droit d'entrée dans ces fameux G-machins?
    3) Pourquoi aucun pays ne s'est avancé pour nous soutenir où nous aider à résoudre le problème?
    4) Pourquoi nous avons tous les pays sur le dos pour le secret bancaire, et avons le sentiment d'être le seul "paradis fiscaux" au monde?
    5) Pourquoi après les US, les pays se déclarent "à l'assaut" de leurs compatriotes fraudeurs (toujours en priorité dans des banques suisses, l'un après l'autre!
    6) Pourquoi sommes-nous les seuls à avoir respectés les principes de l'OCDE par 12 conventions prés-signées et pas encore retirés de la liste grise!
    7) Pourquoi cette année, et pas auparavant, alors que c'est la Libye qui est à la présidence de l'ONU! c'était connu d'avance cela!
    ...............etc!!!!!
    Et si l'histoire se répétait?
    Nous avons donné les signaux le 12.12.2007 par l'éviction de celui qui était à l'étranger le représentant de notre force patriotique, de nos convictions et nos traditions, et qui avait su démontrer dans les faits que la Suisse pouvait exister, voire fructifier en dehors d'un conglomérat bancal!
    Si nous n'avions pas eu ces quatres Nullâtres (avec ceux qui ont votés contre) nous aurions eu cette année, Monsieur Christoph Blocher comme Président.

    Nous avons donc un problème interne à résoudre avec tous ceux (les parlementaires) qui avancent à la manière des crabes. Qu'ils se présentent devant le peuple avec l'honnêteté de leurs convictions profondes et que nous choisissions nos "gardiens" et "défenseurs" pour notre Patrie!
    Le temps est venu de faire bloc - UN POUR TOUS, TOUS POUR UN -
    et de savoir que notre pays et nos droits, nous devrons les faire respecter, seuls contre tous!
    Attention DANGER, l'histoire se répète!

  • Un pays sain aurait résisté d'une seul bloc. L'opposition se serait tue, la presse aurait défendu l'autorité. Genève, et les Affaires étrangères préfèrent donner des leçons de démocratie et de droit-de-l'hommisme à la planète entière, tout en restant calfeutré derrière les murs que dresse l'Union européenne face à l'immigration intempestive.

    Cher Mabut, vous avez déjà la moustache, je vous offre les bottes de pêche et le brassard pour vous entraîner devant le grans miroir du salon. Notre voisin Souaille pourra filmer.

  • *Santo, c'est vrai j'ai confondu contours avec alentours. "d'insulter Kadhafi dans les pires termes (tout en connaissant sa susceptibilité)".
    Entre ce que je pense, ce que je dis et ce que vous voulez comprendre, il y a déjà 3 raisons de ne pas s'entendre.
    Pour H.R. Merz, mes respects. Je pense qu'on ne sera pas d'accord. Lisez la l'excellente lettre du jour du 3.09.2009 de Claude Miffon, ancien politicien de la Ville de Genève et vous m'en donnerez des nouvelles. Sans fioritures, sobre et bien analysés. Bravo M. Miffon, on est sur la même longueur d'ondes, mais j'aurais jamais pu aussi bien m'exprimer! En tant que bourbine, j'ai quelques excuses à faire valoir, non?
    J'ai appris de source sûre que Genève ait contacté le DFAE qui ont recommandé la prudence. Genève a compris qu'il fallait quintupler l'effectif pour cueillir ce drôle de coco et ne pas oublier le gilet pare-balles et les menottes. Si cela s'avère exact, des têtes dans la ville de Jean Calvin devront tomber.

    Attendons le verdict du tribunal arbitral. En attendant, j'ouvre un compte pour récolter les dons pour payer la caution (rançon), puisque les surdoués de l'Etat de Genève sont surendettés jusqu'au coup. Les promesses de dons peuvent être adressées dès à présent à l'adresse suivante: http://etoiledeneige.blog.tdg.ch

    Ainsi, nous pourrons satisfaire la dernière des exigences, vraiment la dernière?, de cet état pourri pour obtenir le sauf-conduit pour les 2 otages. En tant qu'actionnaire d'ABB, j'insisterai pour qu'il prennent en charge, en plus de la rente anti-cipée, les 2 billets d'avion simple course Tripoli-Genève-Berne. A bon entendeur!

  • *Corélande, oui le 15 septembre 2009 à l'Assemblé de l'ONU à NY ils pourront entamer la chanson de Johnny "Allumez le feu ..." pour disloquer notre Patrie

  • MERCI KADHAFI! Enfin la Suisse fait parler d'elle. Non pas les images d'Epinal, chocolat, vache, banque, or, mais l'histoire avec un grand H comme celle des pays qui nous entourent, la France avec ses rois, ses conquêtes, la Russie avec ses tsars, l'Amérique avec sa conquête de l'espace, la Chine la Libye...

    Et à qui doit-on ce changement: à KADHAFI!

    Il nous fait-là un cadeau que je n'osais même pas imaginer en rêve. Fini le traintrain des petites initiatives, au diable la démocratie, fini l'ironie des dirigeants de ce monde qui considèrent la Suisse comme l'inventeur du "coucou", nous pourrons jouer dans la cour des grands!

    La Suisse fera parler d'elle au quatre coins du monde. Je n'en demandais pas tant.

    Quelle jubilation! J'aurai au moins une histoire, la grande Histoire à raconter à mes petits-enfants sur la SUISSE.

    Grâce à qui? A KADHAFI.

  • mais où est donc passé le Conseil Fédéral dans cette affaire Khadafi?
    mais où sont donc les médias pour réagir violemment à ces salissures lybiennes ?
    mais où sont donc passés l'HONNEUR et la FIERTE de la population suisse pour se laisser attaquer de la sorte par ce malade mental qui croit pouvoir faire ce qu'il veut dans ce monde pourri et matérialiste .
    On peut se passer facilement du pétrole lybien et la Suisse n'est pas dépendante de ce pays qui n'a rien à nous vendre autre que du sable, desbrebis et des chameaux.
    Citoyens suisses, il est temps de réagir devant les fen^tres de l'ambassade lybienne à Berne et ses consulats, s'ils existent.
    Boycottons ce pays artificiel qui ne vit que par le pétrole qui lui s'épuisera bientôt!!! Après, la Lybie on n'en parlera plus. La Suisse elle, est la plus ancienne et véritable démocratie d'Europe et ce n'est ce " chameau" qui la fera disparaître.
    Nos conseillers fédéraux sont de véritables lampettes et il est temps que la Suisse se choisisse un homme fort pour la diriger d'une main énergique car si la Suisse réussit bien économiquement, elle est complètement nulle en diplomatie et en défense de son image à l'étranger.
    Allons enfants suisses, réagissez!!!
    Jacko-suisse de France-70 ans

  • Les conseillers fédéraux sont les gestionnaires, parfois bons parfois moins bons, de leurs départements respectifs. Pour autant, ils n'ont pas forcément la stature d'hommes ou de femmes d'Etat.
    Raison pour laquelle il faudrait créer un nouveau poste, dans l'exécutif fédéral, celui du "huitième larron" en quelque sorte :

    Le poste de PRÉSIDENT DE LA CONFÉDÉRATION, élu au suffrage universel pour une période à déterminer (3 ou 5 ans).

    Ayant un rôle avant tout représentatif et généraliste, répercutant pour autant les décisions collégiales du Conseil fédéral, il serait élu pour sa capacité à gérer notamment les crises mettant aux prises notre pays avec le reste du monde. Il ne ferait pas de l'ombre aux conseillers fédéraux, mais ses compétences en diplomatie, géopolitique, sociologie, histoire des religions et des civilisations extérieures à la nôtre, nous permettraient de mieux gérer ce qui est étranger à notre mentalité étroitement suisse.

    La ballon est lancé, que la Suisse le saisisse au bond !

  • Vous pouvez élire un "caïd" en diplomatie, géopolitique, sociologie, histoire des religions et civilisations, rien n'empêchera les autres nations de nuire à la Suisse.

    Pour La France, il est impératif de réduire leur dette. Et en lieu et place de leur auto-critique, les dirigeants de ce pays mettent la faute sur le voisin. C'est plus simple.

    "La France est désormais un pays à risque en matière financière, tellement sa gouvernance est désastreuse. On se croirait revenu aux belles heures de l'Empire. La Révocation de l'Edit de Nantes avait eu le même effet, il y trois siècles. Et les protestants français ont fait de la Suisse une place financière."(RY)

    Quant à l'Amérique, après les fonds en déshérence, ils ont affaibli la place financière suisse, suite aux erreurs inqualifiables de l'UBS.

    Pour l'instant, les américains semblent satisfaits de l'accord signé. Et même, ils ont envoyé des fonctionnaires, cette fois-ci, pour prendre connaissance de notre système de santé. La Suisse a une gestion des affaires sociales que les autres pays envient.

    Quant à la Libye, elle est incontrôlable. Aujourd'hui, elle laisse entendre que la libération des otages n'est plus politique, ou question d'honneur bafouée (Kadhafi) mais une affaire de justice.

    Alors comment résoudre tous ces problèmes?

    "Il y a les pragmatiques comme notre président de la Confédération MERZ.
    Il y a les va-t-en guerre qui recourent à la force, mais sans disposer d'aucune force.
    Il a les lâches, s'en prendre au messager plutôt qu'à l'auteur de l'acte.

    La Suisse consensuelle dans sa culture politique a plutôt tendance à être pragmatique. On notera qu'à part les pragmatiques, les deux autres attitudes ont amené aux pires horreurs. Les guerres du 19ème siécle en sont l'exemple"Adolphe Ribordy."

  • Attention ... Suisse en danger. Non pas à cause des propos fantasques de Kadhafi, mais à cause de la faiblesse de notre gouvernance. Et c'est cette mini-crise qui est devenue une affaire d'Etat qui a dévoilé un manque de solidarité et d'entente au plus haut sommet. Finalement, MCR a dû se ranger à côté de notre honorable Merz, en avalant un couleuvre. C'est dure d'être un bon Conseiller Fédéral et on est en train de constater que l'absence de Christoph, non pas de Christophe, nous manque terriblement.
    1) l'Adhésion à l'ONU nous a apporté quoi?
    2) Ayant cédés aux avocats juifs NY au sujet des fonds en déshérence a fait gagner qui? Créer un fonds en faveur des enfants desmunis dans le monde, inclus Israël, au lieu de graisser les pattes des hommes de lois. A l'époque déjà, la Suisse tremblait pour le maintien du Secret bancaire, en se disant attention danger.
    3) On y arrive quand-même grâce à UBS qui a fait déborder le vase. Notre secret est en train de voer en éclat. Il nous reste la gestion honorable des honnêtes gens.
    Au diable l'éthique des dirigeants. Les pontes se sont sucrés, faisant école dans le monde économique, et cela continue. On joue au Casino comme auparavant et pourtant la spéculaton n'apporte aucune plus-value! Oui, c'est du travail facilement gagné, mais attention aussi perdu.
    4) Entrer dans EU pour être plus fort? Ce n'est pas un sujet d'actualité et pour cause ! Soyons déjà unis en Suisse, avant de vouloir jouer dans la cour des grands! On serait de toute façon le maillon faible et traité en tant que tel par nos pseudo-amis jaloux, amis qui essayent toujours tirer la couverture à eux.
    Nous avons de beaux atouts à défendre. J'espère que nous serons assez intelligent pour garder notre souveraineté, tout en étant solidaire (avec conscience) et fidèles à nos principes et convictions.
    Oui, oceane, et rebondissons en dopant notre fierté nationale, dans l'esprit de Guillaume Tell et défendons nos valeurs!!!
    Tout cela pour affirmer au Monde que la Suisse existe.

  • *Santo, vous gagnez des points ! Oui, oui, oui, le Président de la Confédération doit être élu au suffrage universel parmi les 7 sages, élus par les deux chambres. Une votation intéressante 8 jours après pour donner la voix au Peuple pour ce poste honorifique! Voilà un postulat intéressant pour un partie au lieu de lancer une idée saugrenue: la petite traversée du lac au lieu de soutenir le projet d'un magnifique Pont (projet Joye) pour faire redorer Genève internationale!!! Ce serait ça - pour moi - la vraie Joie.

  • mea culpa ... bien sûr je voulais écrire un parti et non un partie

  • "Que le colonel ouvre ses côtes et c'est le continent que les migrants investiront par la fuite libyenne." Le macchiavélisme et la perversité de cet homme pourraient en effet faire que l'Europe serait submerger et déstabiliser car la venue de milliers et de milliers de réfugiés économiques du Sud serait évidemment une vraie bombe car nos structures d'accueil et d'intégration ne suivraient pas. C'est pourquoi l'Europe doit s'organiser pour éviter une marée humaine incontrôlable et ingérable. Il faut trouver un équilibre en acceptant des migrants en nombre raisonnable sans péjorer les fondements de nos sociétés. On le voit les procédures pour les requérants d'asile déboutés ne fonctionnent pas car le retour au pays s'avère plus compliqué que prévu dans nos démocraties par peur de ne pas respecter les droits de l'homme ce que Kadhafi en l'occurrence ne met pas en pratique en faisant traverser des futurs immigrants sur des embarcations de fortune.

  • *Jacques Droz, quelle lubie de parler toujours et encore de la LIBYE.
    Parlons un peu de la Suisse. L'homme existe, mais la "gauche" n'en a plus voulu. Je ne fais pas partie de l'UDC, mais j'ai un parti pris pour Christoph, le mouton noir du Palais Fédéral, parce qu'il y mettait partout son nez. Pourtant, un autre en aurait eu un plus long! Par ailleurs, notre Valaisan radical aurait mieux convenu au MILITAIRE qu'à la SANTE. Dommage.
    Alors passons au vote universelle pour trouver la nouvelle perle rare. Avis aux professionnels, gent féminine comprise. Politicien-ne-s, à vos places ...

    *Mandale, êtes-vous contente d'avoir un travail? C'est peut-être grâce aux livraisons militaires et les placements bancaires (sur le bien ou le mal on peut toujours en discuter) que la Suisse a assuré sa prospérité et fourni du travail aux centaines de milliers de Confédérés. Si la Suisse avait refusé, d'autres n'auraient pas hésité de prendre la relève avec "Handkuss". Il en est ainsi avec les affaires économiques. Les magouilleurs trouveront bien une autre île, ne pensez-vous pas?
    PS. J'oublie le 3e volet, la chimie bâloise qui injecte leurs poisons (médicaments) aux animaux innocents. Alors, parlons moral ...

  • mabut vous etes minable vous avez censuré le blog de franzt fanon et vous osez critiquer kadhafi !!!!!!vous vous croyer meilleur plus sain ,democrate


    honte a vous vous adpete de la pensée unique

Les commentaires sont fermés.