Ziegler à Tripoli le 1er septembre

infrarouge kadhafi ziegler.jpgLes excuses présentées par le président Merz au peuple libyen sont toujours largement commentées sur les blogs. Les rédactions reçoivent des centaines de lettres et de commentaires. Le sondage lancé vendredi par la Tribune sur son site internet a recueilli plus de 4000 réponses dimanche soir. La proportion des critiques n'a pas changé depuis le début: 80% des internautes estiment qu'il ne fallait pas présenter des excuses. Que fallait-il donc faire? On peut s'effrayer de certaines réponses belliqueuses.

Rares sont les billets défendant l’action du conseiller fédéral radical. Citons sur le site des blogs de la Tribune, John Goetelen http://hommelibre.blog.tdg.ch ou Jean-Maire Brandt http://brandt.blog.tdg.ch. On trouvera une revue de presse des blogs sur http://webzine.blog.tdg.ch.

Sur le plateau d'Infrarouge, Jean Ziegler a expliqué que  les Libyens commençaient à se faire à l'idée que des regrets seraient suffisants. Sans dire combien de mois il aurait fallu encore attendre. Il a confirmé qu'il sera présent le 1er septembre prochain aux manifestations marquant le 40e anniversaire de l'accession du dictateur de Tripoli au pouvoir.

- Reviendrez-vous avec les otages, a demandé Ester Mamarbachi?

- J'espère qu'ils seront au nombre des personnes que le président libyens fera bénéficier de sa clémence à l'occasion de cet anniversaire, a répondu prudemment l'ancien conseiller national socialiste.

S'il revenait avec les deux directeurs suisses dans ses bagages, le vieux critique de la Suisse contribuerait à apaiser peut-être les tensions politiques qui minent un pays, dont l'honneur n'est pas si haut que ses montagnes. Comme le fait remarquer un(e?) internaute, la police est rarement si prompte à intervenir en cas de querelle au sein d'un couple.

Qu'il suffise d'une simple nouvelle (?) interprétation des accords de double imposition qui lient la Suisse aux Etats-Unis pour découvrir soudain que 4450 citoyens américains fraudaient le fisc gravement en dit long sur l'honneur à géométrie variable de Suisse SA et sur la faible curiosité de nos institutions, si peu enclines à ouvrir des enquêtes sur la pratique des banques. De telles enquêtes préalables - que fait donc la Commission fédérale des banques devenue Finma? -  permettraient peut-être d'éviter qu'on doive le faire en catastrophe contraint par la loi du plus fort.

Qu'aurait-il fallu faire? L'action solitaire de Merz est surprenante certes. elle pose d'intéressante question sur le rôle du président suisse, aurait-il pu l'entreprendre s'il avait tenu ses collègues du Conseil fédéral informé? Vraisemblablement pas! Qu'aurait-il fallu faire? Attendre l'action patiente des diplomates, le changement d'humeur soudain du colonel? L'affaire des infirmières bulgares a montré son inflexibilité.

Que le Parquet genevois, comme me le suggérait un conseiller d'Etat, présente soudain ses regrets ou ses excuses, alors qu'il est toujours persuadé d'être dans son droit. Attente illusoire d'un Exécutif impuissance. C'est d'ailleurs ouvrir là une autre question. Celle de la pseudo indépendance du Palais de justice, qui n'aurait de comptes à rendre à personne, surtout pas au Conseil d'Etat ou au Grand Conseil.

En fait, la Suisse dans sa complexité fédérale était au bout de ses capacités d'action. Et le coup de poker de Merz, pour risquer qu'il soit - pour lui en particulier, valait d'être tenté.

Quant au soudain réveil fédéraliste des cantons, il relève du mythe. Le Code pénal est fédéral depuis un siècle et les Suisses viennent de voter un code de procédure pénale unifié de Genève à Appenzell, dont l'entrée en vigueur est prévue en 2010.  L'autonomie des cantons en cette matière est morte.

Commentaires

  • "Qu'il suffise d'une simple nouvelle interprétation des accords de double imposition "

    Qu'il suffise de déposer une demande d'entraide administrative pour se rendre compte que le droit suisse n'est ni inique ni à la botte des banquiers de l'UBS devrait en faire rougir plus d'un, non ?

    Après tout, l'actualité montre indéniablement que le droit suisse permettait sans l'ombre d'un doute d'obtenir l'entraide administrative pour les cas de fraude (ce qui a TOUJOURS été dit), que les gens prétendent aujourd'hui qu'il s'agisse d'une "nouvelle" interprétation est pout le moins surprenant... ;o))

    Qui ne tente rien n'a rien.... voilà un joli proverbe qu'il faudrait méditer ;o)

  • Excuses de quoi ? de respecter le droit avec des monstres qui exécutes des innocents et qui se permettent de le faire dans notre pays !
    Non mais quoi, moi je ne m'excuse pas et Merz ma usurpé une excuse qui ne risque que d'enfoncer les otages, y en a mare dans ce pays de faire passer le fric avant les citoyens !

  • Quand à Ziegler, il a menti à la télé, il va plusieurs fois par année chez ce monstre, comme il était proche de sawinbi et de polpot et d'autres génocidaires, il doit y gagner du fric, chercher pas trop, il a été payé par kadhafi pour insulté Gaon dans son bouquin de merde !
    J'échangerais volontiers cette saleté avec les 2 otages, mais kadhafi, même lui, ne voudrait peur être pas trop se salir.
    J'ai oublié, c'est ziegler qui avait balancé les photo de C. Brunner à poil dans son jardin à la presse avant quelle soit choisie pour le conseil fédéral !

  • Moi, ce uqi me fait mal, c'est que je croyais jusqu'à maintenant que l'UDC ne cédait pas sur des valeurs nationales face aux intérêts de l'argent.

    On a la preuve contraire ici. L'honneur du pays est traîné dans la boue pour complaire à quelques industriels, et le couard munichois Yves Nidegger approuve cela!

    Heureusement, l'UDC suisse a un autre discours, ce qui montre que le véritable esprit UDC à Genève est incarné par le MCG.

  • Bonjour à toutes et à tous,

    faut temporiser...

    Deux Suisses et leurs familles jouent gros.

    Alors, attendons le retour des otages avant de faire tout un foin.

    Sans les otages, les Libyens savent pertinnement que nous n'aurions pas même négocié.

    Résolvons l'affaire des otages. C'est la clé de voûte de toute cette pitoyable affaire.

    Après, nous rediscuterons.

    Bien à vous,

    Stéphane

  • Pierre, vous vivez sur quelle planète, un pour tous, tous pourris, surtout les parvenus de la politique, pour autant que l'on appelle ces demeurés des politiques !
    Avez vous vu ce débile profond d'udc de Vernier, j'sais plus son nom, s'exprimer, ble vlu que te, finalement la tv c'est pas si mal pour voir les tronches de cake !

  • Stéphane, quand on voit l'intérêt des Suisses vis-à-vis des personnes prisent en otages, on est pas sorti de l'auberge !
    A chaque fois ces crétins reviennent en disant dans 5 jours, encore 2 millimètres etc.. alors que les fils de putes se fendent la gueule !

  • Ah, Jean Ziegler revenant avec les otages... Ce serait le comble. Il tirerait à lui l'effet médiatique de l'action d'Hans-Rudolph Merz. Il prétend maintenant que cette action a saboté le travail du DFAE. C'est pour le moins singulier... Serait-il frustré de ne pas avoir joué le rôle de médiateur qui avait été évoqué dans la presse il y a quelques jours? Son amitié indéfectible et son admiration pour le klan Kadhfi auraient-elles pu faire ce que Micheline Calmy-Rey n'a pas réussi depuis un an? Privé d'une gloriole, se venge-t-il en lançant cette affirmation après-coup?

    Car s'il est vrai que le klan Khadafi se serait finalement contenté de regrets, selon ce qu'il affirme, cela ne tombe pas du ciel. Depuis quand le sait-il? En a-t-il informé MCR? Celle-ci a-t-elle briefé Monsieur Merz à ce sujet? Si c'était le cas celui-ci aurait bien évidemment exprimé des regrets, pas des excuses. Alors, de qui se moque Jean Ziegler? Il semble surtout vouloir tirer la couverture à lui.

    Et puis, venir faire la leçon à Monsieur Merz, c'est l'hôpital qui se moque de la charité. Jean Ziegler humilie bien plus la Suisse par son amitié pour les dictateurs sanguinaires et terroristes trop bien connue, et pour s'est aplati devant Kadhafi en contribuant à la mise en place d'un prix des Droits de l'homme en Libye... Le cynisme politique n'a décidément plus de limites! Triste tableau de charognards qui veulent bouffer du Merz. Quel vacarme d'oies indignées après un an de silence...

    Je remets ici une réponse que j'ai fait à un commentaire de Pascale sur mon billet de samedi. Elle se demande si notre énervement bruyant pourrait desservir les otages. Je n'en suis personnellement pas sûr.

    "M. Kadhafi doit bien s'amuser de nos réactions et du point de rupture atteint entre le président et les autres CF, et la chienlit dans la population. Libérer les otages, c'est donner la claque finale, montrer que les autres avant Merz étaient des incapables, et qu'il suffisait de faire ce qu'il demandait pour que tout s'arrange. Dans cette hypothèse, l'ennemi est intérieur à la Suisse, et lui se montrerait magnanime et chef d'Etat respectueux de l'accord. S'il refuse de les libérer, il redevient l'ennemi No 1, avec encore plus de rage, et peut-être cette fois des conséquences pour lui.

    Je crains plus la résistance du Conseil d'Etat genevois. Je sais que juridiquement le débat va être âpre: M. Merz a-t-il outrepassé ses prérogatives, ou bien l'affaire est-elle considérée comme engageant la Suisse en tant que pays? Faudra-t-il considérer qu'Hannibal était un diplomate - ce qui donnerait tort à Genève sans autre débat?

    Concernant M. Merz: depuis un an on nous a dit 2 ou 3 fois que l'accord était imminent, et à chaque fois les revendications libyenne ont été plus nettes et dures. Dire récemment qu'on est à 2mm de l'accord alors que le klan parle de démanteler ou d'atomiser la Suisse (et même si ce n'est que réthorique), cela montre bien l'impasse où était le DFAE et le discours autiste qu'il se faisait. MCR peut fulminer: elle a totalement échoué, fait durer les choses, et s'est moqué du peuple suisse avec ses propos rassurants mais à chaque fois démentis. Le DFAE de Madame Calmy-Rey est un théâtre d'ombres, et ceux qui vilipendent M. Merz ne devraient pas oublier Micheline Calmy-Rey. Et si M. Merz devait un jour démissionner à cause de cette affaire, combien plus devrait-elle le faire!

    Alors Merz a pris un risque, mais il a fait ce que d'autres n'ont pas fait en temps utiles. Pourtant les signes de l'intransigeance libyenne étaient nombreux et clairs, par Me Poncet, par la plainte contre Genève, par les propos du klan.

    On peut aujourd'hui craindre que d'autres diplomate ne fassent comme Hannibal. Mais peut-être la méthode employée contre lui sont réellement critiquables, comme beaucoup le pensent.

    Et ne croyons pas que la Libye sort renforcée de cet épisode. Le klan Kadhafi montre qu'il n'a pas renoncé aux méthodes terroristes. Les pays qui pactisent aujourd'hui avec lui devraient méditer sur cette affaire.

  • "La haine de l'Occident". C'est de Jean Ziegler qui donne à chaque fois raison aux dictatures du monde qui s'opposent à la vision américaine et européenne. Mr Merz, qui n'a pas eu droit à la rencontre avec Mr Kadhafi, représente ce monde occidental tant honni. Alors que Ziegler, qui va fêter les 40 (!) ans de pouvoir du Colonel, genre Fidel Castro d'Afrique, représente "le traître" occidental qui soutient à n'importe quelle condition des régimes durs, qui répriment la liberté d'expression, qui emprisonnent arbitrairement, qui éliminent en silence les opposants...et retiennent en otages des citoyens étrangers pour obtenir des excuses et autres avantages. C'est inadmissible mais sans doute, Mr Ziegler va ramener nos otages vivants. Ce n'est plus "la haine de l'Occident" mais "la honte de l'Occident et de la Suisse". Les premiers, parce qu'ils n'ont en rien soutenu la Suisse, la seconde parce qu'elle fait passer sans cesse ses intérêts économiques avant les droits démocratiques essentiels quand elle doit engager un bras de fer avec les dictatures. Certes, nous sommes tout petit sur la planète. Mais Guillaume Tell n'était-il pas tout petit face à Gessler?... Mr Mabut, et John, votre position et votre soutien à Mr Merz est une position acceptable pour la liberté des otages et le retour à nos liens économiques avec la Libye. Elle n'est pas tenable sur les principes intangibles de la démocratie. Retour à la Real politiK avec un grand K. Merci de vos bons et sincères développements journalistiques.

  • Visiter librement un despote et psychopathe, est-ce digne d'un Suisse? Selon l'écho d'hier soir, Jean Ziegler le fera. S'il veut ramener dans ses bagages les 2 directeurs d'ABB, il aura intérêt de ne pas oublier l'enveloppe. Oui, les étrennes de Fr. 500'000 pour Hannibal II ! S'il réussit, j'irais le remercier (avec une bouteille de Merz-Water, pardon d'Appenzeller sous les bras) à Russin, même à pied s'il le faut !

    Au fait, qu'a fait ABB ou qu'est-ce qu'elle a pu entreprendre pour faire libérer ses 2 collaborateurs ? On n'en sait rien. Est-ce que leurs mains sont également liées, liées par l'or ? Intéressant, non !

  • Et puis, venir faire la leçon à Monsieur Merz, c'est l'hôpital qui se moque de la charité. Jean Ziegler humilie bien plus la Suisse par son amitié pour les dictateurs sanguinaires et terroristes trop bien connue, et pour s'est aplati devant Kadhafi en contribuant à la mise en place d'un prix des Droits de l'homme en Libye...

    La haine de certains contre Ziegler est inextinguible. Ziegler n'humilie pas la Suisse, il n'a aucune fonction représentative en Suisse contrairement au... président de la Confédération.

    Et l'ami des dictateurs est celui qui acquiesce aux exigences de ces dictateurs. Ce que n'a pas fait Ziegler, contrairement à certaines personnes ici, et même une qui se prétend "libre".

  • Faudra bien qu'un jours Jean Ziegler s'excuse auprès des victimes des dictatures qu'il a soutenu ou au quelle il est amis.

    D.J

  • Madame Calmy-Rey accepte de porter le voile et de s'aplatir devant ce grand démocrate qu'est le président iranien, mais elle refuse de s'excuser devant Khadafi. Pourquoi deux poids et deux mesures? Et pourquoi cette culture de l'échec dans la diplomatie suisse? M. Merz a montré un grand courage en prenant ses responsabilités — une vraie responsabilité politique. Je trouve le procès qu'on lui fait assez infâme (et hypocrite).

  • *jmo, c'est désolant qu'au CF il n'y ait pas eu une entente entre MCR et HRM. Je croyais que c'était Blocher qui avait semé la zizannie ... mais cela continue. Triste spectacle pour nos voisins qui ne pips pas mot sur cette affaire, même pas aux States.
    *D.J oui, oui les 2 faces de Jean Ziegler. Je suis deçu. Peut-être ramenera-t-il dans ces poches, à défaut d'otages, un petit souvenir modeste, made in Switzerland (Chop Chop).
    Monsieur Ziegler, avez-vous quelque chose à déclarer?

  • *Olivier, Jean Ziegler est dans la Commission des Droits de l'Homme à l'ONU et président de l'org. contre la faim dans le monde (?), si je n'abuse.
    Il est donc prêt à donner l'accolade au plus despote des dictacteurs actuels. Quel est sa motivation à part son égo?

  • Etoile deux ans de retard ! pour l'onu !

Les commentaires sont fermés.