Le courage de Merz

sondage merz kadhafi.jpgTriste clown, certes! Je fais partie de cette minorité d'Helvètes qui ont eu à un moment ou à un autre l'occasion d'exercer un modeste pouvoir public ou d'en être proche. Cette proximité me fait regarder d'un oeil compréhensif le chemin de Damas de Hans-Rudolf Merz. Je ne fais donc pas partie des 79% d'internautes de la Tribune qui dénoncent l'action présidentielle.

Présenter ses excuses au peuple libyen n'est pas présenter ses excuses au clan Kadhafi.

Le peuple llbyen suit son leader parce qu'il n'a pas le choix. Comme les Allemand ont suivi Hitler, les Français Pétain (qu'il avait tous deux une légitimité démocratique initiale) et nous autres suisses avons été aveugles, car pour la plupart longtemps désinformés, par rapport aux fonds juifs ou à l'évasion fiscale, dont sont victimes encore des pays amis et démocratiques.

Comme dans le cas UBS et bien d'autres situations, un bon accord vaut mieux qu'un mauvais procès. La canicule contribue sans doute à chauffer les esprits. Dans quelques mois, l'affaire sera oubliée et ont sera redevable au président de la Confédération d'être allé à Tripoli. Des erreurs il y en a eu à tous les échelons dans cette affaire. L'engrenage s'est montré cette fois fatal à l'honneur de la Suisse. Mais croyez-vous que Kadhafi et les démocraties qui nous entourent et sont restées muettes du moins officiellement en sortent grandit? Notre fierté nationale aurait-il été moins écornée si nous avions attendu encore une année?

Savoir s'excuser, pardonner sont des armes qui peuvent se révéler redoutables.

A lire à ce propos le billet de Philippe Souaille à qui je présente mes amitiés pour le décès qui l'affecte. Sur les blogs de la Tribune, trois blogueurs (ici, et ) ont régulièrement rappelé le sort des otages dans chacun de leur billet. Pourquoi les intellectuels de ce pays et la presse n'ont-ils pas pris fait et cause pour ces compatriotes?

 

Commentaires

  • Impossible de lire votre billet, Mr Mabut. Il est interrompu après la première phrase! Pour en revenir au courage de Monsieur Merz, j'écris ici la façon pataphysicienne de s'en sortir avec le leader ubuesque libyen, mots que j'ai laissé sur le blog d'hommelibre. Mr Merz aurait pu dire ceci: "Merdre. Nous nous excusons d'avoir dérangé toute la police genevoise pour cette pécadille domestique survenue dans la chambre d'hôtel de votre fils Hannibal alors qu'un grave accident de la circulation venait d'avoir lieu sur la voie publique. Pour cela, nous allons blâmer son chef et demander la démission du chef de département de justice et police." Tout le monde aurait ri, Suisses comme Libyens, et nos otages seraient peut-être revenus dans les valises de Mr Merz. Il faut faire rire le dictateur et ne jamais s'humilier devant lui. Sa puissance grandit au fur et à mesure de notre abaissement.

  • Et soudain, j'ai pu vous lire! Vous avez raison de rappeler ces trois blogueurs. Sur le fond de votre billet, je ne comprends pas en quoi nous devions nous excuser auprès du peuple Libyen... De notre abandon, de la mort de milliers d'enfants, de femmes, d'hommes due à la malnutrition et les maladies que nous pourrions contribuer à éradiquer? Il faudrait aussi pour ça que nous soutenions des gens prêts à faire les réformes démocratiques nécessaires. Pour le reste, Mr Merz fait ce qu'il peut avec les armes qu'il a. C'est un honnête homme, esprit comptable qui n'aide pas à gérer bien des crises aussi irrationnelles que celle-ci. Bonne journée à vous.

  • Merci Jean-François

  • L'affaire n'est même pas finie qu'on nous sert de l'héroïsme à tout va! C'est fantastique! On dirait une grand catharsis, un tel soulagement que soudain une victoire à la Pyrrhus devient un acte héroïque!

    Et une clause dont personne ne parle: le renvoi des deux domestiques marocains... Deux vies contre deux vies, c'est ça l'héroïsme?... Ici ce n'est pas qu'une histoire d'excuses! Si à elles seules les excuses avaient rétabli les relations, passe encore, mais c'est loin d'être la cas!

    http://auxfrontieresdelextreme-centre.blog.tdg.ch/archive/2009/08/21/lybie-deux-vies-contre-deux-vies.html

  • François, dites-moi, a t-on lui laissé le choix, à notre cher Hans-Rudolf ? Et d'ajouter:

    Et dire que par la politicienne PDC Anne-Marie Von Arx-Vernon le scandale, bien malgré elle, est arrivé. Elle aurait mieux fait de ce casser une jambe ce jour là, au lieu de la mettre dans ce guêpier ... !

    23 cantons et moi le savent, la Police n'a pas fait dans la dentelle. Seul Genève a des lorgnettes et ne veut pas l'avouer. Ce conflit ridicule aurait pu être évité, n'est-pas Monsieur Moutinot; l'obstination des Genevois m'exaspère! Ou est-ce l'arrogance de la Police, une des mieux payée du Monde !!! Cette histoire, combien de dollars a cela a couté à la riche Suisse et combien cela en coûtera encore à l'Etat de Genève, perte d'impôts y comprise ?

    Si l'envie ou la curiosité vous prend, allez voir mon commentaire sur mon blog "etoiledeneige" de la TdG. Bien à vous et sans rancune BM

  • Question, cette info est-elle aussi passée par la rédacttion de la TDG:

    "Le clan Kadhafi veut donc que les responsables soient punis et que les deux domestiques qui ont accusé Hannibal de mauvais traitement perdent leur statut de réfugié politique et soient chassés de Suisse. "

    http://www.arcinfo.ch/journal/monde/article/197625/hans_rudolf_merz_abdique_a_tripoli_face_au_clan_kadhafi.html

    Il est clair que cette close, comme celle concernant la libération de nos otages n'est pas mentionnée dans l'accord signé, mais combien d'exigences de ce type ont-elle été encore discutée?...

  • Et pendant ce temps,le clan Kadhafi accueille le terroriste libèré pas Londres coupable dans l'attentat de Lockerbie,comme un héros.C'est le coix de Kadhafi,plutôt que de s'excuser envers les familles des victimes.

    D.J

  • Il allait simplement se faire du fric, il n'y a pas d'autre explications, comme le procureur écossai, il signait des accords commerciaux avec commissions à la clefs !
    Bravo la pourriture, en avant, enfin on commence à voir de plus près comment ça ce passe avec nos politiciens !
    Pour ça kadhafi à du bon, du moins il a presque l'air moins pourri que nos conseillers fédéraux !

  • @ Karl....
    AAAAAAAH...voilà.....on l'attendait celle là...votre petit crachat empreint de faux humanisme...allons donc !! arrêtz vos enfantillage !!! vos belles paroles ne prennent pas en compte le fait que tôt ou tard il aurait fallu accépter les conditions imposées par Kadhafi pour libérer nos otages.

    Lorsqu'on vous lit on se dit que vous auriez préféré laisser nos otages croupir en Lybie pour ne pas perdre la face.

    Heureusement M Merz à pris ses responsabilitées contrairement à une certaine Micheline Calmy Rey qui elle n'a fait que de nous effoncé encore plus et à conclu un accor merdique avec les USA pour sauvez UBS sur le dos des citoyens.


    En ce qui concerne les politiciens genevois et le Département des Institutions,
    sont les seul résponsables de ce bordel international.

  • MUR, il est pas cuit le MUR, Genève est une république, c'est pas un état totalitaire comme le canton de vaud !

  • écoutez..Karl...arrêtons ces enfantillages et causons sérieusement....

    selon votre poinr de vue, on devrait refuser de traiter avec les etats qui ne respectent pas les droits de l'homme..etc...
    mais alors dans ce cas, pourquoi le CE a refusé de rencontrer le Dalaï lama...???
    AH oui...a cause de la Chine !!!...mais alors, la Realpolitik socialiste se souci uniquement de la Chine qu'il ne faut pas froisser...mais alors la Lybie...pas moyen !!! là on est intransigeant..au PS !!
    pourtant cher Karl, ne savez vous pas que le "bodycount" est bien supérieur en Chine qu'en Lybie...connaissez-vous le nombre de condamnés à mort dans votre belle Chine du XXIème siècle ..?? et bien on dépasse les 4000 mises à mort de citoyens par le gouvernement chinois...!!!

    Mais là les gars, on ne vous entend plus !! non au contraire, on se planque et on refuse de rencontrer le dalaï-lama sous prétexte que ce messieur est un théocrate non élu démocratiquement et en exil !!...AH...c'est bô la démocratie "à la sauce gauche-caviar".....!!
    :o)

  • MUR, qui vous dit que je suis pour que la Suisse entretienne des relations avec ces tarés de chinois, de toute façon, ce sont les banques qui ont mis tout le poinion des Suisses et Autres dans des investissements en chine !
    De nouveau, on se fait mettre par les même qui se mettent à genoux dés qu'il y a des ronds à ce faire !
    On nous a bassiner avec des bouquins de l'armée qui illustrait très nettement des chinois aux yeux bridés dans ces dessins et quelques années plus tard la suisse devient l'un des principal investisseur dans cette dictature stalinienne !
    En plus ce poinion est pratiquement perdu, si ces saletés de banquiers avait investis le centième en Suisse, nous serions à la tête dans beaucoup de domaines technologiques !

  • J'ai l'impression que vous me prenez pour un cloporte de gauche, non je ne suis pas un syndicaliste vendu au nazisme des années 30 !

  • Ceci dit il n'y avait pas que des socialos dans cette histoire, ce n'est que sur le mandat émis par Michel Graber, radical, que la police est intervenue pour l'arrestation de ce fils de pute !
    Le substitut du procureur Bertossa, lui n'a que transmit le dossier à l'instruction, certes il aurait pu le classer, mais il jugé que ce dossier méritait d'être transmit à la justice genevoise !

  • La colère gronde à Genève et je peux le comprendre, mais pas excuser.
    Je suis scandalisé.
    1)D'abord, la Police (en surnuméraire?) envoie 20 rambos dans un hôtel de luxe pour arrêter un fils de pute et sa gentille épouse enceinte de 8 ou 9 mois! La faute est de n'avoir pas su mettre les gants. On se croit à Hinter-Bumpliz et non dans la ville de diplomatie, la grande Genève-Internationale.
    2)Ensuite, Moutinot, soutenu par ses 6 collègues, ne sait pas gérer ce dossier et s'excuser pour l'excès de l'intervention. Moutinot, heureusement votre mandat se termine, car il nous faut un vrai chef pour diriger la Police, l'état dans l'Etat, à la trempe de Jean-François Duchosal ou Gérard Ramseyer, ayant suivis une bonne instruction militaire.
    Laurent M., cela ne suffit pas de mettre la tête dans le sable et attendre que la tempête passe! La preuve en est là ...
    3) Ensuite, les Genevois s'attendent à ce que le Conseil fédéral finisse la réligieuse de la fondue, savamment préparé par les premiers
    4) S'oppose à la création d'une instance neutre (tribunal arbitraire)
    et pour cause ...
    Je pense que nous tous casquerons pour cette fondue trop salée. Alors, à la place de Moutinot, je démissonnerait en avouant la faute d'appréciation commise par ses troupes. Il a la charge du département et il est payé pour !

    Quant à Hans-Rudolf Merz, il a eu le courage, mais s'est comporté comme un apprenti. D'une part, il fallait exiger la présence du père Kadhafi et d'autre part, pas signer l'accord avant d'avoir eu le libre-conduit pour les 2 otages, signé par Kadhafi. Merz est parti avec des promesses d'un premier ministre, mais ce n'est pas lui qui pourra tenir les engagements, ni pour les otages, ni pour les contrats juteux. La naïveté nous perdra !
    A quand venons-nous à nouveau sur terre et tapper sur la table et dire que la Suisse véritable existe, à l'image de notre héro national, Guillaume Tell? Pour le moment, nous nageons dans des eaux de seconde zone ! Hugh BM

  • Je ne suis pas du tout socialo, mais faire une guerre de clans sur le dos des otages, moche !
    Comme je dis plus haute Michel Graber n'est pas socialo et c'est lui qui a signé le mandat d'arrêt ! ! !
    La police doit exécuter le mandat !
    Quand à Merz, il prend des initiatives personnelles et dans ce genre d'affaire, c'est catastrophique et très suspect ! Ce genre de démarche ne peuvent être que des démarches condamnables, n'oublions pas que kadhafi est un dictateur fonctionnant qu'avec des systèmes de corruptions et possédant d'énormes fortunes dans notre pays !
    Le fait de, de la part d'un président de la confédération, de prendre des initiatives personnelles, expose le pays entier à des interprétations pouvant mettre notre président dans la rumeur et dans la suspicion de malversations !
    Il n'y aurait aucune autre raison de la part de Merz de prendre ce genre d'initiatives si il n'y avait pas des accords secrets de personne à personne.
    Nous n'avons jamais vu ce type de démarches de la part d'aucun responsable politique d'aucune démocratie, ce sont des méthodes "propre" à des tractations mafieuses.
    Maintenant libre à l'un des fils de pute de déclarer ce qu'il veut sur notre président comme il vient de le faire avec les écossais et les British !
    Les kadhafi exécutent sommairement des civils dans leur pays, lors d'un match de foot, il y a quelques années, les deux fils à qui appartiennent les deux équipes nationales, commençaient à descendre sur le terrain avec des liasses de billets pour les donner à l'arbitre, à chaque fois les spéctateurs sifflaient, au bout d'un certains temps, la foule criait à la tricherie, en réponse, une vingtaine de soldats arrivèrent sur la pelouse et mitraillèrent la foule, bilan plus de 70 victimes et une centaine de blessés !
    Si vous voulez d'autres exemples sur les kadhafis, demandez !
    Voilà qui sont les personnes que notre président fréquente pendant ses escapades buissonnières et quand on se cache pour rencontrer de pareilles saletés, on a honte, on sait que c'est pour des motifs inavouables !
    Et après on peut raconter ce que l'on veut, il n'y a pas de témoin, c'est aussi ce que l'on appel de la trahison aux intérêts d'une nation !

  • Bravo, M. Mabut ! A livre ouvert et à blog déployé, vous permettez à un Karl (personnage douteux dont je partage pourtant les idées en ce qui concerne l'affaire lybienne), de déverser dans un anonymat sécurisant et sécurisé, le fiel que prudemment vous aviez l'habitude de bannir dans le courrier des lecteurs de la tdg ! Une main semble laver l'autre, et récupérer les recettes publicitaires perdues par le journal-papier !
    La survie de l'information vaut bien, semble-t-il, quelques compromissions ...

  • Ce n'est pas très drôle de vivre seul !

  • M. Mabut, vous déclaré "un bon accord vaut mieux qu'un mauvais procès ".
    Bravo, on voit d'où vous tirer vos salaires, vous vous dites journaliste et vous parlez de bon accord, la phrase populaire parle d'un bon arrangement, vous parlez d'un bon accord ! révélateur !, d'abord, Cher Monsieur, ce n'est pas finit cette affaire dans laquelle cette banque balance 4450 de ses clients, non seulement ce n'est pas finit, mais ça n'a pas encore commencé, alors avant de parler d'un bon accord vaut mieux qu'un mauvais procès, il vous faudrait un peu de sens critique ce qui a surement dû être formater, à force de prendre des coups de règles !

  • Mon cher Mabut,

    Au lieu de gloser dans le vide vous devriez vous intéresser aux raisons réelles qui ont poussé la police genevoise à tant de diligence. La clef de toute l'affaire est là. Parfois il faut savoir interroger le passé pour comprendre le présent. A moins que la vérité ne vous importe peu. Soyez curieux pour une fois.

  • *Anastase et Karl, je laisse le soin à M. Mabut, s'il a envie, de vous répondre. Toutefois, je dois donner raison à Anastase s'il relève que c'est quand même Genève, par l'excès de sa Police, qui a déclanché cette affaire malheureuse.
    Jean-François, vu du Salève ou Mont-Blanc, Genève n'a pas su gérer ce dossier; c'est malheureux et triste pour une ville de cette importance. M. Mabut, vous êtes certainement aussi de la gauche, et avez votre coeur trop accroché à gauche, pour soutenir ce dynamique Laurent Moutinot, qui n'a pas voulu s'excuser en son temps. Quand finira son mandat (car il nous faut un vrai chef pour diriger notre Police) ? J'espère le plus vite possible. Lui aurait parfaitement convenu pour diriger un EMS, administrer une association pour défense des squatters et mendiants, mais pas pour affronter 3 syndicats de Police, respectivement un état dans l'Etat ! Et finalement que fait notre cheffe de Police, la belle au bois dormant ? Est-qu'elle toujours en fonction ? C'est le black-out total !
    Ai-je tort ou ai-je raison ? Meine Wenigkeit: Bruno Mathis d'Onex

  • Mon cher flocon, posez-vous la question sérieusement. pourquoi la police est-elle intervenue avec autant de diligence et de mise en scène? Je puis vous assurer que la réponse ne se trouve pas chez Moutinot. Cherchez et vous trouverez peut-être. Vous verrez le mystère s'éclaircira de lui-même.

  • *Anastase, avec autant de diligence? Est-ce de l'humour noir ou est-ce du lard ou alors du cochon ? Flocon ... de neige?, j'ai écrit sur mon blog (malheureusement M. Mabut n'a pas jugé bon pour figurer sous invités ou est-ce une erreur pas juste?) ...etoiledeneige.blog.tdg.ch titrant "Hannibal II". 2 poids, 2 mesures.

  • *Santo, santa Maria, je ne partages pas le langage de Karl. Je ne veux pas juger, car je ne suis pas allé au bout du texte. Est-ce par paresse ou par désintérêt ? Oui, j'ai un article sur le "feu" (Tripoli, mon amour)

  • Bravo M. Merz ! Non seulement vous vous êtes ridiculisé, mais en ce premier septembre sans retour des otages, vous ridiculisez aussi tous ceux qui, sur les blogs tdg, vous avaient imprudemment donné raison ...

  • Bonjour à toutes et à tous,

    les seuls qui se sont déshonorés ce sont bien les Libyens en ne respectant pas leur propre parole.

    Bien à vous,

    Stéphane

  • Tournez Bouriques! Je savais bien que les exigences lybiennes n'avaient pas encore été formulées dans leur intégralité... On a pas fini de rire... Je n'ai néanmoins pas apprécié la manière dont Couchepin a minimisé le sort de nos otages: notre classe politique dans son enseble brille par sa lâcheté dans cette affaire... Mais bon, dans quelques semaines ils seront enfin libre, après moultes tracasseries, ran4ons et autres trahisons, en attendant le Bébouin de Tripoli (Contraction de "babouin" et "bédouin") s'amuse à nos dépends... Que Merz démissionne et la déculottée n'en sera que plus grande. Il convient donc de rester unis et de ranger un temps nos divisions. Nous sommes pris dans les filets lybiens, et bien pris...

  • "les seuls qui se sont déshonorés ce sont bien les Libyens en ne respectant pas leur propre parole."

    C'est simple: le sort des otages n'était pas fixé dans l'accord écrit simplement parce que pour la Lybie celà aurait été ademettre que leur sort était lié à l'affaire Hannibal. Mertz n'a donc obtenu aucune garantie sur leur sort, dès lors la parole donnée, qui n'était même pas celle de Kadhafi, n'a de toute manière aucune valeur... Nous sommes déshonorés, pourquoi le nier? Les seules armes encore à notre disposition sont la pacience et la résilience... On oubliera d'autant plus vite qu'on refoulera... Un fois nos otages de retour...

  • Vous pensez que les dictateurs sont des chiards ? Depuis le début de cette affaire je ne me suis pas laisser prendre par la moiteur ambiante des blog tdg, personne ne considère la réalité des faits, ni les tenants et aboutissants bien cachés par des mafias habituées de vous mépriser, bande de nains que vous êtes !

  • Etoile de matelas "*Santo, santa Maria, je ne partages pas le langage de Karl." C'est vrai, vous n'avez pas été dans des bordel avec des clients de banques libyens qui enculent, uirne et chient sur des libanaises pour quelques billets, cette réalité là, de votre petit canapé bien englué de branlettes mentales autant que parkinsonienne vous glisse sur le bulbe.
    Vous n'avez rien à dire, tout au long de vos long postes, aucune question n'est posée et c'est grâce à des pleutres comme vous que ce pays restera un bordel pour banquiers et politiciens et dictateurs en balades !

Les commentaires sont fermés.