Obama de Chicago, Daley city

daley.jpg"Barak Obama n'est ni une fleur, ni un tas de fumier, ni un chevalier sans peur et sans reproches. Il n'est pas non plus un naïf ou un idéaliste utopique. Il compose, il s'arrange, il manoeuvre, il manipule, il utilise, il manigance, il est un tacticien chevronné, un poilitiien froid et calculateur, sans états d'âme, un orateur brillant entouré de conseillers redoutables."

Le portrait que dresse le reporter François Hautter du président américain et de ses liens avec le clan Daley, tout puissants maires de Chicago, "la patrie des individus déraisonnables pour lesquels rien, mais rien n'est irréalisable" est une morceau de journalisme engagé qui, s'il n'est pas nouveau a le mérite de tempérer notre obamania tendancielle. Un carnet de rouge à lire dans le Figaro de ce jour et des jours prochains.

"Il [Barak Obama, dont le journaliste John MacArthur dit dans Une caste américaine, les élections aux Etats-Unis expliquées aux Français "Vous ne pouvez pas faire partie du caln Daley si vous n'êtes pas malhonnête."] Barak Obama dispose d'un pouvoir exceptionnel à Washington, cette ville que beaucoup surnomment "Hollywood pour les gens laids". Je m'envole pour l'y rejoindre."

Les commentaires sont fermés.